Glossaire .NET Framework et Visual Studio

Ce glossaire définit les termes clés dans Visual Studio et .NET Framework.  

Terme

Définition

.NET Compact Framework

Environnement indépendant du matériel pour l'exécution de programmes sur des appareils informatiques soumis à des contraintes de ressources. Il hérite de l'architecture .NET Framework complète du Common Language Runtime, prend en charge un sous-ensemble de la bibliothèque de classes .NET Framework et contient des classes exclusivement conçues pour le .NET Compact Framework. Les appareils pris en charge incluent les assistants numériques personnels (PDA) (tels que les Pocket PC), les téléphones mobiles, les décodeurs, les périphériques informatiques automobiles et les périphériques embarqués personnalisés créés avec le système d'exploitation Microsoft Windows CE.NET.

.NET Framework

Composant Windows intégral qui prend en charge la création, le déploiement et l'exécution de la génération suivante d'applications et de services Web XML. Elle offre un environnement multilingue ultra-productif à base de standards intégrant des investissements existants à la prochaine génération d'applications et de services, de même que la possibilité de résoudre les enjeux du déploiement et du fonctionnement des applications Internet. Le .NET Framework se compose de trois parties : le Common Language Runtime (CLR), un ensemble hiérarchique de bibliothèques de classes unifiées et une version comportant des composants ASP appelée ASP.NET. Voir aussi : bibliothèque de classes .NET Framework, ASP.NET, Common Language Runtime, WCF, WPF.

bibliothèque de classes .NET Framework

Bibliothèque de classes, d'interfaces et de types valeur inclus dans .NET Framework. Cette bibliothèque, qui permet d'accéder aux fonctionnalités du système, est le fondement des applications, composants et contrôles du .NET Framework. Voir aussi : classe, Common Language Specification (CLS).

fournisseur de données .NET Framework

Composant d'ADO.NET fournissant un accès aux données d'une source de données relationnelle. Un fournisseur de données .NET Framework contient des classes pour se connecter à une source de données, exécuter des commandes sur la source de données et retourner des résultats de requête de la source de données, y compris la possibilité d'exécuter des commandes dans des transactions. Un fournisseur de données .NET Framework contient également des classes pour remplir un DataSet avec les résultats provenant d'une source de données et retourner les changements effectués dans un DataSet à la source de données.

éditeur d'accélérateurs

Éditeur de ressources qui vous permet d'ajouter, de supprimer, de modifier ou de rechercher les assignations des touches de raccourci de votre projet.

liste de contrôle d'accès (ACL, Access Control List)

Dans les systèmes Windows, une liste d'entrées de contrôle d'accès (ACE) qui s'appliquent à un objet entier, à un ensemble de propriétés de l'objet ou à une propriété individuelle d'un objet, et qui définissent l'accès accordé à une ou plusieurs entités de sécurité.

bibliothèque ATL (Active Template Library)

Ensemble de classes C++ compactes basées sur modèle qui simplifient la programmation des objets COM (Component Object Model). ATL fournit le mécanisme pour utiliser et créer des objets COM.

complément

Dans le modèle de programmation de compléments du .NET Framework, assembly d'application du complément qui communique avec une application hôte sur un pipeline de communication. Voir aussi : hôte.

vue de complément

Dans le modèle de programmation des compléments de .NET Framework, assembly qui contient les interfaces ou les classes de base abstraites et qui représente la vue du complément des méthodes et des types utilisés pour communiquer avec un hôte. Voir aussi : complément, hôte.

adaptateur côté complément

Dans le modèle de programmation de compléments du .NET Framework, assembly qui contient une ou plusieurs classes et qui convertit des données vers et à partir de la vue de complément et du contrat. Selon la direction de l'appel, l'adaptateur effectue la conversion d'une vue en contrat ou d'un contrat en vue. Voir aussi : complément.

package de composants additionnels

Fichier XML du dossier addons du magasin de données. Les packages de composants additionnels sont utilisés pour déployer des fichiers ou une application sur un appareil ou un émulateur.

ADO.NET

Suite de technologies d'accès aux données incluses dans les bibliothèques de classes .NET Framework qui fournissent l'accès à des données relationnelles et au langage XML. ADO.NET comprend des classes qui composent le DataSet (comme les tableaux, les lignes, les colonnes, les relations, etc.), les fournisseurs de données .NET Framework et les définitions de type personnalisées (comme SqlTypes pour SQL Server).

ornement

Glyphe spécial sur la zone de conception. En général, les ornements sont attachés à un contrôle cible et offrent à l'utilisateur un moyen graphique d'ajuster les propriétés du contrôle.

événement d'agrégation

Type d'événement qui est généré après qu'une série d'événements d'un autre type s'est produite. Un événement d'agrégation est utilisé pour représenter une série d'événements pour éviter d'inonder le consommateur d'événements. Voir aussi : événement, consommateur d'événements.

fonction d'agrégation

Fonction qui effectue un calcul sur plusieurs valeurs et retourne une valeur unique.

canal alpha

Dans GDI+, partie des données de couleur du pixel réservée aux informations de transparence.

méthode anonyme

Construction du langage pratique qui permet aux programmeurs de créer des blocs de code pouvant être encapsulés dans un délégué et exécutés ultérieurement. Ces méthodes sont basées sur un concept du langage appelé fonction lambda et ressemblent à celles trouvées dans Lisp et Python.

type anonyme

Type de classe dont le nom est généré par le compilateur et qui hérite directement de l'objet. Les membres d'un type anonyme sont des propriétés déduites de l'initialiseur d'objet qui crée les instances du type.

base de l'application

Répertoire du fichier .exe qui se charge dans le domaine d'application d'origine ou par défaut. Si vous créez votre propre domaine d'application, la base de l'application est l'emplacement que vous spécifiez dans la classe AppDomainSetup.

domaine d'application (AppDomain)

Limite que le Common Language Runtime pose sur des objets créés dans la même portée d'application (autrement dit, en tout point de la séquence d'activations d'objets commençant par le point d'entrée de l'application). Comme les domaines d'application permettent d'isoler les objets créés dans une application de ceux créés dans d'autres applications, le comportement au moment de l'exécution est prévisible. Plusieurs domaines d'application peuvent exister dans un processus unique.

services d'extension d'application

Dans Silverlight, classes qui étendent le modèle d'application en fournissant des services qui peuvent participer au cycle de vie de l'application.

mise en cache de la bibliothèque d'applications

Dans Silverlight, fonctionnalité qui permet aux applications d'utiliser des assemblys de bibliothèque externes récupérés du serveur ou du cache de navigateur local.

service d'application

Dans ASP.NET, fonctionnalités intégrées pour les tâches d'application communes. ASP.NET inclut des services d'application pour l'authentification (appartenance d'ASP.NET), les informations persistantes pour chaque utilisateur (propriétés de profil), etc.

état de l'application

Dans ASP.NET, magasin de variables créé sur le serveur pour l'application actuelle et partagé par tous les utilisateurs. L'état de l'application est généralement utilisé pour stocker des informations utilisées par tous les utilisateurs, tels que les paramètres d'application.

complément d'application

Programme supplémentaire qui modifie ou ajoute des fonctionnalités à une application ou un programme existant. Les modifications sont disponibles à tout moment pour l'application.

ASP.NET

Ensemble des technologies de Microsoft .NET Framework destinées à la création d'applications et de services Web XML. Les pages ASP.NET s'exécutent sur le serveur et génèrent un balisage (tel que HTML, WML ou XML) qui est envoyé à un navigateur de bureau ou mobile. Les pages ASP.NET utilisent un modèle de programmation compilé, piloté par des événements, qui améliore les performances et permet de séparer l'interface utilisateur et la logique de l'application. Les fichiers de pages ASP.NET et de services Web XML créés à l'aide de ASP.NET contiennent une logique côté serveur (plutôt que côté client) écrite en Visual Basic, .NET, C# .NET ou tout autre langage compatible .NET. Les applications Web et services XML Web tirent parti des fonctionnalités du Common Language Runtime, comme la sécurité de type, l'héritage, l'interopérabilité des langages, le contrôle de version et la sécurité intégrée.

base de données des services d'application ASP.NET

Dans ASP.NET, base de données qui stocke les données de plusieurs services d'application ASP.NET, y compris l'appartenance, personnalisation des WebParts, les rôles et les profils. La base de données peut être une base de données locale dans le dossier App_Data du site Web ou une base de données SQL Server ou autre, suivant la manière avec laquelle le site est configuré.

contrôle mobile ASP.NET

Un des ensembles de contrôles ASP.NET conçus pour les applications Web mobiles. Les contrôles mobiles ASP.NET étendent les contrôles serveur ASP.NET. Voir aussi : contrôle utilisateur mobile.

