Ajouter ou supprimer une source de données de type passerelle

Notes

La documentation concernant la passerelle de données locale a été divisée en deux catégories : le contenu propre à Power BI et le contenu général s’appliquant à tous les services pris en charge par la passerelle. Vous êtes actuellement dans le contenu Power BI. Pour fournir des commentaires sur cet article ou sur l’expérience générale avec la documentation de la passerelle, rendez-vous au bas de l’article.

Power BI prend en charge de nombreuses sources de données locales, chacune ayant ses propres exigences. Une passerelle peut être utilisée pour une seule ou plusieurs sources de données. Pour cet exemple, nous vous montrons comment ajouter SQL Server en tant que source de données. Les étapes sont similaires pour d’autres sources de données.

La plupart des opérations de gestion des sources de données peuvent également être effectuées avec des API. Pour plus d’informations, voir API REST (passerelles).

Si aucune passerelle n’est encore installée, commencez par consulter Installer une passerelle de données locale.

Ajouter une source de données

  1. Dans l’en-tête de page du service Power BI, sélectionnez ParamètresIcône de paramètres (engrenage)>Gérer les passerelles.

    Capture d’écran de Gérer les passerelles.

  2. Sélectionnez Nouveau en haut du ruban pour ajouter une nouvelle source de données.

  3. Choisissez la passerelle sur laquelle vous souhaitez créer la connexion, en fournissant le nom du cluster de passerelle, puis sélectionnez le type de source de données. Dans cet exemple, nous allons choisir SQL Server.

  4. Entrez les informations sur la source de données. Pour SQL Server, indiquez le Serveur et la Base de données.

    Capture d’écran de la façon de remplir les paramètres de la source de données.

  5. Sélectionnez la Méthode d’authentification à utiliser lors de la connexion à la source de données. Pour SQL Server, choisissez Windows ou De base (authentification SQL). Entrez les informations d’identification pour votre source de données.

    Capture d’écran de la façon de remplir les paramètres d’authentification.

    Notes

    Si la méthode d’authentification sélectionnée est OAuth :

    • Toute requête qui s’exécute plus longtemps que la durée définie dans la stratégie d’expiration du jeton OAuth peut échouer.
    • Les comptes AAD inter-locataires ne sont pas pris en charge si la méthode d’authentification sélectionnée est Windows :
    • Vérifiez que le compte bénéficie d’un accès sur la machine. En cas de doute, veillez à ajouter NT-AUTHORITY\Authenticated Users (S-1-5-11) au groupe « Utilisateurs » de l’ordinateur local.
  6. Sous Paramètres avancés, vous pouvez configurer l’Authentification unique (SSO) pour votre source de données.

    Capture d’écran des paramètres avancés pour les sources de données.

    Vous pouvez configurer Utiliser SSO via Kerberos pour les requêtes DirectQuery, Utiliser SSO via Kerberos pour les requêtes DirectQuery et d’importation ou Utiliser SSO via Azure AD pour les requêtes DirectQuery pour les rapports basés sur DirectQuery et Utiliser SSO via Kerberos pour les requêtes DirectQuery et d’importation pour les rapports basés sur l’actualisation.

    Si vous utilisez l’option Utiliser SSO via Kerberos pour les requêtes DirectQuery et que vous utilisez cette source de données pour un rapport basé sur DirectQuery, le système utilise les informations d’identification de l’utilisateur qui se connecte au service Power BI. Pour un rapport basé sur l’actualisation, elle utilise les informations d’identification que vous entrez dans les champs Nom d’utilisateur et Mot de passe, ainsi que la méthode d’authentification choisie.

    Quand vous utilisez l’option Utiliser SSO via Kerberos pour les requêtes DirectQuery et d’importation, vous n’avez pas besoin de fournir d’informations d’identification. Si cette source de données est utilisée pour un rapport basé sur DirectQuery, elle utilise l’utilisateur mappé à l’utilisateur (Azure) Active Directory qui se connecte au service Power BI. Pour un rapport basé sur l’actualisation, elle utilise le contexte de sécurité du propriétaire du jeu de données.

    Pour plus d’informations sur les options Utiliser SSO via Kerberos pour les requêtes DirectQuery ou Utiliser SSO via Kerberos pour les requêtes DirectQuery et d’importation, consultez Vue d’ensemble de l’authentification unique (SSO) pour les passerelles dans Power BI.

    Si vous utilisez l’option Utiliser SSO via Azure AD pour les requêtes DirectQuery et que vous utilisez cette source de données pour un rapport basé sur DirectQuery, elle utilise les informations d’identification de l’utilisateur qui se connecte au service Power BI. Pour un rapport basé sur l’actualisation, elle utilise les informations d’identification que vous entrez dans les champs Nom d’utilisateur et Mot de passe, ainsi que la méthode d’authentification choisie. L’option Utiliser SSO par le biais d’Azure AD pour les requêtes DirectQuery est disponible uniquement si l’administrateur du locataire autorise Azure AD SSO via la passerelle de données locale et pour les sources de données suivantes :

    • SQL Server
    • Explorateur de données Azure
    • Snowflake

    Pour plus d’informations sur l’option Utiliser SSO par le biais d’Azure AD pour les requêtes DirectQuery, consultez Authentification unique Azure AD (SSO) pour la passerelle.

    Notes

    L’authentification unique pour les requêtes d’importation est disponible uniquement pour la liste des sources de données SSO utilisant la délégation Kerberos contrainte.

