Nouveautés d'Exchange 2013What's new in Exchange 2013

S’applique à : Exchange Server 2013Applies to: Exchange Server 2013

Consultez toutes les dernières fonctionnalités dans Exchange 2013.Check out all of the newest capabilities in Exchange 2013.

Microsoft Exchange Server 2013 offre un vaste éventail de nouvelles technologies, nouvelles fonctionnalités et nouveaux services à la gamme de produits Exchange Server. Son objectif est de soutenir les utilisateurs et les organisations dans leur évolution, à l'heure où la collaboration a remplacé la communication au cœur des habitudes de travail. Dans le même temps, Exchange Server 2013 permet de diminuer le coût total de possession, avec un déploiement de Exchange 2013 local ou une configuration de vos boîtes aux lettres dans le nuage. Les nouvelles fonctions et fonctionnalités de Exchange 2013 sont conçues pour :Microsoft Exchange Server 2013 brings a new rich set of technologies, features, and services to the Exchange Server product line. Its goal is to support people and organizations as their work habits evolve from a communication focus to a collaboration focus. At the same time, Exchange Server 2013 helps lower the total cost of ownership whether you deploy Exchange 2013 on-premises or provision your mailboxes in the cloud. New features and functionality in Exchange 2013 are designed to do the following:

  • Prise en charge un personnel multigenerational Intégration sociale et le rendre plus facile à trouver des personnes est important pour les utilisateurs. Recherche intelligente étudient le comportement de communication et de collaboration des utilisateurs pour améliorer et classer par priorité les résultats de la recherche dans Exchange. En outre, avec Exchange 2013, les utilisateurs peuvent fusionner les contacts à partir de sources multiples pour fournir une vue unique d’une personne, en liant des informations de contact extraites de plusieurs emplacements.Support a multigenerational workforce Social integration and making it easier to find people is important to users. Smart Search learns from users' communication and collaboration behavior to enhance and prioritize search results in Exchange. Also, with Exchange 2013, users can merge contacts from multiple sources to provide a single view of a person, by linking contact information pulled from multiple locations.

  • Offrent une expérience agréable Microsoft Outlook 2013 et Microsoft Outlook Web App ont une nouvelle présentation vierge. Outlook Web App propose une interface utilisateur optimisée qui prend également en charge les fonctions tactiles, améliorant ainsi l’expérience de l’appareil mobile avec Exchange.Provide an engaging experience Microsoft Outlook 2013 and Microsoft Outlook Web App have a fresh new look. Outlook Web App emphasizes a streamlined user interface that also supports the use of touch, enhancing the mobile device experience with Exchange.

  • Intégration avec SharePoint et Lync Exchange 2013 offre une meilleure intégration avec Microsoft SharePoint 2013 et Microsoft Lync 2013 par le biais de boîtes aux lettres de site et In-Place eDiscovery. Ensemble, ces produits offrent un ensemble de fonctionnalités qui permettent de scénarios tels que la découverte de l’entreprise et de collaboration à l’aide de boîtes aux lettres du site.Integrate with SharePoint and Lync Exchange 2013 offers greater integration with Microsoft SharePoint 2013 and Microsoft Lync 2013 through site mailboxes and In-Place eDiscovery. Together, these products offer a suite of features that make scenarios such as enterprise eDiscovery and collaboration using site mailboxes possible.

  • Doit répondent en constante évolution de la conformité Conformité et eDiscovery sont difficiles à de nombreuses organisations. Exchange 2013 vous aide à trouver et données de recherche non seulement dans Exchange, mais au sein de votre organisation. Avec l’indexation et de recherche améliorée, vous pouvez rechercher sur les différents serveurs Exchange 2013, Lync 2013, SharePoint 2013 et Windows. En outre, protection contre la perte de données (DLP) peut aider à protéger votre organisation contre les utilisateurs supprimés par erreur l’envoi d’informations sensibles à des personnes non autorisées. DLP vous aide à identifier, analyser et protéger les données sensibles via une analyse approfondie du contenu.Help meet evolving compliance needs Compliance and eDiscovery are challenging for many organizations. Exchange 2013 helps you to find and search data not only in Exchange, but across your organization. With improved search and indexing, you can search across Exchange 2013, Lync 2013, SharePoint 2013, and Windows file servers. In addition, data loss prevention (DLP) can help keep your organization safe from users mistakenly sending sensitive information to unauthorized people. DLP helps you identify, monitor, and protect sensitive data through deep content analysis.

  • Fournir une solution souple Exchange 2013 s’appuie sur l’architecture d’Exchange Server 2010 et a été repensé pour la simplicité de l’évolutivité, l’utilisation du matériel et isoler les défaillances.Provide a resilient solution Exchange 2013 builds upon the Exchange Server 2010 architecture and has been redesigned for simplicity of scale, hardware utilization, and failure isolation.

Pour plus d'informations sur les modifications apportées à Exchange Server 2013 depuis la version de publication (RTM), consultez la rubrique Mises à jour pour Exchange 2013.For information about the changes made to Exchange Server 2013 since release to manufacturing (RTM), see Updates for Exchange 2013.

Consultez les sections suivantes pour plus d’informations sur les nouveautés dans Exchange 2013 :See the following sections for more information about what’s new in Exchange 2013:

Centre d’administration ExchangeExchange admin center

Architecture Exchange 2013Exchange 2013 architecture

InstallationSetup

Stratégie et conformité de messagerieMessaging policy and compliance

Protection anti-programme malveillantAnti-malware protection

Flux de messagerieMail flow

DestinatairesRecipients

Partage et collaborationSharing and collaboration

Intégration à SharePoint et LyncIntegration with SharePoint and Lync

Clients et mobilitéClients and mobile

Messagerie unifiéeUnified Messaging

Déplacements par lot de boîtes aux lettresBatch mailbox moves

Haute disponibilité et résilience de siteHigh availability and site resilience

Gestion de la charge de travail ExchangeExchange workload management

Note

Pour plus d’informations sur les fonctionnalités dans les versions antérieures d’Exchange qui ont été supprimées, abandonnés ou remplacés dans Exchange Server 2013, consultez la rubrique fonctionnalités abandonnées dans Exchange 2013. En outre, vous intéresser dans les notes de publication pour Exchange 2013.For information about features in earlier versions of Exchange that have been removed, discontinued, or replaced in Exchange Server 2013, see What's discontinued in Exchange 2013. Also, you may be interested in Release notes for Exchange 2013.

Centre d’administration ExchangeExchange admin center

Exchange 2013 fournit une console de gestion unifiée unique qui permet de facilité d’utilisation et optimisée pour la gestion des locaux, en ligne, ou des déploiements hybrides. Le Centre d’administration Exchange (EAC) dans Exchange 2013 remplace la Console de gestion Exchange (EMC) Exchange 2010 et le panneau de configuration Exchange (ECP). (Toutefois, « ECP ? est toujours le nom du répertoire virtuel utilisé par le CAE.) Fonctionnalités du CAE sont les suivantes :Exchange 2013 provides a single unified management console that allows for ease of use and is optimized for management of on-premises, online, or hybrid deployments. The Exchange admin center (EAC) in Exchange 2013 replaces the Exchange 2010 Exchange Management Console (EMC) and the Exchange Control Panel (ECP). (However, “ECP�? is still the name of the virtual directory used by the EAC.) Some EAC features include:

  • Affichage de liste L’affichage de liste dans le centre d’administration Exchange a été conçu pour supprimer les limitations clés qui existaient dans le panneau de configuration Exchange. ECP a été limité à un affichage jusqu'à 500 objets et, si vous souhaitez afficher les objets qui n’ont pas été répertoriés dans le volet détails, vous nécessaires à l’utilisation de recherche et de filtrage pour trouver ces objets spécifiques. Dans Exchange 2013, la limite visible à partir de la liste CAE est environ 20 000 objets. Une fois que le CAE renvoie les résultats, le client CAE effectue la recherche et le tri, ce qui augmente considérablement les performances par rapport au panneau de configuration Exchange dans Exchange 2010. En outre, la pagination a été ajoutée afin que vous pouvez page aux résultats. Vous pouvez également configurer la taille de la page et exporter vers un fichier .csv.List view The list view in EAC has been designed to remove key limitations that existed in ECP. ECP was limited to displaying up to 500 objects and, if you wanted to view objects that weren’t listed in the details pane, you needed to use searching and filtering to find those specific objects. In Exchange 2013, the viewable limit from within the EAC list view is approximately 20,000 objects. After the EAC returns the results, the EAC client performs the searching and sorting, which greatly increases the performance compared to the ECP in Exchange 2010. In addition, paging has been added so that you can page to the results. You can also configure page size and export to a .csv file.

  • Ajouter/supprimer des colonnes à l’affichage de liste de destinataires Vous pouvez choisir les colonnes à afficher, et avec les cookies locales, vous pouvez enregistrer vos affichages de liste personnalisée par ordinateur que vous utilisez pour accéder au CAE.Add/Remove columns to the Recipient list view You can choose which columns to view, and with local cookies, you can save your custom list views per machine that you use to access the EAC.

