Limites et allocations des requêtes

Depuis octobre 2019, afin de garantir les niveaux de service, la disponibilité et la qualité, il existe des limites aux droits relatifs au nombre de requêtes que les utilisateurs peuvent effectuer chaque jour dans les applications pilotées par modèle dans Dynamics 365 (comme Dynamics 365 Sales et Dynamics 365 Customer Service), Power Apps et Power Automate.

Qu'est-ce qu'une requête dans Microsoft Power Platform ?

Les requêtes dans Microsoft Power Platform sont composées de plusieurs actions qu'un utilisateur effectue à travers différents produits. À un niveau supérieur, ci-dessous se trouve ce qui constitue un appel d'API :

  • Connecteurs – toutes les requêtes d'API aux connecteurs à partir de Power Apps ou Power Automate

  • Microsoft Power Automate – tout actions de l'étape Power Automate

  • Common Data Service – toutes les opérations CRUD, ainsi que les opérations spéciales telles que « partager » ou « attribuer ». Elles peuvent provenir de tout client ou application et utiliser n'importe quel point de terminaison SOAP ou REST. Ceux-ci concernent mais ne sont pas limités aux plug-ins, workflows asynchrones, ainsi que les contrôles personnalisés exécutant les opérations mentionnées ci-dessus.

Notez que pour Common Data Service, vous devez avoir un petit ensemble d'opérations internes système qui sont exclues, tels que la connexion, déconnexion, et les opérations de métadonnées système telles que getClientMetadata.

Le tableau ci-dessous décrit les limites de requêtes courantes ainsi que la répartition qu'un utilisateur obtient selon le type de licence attribués à l'utilisateur.

Allocation des requêtes Microsoft Power Platform selon les licences

Tous les utilisateurs de Microsoft Power Platform utilisent un certain nombre de requêtes selon la licence qui leur est attribuée. Le tableau suivant définit le nombre de requêtes qu'un utilisateur peut effectuer dans une période de 24 heures :

Licences utilisateur Nombre de requêtes API par 24 heures
Applications Dynamics 365 Entreprise1 20 000
Dynamics 365 Professional2 10 000
Dynamics 365 Team Member 5 000
Power Apps par plan utilisateur 5 000
Power Automate par plan utilisateur 5 000
Licences Office (incluant Power Apps/Power Automate)3 2 000
Utilisateur d'application/utilisateurs non-interactifs Voir la section Utilisateur sans licence ci-dessous

1Les applications Dynamics 365 Enterprise comprennent Dynamics 365 Sales Enterprise, Dynamics 365 Customer Service Enterprise, Dynamics 365 Field Service, Dynamics 365 Project Service Automation, Dynamics 365 Retail, Dynamics 365 Talent et le plan Dynamics 365 Customer Engagement.

2Dynamics 365 Professional inclut Dynamics 365 Sales Professional, Dynamics 365 Customer Service Professional.

3Voir l'Annexe D pour licences Microsoft 365 qui incluent des fonctionnalités Power Apps et Power Automate dans le Guide des licences.

Les utilisateurs qui exécutent des applications et des flux sans licence utilisateur via le plan Power Apps par application ou des flux sous licences via le plan Power Automate par flux ont droit de faire des requêtes API.

Licences non utilisateur Nombre de requêtes API par 24 heures
Plan Power Apps par application Pass de 1 000 par utilisateur
Plan Power Automate par flux 15 000 par flux

Si un utilisateur possède plusieurs plans attribués de plusieurs lignes de produits, le nombre total de requêtes doit être la somme des requêtes allouées à chaque type de licence. Par exemple, si un utilisateur possède une licence Dynamics 365 Customer Service Enterprise, ainsi qu'une licence Power Apps par utilisateur, alors cet utilisateur aura un total de 20 000 + 5 000 = 25 000 requêtes disponibles par 24 heures.

Si un utilisateur possède plusieurs licences allouées dans la même ligne de produits, par exemple si un utilisateur possède une licence Dynamics 365 Customer Service Enterprise comme licence de base et une licence Dynamics 365 Sales Enterprise attachée, le nombre total de requêtes sera ce qui est fourni par la licence de base, Dynamics 365 Customer Service.

Module complémentaire de capacité Power Apps et Power Automate

Le module complémentaire de capacité Power Apps et Power Automate permet aux clients d'acheter des requêtes supplémentaires. À terme, ceux-ci peuvent être attribués à tout utilisateur disposant d'une licence Power Apps/Power Automate ainsi qu'une licence Dynamics 365.

Chaque module complémentaire de capacité fournit les 10 000 requêtes/24 heures supplémentaires pouvant être attribuées à tout utilisateur. Plusieurs modules complémentaires de capacité peuvent également être attribués au même utilisateur.

