Attribuer plusieurs adresses IP à des machines virtuelles à l’aide d’Azure CLI

Une ou plusieurs cartes réseau sont attachées à une machine virtuelle Azure. Une ou plusieurs adresses IP publiques ou privées, statiques ou dynamiques, peuvent être affectées à chaque carte réseau. L’affectation de plusieurs adresses IP à une machine virtuelle permet :

  • D’héberger plusieurs sites web ou services avec des adresses IP différentes et des certificats SSL sur un serveur unique.
  • de jouer le rôle d’une appliance virtuelle réseau, telle qu’un pare-feu ou un équilibreur de charge.
  • La possibilité d’ajouter l’une des adresses IP privées pour toutes les cartes réseau à un pool principal Azure Load Balancer. Auparavant, seule l’adresse IP principale de la carte réseau principale pouvait être ajoutée à un pool principal. Pour plus d’informations sur la façon d’équilibrer la charge entre plusieurs configurations IP, consultez l’article Équilibrage de la charge entre plusieurs configurations IP.

Une ou plusieurs configurations IP sont associées à chaque carte réseau attachée à une machine virtuelle. Une adresse IP privée statique ou dynamique est affectée à chaque configuration. Une ressource d’adresse IP publique peut également être associée à chaque configuration. Une adresse IP publique statique ou dynamique est affectée à une ressource d’adresse IP publique. Pour plus d’informations sur les adresses IP dans Azure, consultez l’article Adresses IP dans Azure.

Le nombre d’adresses IP privées pouvant être affectées à une carte réseau est limité. Le nombre d’adresses IP publiques pouvant être utilisées dans un abonnement Azure est également limité. Consultez l’article sur les limites Azure.

Cet article explique comment créer une machine virtuelle dans le modèle de déploiement Azure Resource Manager à l’aide de l’interface de ligne de commande (CLI) Azure. Il n’est pas possible d’affecter plusieurs adresses IP à des ressources créées à l’aide du modèle de déploiement classique. Pour en savoir plus sur les modèles de déploiement Azure, voir Comprendre les modèles de déploiement.

Scénario

Une machine virtuelle avec une seule carte réseau est créée et connectée à un réseau virtuel. La machine virtuelle nécessite trois adresses IP privées différentes et deux adresses IP publiques. Les adresses IP sont affectées aux configurations IP suivantes :

  • IPConfig-1 : attribue une adresse IP privée statique et une adresse IP publique statique.

  • IPConfig-2 : attribue une adresse IP privée statique et une adresse IP publique statique.

  • IPConfig-3 : attribue une adresse IP privée statique et aucune adresse IP publique.

    Plusieurs adresses IP

Les configurations IP sont associées à la carte réseau lors de sa création, et la carte réseau est attachée à la machine virtuelle lors de la création de celle-ci. Les types d’adresses IP utilisés pour le scénario sont indiqués à titre d’illustration. Vous pouvez affecter les types d’adresses IP et d’affectations dont vous avez besoin.

Notes

Bien que les étapes décrites dans cet article affectent toutes les configurations IP à une seule carte réseau, vous pouvez également affecter plusieurs configurations IP à une carte réseau quelconque dans une machine virtuelle équipée de plusieurs cartes réseau. Pour apprendre à créer une machine virtuelle avec plusieurs cartes réseau, consultez l’article Créer une machine virtuelle avec plusieurs cartes d’interface réseau.

Créer une machine virtuelle avec plusieurs adresses IP

Les étapes qui suivent expliquent comment créer un exemple de machine virtuelle avec plusieurs adresses IP, comme décrit dans le scénario. Modifiez les valeurs des variables entre symboles "" et les types d’adresses IP en fonction des besoins de votre implémentation.

  1. Installez l’interface Azure CLI si vous ne l’avez pas encore fait.
  2. Créez une paire de clés SSH publique et privée pour les machines virtuelles Linux en effectuant les étapes décrites dans l’article Créer une paire de clés publique et privée SSH pour les machines virtuelles Linux.
  3. À partir d’un interpréteur de commandes, connectez-vous avec la commande az login, puis sélectionnez l’abonnement que vous utilisez.
  4. Créez la machine virtuelle en exécutant le script suivant sur un ordinateur Linux ou Mac. Le script crée un groupe de ressources, un réseau virtuel (VNet), une carte réseau avec trois configurations IP et une machine virtuelle avec les deux cartes réseau qui lui sont associées. La carte réseau, l’adresse IP publique, le réseau virtuel et les ressources de la machine virtuelle doivent se trouver au même emplacement et correspondre au même abonnement. Bien que les ressources n’aient pas toutes à se trouver dans le même groupe de ressources, c’est le cas dans le script suivant.
    