Web Forms Mobile ASP.NET

Une extension de l'infrastructure Web Forms ASP.NET qui cible les périphériques mobiles, des téléphones cellulaires aux Pocket PC.

page ASP.NET

Composant d'une application ASP.NET.

contrôle serveur ASP.NET

Composant côté serveur qui encapsule l'interface utilisateur et ses fonctionnalités associées. Un contrôle serveur ASP.NET dérive directement ou indirectement de la classe System.Web.UI.Control. Le sur-ensemble des contrôles serveur ASP.NET inclut les contrôles serveur Web, les contrôles serveur HTML et les contrôles mobiles ASP.NET. La syntaxe de page d'un contrôle serveur ASP.NET contient un attribut runat="server" dans la balise de contrôle. Voir aussi : contrôle serveur HTML, contrôle serveur de validation, contrôle serveur Web.

application Web ASP.NET

Application qui traite les requêtes HTTP (requêtes Web) et s'exécute sur ASP.NET. Une application Web ASP.NET peut inclure des pages ASP.NET, des services Web XML, des gestionnaires HTTP et des modules HTTP.

assembly

Collection d'un ou de plusieurs fichiers dont les versions sont gérées et qui sont déployés comme une unité. Voir aussi : assembly Friend, assembly privé, assembly partagé.

cache d'assembly

Un cache de code ordinateur utilisé pour le stockage côte à côte des assemblys. Le cache comprend deux parties : le Global Assembly Cache qui contient les assemblys installés explicitement à des fins de partage parmi plusieurs applications sur l'ordinateur ; le cache de téléchargement qui stocke le code téléchargé des sites Internet ou intranet. Comme le cache est isolé de l'application qui a déclenché le téléchargement, le code téléchargé pour le compte d'une application ou d'une page n'a pas d'impact sur les autres applications. Voir aussi : Global Assembly Cache.

manifeste d'assembly

Partie intégrale de chaque assembly qui rend ce dernier autodescriptif. Le manifeste d'assembly contient les métadonnées de l'assembly. Il établit l'identité de l'assembly, spécifie les fichiers constituant l'implémentation de l'assembly, indique les types et les ressources de l'assembly, détaille les dépendances lors de la compilation par rapport aux autres assemblys et précise le jeu d'autorisations requises pour que l'assembly fonctionne correctement. Ces informations sont utilisées au moment de l'exécution pour résoudre les références, appliquer la stratégie de liaison des versions et valider l'intégrité des assemblys chargés. La nature autodescriptive des assemblys rend également possibles l'installation et le déploiement de XCOPY sans impact. Voir aussi : assembly, métadonnées d'assembly.

métadonnées de l'assembly

Métadonnées qui font partie du manifeste d'assembly. Voir aussi : manifeste d'assembly.

assertion

Dans la sécurité .NET Framework, une instruction qui permet de s'assurer qu'une méthode accède à une ressource particulière, même si les appelants de la méthode ne disposent pas de l'autorisation nécessaire. Si, pendant un parcours de pile, un frame de pile qui confirme que l'autorisation requise est trouvée, une vérification de la sécurité de cette autorisation est effectuée. Les assertions peuvent créer des failles de sécurité et ne doivent être utilisées qu'avec une extrême prudence.

association

Définition d'une relation entre des types d'entités.

classe d'association

Classe qui décrit une relation entre deux classes ou entre instances de deux classes. Les propriétés d'une classe d'association incluent des pointeurs, ou références, vers les deux classes ou instances.

ligne d'association

Dans le Concepteur de classes, une ligne qui indique que deux types sont liés. La ligne représente un champ ou une propriété et va du type contenant le membre jusqu'au champ ou au type de la propriété.

jeu d'associations

Conteneur logique pour les instances d'associations du même type.

agent asynchrone

Tâche qui suit le modèle d'acteur et utilise une file d'attente de messages asynchrones pour communiquer avec d'autres tâches similaires. Les agents vous permettent de tirer parti du parallélisme des tâches de granularité grossière dans vos applications.

couche de communication asynchrone

Couche de fonctionnalité AJAX qui s'occupe de la communication entre le navigateur et le serveur.

appel de méthode asynchrone

Appel de méthode qui retourne immédiatement à l'appelant que le traitement soit terminé ou non. Les résultats du traitement sont retournés via un autre appel sur un autre thread. Les méthodes asynchrones évitent à l'appelant de devoir attendre que le traitement ait terminé. Voir aussi : appel de méthode semi-synchrone.

publication (postback) asynchrone

Dans ASP.NET, processus d'envoi de données de pages Web (plus l'état d'affichage et autres métadonnées nécessaires) du navigateur au serveur sans publication (postback) complète et sans empêcher l'utilisateur de travailler sur la page. Les publications (postback) asynchrones sont une fonctionnalité importante de la technologie AJAX.

atomique

Appartenance à une opération de thread ou de multitraitement exécutée en une étape unique qui ne peut pas être interrompue. Les opérations atomiques ne requièrent pas un périphérique de synchronisation de threads tel qu'une section, un mutex ou un sémaphore critique.

propriété jointe

Propriété définie par du XAML. Propriété jointe qui peut être définie sur n'importe quel objet, et pas uniquement sur le type qui définit la propriété ou ses accesseurs. Le fournisseur de propriétés jointes doit fournir des méthodes statiques Get(PropertyName) et Set(PropertyName) comme accesseurs pour ces propriétés jointes.

Attribut

Déclaration descriptive pouvant être appliquée à des éléments de programmation tels que des types, champs, méthodes et propriétés. Voir aussi : attribut personnalisé.

authentification

Processus consistant à vérifier l'identité d'un utilisateur, d'un ordinateur, d'un processus ou de toute autre entité en validant les informations d'identification fournies par l'entité. Les formes communes d'informations d'identification sont les signatures numériques, les cartes à puce, les données biométriques et une combinaison de noms d'utilisateur et de mots de passe. Voir aussi : principal.

autorisation

Processus consistant à accorder certaines informations, services ou fonctionnalités à une personne, un processus informatique ou un accès de périphérique. L'autorisation est dérivée de l'identité de la personne, du processus d'ordinateur ou du périphérique qui demande l'accès, vérifiée par authentification. Voir aussi : authentification, principal.

bouton Masquer automatiquement

Bouton qui apparaît au bord d'un frame lorsqu'une fenêtre est en mode de masquage automatique. Le volet de fenêtre masqué apparaît lorsque le curseur de la souris passe sur le bouton.

propriété implémentée automatiquement

Propriété Visual Basic et C# qui peut être déclarée dans une seule ligne de code.

autopostback

Processus dans lequel le contrôle envoie la page lorsque l'utilisateur interagit avec le contrôle. (Par défaut, seuls les contrôles bouton provoquent une publication (postback).) Par exemple, si un contrôle DropDownList est configuré pour effectuer l'autopostback, la page est soumise dès qu'un utilisateur sélectionne un élément dans la liste. Voir aussi : contrôle serveur ASP.NET.

compilation d'arrière-plan

Compilation qui se produit pendant que le développeur écrit le code, avant qu'une commande de génération explicite ne soit effectuée via l'IDE. La compilation d'arrière-plan active le reporting d'erreurs pendant que le développeur écrit du code.

champ de stockage

Variable privée qui contient la valeur d'une propriété. Les procédures Get et Set de la propriété accèdent au champ de stockage.

variable de stockage

Voir : champ de stockage.

langage BAML (Binary Application Markup Language)

Représentation binaire des objets et des propriétés déclarés dans un fichier XAML.

source de liaison

Dans la liaison de données, l'objet duquel la valeur est obtenue. Voir : cible de liaison.

cible de liaison

Dans la liaison de données, objet utilisant la valeur de la liaison. Voir : source de liaison.

