Performances de la génération d'états (RDLC) en bac à sable

Notes

Ces notes de publication décrivent des fonctionnalités qui n'ont peut-être pas encore été publiées. Pour connaître la période de lancement prévue pour cette fonctionnalité, consultez Nouveautés et prévisions pour Dynamics 365 Business Central. Les délais de livraison peuvent changer et la fonctionnalité prévue peut ne pas être lancée (voir Stratégie de Microsoft).

Avant de livrer Dynamics NAV 2013 R2, nous avons découvert une énorme régression des performances de l’exécution pour les rapports RDLC. La raison en était la mise à niveau de .NET à la version 4.0 ; nous devions configurer le moteur d’exécution .NET pour qu’il utilise l'ancienne stratégie de sécurité d’accès au code afin que la génération d'états RDLC fonctionne sans dégradation des performances. Cinq ans plus tard, nous avons activé le débogage dans les bacs à sable Business Central. Cela nous a obligé à désactiver la sécurité de l'accès au code sur les clusters de bac à sable. Malheureusement, cela a réintroduit l'ancienne régression des performances de la génération d'états RDLC. Dans la version d'avril 2019 de Business Central, nous avons résolu ce problème en exécutant entièrement les états RDLC dans un tout autre AppDomain .NET.

Résolution de la fuite de mémoire dans la génération d'états RDLC

L'ancienne implémentation de RDLC sur Business Central Server présentait une petite fuite de mémoire lors de l'exécution des états. Dans la version d'avril 2019 de Business Central, cette fuite de mémoire n'existe plus car nous recyclons régulièrement l'AppDomain .NET utilisé pour la génération d'états.

Donnez-nous votre avis

Aidez-nous à améliorer Dynamics 365 Business Central en proposant des idées, en fournissant des suggestions et en faisant des commentaires. Utilisez le forum de Business Central à l'adresse https://aka.ms/businesscentralideas.