#!/bin/sh
    
RgName="myResourceGroup"
Location="westcentralus"
az group create --name $RgName --location $Location
    
# Create a public IP address resource with a static IP address using the `--allocation-method Static` option. If you
# do not specify this option, the address is allocated dynamically. The address is assigned to the resource from a pool
# of IP addresses unique to each Azure region. Download and view the file from
# https://www.microsoft.com/en-us/download/details.aspx?id=41653 that lists the ranges for each region.

PipName="myPublicIP"

# This name must be unique within an Azure location.
DnsName="myDNSName"

az network public-ip create \
--name $PipName \
--resource-group $RgName \
--location $Location \
--dns-name $DnsName\
--allocation-method Static

# Create a virtual network with one subnet

VnetName="myVnet"
VnetPrefix="10.0.0.0/16"
VnetSubnetName="mySubnet"
VnetSubnetPrefix="10.0.0.0/24"

az network vnet create \
--name $VnetName \
--resource-group $RgName \
--location $Location \
--address-prefix $VnetPrefix \
--subnet-name $VnetSubnetName \
--subnet-prefix $VnetSubnetPrefix

# Create a network interface connected to the subnet and associate the public IP address to it. Azure will create the
# first IP configuration with a static private IP address and will associate the public IP address resource to it.

NicName="MyNic1"
az network nic create \
--name $NicName \
--resource-group $RgName \
--location $Location \
--subnet $VnetSubnet1Name \
--private-ip-address 10.0.0.4
--vnet-name $VnetName \
--public-ip-address $PipName
    
# Create a second public IP address, a second IP configuration, and associate it to the NIC. This configuration has a
# static public IP address and a static private IP address.

az network public-ip create \
--resource-group $RgName \
--location $Location \
--name myPublicIP2 \
--dns-name mypublicdns2 \
--allocation-method Static

az network nic ip-config create \
--resource-group $RgName \
--nic-name $NicName \
--name IPConfig-2 \
--private-ip-address 10.0.0.5 \
--public-ip-name myPublicIP2

# Create a third IP configuration, and associate it to the NIC. This configuration has  static private IP address and   # no public IP address.

az network nic ip-config create \
--resource-group $RgName \
--nic-name $NicName \
--private-ip-address 10.0.0.6 \
--name IPConfig-3

# Note: Though this article assigns all IP configurations to a single NIC, you can also assign multiple IP configurations
# to any NIC in a VM. To learn how to create a VM with multiple NICs, read the Create a VM with multiple NICs 
# article: https://docs.microsoft.com/azure/virtual-network/virtual-network-deploy-multinic-arm-cli.

# Create a VM and attach the NIC.

VmName="myVm"

# Replace the value for the following **VmSize** variable with a value from the
# https://docs.microsoft.com/azure/virtual-machines/sizes article. The script fails if the VM size
# is not supported in the location you select. Run the `azure vm sizes --location eastcentralus` command to get a full list
# of VMs in US West Central, for example.

VmSize="Standard_DS1"

# Replace the value for the OsImage variable value with a value for *urn* from the output returned by entering the
# `az vm image list` command.

OsImage="credativ:Debian:8:latest"

Username="adminuser"

# Replace the following value with the path to your public key file. If you're creating a Windows VM, remove the following
# line and you'll be prompted for the password you want to configure for the VM.

SshKeyValue="~/.ssh/id_rsa.pub"

az vm create \
--name $VmName \
--resource-group $RgName \
--image $OsImage \
--location $Location \
--size $VmSize \
--nics $NicName \
--admin-username $Username \
--ssh-key-value $SshKeyValue

Outre la création d’une machine virtuelle avec une carte réseau dotée de 3 configurations IP, le script crée :

  • Un disque unique géré par compte Premium par défaut, mais vous pouvez choisir un autre type de disque. Pour plus d’informations, consultez l’article Créer une machine virtuelle Linux à l’aide de l’interface Azure CLI.
  • Un réseau virtuel avec un sous-réseau et deux adresses IP publiques. Vous pouvez également utiliser des ressources existantes en matière de réseau virtuel, sous-réseau, carte réseau ou adresse IP publique. Pour savoir comment utiliser des ressources réseau existantes au lieu de créer des ressources supplémentaires, utilisez az vm create -h.

