Limites et allocations de requêtes

À compter d’octobre 2019, pour garantir les niveaux de service, la disponibilité et la qualité, le nombre de requêtes que les utilisateurs peuvent effectuer chaque jour est limité dans les applications Power Apps, Power Automate, AI Builder, Power Virtual Agents et les applications d’engagement client (Dynamics 365 Sales, Dynamics 365 Customer Service, Dynamics 365 Field Service, Dynamics 365 Marketing et Dynamics 365 Project Service Automation).

Qu’est-ce qu’une requête dans Microsoft Power Platform ?

Les requêtes dans Microsoft Power Platform consistent en diverses actions qu’un utilisateur effectue sur divers produits. À un niveau élevé, voici ce qui constitue une demande d’API :

  • Power Apps – toutes les requêtes d’API aux connecteurs et à Microsoft Dataverse.
  • Power Automate – toutes les requêtes d’API aux connecteurs, à l’analyse Process Advisor, aux actions HTTP et aux actions intégrées, depuis l’initialisation des variables à une action de composition simple. Les actions réussies et échouées sont décomptées par rapport à ces limites. De plus, les tentatives et les requêtes supplémentaires de la pagination comptent également comme des exécutions d’actions.
  • Power Virtual Agents : demandes (ou appels) d’API aux flux Power Automate à partir d’une conversation de chatbot.
  • Dataverse (anciennement Common Data Service) – toutes les opérations de création, lecture, mise à jour et suppression (CRUD), d’attribution et de partage, notamment les demandes de l’utilisateur et du système interne nécessaires pour effectuer les transactions CRUD, et les opérations spéciales telles que le partage ou l’attribution. Elles peuvent provenir de tout client ou application et utiliser n’importe quel point de terminaison (SOAP ou REST). Il peut s’agir, mais sans s’y limiter, des plug-ins, des flux de travail classiques et des contrôles personnalisés qui effectuent les opérations susmentionnées.

Notes

Pour Dataverse, il y a un petit ensemble d’opérations internes au système qui sont exclues des limites, comme les opérations de connexion, de déconnexion et de métadonnées système.

Le tableau ci-dessous décrira les limites de demandes courantes et l’allocation qu’un utilisateur obtient en fonction du type de licence attribué à l’utilisateur.

Limites de requêtes en fonction des licences utilisateur

Tous les utilisateurs de Microsoft Power Platform sont limités en nombre de requêtes, en fonction de la licence qui leur est attribuée. Le tableau suivant définit le nombre de requêtes qu’un utilisateur peut effectuer dans une période de 24 heures :

Licences utilisateur Nombre de requêtes API par 24 heures
Applications Dynamics 365 Entreprise1 20 000
Dynamics 365 Professional2 10,000
Dynamics 365 Team Member 5,000
Plan par utilisateur Power Apps3 5,000
Plan par utilisateur Power Automate3 5,000
Licences Office (incluant Power Apps, Power Automate ou Power Virtual Agents)4 2,000
Plan Power Apps par application 1000 par pass d’application
Utilisateur sans licence Voir Limites de requêtes non basées sur des utilisateurs sous licence ou des flux ci-dessous

1 Parmi les applications Dynamics 365 Enterprise figurent Dynamics 365 Sales Enterprise, Dynamics 365 Customer Service Enterprise, Dynamics 365 Field Service, Dynamics 365 Project Service Automation, Dynamics 365 Commerce, Dynamics 365 HR, plan Dynamics 365 Customer Engagement, Dynamics 365 Finance, Dynamics 365 Project Operations et Dynamics 365 Supply Chain Management.

2Dynamics 365 Professional inclut Dynamics 365 Sales Professional, Dynamics 365 Customer Service Professional.

3 Les plans par utilisateur incluent les plans 1 et 2 précédents.

4 Voir l’Annexe B au sujet des licences Microsoft 365 qui incluent les fonctionnalités Power Apps et Power Automate dans le Guide des licences.

