Labo : Modéliser les données dans Power BI Desktop (partie 1)

Effectué

Accéder à votre environnement

Avant de commencer ce labo (sauf si vous continuez à partir d’un labo précédent), sélectionnez Démarrer le labo ci-dessus.

Vous êtes automatiquement connecté à votre environnement de labo en tant que data-ai\student.

Vous pouvez maintenant commencer ce labo.

Conseil

Pour ancrer l’environnement lab afin qu’il remplisse la fenêtre, sélectionnez l’icône en haut de l’écran, puis sélectionnez Ajuster la fenêtre à la machine.

Capture d’écran du laboratoire avec l’icône de PC sélectionnée et l’option Ajuster la fenêtre à la machine en surbrillance.

La durée estimée pour effectuer ce tutoriel est de 45 minutes.

Dans ce labo, vous allez commencer à développer le modèle de données. Pour cela, vous créerez des relations entre les tables, puis configurerez des propriétés de table et de colonne pour améliorer la convivialité du modèle de données. Vous créerez également des hiérarchies et des mesures rapides.

Dans ce labo, vous allez découvrir comment :

  • Créer des relations de modèle

  • Configurer des propriétés de table et de colonne

  • Créer des hiérarchies

  • Créer des mesures rapides

Histoire du labo

Ce labo est l’un des nombreux labos d’une série qui a été conçue comme une histoire complète allant de la préparation des données jusqu’à leur publication sous forme de rapports et de tableaux de bord. Vous pouvez effectuer ces labos dans l’ordre de votre choix. Toutefois, si vous comptez faire plusieurs labos, pour les dix premiers d’entre eux, nous vous suggérons de suivre cet ordre :

  1. Préparer des données dans Power BI Desktop

  2. Charger des données dans Power BI Desktop

  3. Modéliser des données dans Power BI Desktop (Partie 1) << Vous êtes ici. Il s’agit du labo pour le module actuel.

  4. Modéliser les données dans Power BI Desktop (partie 2)

  5. Créer des calculs DAX dans Power BI Desktop (partie 1)

  6. Créer des calculs DAX dans Power BI Desktop (partie 2)

  7. Concevoir un rapport dans Power BI Desktop (partie 1)

  8. Concevoir un rapport dans Power BI Desktop (partie 2)

  9. Créer un tableau de bord Power BI

  10. Analyser les données dans Power BI Desktop

  11. Créer un rapport paginé Power BI

Notes

Chaque labo commence par un fichier PBIX avec l’intégralité du travail effectué dans le labo précédent. Si vous perdez votre travail pour une raison quelconque, vous pouvez ouvrir le fichier PBIX qui comprend la progression jusqu’à ce point du dossier indiqué au début du labo suivant.

Exercice 1 : Créer des relations de modèle

Dans cet exercice, vous allez créer des relations de modèle.

Tâche 1 : Démarrer

Dans cette tâche, vous configurez l’environnement pour le labo.

Important

Si vous venez d’effectuer le labo précédent (et que vous l’avez entièrement terminé), ignorez cette tâche et passez directement à la tâche suivante.

  1. Pour ouvrir Power BI Desktop, accédez à la barre des tâches et sélectionnez le raccourci Microsoft Power BI Desktop.

  2. Pour fermer la fenêtre de démarrage, en haut à gauche de cette fenêtre, sélectionnez X.

  3. Pour ouvrir le fichier Power BI Desktop de démarrage, sélectionnez l’onglet de ruban Fichier afin de passer en mode Backstage.

  4. Sélectionnez Ouvrir un rapport.

  5. Sélectionnez Parcourir les rapports.

  6. Dans la fenêtre Ouvrir, accédez au dossier D:\DA100\Labs\03-configure-data-model-in-power-bi-desktop\Starter.

  7. Sélectionnez le fichier Sales Analysis (Analyse des ventes).

  8. Sélectionnez Ouvrir.

  9. Fermez toutes les fenêtres d’information qui se sont éventuellement ouvertes.

  10. Pour créer une copie du fichier, sélectionnez l’onglet de ruban Fichier afin de passer en mode Backstage.

  11. Sélectionnez Enregistrer sous.

  12. Si vous êtes invité à appliquer les modifications, sélectionnez Appliquer.

  13. Dans la fenêtre Enregistrer sous, accédez au dossier D:\DA100\MySolution.

  14. Sélectionnez Enregistrer.

Tâche 2 : Créer des relations de modèle

Dans cette tâche, vous créez des relations de modèle.