Les adresses IP publiques ont un coût nominal. Pour en savoir plus, lisez la page Tarification des adresses IP . Il existe une limite au nombre d’adresses IP publiques qui peuvent être utilisées dans un abonnement. Pour plus d’informations sur les limites, voir Limites d’Azure.

Une fois la machine virtuelle créée, saisissez la commande az network nic show --name MyNic1 --resource-group myResourceGroup afin d’afficher la configuration de carte réseau. Saisissez l’élément az network nic ip-config list --nic-name MyNic1 --resource-group myResourceGroup --output table afin d’afficher une liste des configurations IP associées à la carte réseau.

Ajoutez les adresses IP privées pour le système d’exploitation de la machine virtuelle en suivant les étapes pour votre système d’exploitation dans la section Ajouter des adresses IP à un système d’exploitation de machine virtuelle de cet article.

Ajouter des adresses IP à une machine virtuelle

Vous pouvez ajouter des adresses IP privées et publiques à une interface réseau Azure en suivant les étapes décrites ci-après. Les exemples reposent sur le scénario décrit dans cet article.

  1. Ouvrez un interpréteur de commandes Azure et effectuez les étapes restantes de cette section en une seule session. Si l’interface Azure CLI n’est pas encore installée et configurée, suivez les étapes décrites dans l’article consacré àl’installation d’Azure CLI et connectez-vous à votre compte Azure avec la commande az-login.

  2. Suivez les étapes de l’une des sections suivantes, selon vos besoins :

    Ajouter une adresse IP privée

    Pour ajouter une adresse IP privée à une carte d’interface réseau, vous devez créer une configuration IP à l’aide de la commande ci-dessous. L’adresse IP statique doit être une adresse non utilisée pour le sous-réseau.

    az network nic ip-config create \
    --resource-group myResourceGroup \
    --nic-name myNic1 \
    --private-ip-address 10.0.0.7 \
    --name IPConfig-4
    

    Créez autant de configurations que nécessaire, à l’aide de noms de configuration unique et d’adresses IP privées (pour les configurations avec des adresses IP statiques).

    Ajouter une adresse IP publique

    Pour ajouter une adresse IP publique, associez-la à une configuration IP nouvelle ou existante. Suivez les étapes de l’une des sections ci-après, selon votre besoin.

    Les adresses IP publiques ont un coût nominal. Pour en savoir plus, lisez la page Tarification des adresses IP . Il existe une limite au nombre d’adresses IP publiques qui peuvent être utilisées dans un abonnement. Pour plus d’informations sur les limites, voir Limites d’Azure.

    • Associer la ressource à une nouvelle configuration IP

      Lorsque vous ajoutez une adresse IP publique dans une nouvelle configuration IP, vous devez également ajouter une adresse IP privée, car toutes les configurations IP doivent avoir une adresse IP privée. Vous pouvez ajouter une ressource d’adresse IP publique existante ou en créer une. Pour en créer une nouvelle, saisissez la commande suivante :

      az network public-ip create \
      --resource-group myResourceGroup \
      --location westcentralus \
      --name myPublicIP3 \
      --dns-name mypublicdns3
      

      Pour créer une nouvelle configuration IP avec une adresse IP privée statique et la ressource d’adresse IP publique myPublicIP3, saisissez la commande suivante :

      az network nic ip-config create \
      --resource-group myResourceGroup \
      --nic-name myNic1 \
      --name IPConfig-5 \
      --private-ip-address 10.0.0.8
      --public-ip-address myPublicIP3
      
    • Associer la ressource à une configuration IP existante Une ressource d’adresse IP publique peut uniquement être associée à une configuration IP n’ayant pas encore de ressource associée. Pour déterminer si une configuration IP a une adresse IP publique associée, entrez la commande suivante :

      az network nic ip-config list \
      --resource-group myResourceGroup \
      --nic-name myNic1 \
      --query "[?provisioningState=='Succeeded'].{ Name: name, PublicIpAddressId: publicIpAddress.id }" --output table
      