  • Sécuriser le répertoire virtuel ECP Vous pouvez partitionner access à partir d’Internet et intranet à partir de dans le répertoire virtuel ECP IIS pour activer ou désactiver les fonctionnalités de gestion. Grâce à cette fonctionnalité, vous pouvez autoriser ou refuser l’accès aux utilisateurs qui tentent d’accéder au CAE à partir d’Internet à l’extérieur de votre environnement d’organisation, tout en autorisant l’accès aux Options d’Outlook Web App d’un utilisateur final.Secure the ECP virtual directory You can partition access from the Internet and intranets from within the ECP IIS virtual directory to allow or disallow management features. With this feature, you can permit or deny access to users trying to access the EAC from the Internet outside of your organizational environment, while still allowing access to an end-user’s Outlook Web App Options.

  • Gestion des dossiers publics Dans Exchange 2010 et Exchange 2007, les dossiers publics étaient gérés par le biais de la console d’administration de dossier Public. Dossiers publics sont maintenant dans le CAE, et vous n’avez pas besoin d’un outil séparé pour les gérer.Public Folder management In Exchange 2010 and Exchange 2007, public folders were managed through the Public Folder administration console. Public folders are now in the EAC, and you don't need a separate tool to manage them.

  • Notifications Dans Exchange 2013, le CAE a maintenant une visionneuse de Notification afin que vous pouvez afficher l’état du processus de longue durée et, si vous choisissez, recevoir une notification via un message électronique lorsque le processus est terminé.Notifications In Exchange 2013, the EAC now has a Notification viewer so that you can view the status of long-running processes and, if you choose, receive notification via an email message when the process completes.

  • Éditeur d’utilisateur (RBAC) de contrôle d’accès basé sur les rôles Dans Exchange vous 2010, vous pouvez utiliser l’éditeur d’utilisateur RBAC dans la boîte à outils Exchange pour ajouter des utilisateurs aux groupes de rôles de gestion. Dans Exchange 2013, les fonctionnalités d’éditeur RBAC de l’utilisateur sont maintenant dans le CAE et vous n’avez pas besoin d’un outil séparé pour gérer RBAC.Role Based Access Control (RBAC) User Editor In Exchange 2010, you could use the RBAC User Editor in the Exchange Toolbox to add users to management role groups. In Exchange 2013, the RBAC User Editor functionality is now in the EAC and you don't need a separate tool to manage RBAC.

  • Outils de messagerie unifiée Dans Exchange 2010, vous pouvez utiliser les statistiques d’appel et les outils de journaux des appels utilisateur de fournir des statistiques de la messagerie unifiée et informations sur les appels spécifiques pour un utilisateur à extension messagerie unifiée. Dans Exchange 2013, les outils de statistiques d’appel et les journaux des appels utilisateur sont maintenant dans le CAE et vous n’avez pas besoin d’un outil séparé pour les gérer.Unified Messaging Tools In Exchange 2010, you could use the Call Statistics and User Call Logs tools to help provide UM statistics and information about specific calls for a UM-enabled user. In Exchange 2013, the Call Statistics and User Call Logs tools are now in the EAC and you don't need a separate tool to manage them.

  • Améliorations apportées à des groupes Le centre d’administration Exchange (EAC) pouvez désormais afficher jusqu'à 10 000 destinataires dans la fenêtre Sélectionner les membres de groupes . Par défaut, jusqu'à 500 destinataires sont renvoyées lorsque vous ouvrez la fenêtre Sélectionner les membres , toutefois, vous pouvez choisir de trier jusqu'à 10 000 destinataires en cliquant sur Obtenir tous les résultats sous la liste des destinataires. Nous prennent désormais en charge l’exploration plus de 500 destinataires à l’aide de la barre de défilement et nous avons également ajouté des fonctionnalités de recherche améliorée pour vous permettent de filtrer les destinataires qui sont affichent dans la liste des destinataires. Vous pouvez filtrer par :Groups enhancements The Exchange Admin Center (EAC) can now display up to 10,000 recipients in the Groups Select Members window. By default, up to 500 recipients are returned when you open the Select Members window, however, you can choose to list up to 10,000 recipients by clicking Get All Results beneath the recipient list. We now support browsing more than 500 recipients by using the scroll bar and we've also added enhanced search features to enable you to filter recipients that are displayed in the recipient list. You can filter by:

    • Villecity

    • Entreprisecompany

    • Pays/Régioncountry/region

    • Servicedepartment

    • Bureauoffice

    • Fonctiontitle

Pour plus d'informations, consultez la rubrique Centre d'administration Exchange dans Exchange 2013.For more information, see Exchange admin center in Exchange 2013.

Architecture Exchange 2013Exchange 2013 architecture

Les versions précédentes d'Exchange étaient optimisées et façonnées en respectant les exigences technologiques du moment. Par exemple, au cours du développement d'Exchange 2007, l'une des contraintes clés était la performance du processeur. Pour contourner le problème, Exchange 2007 était divisé en différents rôles de serveurs qui permettaient un équilibrage grâce à la séparation des serveurs. Toutefois, les rôles de serveurs dans Exchange 2007 et Exchange 2010 étaient étroitement associés. L'association étroite des rôles présentait certains désavantages comme la dépendance des versions, de l'emplacement géographique (tous les rôles sur un site spécifique) et de l'affinité des sessions (nécessitant une équilibrage de charge sur du matériel coûteux de couche 7), ainsi que la complexité de l'espace de noms.Previous versions of Exchange were optimized and architected with certain technological constraints that existed at that time. For example, during development for Exchange 2007, one of the key constraints was CPU performance. To alleviate that constraint, Exchange 2007 was split into different server roles that allowed scale out through server separation. However, server roles in Exchange 2007 and Exchange 2010 were tightly coupled. The tight coupling of the roles had several downsides including version dependency, geo-affinity (requiring all roles in a specific site), session affinity (requiring expensive layer 7 hardware load balancing), and namespace complexity.

À l'heure actuelle, la puissance des processeurs est beaucoup moins onéreuse et c'est n'est plus un facteur limitant. Ces barrières étant levées, l'objectif principal de la conception d'Exchange 2013 était d'améliorer la simplicité, l'utilisation du matériel et la protection contre les pannes. Avec Exchange 2013, nous avons réduit le nombre de rôles serveur à trois : les rôles serveur d'accès au client, de boîte aux lettres et de transport Edge.Today, CPU horsepower is significantly less expensive and is no longer a constraining factor. With that constraint lifted, the primary design goal for Exchange 2013 is for simplicity of scale, hardware utilization, and failure isolation. With Exchange 2013, we reduced the number of server roles to three: the Client Access, Mailbox, and Edge Transport server roles.

Le serveur de boîtes aux lettres contient tous les composants de serveurs traditionnels trouvés dans Exchange 2010 : les protocoles d'accès au client, le service de transport, les bases de données de boîtes aux lettres et la messagerie unifiée. Le serveur de boîtes aux lettres gère toutes les activités des boîtes aux lettres actives sur ce serveur. Le serveur d'accès au client fournit l'authentification, la redirection limitée et les services proxy. Le serveur d'accès au client lui-même n'effectue pas de rendu de données. Le serveur d'accès au client est un serveur dynamique et sans état. Aucune information n'est jamais mise en file d'attente ni stockée sur le serveur d'accès au client. Le serveur d'accès au client offre tous les protocoles d'accès au client habituels : HTTP, POP, IMAP et SMTP.The Mailbox server includes all the traditional server components found in Exchange 2010: the Client Access protocols, Transport service, Mailbox databases, and Unified Messaging. The Mailbox server handles all activity for the active mailboxes on that server. The Client Access server provides authentication, limited redirection, and proxy services. The Client Access server itself doesn't do any data rendering. The Client Access server is a thin and stateless server. There is never anything queued or stored on the Client Access server. The Client Access server offers all the usual client access protocols: HTTP, POP and IMAP, and SMTP.

Avec cette nouvelle architecture, le serveur d'accès au client et le serveur de boîtes aux lettres ne sont plus si étroitement liés. Tout le traitement et l'activité liés à une boîte aux lettres spécifique se passent sur le serveur de boîtes aux lettres qui héberge la copie de base de données active où réside la boîte aux lettres. Le rendu et la transformation des données sont réalisés en local sur la copie de base de données active, ce qui élimine les problèmes de compatibilité de version entre le serveur d'accès au client et le serveur de boîtes aux lettres.With this new architecture, the Client Access server and the Mailbox server have become “loosely coupled�?. All processing and activity for a specific mailbox occurs on the Mailbox server that houses the active database copy where the mailbox resides. All data rendering and data transformation is performed local to the active database copy, eliminating concerns of version compatibility between the Client Access server and the Mailbox server.

Avec Exchange 2013 Service Pack 1, nous avons introduit le rôle serveur de transport Edge. Le rôle de transport Edge est généralement déployé sur votre réseau de périmètre, en dehors de votre forêt Active Directory interne, et il est conçu pour minimiser la surface d'attaque de votre déploiement Exchange. En gérant tous les flux de messagerie accessibles sur Internet, il ajoute également des couches supplémentaires de protection des messages et de sécurité contre les virus et les courriers indésirables, et il peut appliquer des règles de transport pour contrôler le flux des messages. Pour plus d'informations sur le rôle serveur de transport Edge, consultez la rubrique Serveurs de transport Edge.With Exchange 2013 Service Pack 1, we've re-introduced the Edge Transport server role. The Edge Transport role is typically deployed in your perimeter network, outside your internal Active Directory forest, and is designed to minimize the attack surface of your Exchange deployment. By handling all Internet-facing mail flow, it also adds additional layers of message protection and security against viruses and spam, and can apply transport rules to control message flow. For more information about the Edge Transport server role, see Edge Transport servers.