boxing

Conversion d'une instance de type valeur en objet, ce qui implique que l'instance contiendra des informations de type complètes au moment de l'exécution et sera allouée dans le tas. L'instruction box du jeu d'instructions MSIL (Microsoft Intermediate Language) convertit un type valeur en objet en faisant une copie du type valeur et en l'incorporant dans un objet nouvellement alloué. Voir aussi : Common Intermediate Language, unboxing, type valeur.

propagation

Dans Windows Presentation Foundation, stratégie de routage d'événements dans laquelle l'instance d'événement monte dans l'arborescence d'éléments (en partant de la source et en terminant à la racine de l'arborescence d'éléments visuels). Voir : routage d'événements, tunneling.

journal de génération

La sortie de texte enregistrée d'une génération Visual Studio, indiquant souvent les lignes de commande publiées et l'état de chaque étape du processus de génération. Pour une génération C++, ce fichier est appelé BuildLog.htm.

barre de légende

Barre horizontale en haut d'une fenêtre qui affiche le nom de la fenêtre. Les barres de titre peuvent contenir différents boutons, tels que Réduire, Agrandir et Fermer, afin que vous puissiez contrôler comment afficher la fenêtre.

bouton Légende

Bouton qui s'affiche dans la barre de légende d'un volet ou d'une fenêtre mini-frame ancrable.

carte

Page Web en WML. Les appareils mobiles WML peuvent afficher le contenu d'une carte sur un seul écran ou, lorsque cela est nécessaire, fournir des barres de défilement de sorte que la totalité du contenu de la carte puisse être affichée. Les développeurs n'ont pas à se soucier de la manipulation des cartes ou des paquets de cartes, car les contrôles mobiles ASP.NET gèrent la mise en forme, y compris la pagination, des périphériques ciblés. Voir aussi : paquet de cartes, WML.

catalogue

Liste de contrôles WebPart (ou autres contrôles serveur Web, serveur personnalisé ou utilisateur), créée par un contrôle System.Web.UI.WebControls.CatalogPart, que les utilisateurs peuvent ajouter à une page WebPart. Voir aussi : contrôle WebPart, page WebPart.

chevron

Double crochet angulaire qui dénote un contrôle bouton de dépassement de capacité.

CIL

Langage utilisé comme sortie d'un certain nombre de compilateurs et comme entrée d'un compilateur juste-à-temps (JIT). Le Common Language Runtime comprend un compilateur JIT pour convertir le langage en code natif.

Gestionnaire d'objets CIMOM

Composant de l'infrastructure WMI (Windows Management Instrumentation) qui gère l'interaction entre les applications de gestion et les fournisseurs. Le Gestionnaire d'objets CIMOM prend en charge des services tels que la notification d'événements, l'accès à distance et le traitement des requêtes. Le Gestionnaire d'objets CIMOM accorde également l'accès au référentiel WMI.

schéma CIM

Collection de définitions de classe utilisées pour représenter les objets managés qui interviennent dans chaque environnement de gestion.

classe

Descripteur nommé pour un ensemble d'objets qui partagent les mêmes attributs, opérations, méthodes, relations et comportements. Voir aussi : encapsulation, indexeur, propriété, type référence.

Concepteur de classes

Environnement de conception visuel qui vous permet de visualiser la structure des classes et d'autres types. Le Concepteur de classes vous permet également de modifier le code source des classes et des types via ces représentations visuelles.

ClickOnce

Méthode de déploiement qui vous permet de publier des applications Windows sur un serveur Web ou un partage de fichiers réseau pour simplifier l'installation.

service d'application cliente

Dans les applications Windows, fonctionnalités intégrées destinées à accéder aux services d'application ASP.NET pour les tâches d'application communes, y compris la connexion à distance, les rôles et les paramètres d'application.

zone cliente

Partie d'une application Windows à l'exclusion des barres d'outils, des menus et des barres d'état.

type générique fermé

Type générique construit qui ne possède pas de paramètres de type générique non spécifiés, ni individuellement, ni d'une méthode ou d'un type englobant. Les types génériques fermés peuvent être instanciés. Voir aussi : type générique, paramètre de type générique, génériques, type générique ouvert.

métadonnées CLR

Informations décrivant chaque élément managé par le Common Language Runtime : assembly, fichier chargeable, type, méthode, etc. Elles peuvent inclure des informations requises pour le débogage et l'opération garbage collection, de même que des attributs de sécurité, des données de marshaling, des définitions de membres et de classes étendues, la liaison de versions et d'autres informations demandées par le runtime. Voir aussi : Common Language Runtime.

conforme CLS

Appartenance à un code exposant publiquement les fonctionnalités de langue (et elles seules) figurant dans la Common Language Specification. La conformité CLS peut s'appliquer aux classes, interfaces, composants et outils. Voir aussi : Common Language Specification (CLS).

sécurité d'accès du code

Mécanisme fourni par le Common Language Runtime, selon lequel le code managé se voit accorder des autorisations par la stratégie de sécurité et selon lequel ces autorisations sont appliquées, ce qui permet de limiter les opérations que le code est en mesure d'effectuer.

page de codes

Table qui mappe un jeu de caractères spécifique à des codes de caractères spécifiques.

code de caractère

Valeur numérique 21 bits qui représente un caractère Unicode particulier. Voir aussi : Unicode.

classe code-behind

Classe accessible par un fichier .aspx, mais résidant dans un fichier séparé (tel qu'un fichier .dll ou .cs). Ainsi, vous pouvez écrire une classe code-behind qui crée un contrôle serveur personnalisé ASP.NET, contient du code appelé à partir d'un fichier .aspx, mais qui ne réside pas dans le fichier .aspx.

fichier code-behind

Fichier de code contenant la classe de page qui implémente la logique de programme d'une application Web Forms ou Web Forms Mobile ASP.NET.

page code-behind

Voir : fichier code-behind.

assembly collectable

Assembly dynamique transitoire que vous générez au moment de l'exécution en utilisant les classes de l'espace de noms System.Reflection.Emit, soumis à certaines restrictions. Une fois que vous avez libéré toutes les références à toutes les instances des types se trouvant dans l'assembly collectable et à tous les objets utilisés pour créer l'assembly, le Common Language Runtime décharge l'assembly de la mémoire sans décharger le domaine d'application. C'est le seul cas où un assembly peut être déchargé sans décharger le domaine d'application.

initialiseur de collection

Séquence d'initialiseurs d'objets assignés aux éléments de collection dans la même instruction que celle où la collection est construite.

bouton menu couleur

Bouton qui déroule une palette de couleurs lorsqu'un utilisateur clique dessus.

sélecteur de couleurs

Contrôle d'interface pour définir la couleur d'un pinceau ou la couleur d'une propriété sur un objet (tel qu'Arrière-plan).

wrapper CCW (COM Callable Wrapper)

Objet proxy généré par le Common Language Runtime et grâce auquel les applications COM existantes peuvent utiliser de façon transparente des classes managées, notamment les classes du .NET Framework.

COM Interop

Service permettant aux objets .NET Framework de communiquer avec des objets COM.

Common Information Model (CIM)

Modèle qui décrit comment représenter les objets managés réels. CIM utilise un paradigme orienté objet, où les objets managés sont modelés à l'aide des concepts de classes et d'instances. Le CIM est divisé entre le métamodèle et le schéma standard. Le métamodèle décrit quels types d'entités composent le schéma. Il définit également comment ces entités peuvent être combinées dans des objets qui représentent des appareils réels.

Common Intermediate Language

Langage utilisé comme sortie d'un certain nombre de compilateurs et comme entrée d'un compilateur juste-à-temps (JIT). Le Common Language Runtime comprend un compilateur JIT pour convertir le langage en code natif.

Common Language Runtime (CLR)

Moteur situé au cœur de l'exécution du code managé. Le Runtime fournit du code managé avec des services tels que l'intégration interlangage, la sécurité d'accès du code, la gestion de la durée de vie des objets ainsi que la prise en charge du débogage et des profils.

application hôte Common Language Runtime

Application non managée qui utilise un ensemble d'API, appelé interfaces d'hébergement, pour intégrer du code managé dans l'application. Les hôtes CLR requièrent souvent une personnalisation de haut niveau par rapport au Runtime chargé dans le processus. Voir aussi : domaine d'application, Common Language Runtime, code managé.