      Sortie retournée :

      Name        PublicIpAddressId
      
      ipconfig1   /subscriptions/[Id]/resourceGroups/myResourceGroup/providers/Microsoft.Network/publicIPAddresses/myPublicIP1
      IPConfig-2  /subscriptions/[Id]/resourceGroups/myResourceGroup/providers/Microsoft.Network/publicIPAddresses/myPublicIP2
      IPConfig-3
      

      Étant donné que la colonne PublicIpAddress pour IpConfig-3 est vide dans la sortie, aucune ressource d’adresse IP publique n’y est actuellement associée. Vous pouvez ajouter une ressource d’adresse IP publique existante à IpConfig-3, ou entrer la commande suivante pour en créer une :

      az network public-ip create \
      --resource-group  myResourceGroup
      --location westcentralus \
      --name myPublicIP3 \
      --dns-name mypublicdns3 \
      --allocation-method Static
      

      Entrez la commande suivante pour associer la ressource d’adresse IP publique à la configuration IP existante nommée IPConfig-3 :

      az network nic ip-config update \
      --resource-group myResourceGroup \
      --nic-name myNic1 \
      --name IPConfig-3 \
      --public-ip myPublicIP3
      
  3. Affichez les ressources d’adresses IP privées et l’adresse IP publique affectées à la carte d’interface réseau en saisissant la commande suivante :

    az network nic ip-config list \
    --resource-group myResourceGroup \
    --nic-name myNic1 \
    --query "[?provisioningState=='Succeeded'].{ Name: name, PrivateIpAddress: privateIpAddress, PrivateIpAllocationMethod: privateIpAllocationMethod, PublicIpAddressId: publicIpAddress.id }" --output table
    

    Sortie retournée :

    Name        PrivateIpAddress    PrivateIpAllocationMethod   PublicIpAddressId
    
    ipconfig1   10.0.0.4            Static                      /subscriptions/[Id]/resourceGroups/myResourceGroup/providers/Microsoft.Network/publicIPAddresses/myPublicIP1
    IPConfig-2  10.0.0.5            Static                      /subscriptions/[Id]/resourceGroups/myResourceGroup/providers/Microsoft.Network/publicIPAddresses/myPublicIP2
    IPConfig-3  10.0.0.6            Static                      /subscriptions/[Id]/resourceGroups/myResourceGroup/providers/Microsoft.Network/publicIPAddresses/myPublicIP3
    
  4. Ajoutez les adresses IP privées que vous avez ajoutées à l’interface réseau pour le système d’exploitation de la machine virtuelle en suivant les instructions fournies dans la section Ajouter des adresses IP à un système d’exploitation de machine virtuelle de cet article. N’ajoutez pas les adresses IP publiques au système d’exploitation.

Ajouter des adresses IP à un système d’exploitation de machine virtuelle

Connectez-vous à une machine virtuelle que vous avez créée à l’aide de plusieurs adresses IP privées. Vous devez ajouter manuellement toutes les adresses IP privées (y compris l’adresse principale) que vous avez ajoutées à la machine virtuelle. Effectuez les étapes suivantes dans le système d’exploitation de votre machine virtuelle.

Windows Server

Développez
  1. Tapez ipconfig /all à l’invite de commandes. Seule l’adresse IP privée principale est visible (via DHCP).

  2. Saisissez ncpa.cpl dans l’invite de commandes pour ouvrir la fenêtre Connexions réseau.

  3. Ouvrez les propriétés de la carte réseau appropriée : Ethernet.

  4. Double-cliquez sur Internet Protocol version 4 (IPv4).

  5. Cliquez sur Utiliser l’adresse IP suivante et entrez les valeurs suivantes :

    • Adresse IP : entrez l’adresse IP privée principale.

    • Masque de sous-réseau : définissez cette option en fonction de votre sous-réseau. Par exemple, si le sous-réseau est un sous-réseau /24, le masque de sous-réseau est 255.255.255.0.

    • Passerelle par défaut : première adresse IP du sous-réseau. Si votre sous-réseau est 10.0.0.0/24, l’adresse IP de la passerelle est 10.0.0.1.