  1. Dans Power BI Desktop, à gauche, sélectionnez l’icône de la vue Modèle.

    Capture d’écran de l’icône de la vue Modèle de Power BI Desktop.

  2. Si vous ne voyez pas les sept tables, faites défiler horizontalement vers la droite, puis rapprochez les tables en les faisant glisser pour qu’elles soient toutes visibles en même temps.

    Conseil

    Vous pouvez également vous servir du contrôle de zoom situé en bas de la fenêtre.

    Dans la vue Modèle, vous voyez chacune des tables et leurs relations éventuelles (connecteurs entre les tables). Actuellement, il n’y a aucune relation, car dans le labo Préparer des données dans Power BI Desktop, vous aviez désactivé les options de relation de chargement des données.

  3. Pour revenir à la vue Rapport, à gauche, sélectionnez l’icône de la vue Rapport.

    Capture d’écran de l’icône de la vue Rapport de Power BI Desktop.

  4. Pour voir tous les champs de la table, dans le volet Champs, cliquez avec le bouton droit sur une zone vide, puis sélectionnez Développer tout.

  5. Pour créer un visuel de table, dans le volet Champs, à partir de la table Product, sélectionnez le champ Category.

    Capture d’écran de l’icône de la vue Champs de Power BI Desktop.

    Notes

    Les labos utilisent une notation abrégée pour référencer un champ. Cela se présente ainsi : Product | Category. Dans cet exemple, Product est le nom de la table et Category correspond au nom du champ.

  6. Pour ajouter une colonne à la table, dans le volet Champs, sélectionnez le champ Sales | Sales.

  7. Notez que le visuel de table liste quatre catégories de produits et que la valeur des ventes est la même pour chaque catégorie et pour le total.

    Capture d’écran du problème où chaque catégorie liste le même montant de ventes.

    Le problème est dû au fait que la table est basée sur des champs issus de tables différentes. Chaque catégorie de produit est censée afficher les ventes de cette catégorie. Toutefois, étant donné qu’il n’existe pas de relation de modèle entre ces tables, la table Sales n’est pas filtrée. Vous allez maintenant ajouter une relation pour propager les filtres entre les tables.

  8. Sous l’onglet de ruban Modélisation, à partir du groupe Relations, sélectionnez Gérer les relations.

    Capture d’écran du bouton Gérer les relations.

  9. Dans la fenêtre Gérer les relations, notez qu’aucune relation n’est encore définie.

  10. Pour créer une relation, sélectionnez Nouveau.

  11. Dans la fenêtre Créer une relation, dans la première liste déroulante, sélectionnez la table Product.

  12. Dans la deuxième liste déroulante (sous la grille de la table Product), sélectionnez la table Sales.

    Capture d’écran de la fenêtre Créer une relation.

  13. Notez que les colonnes ProductKey de chaque table sont sélectionnées.

    Les colonnes ont été automatiquement sélectionnées parce qu’elles ont le même nom et le même type de données.

  14. Dans la liste déroulante Cardinalité, notez que l’option Un à plusieurs (1:*) est sélectionnée.

    La cardinalité est détectée automatiquement, car Power BI comprend que la colonne ProductKey de la table Product contient des valeurs uniques. La relation un-à-plusieurs est la cardinalité la plus courante, et toutes les relations que vous créerez dans ce labo seront de ce type. Vous utiliserez une cardinalité plusieurs-à-plusieurs dans le labo Modéliser les données dans Power BI Desktop (partie 2).

  15. Dans la liste déroulante Direction du filtre croisé, notez que l’option À sens unique est sélectionnée.

    Cette direction signifie que les filtres sont propagés du côté « un » au côté « plusieurs ». Dans ce cas, les filtres appliqués à la table Product sont propagés à la table Sales, mais pas dans l’autre direction. Vous utiliserez des relations bidirectionnelles dans le labo Modéliser les données dans Power BI Desktop (partie 2).