Si un utilisateur possède plusieurs plans attribués de plusieurs lignes de produits, le nombre total de requêtes doit être la somme des requêtes allouées à chaque type de licence. Par exemple, si un utilisateur possède une licence Dynamics 365 Customer Service Enterprise, ainsi qu’une licence Power Apps par utilisateur, alors cet utilisateur aura un total de 20 000 + 5 000 = 25 000 requêtes disponibles par 24 heures.

Si un utilisateur possède plusieurs licences allouées dans la même ligne de produits, par exemple si un utilisateur possède une licence Dynamics 365 Customer Service Enterprise comme licence de base et une licence Dynamics 365 Sales Enterprise attachée, le nombre total de requêtes sera ce qui est fourni par la licence de base, Dynamics 365 Customer Service.

Module complémentaire de capacité Power Apps et Power Automate

Un module complémentaire de capacité Power Apps et Power Automate permet aux clients d’augmenter les limites pour un utilisateur donné. Ceux-ci seront attribuables à tout utilisateur qui a une licence Power Apps, Power Automate, ou Dynamics 365 applicable.

Chaque module complémentaire de capacité ajoute 10 000 requêtes par 24 h à la limite. Plusieurs modules complémentaires de capacité peuvent également être attribués au même utilisateur.

Notes

Actuellement, les modules complémentaires de capacité ne peuvent pas être attribués aux utilisateurs (y compris les utilisateurs d’application, d’administration et non interactifs) en raison de la période de transition (voir les FAQ). Cette attribution sera prise en charge à la fin de la période de transition.

Limites de requêtes non basées sur des utilisateurs sous licence ou des flux

Dataverse vous permet d’avoir des identités qui ne nécessitent pas de licence utilisateur pour interagir avec le service. Il existe quatre types d’utilisateur :

En outre il existe des licences gratuites spéciales (0 $) qui servent à interagir avec des applications Dynamics 365 telles Dynamics 365 Marketing. Voir Comment Marketing est concédée sous licence.

Pour ces identités, chaque locataire obtiendra une capacité de requête de base par locataire, qui ne peut être utilisée que par ces utilisateurs et non par les utilisateurs disposant de licences standard.

Cette capacité de requête de base est basée sur le type d’abonnement, comme suit :

  1. Si un client a au moins un abonnement à Dynamics 365 Enterprise, il bénéficie automatiquement de 100 000 requêtes par 24 heures.
  2. Si un client a au moins un abonnement à Dynamics 365 Professional, il bénéficie automatiquement de 50 000 requêtes par 24 heures.
  3. Si un client a au moins un abonnement à Microsoft Power Apps ou Power Automate, il bénéficie automatiquement de 25 000 requêtes par 24 heures.

Si un client a plusieurs types d’abonnements, sa capacité de demande de base utilisera l’abonnement avec le plus grand nombre de requêtes. Par exemple, si un client possède à la fois Dynamics 365 Customer Service (100 000 requêtes) et des abonnements Power Apps par utilisateur (25 000 requêtes), sa capacité de demande de base sera de 100 000 requêtes par 24 heures.

La capacité de demande de base est définie au niveau du client et ne peut être utilisée que par des utilisateurs sans licence, des utilisateurs d’applications et des utilisateurs disposant de licences gratuites (0 $).

Une fois la capacité de demande de base épuisée, les clients peuvent augmenter cette capacité en achetant un module complémentaire de capacité Power Apps et Power Automate.

Le plan Power Automate par flux permet de réserver spécifiquement une capacité pour un flux unique, quel que soit le propriétaire du flux. Chaque flux affecté au plan par flux reçoit 15 000 requêtes par 24 heures. Cela n’utilise pas la capacité de requêtes de base au niveau du locataire.

Capacité et limites de Power Virtual Agents

Lorsque vous achetez une license Power Virtual Agents, votre client recevra 30 000 appels d’API toutes les 24 heures. Ces appels d’API ne sont consommés que par les flux Power Automate déclenchés à partir d’un chatbot Power Virtual Agents.