    • Sélectionnez Utiliser l’adresse de serveur DNS suivante et saisissez les valeurs ci-dessous :

      • Serveur DNS préféré : saisissez 168.63.129.16 si vous n’utilisez pas votre propre serveur DNS. Si vous utilisez votre propre serveur DNS, entrez l’adresse IP de votre serveur. (Pour Serveur DNS auxiliaire, vous pouvez choisir n’importe quelle adresse de serveur DNS public libre.)
    • Sélectionnez le bouton Avancé et ajoutez des adresses IP supplémentaires. Ajoutez chaque adresse IP privée secondaire que vous avez ajoutée à l’interface réseau Azure dans une étape précédente, à l’interface réseau Windows à laquelle est attribuée l’adresse IP principale assignée à l’interface réseau Azure.

      Vous ne devez jamais assigner manuellement l’adresse IP publique assignée à une machine virtuelle Azure au sein du système d’exploitation de la machine virtuelle. Lorsque vous définissez manuellement l’adresse IP dans le système d’exploitation, assurez-vous qu’il s’agit de la même adresse que l’adresse IP privée assignée à l’interface réseau Azure, ou vous pouvez perdre la connectivité à la machine virtuelle. En savoir plus sur les paramètres d’adresse IP privée. Vous ne devez jamais attribuer une adresse IP publique Azure au sein du système d’exploitation.

    • Cliquez sur OK pour fermer les paramètres TCP/IP, puis sur OK à nouveau pour fermer les paramètres de la carte réseau. Votre connexion RDP est rétablie.

  6. Tapez ipconfig /all à l’invite de commandes. Vérifiez que toutes les adresses IP que vous avez ajoutées sont affichées et que le protocole DHCP est désactivé.

  7. Configurez Windows pour utiliser l’adresse IP privée de la configuration IP principale dans Azure en tant qu’adresse IP principale pour Windows. Pour plus d’informations, consultez Aucun accès à Internet à partir de la machine virtuelle Windows Azure qui possède plusieurs adresses IP.

Validation (Windows Server)

Pour être sûr de pouvoir vous connecter à Internet à partir de votre configuration IP secondaire par le biais de l’adresse IP publique associée, une fois que vous l’avez ajoutée correctement à l’aide des étapes ci-dessus, utilisez la commande suivante (en remplaçant 10.0.0.7 par l’adresse IP privée secondaire) :

ping -S 10.0.0.7 outlook.com

Notes

Pour les configurations IP secondaires, vous pouvez uniquement exécuter une commande ping sur Internet si une adresse IP publique est associée à la configuration. Pour les configurations IP principales, une adresse IP publique n’est pas requise pour exécuter une commande ping sur Internet.

Linux (Ubuntu 14/16)

Développez Nous vous recommandons de consulter la documentation la plus récente relative de votre distribution Linux.
  1. Ouvrez une fenêtre de terminal.

  2. Assurez-vous d’être l’utilisateur root. Si ce n’est pas le cas, saisissez la commande suivante :

    sudo -i
    
  3. Mettez à jour le fichier de configuration de l’interface réseau (en supposant que « eth0 » est utilisé).

    • Conservez l’élément de ligne existant pour dhcp. L’adresse IP principale reste configurée telle qu’elle était précédemment.

    • Ajoutez une configuration pour une adresse IP statique supplémentaire à l’aide des commandes suivantes :

      cd /etc/network/interfaces.d/
      ls
      

      Un fichier .cfg doit s’afficher.

  4. Ouvrez le fichier. Les lignes suivantes doivent figurer à la fin du fichier :

    auto eth0
    iface eth0 inet dhcp
    
  5. Ajoutez les lignes suivantes après les lignes qui existent dans ce fichier :

    iface eth0 inet static
    address <your private IP address here>
    netmask <your subnet mask>
    
  6. Enregistrez le fichier à l’aide de la commande suivante :

    :wq
    
  7. Réinitialisez l’interface réseau à l’aide de la commande suivante :

    sudo ifdown eth0 && sudo ifup eth0
    

    Important

    Exécutez les scripts ifup et ifdown sur la même ligne si vous utilisez une connexion à distance.