Les avantages de l'architecture Exchange 2013 sont les suivants :The Exchange 2013 architecture provides the following benefits:

  • Version mise à niveau de flexibilité Ne plus rigides mise à niveau requises. Un serveur d’accès Client permettre être mis à niveau et de façon indépendante dans n’importe quel ordre par rapport au serveur de boîtes aux lettres.Version upgrade flexibility No more rigid upgrade requirements. A Client Access server can be upgraded independently and in any order in relation to the Mailbox server.

  • Indifférent de session Avec Exchange 2010, affinité de session pour le rôle de serveur d’accès au Client était requise pour plusieurs protocoles. Dans Exchange 2013, les composants clients de l’accès et de boîte aux lettres se trouvent sur le même serveur de boîtes aux lettres. Étant donné que le serveur d’accès au Client proxy simplement toutes les connexions d’un utilisateur à un serveur de boîtes aux lettres spécifique, aucune affinité de session est requis sur les serveurs d’accès au Client. Cela permet des connexions entrantes vers les serveurs d’accès Client pour être équilibrée à l’aide des techniques fournies par l’équilibrage de la technologie comme moins connection ou round robin.Session indifference With Exchange 2010, session affinity to the Client Access server role was required for several protocols. In Exchange 2013, the client access and mailbox components reside on the same Mailbox server. Because the Client Access server simply proxies all connections for a user to a specific Mailbox server, no session affinity is required at the Client Access servers. This allows inbound connections to Client Access servers to be balanced using techniques provided by load-balancing technology like least connection or round-robin.

  • Simplicité de déploiement Avec une conception de site-résistantes Exchange 2010, vous avez besoin jusqu'à huit différents espaces de noms : deux espaces de noms Internet Protocol, deux de secours sur Outlook Web App, un pour la découverte automatique, deux pour l’accès au Client RPC et l’autre pour SMTP. Un espace de noms hérité a été également requis si vous ont été mise à niveau à partir d’Exchange 2003 ou Exchange 2007. Avec Exchange 2013, le nombre minimal d’espaces de noms supprime à deux. Si vous êtes coexistence avec Exchange 2007, vous devez toujours créer un nom d’hôte hérité, mais si vous êtes coexistence avec Exchange 2010 ou que vous installez une nouvelle organisation Exchange 2013, le nombre minimal d’espaces de noms dont vous avez besoin est 2 : un pour les protocoles clients et l’autre pour la découverte automatique. Vous devez également un espace de noms SMTP.Deployment simplicity With an Exchange 2010 site-resilient design, you needed up to eight different namespaces: two Internet Protocol namespaces, two for Outlook Web App fallback, one for Autodiscover, two for RPC Client Access, and one for SMTP. A legacy namespace was also required if you were upgrading from Exchange 2003 or Exchange 2007. With Exchange 2013, the minimum number of namespaces drops to two. If you’re coexisting with Exchange 2007, you still need to create a legacy hostname, but if you’re coexisting with Exchange 2010 or you’re installing a new Exchange 2013 organization, the minimum number of namespaces you need is two: one for client protocols and one for Autodiscover. You may also need an SMTP namespace.

En conséquence de ces changements d'architecture, certaines modifications ont été apportées à la connectivité client. Tout d'abord, le RPC n'est donc plus un protocole d'accès direct pris en charge. Cela signifie que la connectivité d'Outlook doit être assurée par RPC sur HTTP (autrement dit par le biais d'Outlook Anywhere). Au premier abord, cela peut ressembler à une limitation, mais les avantages supplémentaires sont certains. L'avantage le plus évident est qu'il est inutile d'avoir un service d'accès au client RPC sur le serveur d'accès au client. Il en découle une réduction de deux noms d'espace qui seraient normalement requis par une solution basée sur la résilience de site. En outre, il n'est plus nécessaire de fournir une affinité pour le service d'accès au client RPC.As a result of these architectural changes, there have been some changes to client connectivity. First, RPC is no longer a supported direct access protocol. This means that all Outlook connectivity must take place using RPC over HTTP (also known as Outlook Anywhere). At first glance, this may seem like a limitation, but it actually has some added benefits. The most obvious benefit is that there is no need to have the RPC client access service on the Client Access server. This results in the reduction of two namespaces that would normally be required for a site-resilient solution. In addition, there is no longer any requirement to provide affinity for the RPC client access service.

Deuxièmement, les clients Outlook n’est plus se connectent à un nom de domaine complet du serveur comme ils l’ont fait dans toutes les versions précédentes d’Exchange. Outlook utilise Autodiscover pour créer un nouveau point de connexion constitué de boîte aux lettres GUID symbole @ et la partie domaine de l’adresse SMTP principale de l’utilisateur. Cette simple modification entraîne une élimination proche du message indésirable de « votre administrateur a effectué une modification à votre boîte aux lettres. Redémarrez. ? Outlook 2007 et les versions ultérieures sont prises en charge avec Exchange 2013.Second, Outlook clients no longer connect to a server FQDN as they have done in all previous versions of Exchange. Outlook uses Autodiscover to create a new connection point comprised of mailbox GUID, @ symbol, and the domain portion of the user’s primary SMTP address. This simple change results in a near elimination of the unwelcome message of “Your administrator has made a change to your mailbox. Please restart.�? Only Outlook 2007 and higher versions are supported with Exchange 2013.

Le modèle haute disponibilité du composant de boîte aux lettres n'a pas subi de changement fondamental depuis Exchange 2010. L'unité de haute disponibilité est toujours le groupe de disponibilité de la base de données (DAG). Le DAG utilise toujours des clusters de basculement Windows Server. La réplication continue prend toujours en charge la réplication en mode fichier et en mode bloc. Toutefois, nous avons ajouté quelques améliorations. Les temps de basculement ont été réduits en conséquence d'améliorations apportées au code du journal des transactions, et de l'augmentation de la profondeur du point de contrôle sur les bases de données passives. Le service de banque de Microsoft Exchange a été réécrit en code managé (voir la section « Banque gérée » plus loin dans cette rubrique). Désormais, chaque base de données fonctionne sous son propre processus, ce qui permet d'isoler les problèmes de banque à une seule base de données.The high availability model of the mailbox component has not changed significantly since Exchange 2010. The unit of high availability is still the database availability group (DAG). The DAG still uses Windows Server failover clustering. Continuous replication still supports both file mode and block mode replication. However, there have been some improvements. Failover times have been reduced as a result of transaction log code improvements and deeper checkpoint on the passive databases. The Exchange Store service has been re-written in managed code (see the "Managed Store" section later in this topic). Now, each database runs under its own process, allowing for isolation of store issues to a single database.

Banque géréeManaged Store

Dans Exchange 2013, le Magasin géré est le nom des processus de banque d’informations nouvellement réécrites, Microsoft.Exchange.Store.Service.exe et Microsoft.Exchange.Store.Worker.exe. Le nouveau magasin managé écrit en C# étroitement intégré avec le service de réplication Microsoft Exchange (MSExchangeRepl.exe) pour fournir une plus grande disponibilité à l’amélioration de la résilience et. En outre, la banque gérée a été conçue pour permettre la gestion plus granulaire de consommation des ressources et cause plus rapides analyse par le biais de diagnostics améliorés.In Exchange 2013, the Managed Store is the name of the newly rewritten Information Store processes, Microsoft.Exchange.Store.Service.exe and Microsoft.Exchange.Store.Worker.exe. The new Managed Store is written in C# and tightly integrated with the Microsoft Exchange Replication service (MSExchangeRepl.exe) to provide higher availability through improved resiliency. In addition, the Managed Store has been architected to enable more granular management of resource consumption and faster root cause analysis through improved diagnostics.

La Banque gérée fonctionne avec le Service de réplication Microsoft Exchange pour gérer les bases de données de boîtes aux lettres, lequel continue d'utiliser ESE (Extensible Storage Engine) comme moteur de base de données. Exchange 2013 comprend des modifications significatives au schéma de base de données des boîtes aux lettres et se traduit par des optimisations par rapport aux versions précédentes d'Exchange. Outre ces changements, le service de réplication Microsoft Exchange est responsable de la disponibilité des services en rapport avec les serveurs de boîtes aux lettres. Les modifications de l'architecture permettent d'accélérer le basculement des bases de données et d'améliorer la gestion des pannes physiques de disque.The Managed Store works with the Microsoft Exchange Replication service to manage mailbox databases, which continues to use Extensible Storage Engine (ESE) as the database engine. Exchange 2013 includes significant changes to the mailbox database schema that provide many optimizations over previous versions of Exchange. In addition to these changes, the Microsoft Exchange Replication service is responsible for all service availability related to Mailbox servers. The architectural changes enable faster database failover and better physical disk failure handling.

La Banque gérée est également intégrée au moteur de recherche Search Foundation (le même moteur de recherche utilisé par SharePoint 2013) pour fournir des opérations d'indexation et de recherche plus performantes que Microsoft Search dans les versions précédentes d'Exchange.The Managed Store is also integrated with the Search Foundation search engine (the same search engine used by SharePoint 2013) to provide more robust indexing and searching when compared to Microsoft Search in previous versions of Exchange.

Pour plus d'informations, consultez la rubrique Haute disponibilité et résilience de site.For more information, see High availability and site resilience.