  16. Notez que l’option Rendre cette relation active est sélectionnée.

    Les relations actives propagent les filtres. Il est possible de marquer une relation comme inactive pour ne pas propager les filtres. Vous pouvez avoir des relations inactives si plusieurs chemins de relation existent entre les tables. Dans ce cas, les calculs de modèle peuvent utiliser des fonctions spéciales pour les activer. Vous utiliserez des relations inactives dans le labo Modéliser les données dans Power BI Desktop (partie 2).

  17. Sélectionnez OK.

  18. Dans la fenêtre Gérer les relations, notez que la nouvelle relation est listée, puis sélectionnez Fermer.

  19. Dans le rapport, notez que le visuel de table a été mis à jour pour afficher des valeurs différentes pour chaque catégorie de produit.

    Capture d’écran de la table corrigée avec les différents montants des ventes listés.

    Les filtres appliqués à la table Product sont désormais propagés à la table Sales.

  20. Passez à la vue de modèle, puis notez la présence d’un connecteur entre les deux tables. (Peu importe que les tables soient positionnées côte à côte ou non.)

    Capture d’écran de la connexion visuelle entre deux tables.

  21. Dans le diagramme, notez que vous pouvez interpréter la cardinalité qui est représentée par les indicateurs 1 et *.

    Notes

    La direction du filtre est représentée par la tête de flèche. Une ligne pleine représente une relation active. Une ligne en pointillés représente une relation inactive.

  22. Placez le curseur sur la relation pour faire apparaître les colonnes associées.

    Il existe un moyen plus simple de créer une relation. Dans le diagramme du modèle, vous pouvez faire glisser-déposer des colonnes pour créer une relation entre elles.

  23. Pour créer une relation, à partir de la table Reseller, faites glisser la colonne ResellerKey sur la colonne ResellerKey de la table Sales.

    Capture d’écran de la colonne ResellerKey dans la table Reseller qui est déplacée vers la colonne ResellerKey dans la table Sales.

    Conseil

    Parfois, il est impossible de faire glisser une colonne. Dans ce cas, sélectionnez une autre colonne, puis réessayez.

  24. Créez les deux relations de modèle suivantes :

    • Region | SalesTerritoryKey à Sales | SalesTerritoryKey

    • Salesperson | EmployeeKey à Sales | EmployeeKey

    Dans ce labo, les tables SalespersonRegion et Targets restent déconnectées. Il y a une relation un-à-plusieurs entre le vendeur (Salesperson) et la région (Region). Vous utiliserez ce scénario avancé dans le labo Modéliser les données dans Power BI Desktop (Partie 2).

  25. Dans le diagramme, placez la table Sales au centre et organisez les tables associées autour. Placez les tables déconnectées sur le côté.

    Capture d’écran des relations entre différentes tables.

  26. Enregistrez le fichier Power BI Desktop.

Exercice 2 : Configurer les tables

Dans cet exercice, vous allez configurer toutes les tables. Pour cela, vous allez créer des hiérarchies et masquer, mettre en forme et catégoriser les colonnes.

Tâche 1 : Configurer la table Product

Dans cette tâche, vous allez configurer la table Product.

  1. Dans la vue Modèle, dans le volet Champs, si nécessaire, développez la table Product.

  2. Pour créer une hiérarchie, dans le volet Champs, cliquez avec le bouton droit sur la colonne Category, puis sélectionnez Créer une hiérarchie.

  3. Dans le volet Propriétés (à gauche du volet Champs), dans la zone Nom, remplacez le texte par Products.

  4. Pour ajouter le deuxième niveau à la hiérarchie, dans le volet Propriétés, dans la liste déroulante Hiérarchie, faites défiler vers le bas et sélectionnez Subcategory.

  5. Pour ajouter le troisième niveau à la hiérarchie, dans la liste déroulante Hiérarchie, sélectionnez Product.

  6. Pour terminer la conception de la hiérarchie, sélectionnez Appliquer les changements de niveau.

    Capture d’écran de la liste déroulante Hiérarchie avec l’option Appliquer les changements de niveau sélectionnée.

    Conseil

    N’oubliez pas de sélectionner Appliquer les changements de niveau. C’est une erreur qui revient fréquemment.

  7. Dans le volet Champs, notez la hiérarchie Products.

    Capture d’écran du volet Champs avec le dossier Products réduit.