  8. Vérifiez que l’adresse IP est ajoutée à l’interface réseau à l’aide de la commande suivante :

    ip addr list eth0
    

    Vous devez voir l’adresse IP que vous avez ajoutée à la liste.

Validation (Ubuntu 14/16)

Pour être sûr de pouvoir vous connecter à Internet à partir de votre configuration IP secondaire via l’adresse IP associée, utilisez la commande suivante :

ping -I 10.0.0.5 outlook.com

Notes

Pour les configurations IP secondaires, vous pouvez uniquement exécuter une commande ping sur Internet si une adresse IP publique est associée à la configuration. Pour les configurations IP principales, une adresse IP publique n’est pas requise pour exécuter une commande ping sur Internet.

Pour les machines virtuelles Linux, lorsque vous tentez de valider la connectivité sortante à partir d’une carte réseau secondaire, il se peut que vous deviez ajouter des itinéraires appropriés. Pour ce faire, de nombreuses options s’offrent à vous. Reportez-vous à la documentation appropriée pour votre distribution Linux. Voici une méthode pour effectuer cette opération :

echo 150 custom >> /etc/iproute2/rt_tables 

ip rule add from 10.0.0.5 lookup custom
ip route add default via 10.0.0.1 dev eth2 table custom

  • Veillez à remplacer :
    • 10.0.0.5 par l’adresse IP privée à laquelle une adresse IP publique est associée
    • 10.0.0.1 par votre passerelle par défaut
    • eth2
par le nom de votre carte réseau secondaire

Linux (Ubuntu 18.04+)

Développez Les versions 18.04 et ultérieures d’Ubuntu sont passées à `netplan` pour la gestion du réseau du système d’exploitation. Nous vous recommandons de consulter la documentation la plus récente relative de votre distribution Linux.
  1. Ouvrez une fenêtre de terminal.

  2. Assurez-vous d’être l’utilisateur root. Si ce n’est pas le cas, saisissez la commande suivante :

    sudo -i
    
  3. Créez un fichier pour la deuxième interface et ouvrez-le dans un éditeur de texte :

    vi /etc/netplan/60-static.yaml
    
  4. Ajoutez les lignes suivantes au fichier, en remplaçant 10.0.0.6/24 par votre IP/netmask :

    network:
        version: 2
        ethernets:
            eth0:
                addresses:
                    - 10.0.0.6/24
    
  5. Enregistrez le fichier à l’aide de la commande suivante :

    :wq
    
  6. Testez les modifications à l’aide de netplan try pour confirmer la syntaxe :

    netplan try
    

Notes

netplan try applique les modifications temporairement, puis les annule après 120 secondes. En cas de perte de connexion, patientez 120 secondes, puis rétablissez la connexion. Les modifications auront alors été annulées.

  1. En supposant qu’aucun problème ne se pose avec netplan try, appliquez les modifications de configuration :

    netplan apply
    
  2. Vérifiez que l’adresse IP est ajoutée à l’interface réseau à l’aide de la commande suivante :

    ip addr list eth0
    

    Vous devez voir l’adresse IP que vous avez ajoutée à la liste. Exemple :

    1: lo: <LOOPBACK,UP,LOWER_UP> mtu 65536 qdisc noqueue state UNKNOWN group default qlen 1000
        link/loopback 00:00:00:00:00:00 brd 00:00:00:00:00:00
        inet 127.0.0.1/8 scope host lo
        valid_lft forever preferred_lft forever
        inet6 ::1/128 scope host
        valid_lft forever preferred_lft forever
    2: eth0: <BROADCAST,MULTICAST,UP,LOWER_UP> mtu 1500 qdisc mq state UP group default qlen 1000
        link/ether 00:0d:3a:8c:14:a5 brd ff:ff:ff:ff:ff:ff
        inet 10.0.0.6/24 brd 10.0.0.255 scope global eth0
        valid_lft forever preferred_lft forever
        inet 10.0.0.4/24 brd 10.0.0.255 scope global secondary eth0
        valid_lft forever preferred_lft forever
        inet6 fe80::20d:3aff:fe8c:14a5/64 scope link
        valid_lft forever preferred_lft forever
    

Validation (Ubuntu 18.04+)

Pour être sûr de pouvoir vous connecter à Internet à partir de votre configuration IP secondaire via l’adresse IP associée, utilisez la commande suivante :

ping -I 10.0.0.5 outlook.com

Notes

Pour les configurations IP secondaires, vous pouvez uniquement exécuter une commande ping sur Internet si une adresse IP publique est associée à la configuration. Pour les configurations IP principales, une adresse IP publique n’est pas requise pour exécuter une commande ping sur Internet.