Gestion des certificatsCertificate management

La gestion des certificats numériques est l'une des tâches de sécurité les plus importantes pour votre organisation Exchange. Il est primordial de s'assurer que les certificats sont configurés de manière appropriée dans le but de fournir une infrastructure de messagerie sécurisée pour l'entreprise. Dans Exchange 2010, la Console de gestion Exchange était la méthode principale de gestion des certificats. Dans Exchange 2013, la fonctionnalité de gestion des certificats est proposée dans le Centre d'administration Exchange, la nouvelle interface utilisateur de l'administrateur Exchange 2013.Managing digital certificates is one of the most important security-related tasks for your Exchange organization. Ensuring that certificates are appropriately configured is key to delivering a secure messaging infrastructure for the enterprise. In Exchange 2010, the Exchange Management Console was the primary method of managing certificates. In Exchange 2013, certificate management functionality is provided in the Exchange admin center, the new Exchange 2013 administrator user interface.

En ce qui concerne les certificats, Exchange 2013 minimise leur nombre et les interactions nécessaires afin de réduire la charge de gestion et de temps de l'administrateur. Les certificats sont gérés à partir d'un emplacement central. Les avantages des changements dans la gestion des certificats sont les suivants :The work in Exchange 2013 related to certificates focused around minimizing the number of certificates that an Administrator must manage, minimizing the interaction the Administrator must have with certificates, and allowing management of certificates from a central location. Benefits resulting from the changes in certificate management are:

  • La gestion des certificats peut être réalisée sur le serveur d'accès au client ou sur le serveur de boîtes aux lettres. Le serveur de boîtes aux lettres possède un certificat auto-signé installé par défaut. Le serveur d'accès au client approuve automatiquement le certificat auto-signé sur le serveur de boîtes aux lettres Exchange 2013 de sorte que les clients ne reçoivent pas d'avertissement à propos d'un certificat auto-signé non approuvé, à condition que le serveur d'accès au client Exchange 2013 dispose d'un certificat non auto-signé provenant soit d'une autorité de certification Windows, soit d'un tiers approuvé.Certificate management can be performed on the Client Access server or the Mailbox server. The Mailbox server has a self-signed certificate installed by default. The Client Access server automatically trusts the self-signed certificate on the Exchange 2013 Mailbox server, so clients will not receive warnings about a self-signed certificate not being trusted provided that the Exchange 2013 Client Access server has a non-self-signed certificate from either a Windows certificate authority (CA) or a trusted third party.

  • Dans des versions antérieures d'Exchange, il était difficile de vérifier si un certificat numérique était proche de la date d'expiration. Dans Exchange 2013, le centre de notifications affiche des avertissements lorsqu'un certificat stocké sur l'un des serveurs Exchange 2013 est sur le point d'expirer. Les administrateurs peuvent également choisir de recevoir ces notifications par courrier électronique.In previous versions of Exchange, it was difficult to see when a digital certificate was nearing expiration. In Exchange 2013, the Notifications center will display warnings when a certificate stored on any Exchange 2013 server is about to expire. Administrators can also choose to receive these notifications via email.

Pour plus d’informations, voir Digital certificates and SSL.For more information, see Digital certificates and SSL.

InstallationSetup

Le processus d'installation d'Exchange 2013 a été entièrement repensé afin de vérifier facilement que vous disposez des derniers correctifs de sécurité. Voici quelques-unes des améliorations apportées :Setup has been completely rewritten so that installing Exchange 2013 and making sure you've got the latest product rollups and security fixes is easier than ever. Here are some of the improvements we've made:

  • Programme d’installation à jour toujours Lorsque vous exécutez l’Assistant installation, vous aurez la possibilité de télécharger et d’utiliser les derniers correctifs cumulatifs de produit, des correctifs de sécurité et des modules linguistiques. Cette option ne simplement mettre à jour les fichiers que vous allez être utilisés pour exécuter Exchange ; Le programme d’installation lui-même peut être mis à jour. Cette conception permet de continuer à améliorer après la sortie du programme d’installation et inclure et mettre à jour les vérifications de disponibilité comme exigences sont mis à jour ou modifiés.Always up-to-date Setup When you run the Setup wizard, you'll be given the option to download and use the latest product rollups, security fixes, and language packs. This option doesn’t just update the files that'll be used to run Exchange; Setup itself can be updated. This design enables us to continue to improve Setup post-release and include and update readiness checks as requirements are updated or changed.

    Si vous utilisez le mode d’installation sans assistance, nous ne pouvons télécharger automatiquement les mises à jour. Toutefois, vous pouvez toujours tirer parti de l’exécution de la dernière version du programme d’installation en téléchargeant les dernières mises à jour au préalable et utiliser le /UpdatesDir: <path> paramètre pour autoriser le programme d’installation se mettre à jour avant de commencer le processus d’installation.If you’re using unattended Setup mode, we can’t automatically download updates. However, you can still take advantage of running the latest version of Setup by downloading the latest updates beforehand, and use the /UpdatesDir: <path> parameter to allow Setup to update itself before the installation process begins.

  • Amélioration des vérifications de disponibilité Vérifier la préparation au Assurez-vous que votre ordinateur et votre organisation soient prêtes pour Exchange 2013. Une fois que vous avez fourni les informations nécessaires sur l’installation pour le programme d’installation, les vérifications de disponibilité sont exécutées avant le début de l’installation. Le nouveau moteur de vérification de préparation s’exécute maintenant par le biais de toutes les vérifications avant la création de rapports de retour vous qu’actions doivent être effectuées avant de continuer l’installation, et il est ainsi plus rapide que jamais. Comme avec les versions précédentes d’Exchange, vous pouvez indiquer le programme d’installation pour installer les composants Windows requis par le programme d’installation afin que vous n’êtes pas obligé de les installer manuellement.Improved readiness checks Readiness checks make sure that your computer and your organization are ready for Exchange 2013. After you’ve provided the necessary information about your installation to Setup, the readiness checks are run before installation begins. The new readiness check engine now runs through all checks before reporting back to you on what actions need to be performed before Setup can continue, and it does so faster than ever. As with previous versions of Exchange, you can tell Setup to install the Windows features required by Setup so you don't have to install them manually.

  • Simplifié et Assistant moderne Nous avons supprimé toutes les étapes dans l’Assistant installation qui ne sont pas absolument requises pour installer Exchange. Ce qu’est un Assistant à suivre qui vous guide dans l’un étape processus d’installation à la fois.Simplified and modern wizard We've removed all the steps in the Setup wizard that aren't absolutely required for you to install Exchange. What's left is an easy-to-follow wizard that takes you through the installation process one step at a time.

Pour plus d'informations, consultez la rubrique Planification et déploiement.For more information, see Planning and deployment.

Stratégie et conformité de la messagerieMessaging policy and compliance

Il y a deux nouvelles fonctionnalités liées à la stratégie et à la conformité de messagerie dans Exchange 2013 : la protection contre la perte de données et le connecteur Microsoft Rights Management.There are two new message policy and compliance features in Exchange 2013: Data loss prevention and the Microsoft Rights Management connector.

Protection contre la perte de données Fonctionnalités (DLP) vous aident à protéger les données sensibles et informer les utilisateurs des stratégies de conformité internes. DLP permet également de protéger votre organisation contre les utilisateurs peuvent envoyer par erreur des informations sensibles à des personnes non autorisées. DLP vous aide à identifier, analyser et protéger les données sensibles via une analyse approfondie du contenu. Exchange 2013 offre des stratégies DLP intégrées selon des normes réglementaires telles que les informations d’identification personnelle (PII) et de paiement carte données standards de sécurité (PCI) et est extensible pour prendre en charge d’autres règles importantes pour votre entreprise. En outre, les nouveau PolicyTips dans Outlook 2013 informer les utilisateurs sur les violations de stratégie avant l’envoi des données sensibles.Data loss prevention (DLP) capabilities help you protect your sensitive data and inform users of internal compliance policies. DLP can also help keep your organization safe from users who might mistakenly send sensitive information to unauthorized people. DLP helps you identify, monitor, and protect sensitive data through deep content analysis. Exchange 2013 offers built-in DLP policies based on regulatory standards such as personally identifiable information (PII) and payment card industry data security standards (PCI), and is extensible to support other policies important to your business. Additionally, the new PolicyTips in Outlook 2013 inform users about policy violations before sensitive data is sent.

Le connecteur Microsoft Rights Management (connecteur RMS) est une application facultative qui vous permet d'améliorer la protection des données de votre serveur Exchange 2013 en se connectant à des services Microsoft Rights Management en nuage. Une fois que vous avez installé le connecteur RMS, il protège en continu les données pendant toute la durée de vie des informations et, comme ces services sont personnalisables, vous pouvez définir le niveau de protection dont vous avez besoin. Par exemple, vous pouvez limiter l'accès d'utilisateurs spécifiques à des courriers électroniques ou définir des droits d'affichage seul pour certains messages.The Microsoft Rights Management connector (RMS connector) is an optional application that helps you enhance data protection for your Exchange 2013 server by connecting to cloud-based Microsoft Rights Management services. Once you install the RMS connector, it provides continuous data protection throughout the lifespan of the information and because these services are customizable, you can define the level of protection you need. For example, you can limit email message access to specific users or set view-only rights for certain messages.