  7. Vous pouvez si vous le souhaitez configurer le niveau de confidentialité de votre source de données (ne s’applique pas à DirectQuery).

    Capture d’écran des sélections du niveau de confidentialité pour les sources de données.

  8. Sélectionnez Create (Créer). Vous voyez Nouvelle source de données créée si le processus réussit.

    Capture d’écran lorsque la création sur la connexion est réussie.

Vous pouvez maintenant utiliser cette source de données pour inclure des données provenant de SQL Server dans vos tableaux de bord Power BI et vos rapports.

Supprimez une source de données.

Vous pouvez supprimer une source de données si vous ne l’utilisez plus. La suppression d’une source de données entraîne l’arrêt des éventuels tableaux de bord ou rapports qui reposent sur celle-ci.

Pour supprimer une source de données, sélectionnez celle-ci, puis Supprimer dans le ruban supérieur.

Capture d’écran de la façon de supprimer une source de données.

Utiliser la source de données pour une actualisation planifiée ou DirectQuery

Une fois la source de données créée, elle peut être utilisée avec des connexions DirectQuery ou via une actualisation planifiée. Vous pouvez en apprendre davantage sur la configuration d’une actualisation planifiée dans Configurer une actualisation planifiée.

Notes

Le nom du serveur et celui de la base de données doivent correspondre entre Power BI Desktop et la source de données ajoutée à la passerelle de données locale.

Le lien entre votre jeu de données et la source de données dans la passerelle est basé sur le nom de votre serveur et sur le nom de votre base de données. Ces noms doivent correspondre. Par exemple, si vous fournissez une adresse IP pour le nom du serveur, dans Power BI Desktop, vous devez utiliser l’adresse IP pour la source de données dans la configuration de la passerelle. Si vous utilisez SERVEUR\INSTANCE, dans Power BI Desktop, vous devez utiliser la même valeur dans la source de données configurée pour la passerelle.

Si vous êtes répertorié sous l’onglet Utilisateurs de la source de données configurée dans la passerelle, et que le nom du serveur et celui de la base de données correspondent, la passerelle s’affiche comme option à utiliser avec l’actualisation planifiée.

Capture d’écran de la création d’une connexion de passerelle.

Avertissement

Si votre jeu de données contient plusieurs sources de données, chaque source de données doit être ajoutée dans la passerelle. Si une ou plusieurs sources de données ne sont pas ajoutées à la passerelle, celle-ci n’apparaît pas comme disponible pour l’actualisation planifiée.

Considérations et limitations

OAuth est un schéma d’authentification pris en charge seulement pour les connecteurs personnalisés avec la passerelle de données locale.

Gérer les utilisateurs

Après avoir ajouté une source de données à une passerelle, vous donnez aux utilisateurs et aux groupes de sécurité activés par e-mail l’accès à la source de données spécifique (et non à l’ensemble de la passerelle). La liste d’accès de la source de données contrôle uniquement les personnes autorisées à publier des rapports incluant des données de la source de données. Les propriétaires des rapports peuvent créer des tableaux de bord et des applications, puis les partager avec d’autres utilisateurs.

Vous pouvez également donner aux utilisateurs et groupes de sécurité un accès administratif à la passerelle.

Notes

Les utilisateurs ayant accès à la source de données peuvent associer des jeux de données à la source de données et s’y connecter, en fonction des options de sécurité qui ont été sélectionnées lors de la création de la source de données (informations d’identification stockées ou authentification unique).

Ajouter des utilisateurs à une source de données

  1. Dans l’en-tête de page du service Power BI, sélectionnez Paramètres> Gérer les passerelles.

  2. Sélectionnez la source de données à laquelle vous souhaitez ajouter des utilisateurs.

  3. Sélectionnez Gestion des utilisateurs dans le ruban supérieur

  4. Entrez les utilisateurs et les groupes de sécurité à extension messagerie de votre organisation qui sont appelés à accéder à la source de données sélectionnée et affectez le rôle utilisateur. Sélectionnez Partager pour que le nom du membre ajouté soit ajouté à la liste des personnes autorisées à publier des rapports utilisant cette source de données.

    Capture d’écran de l’Assistant Ajouter un utilisateur.

Rappelez-vous que vous devez ajouter des utilisateurs à chaque source de données à laquelle vous souhaitez accorder l’accès. Chaque source de données possède une liste distincte d’utilisateurs. Ajoutez des utilisateurs à chaque source de données séparément.

Supprimer des utilisateurs d’une source de données

Sous l’onglet Gérer les utilisateurs de la source de données, vous pouvez supprimer des utilisateurs et des groupes de données qui peuvent utiliser cette source de données.

Stocker des informations d’identification chiffrées dans le cloud

Lorsque vous ajoutez une source de données à la passerelle, vous devez fournir les informations d’identification associées. Toutes les requêtes à la source de données sont exécutées à l’aide de ces informations d’identification. Les informations d’identification sont chiffrées en toute sécurité. Elle utilisent un chiffrement symétrique afin qu’il ne soit pas possible de les déchiffrer dans le cloud avant de les y stocker. Les informations d’identification sont envoyées à la machine exécutant la passerelle en local, où elles sont déchiffrées lors de l’accès aux sources de données.

Liste des types de sources de données disponibles

Pour plus d’informations sur les sources de données prises en charge par la passerelle de données locale, consultez Sources de données Power BI.

Étapes suivantes

D’autres questions ? Essayez la communauté Power BI.