Démarrage rapide : Créer une base de données Azure SQL

Dans ce guide de démarrage rapide, vous créez une base de données unique dans Azure SQL Database en utilisant le portail Azure, un script PowerShell ou un script d’interface de ligne de commande Azure. Vous allez ensuite interroger la base de données à l’aide de l’éditeur de requête dans le portail Azure.

Configuration requise

Créer une base de données unique

Ce guide de démarrage rapide crée une base de données unique dans la couche de calcul serverless.

Pour créer une base de données unique dans le portail Azure, ce guide de démarrage rapide démarre dans la page Azure SQL.

  1. Accédez à la page Sélectionner l’option de déploiement SQL.

  2. Sous Bases de données SQL, laissez Type de ressource défini sur Base de données unique, puis sélectionnez Créer.

    Ajouter à Azure SQL

  3. Sous l’onglet De base du formulaire Créer une base de données SQL, sous Détails du projet, sélectionnez l’Abonnement Azure souhaité.

  4. Pour Groupe de ressources, sélectionnez Créer, entrez myResourceGroup, puis sélectionnez OK.

  5. Pour Nom de la base de données, entrez mySampleDatabase.

  6. Pour Serveur, sélectionnez Créer, puis remplissez le formulaire Nouveau serveur avec les valeurs suivantes :

    • Nom du serveur : entrez mysqlserver et ajoutez quelques caractères pour l’unicité. Nous ne pouvons pas fournir un nom de serveur exact à utiliser, car les noms de serveur doivent être globalement uniques pour tous les serveurs dans Azure, et non pas seulement dans un abonnement. Par conséquent, entrez un nom tel que mysqlserver12345 et le portail vous indique s’il est disponible ou non.
    • Connexion administrateur au serveur : entrez azureuser.
    • Mot de passe : entrez un mot de passe qui répond aux exigences, puis réentrez-le dans le champ Confirmer le mot de passe.
    • Emplacement : sélectionnez un emplacement dans la liste déroulante.

    Sélectionnez OK.

  7. Laissez Vous souhaitez utiliser un pool élastique SQL ? avec la valeur Non.

  8. Sous Calcul + stockage, sélectionnez Configurer la base de données.

  9. Comme ce guide de démarrage rapide utilise une base de données serverless, sélectionnez Serverless, puis Appliquer.

    configurer une base de données serverless

  10. Sélectionnez Suivant : Réseau en bas de la page.

    Nouvelle base de données SQL - Onglet des informations de base

  11. Sous l’onglet Réseau, pour Méthode de connectivité, sélectionnez Point de terminaison public.

  12. Pour Règles de pare-feu, affectez la valeur Oui à Ajouter l’adresse IP actuelle du client. Laissez Autoriser les services et les ressources Azure à accéder à ce serveur avec la valeur Non.

  13. Sélectionnez Suivant : Paramètres supplémentaires en bas de la page.

    Onglet Réseau

  14. Sous l’onglet Paramètres supplémentaires, dans la section Source de données, pour Utiliser des données existantes, sélectionnez Exemple. Vous créez ainsi un exemple de base de données AdventureWorksLT, de sorte qu’il existe des tables et des données à interroger et expérimenter, par opposition à une base de données vide.

  15. Si vous le souhaitez, activez Azure Defender pour SQL.

  16. Si vous le souhaitez, définissez la fenêtre de maintenance afin que la maintenance planifiée soit effectuée au meilleur moment pour votre base de données.

  17. Au bas de la page, sélectionnez Vérifier + créer :

    Onglet Paramètres supplémentaires

  18. Dans la page Vérifier + créer, après vérification, sélectionnez Créer.

Interroger la base de données

Une fois la base de données créée, vous pouvez utiliser l’éditeur de requête (préversion) dans le portail Azure pour vous connecter à la base de données et interroger ses données.

  1. Dans le portail, recherchez et sélectionnez Bases de données SQL, puis sélectionnez votre base de données dans la liste.

  2. Dans la page de votre base de données, sélectionnez Éditeur de requête (préversion) dans le menu de gauche.

  3. Entrez vos informations de connexion d’administrateur de serveur, puis sélectionnez OK.

    Se connecter à l’Éditeur de requêtes

  4. Entrez la requête suivante dans le volet Éditeur de requêtes.

    SELECT TOP 20 pc.Name as CategoryName, p.name as ProductName
    FROM SalesLT.ProductCategory pc
    JOIN SalesLT.Product p
    ON pc.productcategoryid = p.productcategoryid;
    
  5. Sélectionnez Exécuter, puis passez en revue les résultats de la requête dans le volet Résultats.

    Interroger les résultats de l’Éditeur

  6. Fermez la page Éditeur de requêtes, puis sélectionnez OK à l’invite pour ignorer les modifications que vous n’avez pas enregistrées.

Nettoyer les ressources

Conservez le groupe de ressources, le serveur et la base de données unique pour passer aux étapes suivantes et savoir comment vous connecter à votre base de données et interroger ses données à l’aide de différentes méthodes.

Lorsque vous avez terminé d’utiliser ces ressources, vous pouvez supprimer le groupe de ressources que vous avez créé, ce qui supprimera également le serveur et la base de données unique qu’il contient.

Pour supprimer myResourceGroup et toutes ses ressources à l’aide du portail Azure :

  1. Dans le portail Azure, recherchez puis sélectionnez Groupes de ressources, puis sélectionnez myResourceGroup dans la liste.
  2. Sur la page Groupe de ressources, sélectionnez Supprimer un groupe de ressources.
  3. Sous Tapez le nom du groupe de ressources, entrez myResourceGroup, puis sélectionnez Supprimer.

Étapes suivantes

Connectez-vous à votre base de données et interrogez ses données à l’aide de différents outils et langages :

Vous souhaitez optimiser et réduire vos coûts de cloud ?