Pour en savoir plus sur ces fonctionnalités, consultez la rubrique suivante :To learn more about these features see:

Protection contre la perte de donnéesData loss prevention

Connecteur RMSRights Management connector

Archive, rétention et découverte électronique localesIn-place Archiving, retention, and eDiscovery

Exchange 2013 comprend les améliorations suivantes apportées à l'archivage local, la rétention et la recherche électronique, afin d'aider votre organisation à répondre à ses exigences de conformité :Exchange 2013 includes the following improvements to In-Place Archiving, retention, and eDiscovery to help your organization meet its compliance needs:

  • Archive permanente Archive permanente est un nouveau modèle de blocage unifié qui vous permet de répondre aux exigences de conservation légale dans les scénarios suivants :In-Place Hold In-Place Hold is a new unified hold model that allows you to meet legal hold requirements in the following scenarios:

    • Conserver les résultats d’une requête (blocage basé sur une requête) qui vous permet une immuabilité portant sur toutes les boîtes aux lettres.Preserve the results of the query (query-based hold), which allows for scoped immutability across mailboxes.

    • Mettre en place un blocage pendant un laps de temps afin de répondre aux exigences de rétention (par exemple, rétention de tous les éléments d'une boîte aux lettres pendant sept ans, scénario requérant l'utilisation des paramètres Récupération d'élément unique/Rétention des éléments supprimés dans Exchange 2010).Place a time-based hold to meet retention requirements (for example, retain all items in a mailbox for seven years, a scenario that required the use of Single Item Recovery/Deleted Item Retention in Exchange 2010).

    • Placer une boîte aux lettres en conservation indéfinie (similaire à la mise en attente pour litige d'Exchange 2010).Place a mailbox on indefinite hold (similar to litigation hold in Exchange 2010).

    • Mettre plusieurs fois un utilisateur en attente pour répondre aux besoins de différents scénarios.Place a user on multiple holds to meet different case requirements.

  • EDiscovery sur Place Découverte électronique locale permet aux utilisateurs autorisés de rechercher des données de boîtes aux lettres dans toutes les boîtes aux lettres et des Archives locales dans un Exchange 2013 organisation et copie les messages pour une boîte aux lettres de découverte pour passer en revue les. Dans Exchange 2013, la découverte électronique locale a été améliorée pour autoriser la détection responsables à effectuer des recherches plus efficaces et maintenez. Ces améliorations incluent :In-Place eDiscovery In-Place eDiscovery allows authorized users to search mailbox data across all mailboxes and In-Place Archives in an Exchange 2013 organization and copy messages to a discovery mailbox for review. In Exchange 2013, In-Place eDiscovery has been enhanced to allow discovery managers to perform more efficient searches and hold. These enhancements include:

    • La Recherche fédérée vous permet de rechercher et de préserver les données dans plusieurs référentiels de données. Avec Exchange 2013, vous pouvez réaliser des découvertes électroniques locales dans Exchange, SharePoint 2013 et Lync 2013. Vous pouvez utiliser le Centre de découverte électronique de SharePoint 2013 pour réaliser une découverte électronique locale et une archive permanente.Federated search allows you to search and preserve data across multiple data repositories. With Exchange 2013, you can perform in-place eDiscovery searches across Exchange, SharePoint 2013, and Lync 2013. You can use the eDiscovery Center in SharePoint 2013 to perform In-Place eDiscovery search and hold.

    • La conservation inaltérable basée sur une requête enregistre les résultats d’une requête, ce qui permet une immuabilité portant sur toutes les boîtes aux lettres.Query-based In-Place Hold allows you to save the results of the query, which allows for scoped immutability across mailboxes.

    • Exporter les résultats de la recherche Les gestionnaires de découverte peuvent exporter le contenu d'une boîte aux lettres dans un fichier .pst à partir de la Console de découverte électronique SharePoint 2013. Les cmdlets de requête d'export de boîtes aux lettres ne sont plus nécessaires pour exporter une boîte aux lettres dans un fichier .pst.Export search results Discovery Managers can export mailbox content to a .pst file from the SharePoint 2013 eDiscovery Console. Mailbox export request cmdlets are no longer required to export a mailbox to a .pst file.

    • Statistiques de mots clés Statistiques de la recherche sont proposées sur un par un terme de recherche. Cela permet à un gestionnaire de découverte rapidement prendre des décisions intelligentes sur la façon d’affiner la requête de recherche pour fournir les meilleurs résultats. résultats de recherche eDiscovery sont triés par pertinence.Keyword statistics Search statistics are offered on a per search term basis. This enables a Discovery Manager to quickly make intelligent decisions about how to further refine the search query to provide better results. eDiscovery search results are sorted by relevance.

    • Syntaxe KQL Gestionnaires de découverte peuvent utiliser la syntaxe de langage de requête de mot clé (KQL) dans les requêtes de recherche. KQL est similaire à l’avancée requête syntaxe (AQS), qui a été utilisé pour les recherches de découverte dans Exchange 2010.KQL syntax Discovery Managers can use Keyword Query Language (KQL) syntax in search queries. KQL is similar to the Advanced Query Syntax (AQS), which was used for discovery searches in Exchange 2010.

    • EDiscovery sur Place et maintenez Assistant Gestionnaires de découverte permet la nouvelle In-Place eDiscovery et suspension Assistant découverte électronique et maintenir les opérations.In-Place eDiscovery and Hold wizard Discovery Managers can use the new In-Place eDiscovery and Hold wizard to perform eDiscovery and hold operations.

      Note

      Si SharePoint 2013 n’est pas disponible, un sous-ensemble de la fonctionnalité de découverte électronique est disponible dans le Centre d’administration Exchange.If SharePoint 2013 isn't available, a subset of the eDiscovery functionality is available in the Exchange admin center.

  • Recherche sur le principal et les boîtes aux lettres d’archivage dans Outlook Web App Les utilisateurs peuvent rechercher dans leur principal et d’archivage de boîtes aux lettres dans Outlook Web App. Deux recherches distincts ne sont plus nécessaires.Search across primary and archive mailboxes in Outlook Web App Users can search across their primary and archive mailboxes in Outlook Web App. Two separate searches are no longer necessary.

  • Contenu de l’archive Lync Exchange 2013 prend en charge l’archivage de Lync 2013 contenus dans la boîte aux lettres d’un utilisateur. Vous pouvez placer Lync contenu en attente à l’aide de In-Place Hold et In-Place eDiscovery permet de rechercher le contenu Lync archivé dans Exchange.Archive Lync content Exchange 2013 supports archiving of Lync 2013 content in a user’s mailbox. You can place Lync content on hold using In-Place Hold and use In-Place eDiscovery to search Lync content archived in Exchange.

  • Stratégies de rétention Stratégies de rétention aident votre organisation à réduire les risques associés à la messagerie et autres exigences de rétention de messagerie également aux communications. Stratégies de rétention incluent les améliorations suivantes :Retention policies Retention policies help your organization reduce risks associated with email and other communications and also meet email retention requirements. Retention policies include the following enhancements:

    • Balises de prise en charge pour la conservation des tâches et calendrier Vous pouvez créer rétention balises de stratégie pour les dossiers par défaut de calendrier et les tâches d’expiration des éléments dans ces dossiers. Éléments dans ces dossiers sont également déplacées vers archive l’utilisateur basée sur les paramètres de stratégie d’archivage appliqués à la boîte aux lettres.Support for Calendar and Tasks retention tags You can create retention policy tags for the Calendar and Tasks default folders to expire items in these folders. Items in these folders are also moved to the user’s archive based on the archive policy settings applied to the mailbox.

    • Capacité améliorée de conserver des éléments pour une période spécifique Vous pouvez utiliser la stratégie de rétention et un blocage sur Place basé sur le temps pour renforcer la rétention d’éléments pour une période donnée.Improved ability to retain items for a specified period You can use retention policy and a time-based In-Place Hold to enforce retention of items for a set period.

Pour plus d'informations, consultez la rubrique Stratégie et conformité de messagerie.For more information, see Messaging policy and compliance.

Règles de transportTransport rules

Les règles de transport dans Exchange Server 2013 sont une continuation des fonctions disponibles dans Exchange Server 2010. Toutefois, plusieurs améliorations ont été apportées aux règles de transport dans Exchange 2013. Le changement le plus important est la prise en charge de la protection contre la perte de données (DLP). Nous avons également apporté de nouveaux prédicats et actions, une surveillance améliorée et certaines modifications d'architecture.Transport rules in Exchange Server 2013 are a continuation of the features that are available in Exchange Server 2010. However, several improvements have been made to transport rules in Exchange 2013. The most important change is the support for data loss prevention (DLP). There are also new predicates and actions, enhanced monitoring, and a few architectural changes.

Pour plus d’informations, consultez la rubrique Nouveautés pour les règles de transport.For detailed information, see What's new for transport rules.

Gestion des droits relatifs à l'informationInformation Rights Management

La Gestion des droits relatifs à l'information (IRM) est compatible avec Cryptographic Mode 2, mode cryptographique des Services AD RMS (Active Directory Rights Management Services) prenant en charge un chiffrement plus fort en vous permettant d'utiliser les clés 2048 bits pour RSA et les clés 256 bits pour SHA-1. Par ailleurs, Mode 2 vous permet d'utiliser l'algorithme de hachage SHA-2. Pour en savoir plus, consultez la rubrique relative aux modes cryptographiques AD RMS.Information Rights Management (IRM) is compatible with Cryptographic Mode 2, an Active Directory Rights Management Services (AD RMS) cryptography mode that supports stronger encryption by allowing you to use 2048-bit keys for RSA and 256-bit keys for SHA-1. Additionally, Mode 2 enables you to use the SHA-2 hashing algorithm. For more information about cryptographic modes in AD RMS, see AD RMS Cryptographic Modes.