Vous pouvez acheter plusieurs modules complémentaires de capacité Power Virtual Agents. Chaque module complémentaire augmentera le nombre de demandes de 15 000.

Autres limites applicables

Outre la limite de requêtes d’API quotidiennes, il existe d’autres limites de protection des services spécifiques à chaque service. Ces limites peuvent être inférieures ou supérieures aux limites quotidiennes par utilisateur pour une période de 24 heures. Comme pour les limites quotidiennes, ces limites aident à maintenir la qualité du service en protégeant celui-ci contre les comportements malveillants ou perturbateurs qui pourraient autrement entraver le service pour tous les clients.

Examinez les ressources suivantes pour obtenir des informations sur les limitations de protection de service actuelle pour chaque service :

  • Limites Dataverse : applicables aux applications pilotées par modèle et aux applications d’engagement client (telles que Dynamics 365 Sales et Customer Service), à Power Apps et à Power Automate connectés aux applications d’engagement client Dataverse.
  • Limites Power Automate : applicables aux flux automatisés, programmés et instantanés
  • Limites dans les connecteurs : applicable à Power Automate et Power Apps

Forums aux questions

Quels outils puis-je utiliser pour surveiller et analyser les requêtes d’API sur la plateforme ?

Aujourd’hui, le centre d’administration de Power Platform contient les rapports sur les requêtes d’API Dataverse. Cette génération de rapports tient compte aujourd’hui du trafic interactif et non interactif. Elle vous aide à afficher rapidement les mesures concernant l’adoption et les utilisateurs de votre organisation. Si vos applications ou vos flux utilisent principalement Dataverse, alors ces rapports peuvent tenir lieu de bonnes approximations de l’utilisation totale de vos solutions.

De plus, spécifiquement pour l’utilisation de Power Automate, vous pouvez voir l’utilisation des actions pour un flux donné en sélectionnant l’action Analyse à partir de la page des propriétés du flux, et cela fonctionne pour tous les types d’actions. Cependant, si vos applications ou vos flux n’utilisent pas Dataverse, alors pour le moment, aucun rapport n’est disponible dans le centre d’administration de Power Platform pour le moment.

Que se passe-t-il si un utilisateur ou une intégration dépasse la capacité de requêtes ?

Lorsque les utilisateurs dépassent leurs limites, les administrateurs peuvent le voir dans le centre d’administration (voir ci-dessus). Vous pouvez effectuer l’une des actions suivantes :

  • Ajuster l’application ou le flux pour utiliser moins de requêtes d’API

  • Acheter le module complémentaire de capacité Power Apps et Power Automate pour votre organisation.

Les utilisateurs ne seront pas empêchés d’utiliser une application ou un flux pour des dépassements occasionnels et raisonnables à ce stade. Cependant, si un utilisateur ou un flux dépasse constamment les limites pendant une période prolongée (plus de 14 jours), cet utilisateur peut être désactivé, ou le flux être interrompu.

De plus, il existe d’autres limites applicables pour Dataverse,Power Automate et les Connecteurs, susceptibles d’avoir un impact direct sur vos utilisateurs, et ces limites peuvent ne pas permettre de dépassements occasionnels ou raisonnables. Les propriétaires de flux seront informés par e-mail si leur flux échoue ou rencontre de telles limites. Assurez-vous donc de surveiller votre boîte de réception pour voir les notifications concernant ces flux.

Une période de transition est-elle prévue pour les clients existants ?

Oui, tous les clients sont dans une période de transition. Cela signifie que l’application des limites n’est pas aussi stricte que lorsque la période de transition se terminera, c’est-à-dire après que la fonctionnalité de génération de rapports complète sera disponible dans le centre d’administration de Power Platform. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a aucune limite quotidienne ; cela signifie simplement que les limites actuellement appliquées sont plus généreuses que les limites indiquées, afin d’éviter tout impact involontaire potentiel sur vos applications ou vos flux.