Common Language Specification (CLS)

Sous-ensemble de fonctionnalités de langage prises en charge par le Common Language Runtime, comprenant des fonctionnalités communes à plusieurs langages de programmation orientés objet. Les composants et outils conformes CLS sont ainsi assurés de fonctionner avec les autres composants et outils conformes CLS. Voir aussi : conforme CLS.

format COFF (Common Object File Format)

Format de programmation sur 32 bits pour des fichiers objets et exécutables (image), portable sur plusieurs plateformes. L'implémentation Microsoft est appelée format de fichier exécutable portable (PE, Portable Executable). Voir aussi : fichier exécutable portable.

système de type commun (CTS, Common Type System)

Spécification déterminant la façon dont le Common Language Runtime définit, utilise et gère les types.

évaluateur de comparaison

Filtre destiné à comparer le nom d'une fonctionnalité de l'appareil mobile à une valeur.

barre d'état des composants

Zone rectangulaire qui apparaît en bas du Concepteur Windows Forms lorsqu'il se trouve en mode Conception. La barre d'état des composants est un conteneur pour les composants, qui représentent des contrôles qui ne sont pas visibles. Elle apparaît uniquement après l'ajout d'un composant au formulaire actuel et permet aux utilisateurs d'accéder et de définir les propriétés de ces composants.

contrôle composite

Contrôle serveur personnalisé composé d'une collection personnalisée d'autres contrôles serveur en tant que contrôles enfants.

modèle conceptuel

Spécification abstraite pour les types d'entité, les associations, les conteneurs d'entités, les jeux d'entités et les jeux d'associations du domaine d'une application basée sur un Entity Data Model.

Conceptual Schema Definition Language (CSDL)

Langage basé sur XML utilisé pour définir les types d'entité, les associations, les conteneurs d'entités, les jeux d'entités et les jeux d'associations d'un modèle conceptuel.

fichier de configuration

Fichier contenant les caractéristiques, lisibles par ordinateur, d'exploitation de matériel ou de logiciel, ou qui contient les informations sur un autre fichier ou sur un utilisateur spécifique, tel que son ID de connexion.

consommateur

Dans une connexion WebPart, contrôle serveur qui reçoit des données d'un contrôle de fournisseur et les traite ou les affiche. Un consommateur peut être n'importe quel type de contrôle serveur, mais doit être conçu pour fonctionner comme un consommateur. Un consommateur doit avoir une méthode de rappel spéciale marquée avec un attribut ConnectionConsumerAttribute dans le code source. Cette méthode reçoit des données du fournisseur sous la forme d'une instance d'interface. Voir aussi : fournisseur, connexion WebPart.

contrôle conteneur

Type de contrôle mobile ASP.NET qui contient d'autres contrôles et fournit des regroupements visuels de contrôles et de contenus.

page de contenu

Page contenant le contenu à fusionner avec une page maître pour s'afficher comme une page Web complète. Voir aussi : page maître.

contexte

Dans le runtime d'accès concurrentiel, abstraction d'un thread du système d'exploitation.

propriété de contexte

État implicite et code permettant de gérer cet état, contenu de la part d'une instance d'objet. Par exemple, la propriété de contexte transaction contient l'identificateur de transaction de la transaction à laquelle l'objet participe.

contrat

Comportement et état fournis par une classe, correspondant à ce qu'un client de cette classe peut s'attendre à contenir. Un contrat est exprimé en partie par les signatures pour tous les champs, méthodes, propriétés et événements publics de cette classe. Il est enrichi d'une description (en général un simple texte descriptif) de la représentation de chaque champ ou propriété, assorti à l'action de chaque méthode. Dans le modèle de programmation de compléments du .NET Framework, interface de non-versioning qui définit les méthodes et spécifie les types de données pour le transfert des données sur le pipeline de communication entre l'hôte et le complément. Le contrat se trouve au milieu du pipeline de communication entre le complément et l'hôte. L'assembly de contrat est chargé dans les domaines d'application du complément et de l'hôte. Voir aussi : complément, hôte.

contravariance

Dans les langages de programmation, possibilité d'utiliser un type moins dérivé que celui initialement spécifié Dans les interfaces et délégués génériques, la contravariance permet la conversion implicite de paramètres de type générique. La contravariance est également prise en charge pour les délégués non génériques pour faire correspondre les signatures de méthode aux types délégués. Voir aussi : covariance.

état du contrôle

Champ dans une page Web ASP.NET qui stocke les paramètres de propriété actuels pour les contrôles serveur sur la page. L'état du contrôle est utilisé pour recréer la page et rétablir d'anciens paramètres sur chaque publication (postback). Voir aussi : page ASP.NET, contrôle serveur ASP.NET, publication (postback).

blocage coopératif

En multithreading, action par laquelle une tâche génère des ressources de traitement pour d'autres tâches.

covariance

Dans les langages de programmation, possibilité d'utiliser un type plus dérivé que celui initialement spécifié Dans les interfaces et délégués génériques la covariance permet la conversion implicite de paramètres de type générique. La covariance est également prise en charge pour les délégués non génériques afin de faire correspondre les signatures de méthode aux types délégués. Voir aussi : contravariance.

publication sur plusieurs pages

Dans les pages Web ASP.NET, processus consistant à soumettre une page à une page cible spécifiée plutôt que de la soumettre à elle-même. Voir aussi : publication (postback).

attribut personnalisé

Classe représentant des métadonnées personnalisées. Voir aussi : attribut.

règle de génération personnalisée

Règle de génération définie par l'utilisateur, généralement pour appeler un outil qui ne fait pas partie du processus de génération normal de Visual Studio.

contrôle personnalisé

Contrôle créé par un utilisateur ou un éditeur de logiciels tiers.

liaison de données

Processus de création d'un lien entre une propriété et une source. La source peut être locale ou externe.

contrôle de source de données

Objet qui peut être ajouté à une page Web ASP.NET qui encapsule la logique requise pour se connecter à une source de données, comme une base de données ou un fichier XML, et qui peut exécuter des requêtes ou d'autres commandes d'accès aux données. Un contrôle de source de données peut fournir ensuite des données à d'autres contrôles sur cette page.

Concepteur de DataSet

Jeu d'outils visuels permettant de créer et de modifier des groupes de données typés et les éléments individuels qui les composent.

paquet de cartes

Groupe d'une ou de plusieurs cartes. Voir aussi : carte, langage WML.

vérification de sécurité déclarative

Informations de sécurité déclaratives dans les métadonnées. Les développeurs peuvent utiliser ces déclarations, écrites en général comme des attributs personnalisés, pour appeler plusieurs types de fonctionnalités de sécurité : demande d'autorisations pour lier les références au code, demande d'autorisations pour dériver un type, requête pour que les appelants aient certaines autorisations, et ainsi de suite. Voir aussi : vérification de sécurité impérative.

fournisseur découplé

Fournisseur hébergé dans un processus distinct de WMI. Les fournisseurs découplés sont la manière recommandée d'instrumenter une application car le fournisseur peut contrôler sa propre durée de vie au lieu d'être lancé chaque fois qu'un utilisateur accède au fournisseur à travers WMI. Voir aussi : fournisseur.

Deep Zoom

Dans Silverlight, technologie qui permet aux utilisateurs d'afficher des images haute résolution de façon interactive. Avec Deep Zoom, les utilisateurs peuvent faire un zoom avant, un zoom arrière et obtenir des images panoramiques rapidement.

chargement différé

Modèle de chargement de données dans lequel les objets connexes ne sont chargés qu'après l'accès à une propriété de navigation.

requête différée

Requête LINQ qui n'est pas évaluée avant de faire l'objet d'une itération, soit avec une instruction foreach (C#) ou For Each (Visual Basic), soit manuellement à l'aide des méthodes GetEnumerator et MoveNext sous-jacentes.

délégué

Type qui référence une méthode. Lorsqu'un délégué se voit assigner une méthode, il se comporte exactement comme cette méthode. Les délégués sont quasiment comparables aux pointeurs fonction en C++, mais ils offrent l'avantage d'être sûrs et de type sécurisé.

refus

Événement dans lequel une autorisation n'est pas accordée. En refusant une autorisation, une méthode peut éviter à ses appelants d'exercer le privilège représenté par cette autorisation. Si une méthode de la pile des appels n'accorde pas l'autorisation A, un parcours de pile vérifiant l'autorisation A échouera tant qu'une assertion valide ne sera pas trouvée dans la pile entre la méthode qui a refusé l'autorisation et la méthode qui a initié la vérification de l'autorisation A. Voir aussi : assertion.