AuditAuditing

Exchange 2013 inclut les améliorations suivantes pour l'audit :Exchange 2013 includes the following improvements to auditing:

  • Rapports d’audit Le centre d’administration Exchange inclut des fonctionnalités d’audit afin que vous pouvez exécuter des rapports ou exporter à partir de la boîte aux lettres des entrées d’audit de journal et le journal d’audit de l’administrateur. Les boîte aux lettres d’audit enregistrements chaque fois qu’une boîte aux lettres est accessible par une personne autre que le propriétaire de la boîte aux lettres. Cela peut vous aider à déterminer qui a accédé à une boîte aux lettres et qu’ils l’ont fait. Le journal d’audit administrateur enregistre toutes les actions, basée sur une applet de commande Exchange Management Shell, effectuée par un administrateur. Cela peut vous aider à résoudre les problèmes de configuration ou d’identifier la cause de problèmes liés à la sécurité ou de conformité. Pour plus d’informations, consultez la rubrique rapports d’audit Exchange.Auditing reports The EAC includes auditing functionality so that you can run reports or export entries from the mailbox audit log and the administrator audit log. The mailbox audit log records whenever a mailbox is accessed by someone other than the person who owns the mailbox. This can help you determine who has accessed a mailbox and what they have done. The administrator audit log records any action, based on an Exchange Management Shell cmdlet, performed by an administrator. This can help you troubleshoot configuration issues or identify the cause of problems related to security or compliance. For more information, see Exchange auditing reports.

  • Affichage de l’administrateur de journal d’audit Au lieu d’exporter le journal d’audit administrateur, qui peut prendre jusqu'à 24 heures pour recevoir dans un message électronique, vous pouvez afficher les entrées du journal d’audit administrateur dans le CAE. Pour ce faire, accédez à Gestion de la conformité > audit et cliquez sur journal d’audit de l’administrateur de l’affichage. Jusqu'à 1 000 entrées seront afficheront sur plusieurs pages. Pour affiner la recherche, vous pouvez spécifier une plage de dates. Pour plus d’informations, voir Afficher journal d’audit de l’administrateur.Viewing the administrator audit log Instead of exporting the administrator audit log, which can take up to 24 hours to receive in an email message, you can view administrator audit log entries in the EAC. To do this, go to Compliance Management > Auditing and click View the administrator audit log. Up to 1000 entries will be displayed on multiple pages. To narrow the search, you can specify a date range. For more information, see View the administrator audit log.

Protection anti-programme malveillantAnti-malware protection

Les capacités anti-programme malveillant intégrées d'Exchange 2013 aident à protéger votre réseau contre les logiciels malveillants transférés par le biais de messages électroniques. Tous les messages envoyés ou reçus par votre serveur Exchange sont scannés à la recherche de programmes malveillants (virus et logiciels espions). Si un programme malveillant est détecté, le message est supprimé. Des notifications peuvent également être envoyées aux expéditeurs ou administrateurs lorsqu'un message infecté est supprimé et n'est pas remis. Vous pouvez choisir de remplacer les pièces jointes infectées par des messages par défaut ou personnalisés qui informent les destinataires de la détection de programmes malveillants.The built-in malware filtering capabilities of Exchange 2013 helps protect your network from malicious software transferred through email messages. All messages sent or received by your Exchange server are scanned for malware (viruses and spyware). If malware is detected, the message is deleted. Notifications may also be sent to senders or administrators when an infected message is deleted and not delivered. You can also choose to replace infected attachments with either default or custom messages that notify the recipients of the malware detection.

Pour plus d’informations sur la protection contre les programmes malveillants, consultez la rubrique Anti-malware protection.For more information about anti-malware protection, see Anti-malware protection.

Flux de messagerieMail flow

La façon dont les messages circulent dans une organisation et leur traitement ont radicalement changé dans Exchange 2013. Voici un bref aperçu des changements :How messages flow through an organization and what happens to them has changed significantly in Exchange 2013. Following is a brief overview of the changes:

  • Pipeline de transport Le pipeline de transport dans Exchange 2013 est désormais constitué de différents services : le service de Transport frontal sur des serveurs accès au Client, le service de Transport sur les serveurs de boîtes aux lettres et le service de Transport de boîtes aux lettres sur les serveurs de boîtes aux lettres. Pour plus d’informations, voir flux de messagerie.Transport pipeline The transport pipeline in Exchange 2013 is now made up of several different services: the Front End Transport service on Client Access servers, the Transport service on Mailbox servers, and the Mailbox Transport service on Mailbox servers. For more information, see Mail flow.

  • Routage des communications Routage des messages dans Exchange 2013 reconnaît les frontières DAG, ainsi que des limites de site Active Directory. En outre, le routage du courrier a été amélioré pour les messages en file d’attente plus directement pour les destinataires internes. Pour plus d’informations, voir routage du courrier.Routing Mail routing in Exchange 2013 recognizes DAG boundaries as well as Active Directory site boundaries. Also, mail routing has been improved to queue messages more directly for internal recipients. For more information, see Mail routing.

  • Connecteurs La taille maximale des messages par défaut pour un connecteur d’envoi ou un connecteur de réception, tel que spécifié par le paramètre MaxMessageSize , a été augmentée de 10 Mo à 25 Mo. Pour plus d’informations sur la façon de configurer les paramètres sur un connecteur, voir Set-SendConnector et Set-ReceiveConnector.Connectors The default maximum message size for a Send connector or a Receive connector, as specified by the MaxMessageSize parameter, has been increased from 10MB to 25MB. For more information about how to set parameters on a connector, see Set-SendConnector and Set-ReceiveConnector.

    Vous pouvez définir un connecteur d’envoi dans le service de Transport d’un serveur de boîtes aux lettres pour router les messages sortants via un serveur de transport frontal dans le site Active Directory local, via le paramètre FrontEndProxyEnabled de la Set-SendConnector applet de commande, consolidant ainsi comment le courrier est acheminé à partir du service de Transport.You can set a Send connector in the Transport service of a Mailbox server to route outbound mail through a Front End transport server in the local Active Directory site, by means of the FrontEndProxyEnabled parameter of the Set-SendConnector cmdlet, thus consolidating how email is routed from the Transport service.

  • Transport Edge Vous pouvez éventuellement installer un serveur de Transport Edge dans votre réseau de périmètre pour réduire la surface d’attaque et fournir une sécurité et protection de message. Pour plus d’informations, voir serveurs de Transport Edge.Edge Transport You can optionally install an Edge Transport server in your perimeter network to reduce your attack surface and provide message protection and security. For more information, see Edge Transport servers.

DestinatairesRecipients

Cette section décrit les améliorations apportées à la gestion des destinataires dans Exchange 2013 :This section describes the enhancements for managing recipients in Exchange 2013:

  • Stratégie de noms de groupe Les administrateurs peuvent utiliser maintenant le CAE pour créer une stratégie d’attribution de noms de groupe, qui vous permet de normaliser et gérer les noms des groupes de distribution créés par les utilisateurs dans votre organisation. Vous pouvez exiger un préfixe spécifique et un suffixe figurer dans le nom d’un groupe de distribution lorsqu’il est créé, et vous pouvez bloquer des mots spécifiques d’être utilisée. Cette fonctionnalité vous permet de réduire l’utilisation de mots inappropriés dans les noms de groupe.Group naming policy Administrators can now use the EAC to create a group naming policy, which lets you standardize and manage the names of distribution groups created by users in your organization. You can require a specific prefix and suffix be added to the name for a distribution group when it's created, and you can block specific words from being used. This capability helps you minimize the use of inappropriate words in group names.

    Pour plus d'informations, consultez la rubrique Créer une stratégie de noms de groupe de distribution.For more information, see Create a distribution group naming policy.

  • Le suivi des messages Administrateurs peuvent également utiliser le CAE pour effectuer le suivi des informations de remise des messages électroniques envoyés ou reçus par tous les utilisateurs de votre organisation. Vous sélectionnez une boîte aux lettres, puis recherchez des messages envoyés ou reçus par un autre utilisateur. Vous pouvez affiner la recherche en recherchant des mots spécifiques dans la ligne d’objet. Le rapport de remise qui en résulte effectue le suivi d’un message par le biais du processus de remise et spécifie si le message a bien été remis, en attente de remise, ou si elle n’a pas été remis.Message tracking Administrators can also use the EAC to track delivery information for email messages sent to or received by any user in your organization. You just select a mailbox, and then search for messages sent to or received by a different user. You can narrow the search by searching for specific words in the subject line. The resulting delivery report tracks a message through the delivery process and specifies if the message was successfully delivered, pending delivery, or if it wasn't delivered.

    Pour plus d'informations, consultez la rubrique Suivre les messages avec des rapports de remise.For more information, see Track messages with delivery reports.

Partage et collaborationSharing and collaboration

Cette section décrit les améliorations apportées au partage et à la collaboration dans Exchange 2013.This section describes the sharing and collaboration enhancements in Exchange 2013.