De plus, comme l’application est actuellement moins stricte, il n’y a pas encore de possibilité d’attribuer le module complémentaire de capacité Power Apps et Power Automate à un utilisateur. Cependant, il est recommandé que vous achetiez ces modules complémentaires dès maintenant pour respecter les termes de votre licence et vous préparer à la fin de la période de transition.

Mes intégrations cesseront-elles de fonctionner si les utilisateurs d’applications dépassent la capacité de demande de base ?

Nous n’arrêtons pas actuellement les intégrations en raison de dépassements occasionnels et raisonnables. Pour les flux qui utilisent Dataverse, les administrateurs peuvent voir l’utilisation dans la section Analyse du centre d’administration de Power Platform. Cependant, à ce moment, si un utilisateur ou un flux dépasse constamment les limites pendant une période prolongée, cet utilisateur peut être désactivé, ou le flux être interrompu.

Une fois la période de transition terminée, certaines opérations seront en outre bloquées lorsqu’un locataire dépassera sa limite de requêtes Microsoft Power Platform. Ces opérations bloquées se trouveront principalement dans les domaines de l’administration et de la personnalisation, mais sans s’y limiter. Elles pourront également s’étendre à d’autres domaines, en fonction des scénarios de dépassement.

Quelles limites de compte sont utilisées pour les workflows classiques ou les flux Power Automate ?

Cela dépend si le processus est exécuté à la demande ou en arrière-plan. Les flux instantanés, exécutés à la demande, utiliseront les limites du compte qui a démarré le processus. D’autre part, les flux de travail ou les flux automatisés/planifiés qui s’exécutent en arrière-plan utiliseront toujours les limites du propriétaire du processus, indépendamment de la raison pour laquelle le processus a démarré ou des comptes utilisés pour les connexions à l’intérieur du processus.

Les limites de requêtes Microsoft Power Platform sont-elles reportées de jour en jour ou de mois en mois ?

Non. Comme il s’agit d’une limite de performance du service, toutes les limites de requêtes Microsoft Power Platform sont calculées sur une période glissante de 24 heures. Si elles ne sont pas consommées, elles ne sont pas reportées au lendemain ou au mois suivant.

Chaque utilisateur d’application, utilisateur non interactif, utilisateur administratif ou utilisateur SYSTÈME obtient-il sa propre limite au niveau du client ?

Non. Les limites au niveau du locataire sont partagées entre tous les utilisateurs de l’application, les utilisateurs non interactifs, les utilisateurs administratifs ou l’utilisateur SYSTÈME au sein du locataire.

Les requêtes générées par les workflows Dataverse classiques et les plug-ins dans Dataverse comptent-elles dans les limites de requêtes ?

Oui, si ces requêtes effectuent des requêtes de type CRUD, d’attribution ou de partage, elles comptent. Dans le cas des workflows classiques, elles incluent les actions telles que la vérification des conditions, le démarrage des workflows enfants ou l’arrêt des workflows. Cependant, les requêtes générées en interne à partir de la plateforme ne sont pas décomptées, telles que : sdkmessagerequest, solutioncomponentdefinition et ribbonclientmetadatareporting.

Dois-je utiliser un outil d’intégration de données tiers au lieu de Power Automate pour éviter d’atteindre mes limites ?

Non, les outils d’intégration de données tiers sont soumis aux mêmes limites que les flux programmés, instantanés ou automatisés. Il n’y a par conséquent aucune différence entre l’utilisation de Power Automate ou d’un outil tiers. De plus, les requêtes issues de Power Automate à Dataverse ne sont pas comptées deux fois ; un flux qui appelle une action ne compte que comme une requête par rapport à la limite, pas comme deux.

Voir aussi

DataversePrésentation des limites d’API
Limites et configuration Power Automate