attaque par déni de service

Tentative par un utilisateur, processus ou système malveillant (intentionnellement ou non) d'empêcher les utilisateurs légitimes d'accéder à une ressource (généralement un service de réseau) en exploitant une faiblesse ou une limitation de conception dans un système d'informations.

propriété de dépendance

Dans Windows Presentation Foundation et Silverlight, propriété représentée par un identificateur DependencyProperty inscrit auprès du système de propriétés. Les propriétés de dépendance peuvent être définies uniquement par les types DependencyObject, qui, en général, exposent l'identificateur comme un champ statique public. Le système de propriétés détermine leur valeur effective en fonction d'une évaluation de la priorité de toutes les sources de valeur possibles.

manifeste de déploiement

Fichier utilisé dans les applications ClickOnce qui décrit la version actuelle de ce déploiement et détermine s'il doit être installé sur l'ordinateur client ou être uniquement exécuté en ligne.

fenêtre d'alerte sur le Bureau

Fenêtre qui apparaît sur l'écran du Bureau Windows en réponse à un événement tel que la réception d'un courrier électronique.

adaptateur pour appareil mobile

Classe d'infrastructure de pages ASP.NET qui adapte le comportement des pages et des contrôles mobiles en fonction de l'appareil cible.

agent Smart Device

Application qu'une application de bureau déploie et exécute sur un appareil de type Smart Device. Généralement, un agent Smart Device communique ou échange des données avec l'application de bureau qui l'a déployé.

fonctionnalité du périphérique

Fonctionnalité de périphérique disponible via la méthode HasCapability ou l'élément <Choice>. Voir aussi : évaluateur de comparaison.

coordonnée du périphérique

Coordonnées utilisées par l'appareil physique sur lequel le dessin est réalisé, tel qu'un écran ou une feuille de papier.

définition de l'appareil mobile

Caractéristiques d'un appareil disponible via la classe MobileCapabilities et le contrôle DeviceSpecific.

filtre pour appareil mobile

Section du fichier Web.config dans laquelle vous spécifiez des valeurs pour des appareils mobiles spécifiques. Ces valeurs sont utilisées pour créer des contenus propres aux appareils.

Gestionnaire de sécurité des appareils

Fonctionnalité de Visual Studio qui vous permet de configurer la sécurité des appareils et de gérer les certificats sur les appareils Windows Mobile.

accès direct

Façon d'accéder aux propriétés et aux méthodes fournies par WMI dans un script comme s'il s'agissait de propriétés et méthodes Automation d'une instance d'objet.

propriété de discriminateur

Colonne d'une table de base de données contenant une valeur qui détermine la classe à laquelle appartient n'importe quel enregistrement donné.

mode d'affichage

Mode dans lequel une page WebPart peut être affichée. Permet aux utilisateurs de modifier une page comme spécifié. Les états fournis avec le jeu de composants WebPart sont : catalogue, connexion, design, édition et navigation. Le mode normal ou par défaut d'une page Web est le mode navigation. Les développeurs peuvent étendre cette fonctionnalité en ajoutant des modes d'affichage personnalisés, qui nécessitent l'extension de la classe WebPartManager. Voir aussi : jeu de composants WebPart, page WebPart.

couleurs de document

Partie de la barre de couleurs qui permet à l'utilisateur de sélectionner une couleur du jeu de couleurs dans le document actif.

personnalisation au niveau du document

Programme supplémentaire qui modifie ou ajoute des fonctionnalités à une application ou un programme existant uniquement lorsqu'un document spécifique est ouvert.

cache de téléchargement

Cache qui fait partie du cache d'assembly et stocke le code téléchargé depuis des sites Internet ou intranet, isolé de l'application qui a déclenché le téléchargement, de telle sorte que le code téléchargé pour le compte d'une application ou d'une page n'affecte pas les autres applications. Voir aussi : cache d'assembly.

liaison dynamique

Liaison (conversion d'adresses symboliques dans le programme en adresses liées au stockage) qui se produit pendant l'exécution du programme. Ce terme fait souvent référence aux applications orientées objet qui déterminent, pendant l'exécution, les routines logicielles à appeler pour des objets de données particuliers.

contrôle dynamique

Contrôle WebPart qui est persistant dans un magasin de personnalisations et qui n'apparaît pas dans le balisage déclaratif d'une page .aspx. Une fois ajouté à une page, le contrôle WebPartManager crée automatiquement une instance du contrôle à partir du magasin de personnalisations lors des requêtes ultérieures. Voir aussi : contrôle WebPart.

Dynamic Data

Dans ASP.NET, infrastructure qui facilite la création d'applications Web pilotées par des données. Les données dynamiques utilisent une page personnalisable et des masques de champ, une structure, des métadonnées qui peuvent être définies par l'utilisateur et une affectation de nom conventionnelle afin de créer une interface utilisateur qui affiche des données, permet aux utilisateurs de déplacer des relations entre des tables et permet aux utilisateurs de modifier et de créer des données (opérations de création, lecture, mise à jour et suppression). Voir aussi : génération de modèles automatique.

appel de méthode dynamique

Technique de report du choix de la méthode spécifique à appeler jusqu'au moment de l'exécution. Voir aussi : liaison dynamique.

chargement hâtif

Modèle de chargement où un ensemble spécifique d'objets connexes est chargé en même temps que les objets explicitement demandés dans la requête.

contrôle de zone de modification

Contrôle de zone d'édition qui permet à l'utilisateur de parcourir et de sélectionner des fichiers et des répertoires.

privilège élevé

Dans Silverlight, niveau de sécurité qui permet aux applications hors navigateur un meilleur accès au système local.

ressource incorporée

Fichiers utilisés par une application qui sont stockés au format binaire dans l'application compilée.

encapsulation

Capacité d'un objet à masquer ses données et méthodes internes, ce qui rend uniquement accessibles les parties prévues de l'objet par programmation.

Fin

Entité participante dans une association.

entité

Classe ou objet qui représente des données d'application, telles que des clients, des produits et des commandes.

conteneur d'entités

Conteneur de jeux d'entités et d'ensembles d'associations spécifiés qui seront implémentés dans un l'espace de noms spécifié.

Entity Data Model

Modèle de données pour la définition des données d'application en tant que jeux d'entités et de relations auxquels les types CLR (Common Language Runtime) et les structures de stockage peuvent être mappés.

Entity Framework

Ensemble de technologies qui prend en charge le développement d'applications logicielles orientées données en permettant aux développeurs d'utiliser des modèles conceptuels mappés à des schémas logiques dans des sources de données.

Entity SQL

Dialecte SQL indépendant du stockage qui fonctionne directement avec les schémas d'entité conceptuels et qui prend en charge les fonctionnalités Entity Data Model, telles que l'héritage et les relations.

type d'entité

Spécification pour un type de données qui inclut un jeu de propriétés nommé et représente un élément de niveau supérieur dans un modèle de données.

énumération

Liste de constantes nommées.

événement

Action ou occurrence à laquelle un programme peut répondre. Les exemples incluent les modifications d'état, les transferts de données, les activations de touches et les déplacements de la souris.

consommateur d'événements

Destinataire des notifications qui font état de l'occurrence d'un événement. Un consommateur d'événements est temporaire ou permanent. Voir aussi : événement, fournisseur de consommateur d'évènements, consommateur permanent, consommateur temporaire.

fournisseur de consommateur d'événements

Fournisseur qui détermine quel consommateur d'événements permanent gère un événement donné. Voir aussi : événement, consommateur d'événements, consommateur permanent, consommateur temporaire.

filtre d'événement

Filtre qui s'inscrit pour recevoir une notification d'un type d'événement spécifique. Voir aussi : événement.

fournisseur d'événements

Fournisseur qui surveille une source d'événements et notifie la table d'événement lorsque des événements se produisent. Voir aussi : événement.

requête d'événement

Instruction en langage de requêtes WMI (WQL) que les consommateurs d'événements utilisent pour s'inscrire afin de recevoir des notifications d'événements spécifiques. Un fournisseur d'événements utilise une requête d'événement pour s'inscrire afin de générer des notifications d'événements spécifiques. Voir aussi : événement, consommateur d'événements.

routage d'événement

Dans Windows Presentation Foundation et Silverlight, déplacement d'un événement dans l'arborescence d'éléments. Il existe trois types de routage d'événement : direct, par propagation et tunneling. Avec le routage direct, l'événement ne s'installe pas dans l'arborescence. Avec le routage par propagation, l'événement se déplace en haut de l'arborescence. Avec le tunneling, l'événement démarre au sommet de l'arborescence et descend jusqu'à la source de l'événement. Dans Silverlight, le routage d'événements et les événements routés sont utilisés, mais le tunneling n'est pas implémenté. Voir : propagation, tunneling.

suivi d'événements pour Windows

Fonction de traçage polyvalent et rapide de Windows.

modèle asynchrone basé sur les événements

Modèle de design qui utilise des événements pour exposer les fonctionnalités asynchrones d'une classe.

preuve

Propriétés du code, telles qu'une signature numérique, ou encore la zone ou le site de son origine, utilisées par la stratégie de sécurité pour accorder des autorisations au code. Voir aussi : stratégie de sécurité.