  • Dossiers publics Désormais, les dossiers publics tirent parti des haute disponibilité et stockage les technologies existantes de la banque de boîtes aux lettres. L’architecture des dossiers publics utilise des boîtes aux lettres spécifiquement conçus pour stocker la hiérarchie et le contenu des dossiers publics. Cette nouvelle conception signifie également qu’il n’est plus une base de données de dossiers publics. Réplication des dossiers publics maintenant utilise le modèle de réplication continue. Haute disponibilité pour les boîtes aux lettres de hiérarchie et le contenu est fournie par le groupe de disponibilité de base de données (DAG). Avec ce modèle, nous allons éloigne un modèle de réplication multi-maître à un modèle de réplication à maître unique.Public folders Public folders now take advantage of the existing high availability and storage technologies of the mailbox store. The public folder architecture uses specially designed mailboxes to store both the hierarchy and the public folder content. This new design also means that there is no longer a public folder database. Public folder replication now uses the continuous replication model. High availability for the hierarchy and content mailboxes is provided by the database availability group (DAG). With this design, we're moving away from a multi-master replication model to a single-master replication model.

    Les utilisateurs d'Outlook Web App dans votre organisation ont désormais la possibilité d'ajouter des dossiers publics à leurs favoris ou d'en supprimer. Auparavant, cette opération pouvait uniquement être effectuée dans Outlook.Outlook Web App users in your organization now have the ability to add public folders to, or remove them from, their Favorites. Previously, this could only be done in Outlook.

    Pour plus d'informations, consultez la rubrique Dossiers publics.For more information, see Public folders.

  • Boîtes aux lettres de site Courrier électronique et les documents sont conservés traditionnellement dans les deux référentiels de données uniques et distincts. La plupart des équipes serait généralement collaborer à l’aide de ces deux supports. Le problème est que courrier électronique et les documents sont accessibles à l’aide de différents clients, qui entraîne généralement une réduction de la productivité des utilisateurs et une expérience utilisateur de dégradé.Site mailboxes Email and documents are traditionally kept in two unique and separate data repositories. Most teams would typically collaborate using both mediums. The challenge is that email and documents are accessed using different clients, which usually results in a reduction in user productivity and a degraded user experience.

    La boîte aux lettres du site est un nouveau concept dans Exchange 2013 qui tente de résoudre ces problèmes. Boîtes aux lettres de site améliorent la collaboration et productivité des utilisateurs en autorisant l’accès à ces deux documents dans SharePoint site et au courrier électronique, les messages dans Outlook 2013, à l’aide de la même interface client. Une boîte aux lettres du site est fonctionnellement composé d’appartenance à un site SharePoint (membres et propriétaires), stockage grâce à une boîte aux lettres Exchange pour les messages électroniques et un site SharePoint pour les documents et une interface de gestion qui résout la mise en service et le cycle de vie partagé besoins.The site mailbox is a new concept in Exchange 2013 that attempts to solve these problems. Site mailboxes improve collaboration and user productivity by allowing access to both documents in a SharePoint site and email messages in Outlook 2013, using the same client interface. A site mailbox is functionally comprised of SharePoint site membership (owners and members), shared storage through an Exchange mailbox for email messages and a SharePoint site for documents, and a management interface that addresses provisioning and lifecycle needs.

    Pour plus d'informations, voir Boîtes aux lettres de site.For more information, see Site mailboxes.

  • Boîtes aux lettres partagées Dans les versions précédentes d’Exchange, la création d’une boîte aux lettres partagée était un processus en plusieurs étapes dans lesquelles vous deviez utiliser Exchange Management Shell pour définir les autorisations de délégué. Dans Exchange 2013, vous pouvez maintenant créer une boîte aux lettres partagée en une seule étape via le centre d’administration Exchange. Dans le CAE, accédez à destinataires > Boîtes aux lettres partagées pour créer une boîte aux lettres partagée. Boîte aux lettres partagée étant désormais un type de destinataire, vous pouvez rechercher facilement vos boîtes aux lettres partagées dans l’interface utilisateur ou à l’aide de l’interpréteur de commandes.Shared mailboxes In previous versions of Exchange, creating a shared mailbox was a multi-step process in which you had to use the Exchange Management Shell to set the delegate permissions. In Exchange 2013, you can now create a shared mailbox in one step via the Exchange admin center. In the EAC, go to Recipients > Shared Mailboxes to create a shared mailbox. Shared mailbox is now a recipient type, so you can easily search for your shared mailboxes in either the user interface or by using the Shell.

    Pour plus d’informations, voir boîtes aux lettres partagées.For more information, see Shared mailboxes.

Intégration à SharePoint et LyncIntegration with SharePoint and Lync

Exchange 2013 offre une meilleure intégration avec SharePoint 2013 et Lync 2013. Les avantages de cette intégration améliorée comprennent :Exchange 2013 offers greater integration with SharePoint 2013 and Lync 2013. Benefits of this enhanced integration include:

  • Exchange 2013 s'intègre à SharePoint 2013 pour permettre aux utilisateurs de collaborer de manière plus efficace en utilisant les boîtes aux lettres de site.Exchange 2013 integrates with SharePoint 2013 to allow users to collaborate more effectively by using site mailboxes.

  • Lync Server 2013 peut archiver le contenu dans Exchange 2013 et utiliser Exchange 2013 en tant que magasin de contacts.Lync Server 2013 can archive content in Exchange 2013 and use Exchange 2013 as a contact store.

  • Les gestionnaires de découverte peuvent réaliser des découvertes électroniques locales et des archives permanentes dans les données SharePoint 2013, Exchange 2013 et Lync 2013.Discovery Managers can perform In-Place eDiscovery and Hold searches across SharePoint 2013, Exchange 2013, and Lync 2013 data.

  • L'authentification OAuth autorise les applications partenaires à s'authentifier en tant que service ou à assumer l'identité d'utilisateurs selon les besoins.Oauth authentication allows partner applications to authenticate as a service or impersonate users where required.

Pour plus d'informations, consultez la rubrique Intégration à SharePoint et Lync.For more information, see Integration with SharePoint and Lync.

Clients et mobilitéClients and mobile

L'interface utilisateur Outlook Web App est nouvelle et optimisée pour les tablettes et smartphones, mais aussi pour les ordinateurs de bureau et portables. Les nouvelles fonctionnalités comprennent des applications pour Outlook qui permettent aux utilisateurs et aux administrateurs d'étendre les capacités d'Outlook Web App : liens de contacts, possibilité pour les utilisateurs d'ajouter des contacts à partir de leurs comptes LinkedIn et mises à jour de l'affichage et des fonctionnalités du calendrier.The Outlook Web App user interface is new and optimized for tablets and smartphones as well as desktop and laptop computers. New features include apps for Outlook, which allow users and administrators to extend the capabilities of Outlook Web App; Contact linking, the ability for users to add contacts from their LinkedIn accounts; and updates to the look and features of the calendar.

Pour plus d’informations, voir What ' s new for Outlook Web App dans Exchange 2013.For more information, see What's new for Outlook Web App in Exchange 2013.

Messagerie unifiéeUnified Messaging

La messagerie unifiée d'Exchange 2013 contient globalement les mêmes fonctionnalités de messagerie vocale qu'Exchange 2010. Cependant, certaines fonctions ont été améliorées et d'autres ont été ajoutées. Plus important encore, des changements d'architecture dans la messagerie unifiée d'Exchange 2013 ont engendré la division de composants, services et fonctionnalités inclus dans le rôle serveur de messagerie unifiée d'Exchange 2010. Ce rôle est maintenant réparti entre le rôle serveur de boîte aux lettres et le rôle serveur d'accès au client Exchange 2013.Unified Messaging in Exchange 2013 contains essentially the same voice mail features included in Exchange 2010. However, some new and enhanced features and functionality have been added to those existing features. More importantly, architectural changes in Exchange 2013 Unified Messaging resulted in components, services, and functionality that were included with the Unified Messaging server role in Exchange 2010 to be divided between the Exchange 2013 Client Access and Mailbox server roles.

Pour plus d’informations, voir What ' s new pour la messagerie unifiée dans Exchange 2013.For more details, see What's new for Unified Messaging in Exchange 2013.

Déplacements par lot de boîtes aux lettresBatch mailbox moves

Exchange 2013 introduit le concept de déplacements par lot. La nouvelle architecture de déplacement est conçue sur les déplacements du service de réplication de boîte aux lettres avec amélioration de la capacité de gestion. La nouvelle architecture de déplacement par lot présente les améliorations suivantes :Exchange 2013 introduces the concept of batch moves. The new move architecture is built on top of MRS (Mailbox Replication service) moves with enhanced management capability. The new batch move architecture features the following enhancements:

  • Possibilité de déplacer un grand nombre de boîtes aux lettres par lots.Ability to move multiple mailboxes in large batches.

  • Notification par courrier électronique lors du déplacement avec rapports.Email notification during move with reporting.

  • Nouvelle tentative automatique et priorisation automatique des déplacements.Automatic retry and automatic prioritization of moves.

  • Les boîtes aux lettres d'archivage principales et personnelles peuvent être déplacées ensemble ou séparément.Primary and personal archive mailboxes can be moved together or separately.

  • Un option permet de finaliser une demande manuelle de déplacement, afin de vérifier le déplacement avant de l'effectuer.Option for manual move request finalization, which allows you to review a move before you complete it.