Notes

Les modules complémentaires de capacité Power Apps et Power Automate ne peuvent pas encore être attribués aux utilisateurs. L'affectation sera possible plus tard en 2020. Lorsqu'ils sont pris en charge, ces modules complémentaires peuvent être attribués à des utilisateurs d'applications et administratifs non interactifs.

Utilisateurs sans licence/utilisateurs d'application/utilisateurs des licences gratuites spéciales

Common Data Service fournit également la possibilité d'avoir des identités ne nécessitant aucune licence utilisateur pour interagir avec des services. Il existe trois types de ces utilisateurs :

En outre il existe des licences gratuites spéciales (0 $) qui servent à interagir avec des applications Dynamics 365 telles Dynamics 365 Marketing. Voir Comment Marketing est concédée sous licence.

Pour ces utilisateurs, chaque client obtiendra une capacité de demande de base par client qui ne peut être utilisée que par ces utilisateurs et non par des utilisateurs disposant de licences standard.

Cette capacité de demande de base est basée sur le type d'abonnement, comme suit :

  1. Si un client a au moins un abonnement à Dynamics 365 Enterprise, il bénéficie automatiquement de 100 000 requêtes par 24 heures.

  2. Si un client a au moins un abonnement à Dynamics 365 Professional, il bénéficie automatiquement de 50 000 requêtes par 24 heures.

  3. Si un client a au moins un abonnement à Microsoft Power Apps ou Power Automate, il bénéficie automatiquement de 25 000 requêtes par 24 heures.

Si un client a plusieurs types d'abonnements, sa capacité de demande de base utilisera l'abonnement avec le plus grand nombre de requêtes. Par exemple, si un client possède à la fois Dynamics 365 Customer Service (100 000 requêtes) et des abonnements Power Apps par utilisateur (25 000 requêtes), sa capacité de demande de base sera de 100 000 requêtes par 24 heures.

La capacité de demande de base est définie au niveau du client et ne peut être utilisée que par des utilisateurs sans licence, des utilisateurs d'applications et des utilisateurs disposant de licences gratuites (0 $).

Une fois la capacité de demande de base épuisée, les clients peuvent augmenter cette capacité en achetant un module complémentaire de capacité Power Apps et Power Automate.

Limites de protection de service actuellement applicables

Indépendamment de la nouvelle limite de requêtes d'API quotidienne, il existe d'autres limites de protection de service spécifiques aux différents services existants. Ces limites sont généralement beaucoup plus élevées comparées aux droits par utilisateur quotidiens pour une durée de 24 heures. Les limites permettent de maintenir la qualité du service en protégeant le service de comportements malveillants ou perturbateurs qui impacteraient sinon le service aux clients.

Examinez les ressources suivantes pour obtenir des informations sur les limitations de protection de service actuelle pour chaque service :

Forums aux questions

Que se passe -t-il si un utilisateur excède la capacité de demande ?

Si un utilisateur dépasse sa capacité de demande, l'administrateur du client/environnement est averti. L'administrateur peut attribuer une capacité de demande Power Apps et Power Automate à cet utilisateur.

Les utilisateurs ne seront pas empêchés d'utiliser l'application pour des dépassements occasionnels et raisonnables à ce stade.

Mes intégrations cesseront-elles de fonctionner si les utilisateurs d'applications dépassent la capacité de demande de base ?

Les intégrations ne seront pas arrêtées pour des dépassements occasionnels et raisonnables à ce stade. Les administrateurs seront informés des dépassements et pourront ajouter de la capacité de demande Power Apps et Power Automate pour être conformes.

Une période de transition est-elle prévue pour les clients existants ?

Oui, tous les clients existants disposent d'une période de transition jusqu'à ce que la génération d'états soit disponible dans le Centre d'administration Power Platform ou à l'expiration de leur abonnement actuel, le plus long des deux prévalant.

Pendant cette période de transition, des rapports indiquant la consommation d'API seront mis à la disposition des clients.

Quels outils un administrateur peut-il utiliser pour surveiller et analyser les demandes d'API sur la plateforme ?

Des rapports d'utilisation et des capacités de surveillance seront bientôt disponibles dans le centre d'administration Power Platform, et seront le meilleur moyen de surveiller et d'analyser l'utilisation des demandes d'API. 

Les droits de demande Power Platform sont-ils reportés de jour en jour ou de mois en mois ?

Non. Tous les droits de demande Power Platform sont calculés sur une période continue de 24 heures. S'ils ne sont pas consommés, ils ne passent pas au lendemain ou au mois suivant.

Les requêtes générées par des workflows et des plug-ins asynchrones dans Common Data Service comptent-elles dans les limites des requêtes ?

Oui, si ces demandes effectuent des appels de type CrUD, affecter ou partager, elles compteront. Cependant, les appels générés en interne à partir de la plateforme ne seront pas comptabilisés.

Voir aussi

Vue d'ensemble des limites de l'API Common Data Service