  8. Pour faire apparaître les niveaux de hiérarchie, développez la hiérarchie Products.

    Capture d’écran du volet Champs avec le dossier Products développé pour montrer les champs Category, Subcategory et Product.

  9. Pour organiser les colonnes dans un dossier d’affichage, dans le volet Champs, sélectionnez d’abord la colonne Background Color Format.

  10. Tout en appuyant sur la touche Ctrl, sélectionnez la colonne Font Color Format.

  11. Dans la zone Dossier d’affichage du volet Propriétés, entrez Mise en forme.

  12. Dans le volet Champs, notez que les deux colonnes se trouvent désormais dans un dossier.

    Capture d’écran du volet Champs avec le dossier Mise en forme développé pour afficher Format de la couleur d’arrière-plan et Format de la couleur de police.

    Notes

    Les dossiers d’affichage sont un excellent moyen de désencombrer les tables, en particulier celles qui contiennent un grand nombre de champs.

Tâche 2 : Configurer la table Region

Dans cette tâche, vous allez configurer la table Region.

  1. Dans la table Region, créez une hiérarchie nommée Region avec les trois niveaux suivants :

    • Group

    • Country

    • Région

    Capture d’écran de la hiérarchie Regions dans le volet Champs.

  2. Sélectionnez la colonne Country (pas le niveau de hiérarchie Country).

  3. Dans le volet Propriétés, développez la section Avancé en bas du volet, puis dans la liste déroulante Catégorie de données, sélectionnez Country/Region.

    Capture d’écran du volet Propriétés et du champ Catégorie de données.

    Notes

    La catégorisation des données peut fournir des indications au concepteur de rapports. Dans ce cas, le fait de placer la colonne dans la catégorie Country/Region permet de fournir des informations plus précises pour le rendu d’une visualisation de carte.

Tâche 3 : Configurer la table Reseller

Dans cette tâche, vous allez configurer la table Reseller.

  1. Dans la table Reseller, créez une hiérarchie nommée Resellers avec les deux niveaux suivants :

    • Business Type

    • Reseller

    Capture d’écran de la hiérarchie Resellers dans le volet Champs.

  2. Créez une deuxième hiérarchie nommée Geography avec les quatre niveaux suivants :

    • Country-Region

    • État-Province

    • City

    • Reseller

    Capture d’écran de la hiérarchie Geography dans le volet Champs.

  3. Catégorisez les trois colonnes suivantes :

    • Country-Region dans la catégorie Pays/Région

    • State-Province dans la catégorie Département ou province

    • City dans la catégorie Ville

Tâche 4 : Configurer la table Sales

Dans cette tâche, vous allez configurer la table Sales.

  1. Dans la table Sales, sélectionnez la colonne Cost.

  2. Dans la zone Description du volet Propriétés, entrez : Based on standard cost

    Les descriptions peuvent être appliquées à la table, aux colonnes, aux hiérarchies ou aux mesures. Dans le volet Champs, le texte de la description apparaît dans une info-bulle quand un auteur de rapport place son curseur sur le champ.

  3. Sélectionnez la colonne Quantity.

  4. Dans la section Mise en forme du volet Propriétés, faites passer la propriété Séparateur de milliers en position Oui.

    Capture d’écran du volet Propriétés et du bouton bascule Séparateur de milliers.

  5. Sélectionnez la colonne Unit Price.

  6. Dans la section Mise en forme du volet Propriétés, faites passer la propriété Nombre de décimales en position 2.

  7. Dans la liste déroulante Totaliser par du groupe Avancé (vous devrez peut-être faire défiler la page pour y accéder), sélectionnez Moyenne.

    Capture d’écran du groupe Avancé et de la propriété Totaliser par définie sur Moyenne.

    Par défaut, les colonnes numériques sont totalisées en additionnant les valeurs. Ce comportement par défaut ne convient pas à une colonne comme Unit Price qui représente un taux. Le fait de choisir une moyenne comme méthode de totalisation par défaut produit un résultat utile et précis.

Tâche 5 : Mettre à jour en bloc les propriétés

Dans cette tâche, vous allez mettre à jour plusieurs colonnes dans une seule mise à jour en bloc. Vous suivrez cette approche pour masquer les colonnes et mettre en forme les valeurs des colonnes.