  • Synchronisation incrémentielle périodique pour migrer les modifications.Periodic incremental syncs to migrate the changes.

Pour plus d'informations, consultez la rubrique Gestion des déplacements locaux.For more information, see Manage on-premises moves.

Haute disponibilité et résilience de siteHigh availability and site resilience

Exchange 2013 utilise des groupe de disponibilité de base de données et des copies de bases de données de boîtes aux lettres, en plus d'autres fonctionnalités comme la récupération d'élément unique, les stratégies de rétention et les copies de bases de données retardées pour fournir la haute disponibilité, la résilience de site et la protection des données native d'Exchange. La plate-forme de haute disponibilité, la Banque d'informations Exchange et le Moteur de stockage extensible (ESE) ont tous été améliorés pour offrir une plus grande disponibilité, une gestion plus facile et des coûts réduits. Ces améliorations incluent les points suivants :Exchange 2013 uses DAGs and mailbox database copies, along with other features such as single item recovery, retention policies, and lagged database copies, to provide high availability, site resilience, and Exchange native data protection. The high availability platform, the Exchange Information Store and the Extensible Storage Engine (ESE), have all been enhanced to provide greater availability, easier management, and to reduce costs. These enhancements include:

  • Disponibilité gérée Avec la disponibilité gérée, la surveillance interne et fonctionnalités récupération sont étroitement intégrées pour aider à éviter les échecs, proactive restaurer les services et initier des basculements serveur automatiquement ou Administrateurs pour effectuer une action de l’alerte. L’objectif est de surveillance et de gestion de l’expérience utilisateur final plutôt que simplement server et le composant de disponibilité pour assurer le service disponible en permanence.Managed availability With managed availability, internal monitoring and recovery-oriented features are tightly integrated to help prevent failures, proactively restore services, and initiate server failovers automatically or alert administrators to take action. The focus is on monitoring and managing the end user experience rather than just server and component uptime to help keep the service continuously available.

  • Gérées magasin Le magasin Managed est le nom des processus de banque d’informations nouvellement réécrites dans Exchange 2013. Le nouveau magasin managé écrit en C# étroitement intégré avec le service de réplication Microsoft Exchange (MSExchangeRepl.exe) pour fournir une plus grande disponibilité à l’amélioration de la résilience et.Managed Store The Managed Store is the name of the newly rewritten Information Store processes in Exchange 2013. The new Managed Store is written in C# and tightly integrated with the Microsoft Exchange Replication service (MSExchangeRepl.exe) to provide higher availability through improved resiliency.

  • Prise en charge de plusieurs bases de données par disque Exchange 2013 apporte des améliorations qui vous permettent de prendre en charge plusieurs bases de données (mélange de copies actives et passives) sur le même disque ainsi tirer parti des disques plus grands en termes de capacité et d’IOPS aussi efficaces que possible.Support for multiple databases per disk Exchange 2013 includes enhancements that enable you to support multiple databases (mixtures of active and passive copies) on the same disk, thereby leveraging larger disks in terms of capacity and IOPS as efficiently as possible.

  • Réamorçage automatique Vous permet de restaurer rapidement la redondance de base de données après défaillance de disque. Si un disque tombe en panne, la copie de base de données stockée sur ce disque est copiée à partir de la copie de base de données active sur un disque de rechange sur le même serveur. Si plusieurs copies de base de données ont été stockées sur le disque défaillant, elles peuvent être automatiquement réamorcées sur un disque de rechange. Cela permet le réamorçage plus rapide, comme les bases de données actives sont susceptibles de se trouver sur plusieurs serveurs et les données sont copiées en parallèle.Automatic reseed Enables you to quickly restore database redundancy after disk failure. If a disk fails, the database copy stored on that disk is copied from the active database copy to a spare disk on the same server. If multiple database copies were stored on the failed disk, they can all be automatically re-seeded on a spare disk. This enables faster reseeds, as the active databases are likely to be on multiple servers and the data is copied in parallel.

  • Suite à des défaillances de stockage Cette fonctionnalité continue l’innovation introduite dans Exchange 2010 pour autoriser la récupération suite à des défaillances qui affectent la résistance ou la redondance du système. Outre les comportements de vérification d’erreurs Exchange 2010, Exchange 2013 inclut les comportements de récupération supplémentaires pour le temps d’e/s élevés, consommation excessive de mémoire par MSExchangeRepl.exe et pire des cas où le système se trouve dans cet mauvais état que les threads ne peut pas être planifiées.Automatic recovery from storage failures This feature continues the innovation introduced in Exchange 2010 to allow the system to recover from failures that affect resiliency or redundancy. In addition to the Exchange 2010 bugcheck behaviors, Exchange 2013 includes additional recovery behaviors for long I/O times, excessive memory consumption by MSExchangeRepl.exe, and severe cases where the system is in such a bad state that threads can’t be scheduled.

  • Améliorations de la copie Lagged Copies retardées peuvent désormais en charge pour lire eux-mêmes dans une certaine mesure à l’aide d’ouverture de session automatique. Copies retardées lira automatiquement les fichiers journaux dans de nombreuses situations, telles que la restauration d’une page unique et les scénarios d’espace disque faible. Si le système détecte que la mise à jour corrective de page est requis pour une copie retardée, les journaux seront automatiquement relus dans la copie retardée pour effectuer la mise à jour corrective de page. Copies retardées appelle également cette fonctionnalité de relecture automatique lorsque le seuil d’espace disque faible est atteint, et lorsque la copie retardée a été détectée comme la copie disponible uniquement pour une période spécifique. En outre, les copies retardées peuvent tirer parti de Safety Net, facilite la récupération ou l’activation. Filet de sécurité est une fonctionnalité améliorée dans Exchange 2013 en fonction de transport benne d’Exchange 2010.Lagged copy enhancements Lagged copies can now care for themselves to a certain extent using automatic log play down. Lagged copies will automatically play down log files in a variety of situations, such as single page restore and low disk space scenarios. If the system detects that page patching is required for a lagged copy, the logs will be automatically replayed into the lagged copy to perform page patching. Lagged copies will also invoke this auto replay feature when a low disk space threshold has been reached, and when the lagged copy has been detected as the only available copy for a specific period of time. In addition, lagged copies can leverage Safety Net, making recovery or activation much easier. Safety Net is improved functionality in Exchange 2013 based on the transport dumpster of Exchange 2010.

  • Améliorations de l’alerte de copie unique L’alerte de copie unique introduite dans Exchange 2010 n’est plus un script planifié distinct. Il est désormais intégré dans les composants de gestion de la disponibilité du système et est une fonction native dans Exchange.Single copy alert enhancements The single copy alert introduced in Exchange 2010 is no longer a separate scheduled script. It’s now integrated into the managed availability components within the system and is a native function within Exchange.

  • Configuration automatique de réseau DAG Réseaux DAG peuvent être configurés automatiquement par le système en fonction des paramètres de configuration. Outre les options de configuration manuelle, DAG peut également faire la distinction entre réseaux MAPI et la réplication et configure automatiquement les réseaux DAG.DAG network auto-configuration DAGs networks can be automatically configured by the system based on configuration settings. In addition to manual configuration options, DAGs can also distinguish between MAPI and Replication networks and configure DAG networks automatically.

Pour plus d’informations sur ces deux fonctionnalités, voir haute disponibilité et résilience de site et les modifications apportées à la haute disponibilité et résilience de site par rapport aux versions précédentes.For more information about both of these features, see High availability and site resilience and Changes to high availability and site resilience over previous versions.

Gestion de la charge de travail ExchangeExchange workload management

Une charge de travail Exchange est une fonctionnalité, un protocole ou un service de serveur Exchange explicitement défini a des fins de gestion des ressources système Exchange. Chaque charge de travail Exchange consomme des ressources système comme le processeur, des opérations de base de données de boîtes aux lettres ou des requêtes Active Directory afin d'exécuter des requêtes utilisateur ou un travail d'arrière-plan. Des exemples de charges de travail Exchange comprennent notamment Outlook Web App, Exchange ActiveSync, la migration des boîtes aux lettres et les assistants de boîtes aux lettres.An Exchange workload is an Exchange server feature, protocol, or service that has been explicitly defined for the purposes of Exchange system resource management. Each Exchange workload consumes system resources such as CPU, mailbox database operations, or Active Directory requests to execute user requests or run background work. Examples of Exchange workloads include Outlook Web App, Exchange ActiveSync, mailbox migration, and mailbox assistants.

Il existe deux façons de gérer les charges de travail Exchange dans Exchange 2013 :There are two ways to manage Exchange workloads in Exchange 2013:

  • Surveiller l’état des ressources système. Gestion des charges de travail en fonction de l’intégrité des ressources système sont une nouveauté dans Exchange 2013.Monitor the health of system resources Managing workloads based on the health of system resources is new in Exchange 2013.

  • Contrôle la consommation des ressources par des utilisateurs individuels Contrôle des ressources consommées par des utilisateurs individuels était possible dans Exchange 2010 (où elle est appelée limitation d’utilisateurs), et cette fonctionnalité a été développée pour Exchange 2013.Control how resources are consumed by individual users Controlling how resources are consumed by individual users was possible in Exchange 2010 (where it’s called user throttling), and this capability has been expanded for Exchange 2013.

Pour plus d'informations sur ces fonctionnalités, consultez la rubrique Gestion de la charge de travail Exchange.For more information about these features, see Exchange workload management.