Assistant Exception

Outil de débogage Visual Studio qui fournit des informations sur la cause d'une exception dans un programme Visual Basic ou Visual C#.

fichier exécutable

Fichier au format exécutable portable (PE, Portable Executable) pouvant être chargé en mémoire et exécuté par le chargeur du système d'exploitation. Il peut s'agir d'un fichier .exe ou d'un fichier .dll. Dans le contexte .NET, un fichier PE doit être traduit par le Common Language Runtime en code natif avant de pouvoir être exécuté par le système d'exploitation. Voir aussi : fichier exécutable portable.

implémentation d'interface explicite

Implémentation d'une classe ou d'un membre de structure qui est accessible uniquement à travers l'interface que la classe ou la structure implémente.

chargement explicite

Modèle de chargement où les objets connexes ne sont pas chargés tant qu'ils ne sont pas explicitement demandés à l'aide de la méthode Load sur une propriété de navigation.

arborescence de l'expression

Représentation de données sous forme d'arborescence de la structure des expressions de code de niveau langage.

contrôle d'extendeur

Dans ASP.NET, contrôle qui encapsule les fonctionnalités implémentées dans JavaScript et qui définit le comportement dans le navigateur. Les contrôles d'extendeur sont associés aux contrôles serveur Web existants pour ajouter le comportement de l'extendeur à ce contrôle. Par exemple, un contrôle d'extendeur peut ajouter un filigrane à tous les contrôles TextBox ou un comportement glisser-déplacer à plusieurs contrôles serveur Web ASP.NET.

langage XAML (eXtensible Application Markup Language)

Langage de balisage pour la programmation d'applications déclaratives. Le langage XAML simplifie la création d'une interface utilisateur pour le modèle de programmation Windows Presentation Foundation. Vous pouvez créer des éléments d'interface utilisateur visibles dans la balise XAML déclarative, puis séparer la définition de l'interface utilisateur de la logique au moment de l'exécution en utilisant les fichiers code-behind, joints à la balise par le biais de définitions de classe partielles.

langage XML (eXtensible Markup Language)

Langage de balisage pour décrire et échanger des données structurées dans un format indépendant des systèmes d'exploitation et des applications. XML est une spécification du World Wide Web Consortium (W3C) et un sous-ensemble du langage SGML (Standard Generalized Markup Language).

méthode d'extension

méthode statique pouvant être appelée avec la syntaxe de méthode d'instance. En effet, les méthodes d'extension permettent d'étendre les types existants et construits avec des méthodes supplémentaires.

contexte externe

Dans le runtime d'accès concurrentiel, contexte créé par un composant d'application qui est externe au planificateur de tâches. Un contexte externe génère un travail parallèle pour un planificateur de tâches et participe à ce travail.

style externe

Un style externe est une feuille de style externe.

feuille de style externe

Feuille de style définie dans un contrôle utilisateur d'un fichier .ascx.

champ

Membre représentant une variable associée à un objet ou une classe.

mise en page fluide

Manière de concevoir un formulaire dans laquelle tous les éléments sont positionnés les uns immédiatement à la suite des autres.

clé étrangère

Clé d'une table de base de données qui provient d'une autre table (également dénommée « table référencée ») et dont les valeurs correspondent à la clé primaire (PK) ou à la clé unique de la table référencée.

zone de formulaire

Extension personnalisable des formulaires Microsoft Office Outlook.

assembly friend

Assembly pouvant accéder aux types et membres internes d'un autre assembly. En général, les types et les membres avec la portée interne (en C#) et la portée friend (en Visual Basic) sont visibles uniquement dans l'assembly dans lequel ils sont définis. Dans .NET Framework, vous pouvez rendre les types et membres visibles par des assemblys (Friend) supplémentaires à l'aide de l'attribut InternalsVisibleToAttribute. Voir aussi : assembly.

correction gamma

Processus consistant à ajuster un signal d'entrée d'image afin de produire un affichage correct sur un appareil particulier.

opération garbage collection (GC)

Processus de récupération automatique de la mémoire du segment. Les blocs de mémoire qui avaient été alloués, mais ne sont plus utilisés, sont libérés, et les blocs de mémoire toujours en service peuvent être déplacés pour consolider la mémoire disponible en blocs plus grands. Voir aussi : tas.

GDI+

API à base de classe pour programmeurs C/C++ qui permet aux applications d'utiliser les graphiques et le texte mis en forme dans l'affichage vidéo et l'imprimante. Les applications basées sur l'API Microsoft Win32 n'accèdent pas directement au matériel graphique. À la place, GDI+ interagit avec les pilotes de périphérique pour le compte des applications. GDI+ est également pris en charge par Microsoft Win64.

méthode générique

Méthode dont la définition contient des espaces réservés, appelés paramètres de type générique, pour un ou plusieurs types utilisés dans le corps de la méthode ou comme les types des paramètres de la méthode. Un utilisateur spécifie des types réels (arguments de type générique) pour les paramètres de type lorsqu'il appelle la méthode générique. Notez qu'une méthode n'est pas générique uniquement parce qu'elle est déclarée dans un type générique. Une méthode est générique uniquement si elle possède ses propres paramètres de type. Voir aussi : type générique, génériques.

type générique

Classe, interface ou structure dont la définition possède des espaces réservés, appelés paramètres de type générique, pour un ou plusieurs types qui sont utilisés dans ses définitions de membres. Un utilisateur spécifie des types réels (arguments de type générique) pour les paramètres de type lorsqu'il crée une instance du type générique. Voir aussi : méthode générique, argument de type générique, définition de type générique, paramètre de type générique, génériques, type paramétrable.

argument de type générique

Type que l'utilisateur spécifie lorsqu'il crée des instances d'un type générique ou lorsqu'il appelle une méthode générique. Voir aussi : méthode générique, type générique, génériques.

définition de type générique

La définition d'un type générique, dans lequel les paramètres de type agissent comme des espaces réservés pour les types que l'utilisateur fournit lorsqu'il crée des instances à utiliser. Ces instances ne sont pas instances de la définition de type générique, mais du type construit formé par spécification des arguments de type. Voir aussi : type générique, argument de type générique, paramètre de type générique, génériques.

paramètre de type générique

Dans une définition de type générique, espace réservé pour un type que l'utilisateur spécifie (argument de type générique) lorsqu'il crée des instances d'un type générique ou lorsqu'il appelle une méthode générique. Voir aussi : méthode générique, type générique, génériques.

contrainte de paramètre de type générique

Moyen de limiter les types pouvant être spécifiés pour un paramètre de type générique. Par exemple, les types substitués au paramètre de type peuvent être contraints d'hériter d'un type particulier, d'implémenter une interface spécifique, de fournir à un constructeur sans paramètre, et ainsi de suite. Voir aussi : paramètre de type générique, génériques.

liste de paramètres de type générique

Liste des paramètres de type générique d'un type ou d'une méthode générique, spécifiée dans le cadre de la définition du type ou de la méthode générique. Voir aussi : type générique, paramètre de type générique, génériques.

génériques

Une fonctionnalité du Common Language Runtime, conceptuellement similaire aux modèles C++, qui permet aux classes, structures, interfaces et méthodes d'avoir des espaces réservés (paramètres de type générique) pour les types de données qu'elles stockent et manipulent. Les types génériques représentent une forme de type paramétrable. Voir aussi : méthode générique, type générique, type paramétrable.