Pour les machines virtuelles Linux, lorsque vous tentez de valider la connectivité sortante à partir d’une carte réseau secondaire, il se peut que vous deviez ajouter des itinéraires appropriés. Pour ce faire, de nombreuses options s’offrent à vous. Reportez-vous à la documentation appropriée pour votre distribution Linux. Voici une méthode pour effectuer cette opération :

echo 150 custom >> /etc/iproute2/rt_tables 

ip rule add from 10.0.0.5 lookup custom
ip route add default via 10.0.0.1 dev eth2 table custom

  • Veillez à remplacer :
    • 10.0.0.5 par l’adresse IP privée à laquelle une adresse IP publique est associée
    • 10.0.0.1 par votre passerelle par défaut
    • eth2
par le nom de votre carte réseau secondaire

Linux (Red Hat, CentOS, etc.)

Développez
  1. Ouvrez une fenêtre de terminal.

  2. Assurez-vous d’être l’utilisateur root. Si ce n’est pas le cas, saisissez la commande suivante :

    sudo -i
    
  3. Entrez votre mot de passe et suivez les instructions qui s’affichent. Une fois que vous êtes l’utilisateur root, accédez au dossier Scripts réseau avec la commande suivante :

    cd /etc/sysconfig/network-scripts
    
  4. Répertoriez les fichiers ifcfg connexes à l’aide de la commande suivante :

    ls ifcfg-*
    

    Vous devez voir ifcfg-eth0 dans la liste de fichiers.

  5. Pour ajouter une adresse IP, créez un fichier de configuration pour celle-ci comme indiqué ci-dessous. Notez qu’un fichier doit être créé pour chaque configuration IP.

    touch ifcfg-eth0:0
    
  6. Ouvrez le fichier ifcfg-eth0:0 à l’aide de la commande suivante :

    vi ifcfg-eth0:0
    
  7. Ajoutez du contenu dans le fichier, eth0:0 dans cet exemple, à l’aide de la commande suivante. Veillez à mettre à jour les informations en fonction de votre adresse IP.

    DEVICE=eth0:0
    BOOTPROTO=static
    ONBOOT=yes
    IPADDR=192.168.101.101
    NETMASK=255.255.255.0
    
  8. Enregistrez le fichier à l’aide de la commande suivante :

    :wq
    
  9. Redémarrez les services réseau et vérifiez que les modifications ont été appliquées en exécutant les commandes suivantes :

    /etc/init.d/network restart
    ifconfig
    

    Vous devez voir l’adresse IP que vous avez ajoutée à la liste, dans le cas présent eth0:0.

Validation (Red Hat, CentOS et autres)

Pour être sûr de pouvoir vous connecter à Internet à partir de votre configuration IP secondaire via l’adresse IP associée, utilisez la commande suivante :

ping -I 10.0.0.5 outlook.com

Notes

Pour les configurations IP secondaires, vous pouvez uniquement exécuter une commande ping sur Internet si une adresse IP publique est associée à la configuration. Pour les configurations IP principales, une adresse IP publique n’est pas requise pour exécuter une commande ping sur Internet.

Pour les machines virtuelles Linux, lorsque vous tentez de valider la connectivité sortante à partir d’une carte réseau secondaire, il se peut que vous deviez ajouter des itinéraires appropriés. Pour ce faire, de nombreuses options s’offrent à vous. Reportez-vous à la documentation appropriée pour votre distribution Linux. Voici une méthode pour effectuer cette opération :

echo 150 custom >> /etc/iproute2/rt_tables 

ip rule add from 10.0.0.5 lookup custom
ip route add default via 10.0.0.1 dev eth2 table custom

  • Veillez à remplacer :
    • 10.0.0.5 par l’adresse IP privée à laquelle une adresse IP publique est associée
    • 10.0.0.1 par votre passerelle par défaut
    • eth2
par le nom de votre carte réseau secondaire