Azure Information Protection : autres appellations

S’applique à : Azure Information Protection, Office 365

Concerne : Client d’étiquetage unifié AIP et client classique.

Notes

Pour fournir une expérience client unifiée et homogène, le client classique Azure Information Protection et la gestion des étiquettes dans le portail Azure sont dépréciés depuis le 31 mars 2021. Le client classique continue de fonctionner selon la configuration, mais aucun support n’est fourni, et les versions de maintenance ne sont plus publiées pour le client classique.

Nous vous recommandons de passer à l’étiquetage unifié et d’effectuer la mise à niveau vers le client d’étiquetage unifié. En savoir plus sur notre récent blog de dépréciation.

La solution Azure Information Protection (AIP) s’appuie sur de nombreuses technologies développées de longue date par Microsoft dans le domaine de la protection de la gestion des droits. En raison de cette évolution, vous connaissez peut-être cette solution par l’un de ses anciens noms, tout comme vous pouvez voir des références à ces noms dans de la documentation, des interfaces utilisateur et des fichiers journaux.

Les sections suivantes répertorient certains de ces noms.

Conseil

Vous trouverez la plupart de ces noms de produits et de services, ainsi que leurs termes associés, sur le site Terminologie liée à Azure Information Protection.

Solutions dans le cloud

  • Azure Rights Management ou le service Azure Rights Management : souvent abrégés Azure RMS

  • Azure Active Directory Rights Management : parfois abrégé AADRM

  • Windows Azure Active Directory Rights Management : souvent abrégé Windows Azure AD Rights Management

Solution au niveau local

  • Azure Directory Rights Management Services : parfois abrégé AD RMS

  • Windows Rights Management Services : souvent abrégé Windows RMS

Autres noms

  • Microsoft Rights Management ou services Microsoft Rights Management

    Ce nom collectif inclut la version locale (AD RMS) actuelle et la version dans le cloud (Azure RMS).

  • « NOUVEAU Microsoft RMS »

    Appellation répandue parfois utilisée lors du lancement officiel de la version cloud, pour mettre en évidence la facilité de déploiement de cette solution en comparaison de celle de ses prédécesseurs locaux.

  • Information Rights Management : souvent abrégé IRM

    Implémentation Office de la technologie qui prend en charge la version locale (AD RMS) actuelle et la version cloud (Azure RMS).

  • Rights Management Online ou RMS Online

    Premier nom proposé pour la version cloud d’AD RMS. Nous le mentionnons ici, car vous pourriez le rencontrer dans des fichiers journaux et messages d’erreur.

Notez que l’abréviation DRM, qui est bien connue pour la gestion des droits numériques, peut également être utilisée pour faire référence à cette technologie. Les solutions DRM protègent contre la distribution illégale de logiciels numériques, ce qui est très différent de cette solution de protection des informations d’entreprise.

L’appellation « Azure Information Protection » remplace-t-elle à présent tous ces noms ?

Oui, s’il s’agit de la solution cloud. Azure Information Protection offre de nouvelles possibilités à l’entreprise en matière de classification et d’étiquetage de ses documents et e-mails qui, en retour, peuvent appliquer une protection Rights Management.

Toutefois, Azure Rights Management sert toujours de technologie de protection pour Azure Information Protection et pour les services Microsoft 365 qui utilisent la protection Rights Management dans le cloud. Aussi, dans le contexte de la technologie de protection utilisée par Azure Information Protection, « Azure Rights Management » (Azure RMS) reste un nom actuellement utilisé.

De même, « Active Directory Rights Management Services » (AD RMS) reste un nom utilisé pour le rôle de serveur Windows Server qui propose une protection Rights Management en local. Cette technologie de protection peut être utilisée avec Azure Information Protection, ainsi qu’elle peut être adaptée pour un très petit pourcentage de documents et e-mails qui doivent être protégés par une clé en local. Dans ce scénario, nous faisons souvent référence à AD RMS comme à une solution HYOK (« hold your own key »).

Comment évaluer ou acheter la version la plus récente

Pour plus d’informations sur l’achat ou l’évaluation d’Azure Information Protection et sur les différentes fonctionnalités disponibles suivant les plans d’abonnement, consultez le site Azure Information Protection.

Étapes suivantes

Pour plus d'informations, consultez les pages suivantes :