Global Assembly Cache

Cache de code au niveau de l'ordinateur qui stocke les assemblys spécialement destinés au partage entre plusieurs applications sur l'ordinateur. Voir aussi : cache d'assembly, nom fort.

globalisation

Processus de désignation et de développement d'un produit logiciel en vue de son fonctionnement dans plusieurs paramètres régionaux. La globalisation porte sur l'identification des paramètres régionaux devant être pris en charge, la conception des fonctionnalités acceptant ces paramètres régionaux et l'écriture de code fonctionnant indifféremment dans l'un des paramètres régionaux pris en charge. Voir aussi : paramètres régionaux, localisation.

glyphe

Représentation graphique d'un caractère, d'une partie d'un caractère ou d'une séquence de caractères.

autorisations accordées

Autorisations octroyées au code, déterminées par la stratégie de sécurité, lui permettant d'accéder aux ressources et d'avoir une identité. Les autorisations accordées sont déterminées par les autorisations demandées et par celles auxquelles donne droit la configuration de la stratégie de sécurité. Voir aussi : stratégie de sécurité.

thread matériel

Élément matériel qui exécute un flux d'instructions.

tas

Segment de mémoire réservé à un programme en vue de l'utilisation du stockage temporaire des structures de données dont l'existence ou la taille ne peut être déterminée pendant le fonctionnement du programme.

hôte

Dans le modèle de programmation de compléments .NET Framework, assembly d'application hôte qui communique avec un complément sur le pipeline de communication. Voir aussi : complément.

application hôte

Application personnalisée, telle qu'un complément d'application ou une personnalisation au niveau du document, pour laquelle l'application agit en tant qu'hôte.

contrôle hôte

Objet natif à une application hôte (telle que Microsoft Office Word ou Microsoft Office Excel) auquel vous pouvez ajouter une liaison de données et des événements. Les contrôles Bookmark et ListObject sont des exemples de contrôles hôtes.

élément hôte

Objet natif à une application hôte (telle que Microsoft Office Word ou Microsoft Office Excel) auquel vous pouvez ajouter des contrôles hôtes. Les éléments Document et Feuille de calcul sont des exemples d'éléments hôtes.

vue hôte du complément

Dans le modèle de programmation de compléments .NET Framework, assembly qui contient les interfaces ou les classes de base abstraites et qui représente la vue des méthodes et des types de l'hôte utilisés pour communiquer avec un complément. Voir aussi : complément, hôte.

hébergement

Dans le .NET Framework, chargement et activation du Common Language Runtime dans un processus, et communication suivante entre le runtime chargé et l'application hôte.

HTML Bridge

Dans Silverlight, jeu intégré de types et de méthodes qui vous permettent d'exposer des types managés à JavaScript et d'appeler des gestionnaires d'événements JavaScript depuis des types managés.

contrôle serveur HTML

Contrôle serveur ASP.NET appartenant à l'espace de noms System.Web.UI.HtmlControls. Un contrôle serveur HTML correspond directement à un élément HTML et est déclaré sur une page ASP.NET en tant qu'élément HTML marqué par un attribut runat="server", par exemple <button runat="server" />. Contrairement aux contrôles serveur Web, les contrôles serveur HTML n'ont pas de préfixe de balise asp. Voir aussi : contrôle serveur ASP.NET, contrôle serveur de validation, contrôle serveur Web.

gestionnaire HTTP

Composant enregistré avec ASP.NET (généralement avec une extension .axd) qui produit une sortie Web dynamiquement.

module HTTP

Composant qui peut être enregistré dans le cadre du cycle de vie de la requête ASP.NET et qui peut lire ou modifier la requête ou la réponse à mesure qu'elle est traitée. Les modules http sont souvent utilisés pour effectuer des tâches spéciales qui doivent surveiller chaque requête, telle que la sécurité ou les statistiques de site.

codec d'image

Logiciel ou algorithme qui convertit les images à un format de fichier spécifié (encodeur) ou d'un format de fichier en image affichée (décodeur).

puits à images

Collection d'images de mêmes taille et profondeur de couleur, stockées comme ligne d'images dans une seule bitmap.

vérification de sécurité impérative

Vérification de la sécurité survenant lors de l'appel à une méthode de sécurité dans le code qui est protégé. Ce type de contrôle peut être piloté par données et isolé à un emplacement unique dans un objet ou une méthode. Par exemple, si le nom d'un fichier à protéger est connu uniquement au moment de l'exécution, une vérification de sécurité impérative peut être appelée en passant le nom du fichier en tant que paramètre à une méthode de sécurité. Voir aussi : vérification de sécurité déclarative.

index

En programmation, une valeur scalaire qui autorise l'accès direct à une structure de données à plusieurs éléments telle qu'un tableau sans nécessiter de recherche séquentielle dans la collection d'éléments.

indexeur

Membre de classe permettant que des instances d'une classe ou d'une structure soient accessibles de la même manière que des tableaux. Les indexeurs sont identiques aux propriétés, sauf que les méthodes d'accesseurs get et set des indexeurs acceptent les paramètres, contrairement aux méthodes d'accesseurs de propriétés. Voir aussi : classe, propriété, structure.

source injectée

Code qui est inséré dans le magasin de symboles par un fournisseur d'attributs ou par un autre composant du compilateur. Peut également faire référence au code que le compilateur ou l'éditeur de liens génère automatiquement.

fonction inline

Dans un programme, une fonction dont le code est complètement inséré dans le code de la fonction d'appel.

instrumentation

Technique de profilage qui implique l'insertion de sondes de diagnostic dans le programme profilé. Voir aussi : Common Information Model (CIM).

mode intégré

Mode de compatibilité pour contenu managé. Lorsqu'un pool d'applications est configuré pour utiliser le mode intégré, le serveur utilise les pipelines de traitement des demandes intégrés d'IIS et d'ASP.NET pour traiter la demande.

pipeline intégré

Pipeline de traitement de requête unifié qui s'exécute en mode intégré. Dans le pipeline intégré, les gestionnaires et les modules personnalisés d'une application Web peuvent être configurés afin de pouvoir s'abonner à des notifications pour toutes les requêtes de l'application, et pas uniquement pour les requêtes des ressources spécifiques à ASP.NET.

IntelliSense

Technologie Microsoft qui vous permet d'analyser votre code source en affichant des définitions de classe et des commentaires lorsque vous placez votre curseur sur une fonction. IntelliSense peut également compléter le nom des fonctions lorsque vous les tapez dans l'IDE.

interface

Type référence définissant un contrat. D'autres types implémentent une interface pour s'assurer que certaines opérations sont prises en charge. L'interface spécifie les membres devant être fournis par les classes ou les autres interfaces qui l'implémentent. Tout comme les classes, les interfaces peuvent contenir des méthodes, propriétés, indexeurs et événements comme membres. Voir aussi : contrat, indexeur, propriété, type référence.

contexte interne

Dans le runtime d'accès concurrentiel, contexte que le planificateur de tâches crée et utilise pour exécuter des tâches.

style interne

Un style interne est une feuille de style interne. Voir aussi : feuille de style interne.

feuille de style interne

Feuille de style contenue dans une page Web Forms Mobile ASP.NET.

noms de domaine internationaux (IDN, internationalized Domain Names)

Nom de domaine Internet qui accepte les caractères non ASCII tels que les signes diacritiques des langues européennes ou les caractères non latins comme ceux du chinois, du coréen ou de l'arabe.

assembly d'interopérabilité

Assembly contenant des définitions de types COM décrits dans des métadonnées. Un assembly d'interopérabilité est généralement créé par l'outil Type Library Importer (Tlbimp.exe). Voir aussi : assembly, assembly PIA (Primary Interop Assembly).

événement intrinsèque

Événement qui se produit en réponse à une modification dans le modèle de données WMI standard. Chaque classe d'événement intrinsèque représente un type spécifique de modification et se produit lorsque WMI ou un fournisseur crée, supprime ou modifie un espace de noms, une classe ou une instance de classe.

modèle d'élément

Partie d'un contrôle DataRepeater utilisée pour fournir une interface graphique pour les éléments récurrents du contrôle. Au moment de la conception, les contrôles peuvent être ajoutés au modèle d'élément et les propriétés peuvent être définies pour modifier l'apparence du DataRepeater.

compilation juste-à-temps (compilation JIT, Just-In-Time)

Compilation convertissant le langage MSIL (Microsoft Intermediate Language) en code machine au moment où le code est requis au moment de l'exécution.