  1. Tout en appuyant sur la touche Ctrl, sélectionnez les 13 colonnes suivantes (couvrant plusieurs tables) :

    • Product | ProductKey

    • Region | SalesTerritoryKey

    • Reseller | ResellerKey

    • Sales | EmployeeKey

    • Sales | ProductKey

    • Sales | ResellerKey

    • Sales | SalesOrderNumber

    • Sales | SalesTerritoryKey

    • Salesperson | EmployeeID

    • Salesperson | EmployeeKey

    • Salesperson | UPN

    • SalespersonRegion | EmployeeKey

    • SalespersonRegion | SalesTerritoryKey

    • Targets | EmployeeID

  2. Dans le volet Propriétés, faites passer la propriété Est masqué sur Activé.

    Les colonnes sont masquées car elles sont utilisées par des relations ou une logique de calcul.

    Vous définirez la sécurité au niveau des lignes dans le labo Modéliser les données dans Power BI Desktop (partie 2), en utilisant la colonne UPN. Vous utiliserez la colonne SalesOrderNumber dans un calcul dans le labo Créer des calculs DAX dans Power BI Desktop (partie 1).

  3. Sélectionnez les trois colonnes suivantes (sélection multiple) :

    • Product | Standard Cost

    • Sales | Cost

    • Sales | Sales

  4. Dans la section Mise en forme du volet Propriétés, définissez la propriété Nombre de décimales avec la valeur 0 (zéro).

Exercice 3 : Examiner l’interface du modèle

Dans cet exercice, vous allez passer à la vue Rapport et examiner l’interface du modèle.

Tâche 1 : Examiner l’interface du modèle

Dans cette tâche, vous allez passer à la vue Rapport et examiner l’interface du modèle.

  1. Passez à la vue Rapport.

  2. Dans le volet Champs, notez les points suivants :

    • Les colonnes, les hiérarchies et leurs niveaux sont des champs que vous pouvez utiliser pour configurer des visuels de rapport.

    • Seuls les champs applicables à la création de rapports sont visibles.

    • La table SalespersonRegion n’est pas visible, car tous ses champs sont masqués.

    • Les champs spatiaux dans les tables Region et Reseller sont ornés d’une icône spatiale.

    • Les champs ornés du symbole sigma (Ʃ) sont totalisés par défaut.

    • Une info-bulle apparaît quand vous placez le curseur sur le champ Sales | Cost.

  3. Développez le champ Sales | OrderDate, puis notez qu’il révèle une hiérarchie de dates.

    Capture d’écran du volet Champs dans Power BI Desktop, avec OrderDate développé pour afficher une hiérarchie de dates.

    Le champ Targets | TargetMonth présente une hiérarchie similaire. Ces hiérarchies n’ont pas été créées par vous. Elles sont créées automatiquement. Il y a toutefois un problème. L’exercice comptable d’Adventure Works commence le 1er juillet de chaque année. En revanche, l’année de la hiérarchie de dates qui est créée automatiquement commence le 1er janvier de l’année.

    Vous allez maintenant désactiver ce comportement automatique. Dans le labo Créer des calculs DAX dans Power BI Desktop (partie 1), vous utiliserez DAX pour créer une table de dates et vous la configurerez pour définir le calendrier Adventure Works.

  4. Pour désactiver l’option Date/heure automatique, sélectionnez l’onglet de ruban Fichier afin de passer en mode Backstage.

  5. Sur la gauche, sélectionnez Options et paramètres, puis sélectionnez Options.

    Capture d’écran de la page Options et paramètres dans Power BI Desktop, avec une flèche pointant vers Options.

  6. Dans la fenêtre Options, à gauche, dans le groupe Fichier actif, sélectionnez Chargement des données.

  7. Dans la section Time Intelligence, désactivez l’option Date/heure automatique.

  8. Sélectionnez OK.

  9. Dans le volet Champs, vous pouvez noter que les hiérarchies de dates ne sont plus disponibles.

    Capture d’écran du volet Champs de Power BI Desktop avec OrderDate mis en surbrillance.

Exercice 4 : Créer des mesures rapides

Dans cet exercice, vous allez créer deux mesures rapides.

Tâche 1 : Créer des mesures rapides

Au cours de cette tâche, vous allez créer deux mesures rapides pour calculer le profit et la marge bénéficiaire.

  1. Cliquez avec le bouton droit sur la table Sales dans le volet Champs, puis sélectionnez Nouvelle mesure rapide.

    Capture d’écran du volet Champs avec l’option Nouvelle mesure rapide sélectionnée.

  2. Dans la liste déroulante Calcul de la fenêtre Mesures rapides, dans le groupe Opérations mathématiques, sélectionnez Soustraction.

    Capture d’écran de la boîte de dialogue Mesures rapides avec l’option Soustraction sélectionnée.

  3. Dans la fenêtre Mesures rapides, dans le volet Champs, développez la table Sales.

  4. Faites glisser le champ Sales dans la zone Valeur de base.

  5. Faites glisser le champ Cost dans la zone Valeur à soustraire.

    Capture d’écran de la boîte de dialogue Mesures rapides une fois renseignée.

  6. Sélectionnez OK.

    Une mesure rapide crée le calcul pour vous. Ce type de mesure est facile et rapide à créer pour les calculs simples et courants. Vous créerez des mesures sans utiliser cet outil dans le labo Créer des calculs DAX dans Power BI Desktop (partie 1).

  7. Dans la table Sales du volet Champs, notez la nouvelle mesure.

    Capture d’écran du volet Champs avec la nouvelle mesure Sales (Ventes) moins Cost (Coût) sélectionnée.

    Les mesures sont ornées de l’icône de la calculatrice.

  8. Pour renommer la mesure, cliquez dessus avec le bouton droit, puis sélectionnez Renommer.

    Conseil

    Pour renommer un champ, vous pouvez également double-cliquer dessus ou le sélectionner et appuyer sur F2.

  9. Renommez la mesure Profit, puis appuyez sur Entrée.

  10. Dans la table Sales, ajoutez une deuxième mesure rapide basée sur les exigences suivantes :

    • Utiliser l’opération mathématique Division

    • Définir le Numérateur avec le champ Sales | Profit

    • Définir le Dénominateur avec le champ Sales | Sales

    • Renommer la mesure Profit Margin

    Capture d’écran de la boîte de dialogue Mesures rapides avec les options Profit (Bénéfice) et Sum of Sales (Somme des ventes) sélectionnées.

  11. Vérifiez que la mesure Profit Margin est sélectionnée, puis, dans le ruban contextuel Outils de mesure, choisissez le format Pourcentage avec deux décimales.

    Capture d’écran du ruban Outils de mesure avec Pourcentage et 2 mis en surbrillance.

  12. Pour tester les deux mesures, commencez par sélectionner le visuel de table dans la page du rapport.

  13. Dans le volet Champs, sélectionnez les deux mesures.

    Capture d’écran des mesures Profit et Profit Margin sélectionnées.

  14. Sélectionnez le repère droit et faites-le glisser pour élargir le visuel de table.

    Capture d’écran du visuel de type table et de la façon d’augmenter sa largeur.

  15. Vérifiez que les mesures produisent un résultat raisonnable qui est correctement mis en forme.

    Capture d’écran de la table correctement mise en forme.

Tâche 2 : Terminer

Dans cette tâche, vous allez terminer le labo.

  1. Pour supprimer la table, sélectionnez-la (en cliquant dessus), puis appuyez sur la touche Suppr.

  2. Enregistrez le fichier Power BI Desktop.

  3. Si vous êtes invité à appliquer des requêtes, cliquez sur Appliquer plus tard.

  4. Si vous avez l’intention de démarrer le labo suivant, vous pouvez laisser Power BI Desktop ouvert.

    Avertissement

    Si vous laissez le labo ouvert, il expire après un délai compris entre une et quatre heures. Votre travail dans le labo du module actuel sera perdu, mais chaque labo après le premier inclut un fichier PBIX contenant le travail effectué dans tous les labos précédents, afin que vous n’ayez pas besoin de recommencer.

Vous allez améliorer le modèle de données en configurant une relation plusieurs-à-plusieurs et une sécurité au niveau des lignes dans le labo Modéliser les données dans Power BI Desktop (partie 2).

Pour mettre fin à votre labo

Pour mettre fin à ce labo, sélectionnez le bouton Terminé dans le coin inférieur droit de la fenêtre d’instructions.