LINQ (Language-Integrated Query)

Syntaxe de requête qui définit un jeu d'opérateurs de requête permettant d'exprimer de manière directe et déclarative les opérations de parcours, de filtre et de projection dans tous les langages de programmation .NET.

initialisation tardive

Initialisation ou instanciation d'un objet différée tant que l'objet n'est pas référencé.

durée de vie

Période commençant lors de l'allocation d'un objet en mémoire et se terminant lors de la suppression de l'objet en mémoire par le garbage collector (également appelé ramasse-miettes).

tâche légère

Dans le runtime d'accès concurrentiel, appel de fonction asynchrone. Une tâche légère est généralement de plus courte durée, contient moins d'état interne qu'un agent asynchrone et l'appelant n'est pas notifié de la fin de la tâche.

modèle de requête LINQ

Ensemble d'opérateurs de requête standard qui est disponible dans toutes les requêtes LINQ et règles qui définissent la structure d'une requête LINQ.

LINQ to DataSet

Technologie LINQ qui facilite et accélère l'interrogation de données mises en cache dans un objet DataSet. Les requêtes sont exprimées dans le langage de programmation lui-même et non pas en tant que littéraux de chaîne incorporés au code de l'application.

LINQ to Objects

Utilisation de LINQ pour interroger les données en mémoire telles que tableaux et listes.

LINQ to SQL

Technologie LINQ qui fournit une infrastructure runtime pour gérer des données relationnelles en tant qu'objets. Dans LINQ to SQL, le modèle de données d'une base de données relationnelle est mappé à un modèle objet exprimé dans le langage de programmation du développeur.

LINQ to XML

Interface de programmation en mémoire permettant d'utiliser XML à partir des langages de programmation .NET Framework.

messagerie locale

Dans Silverlight, fonctionnalité qui permet la communication entre deux applications Silverlight qui s'exécutent sur un même ordinateur.

inférence de type de variable locale

Processus dans lequel le compilateur déduit le type d'une variable locale déclarée avec le mot clé var en C# ou sans clause As en Visual Basic. Le compilateur déduit le type de variable à partir du type d'expression d'initialiseur.

paramètres régionaux

Collection de règles et de données propres à une langue et à une zone géographique. Les paramètres régionaux comportent des informations sur le tri des règles, la mise en forme de la date et de l'heure, des conventions numériques et monétaires ainsi que la classification des caractères. Voir aussi : globalisation, localisation.

localisation

Processus d'adaptation d'un produit et/ou de son contenu (éléments textuels et non textuels y compris) afin de répondre aux exigences en termes de langue, de culture, d'attentes et/ou de spécifications politiques d'un marché local spécifique (paramètres régionaux). Voir aussi : globalisation, paramètres régionaux.

arborescence logique

Dans Windows Presentation Foundation, arborescence qui contient tous les éléments et le contenu créés directement par une application et utilisés pour un élément de l'interface utilisateur. Pour l'élément spécifié, l'arborescence logique n'est pas un sous-ensemble strict de son arborescence d'éléments visuels car les éléments dérivés de la classe de base Visual peuvent contenir des éléments qui ne sont pas dérivés de la classe Visual. Par exemple, les éléments peuvent contenir un objet String, TextElement ou tout autre objet Common Language Runtime. Voir : arborescence d'éléments visuels.

code managé

Code exécuté par l'environnement du Common Language Runtime plutôt que directement par le système d'exploitation. Les applications de code managé bénéficient des services Common Language Runtime tels que les opérations garbage collection automatiques, la vérification du type au moment de l'exécution et la prise en charge de la sécurité, etc. Grâce à ces services, les applications de code managé ont un comportement uniforme, indépendant de la plateforme (et du langage). Voir aussi : code non managé.

extension de code managé

Complément d'application ou personnalisation au niveau du document. En général, extension de Microsoft Office créée à l'aide de Visual Studio Tools pour Office.

données managées

Objets dont les durées de vie sont gérées par le Common Language Runtime. Le runtime gère automatiquement la disposition des objets et manage les références aux objets, les libérant quand ils ne sont plus utilisés. Voir aussi : Common Language Runtime, garbage collection.

Managed Extensibility Framework (MEF)

Couche de composition du .NET Framework qui améliore la souplesse, la facilité de maintenance et la testabilité de grandes applications. MEF peut être utilisé pour l'extensibilité de plug-in tierce, ou il peut apporter les avantages d'une architecture faiblement couplée qui est semblable à un plug-in pour les applications normales.

format MOF (Managed Object Format)

Type de fichier, basé sur le langage IDL (Interface Definition Language), qui décrit les informations de gestion. La syntaxe MOF est une manière de décrire les définitions d'objet sous forme textuelle.

application de gestion

Application ou service Windows 2000/Windows NT qui utilise des informations provenant d'un ou de plusieurs objets managés dans un environnement managé. Les applications de gestion récupèrent ces informations à travers des appels à l'API du Gestionnaire d'objets CIMOM émanant du Gestionnaire d'objets CIMOM et de fournisseurs. Voir aussi : Gestionnaire d'objets CIMOM, fournisseur.

manifeste

Voir : manifeste d'assembly.

Mapping Specification Language (MSL)

Langage basé sur XML utilisé pour mapper les éléments définis dans un modèle conceptuel aux éléments d'un modèle de stockage.

marge

Espace entre un contrôle et l'autre, joignant les contrôles sur un formulaire ou une page.

espace réservé de masque

Caractère utilisé dans un contrôle masqué lorsqu'il n'y a aucune entrée d'utilisateur à afficher.

page maître

Page qui définit la disposition et les éléments communs d'un jeu de pages Web. Il y a fusion au moment de l'exécution avec les pages de contenu qui définissent le contenu spécifique aux pages.

entrée de lien média

Entrée d'un flux de données qui contient une référence à une ressource multimédia associée. Il s'agit de la représentation du protocole OData (Open Data) d'une entité qui comporte des données d'objet blob qui non sérialisée dans le flux de données.

ressource multimédia

Tout élément multimédia qui peut être transféré via un réseau en tant que flux binaire. Un élément multimédia peut avoir plusieurs flux binaires selon les fonctionnalités d'encodage. Par exemple, certains éléments multimédias peuvent avoir trois flux (ou ressources) : le flux encodé par WMV pour un débit de 2 Mbits/s, le flux encodé par WMV pour un débit de 500 Kbits/s et le flux encodé par MPEG-2 pour un débit de 5 Mbits/s.

catalogue MEF

Objet qui fournit une collection de composants MEF d'une source spécifique, comme un type, un assembly ou un répertoire, à un conteneur de composition MEF. Un catalogue est chargé de découvrir les parties MEF qu'un conteneur de composition MEF peut rendre disponibles aux applications MEF. Voir aussi : Managed Extensibility Framework, composition MEF, conteneur de composition MEF, composant MEF.

composition MEF

Processus consistant à faire correspondre les importations MEF aux exportations MEF, exécutées par le moteur de composition MEF. Voir aussi : Managed Extensibility Framework, conteneur de composition MEF, moteur de composition MEF, exportation MEF, importation MEF, composant MEF.

conteneur de composition MEF

Moteur de composition MEF basé sur les instances de catalogues et de composants MEF. Voir aussi : Managed Extensibility Framework, catalogue MEF, composition MEF, moteur de composition MEF.

moteur de composition MEF

Objet qui résout les dépendances d'un composant MEF et expose ses fonctionnalités à d'autres composants et applications MEF via la composition, autrement dit, en liant les importations MEF aux exportations MEF. Voir aussi : Managed Extensibility Framework, composition MEF, conteneur de composition MEF, exportation MEF, importation MEF, composant MEF.

contrat MEF

Identificateur qui détermine la mise en correspondance des importations et exportations MEF. Le contrat se compose d'un nom qui identifie le contrat et d'un type qui spécifie le type exporté. Le nom et le type de contrat peuvent être générés automatiquement ou spécifiés. Voir aussi : Managed Extensibility Framework, exportation MEF, importation MEF, composant MEF.

exportation MEF

Objet qu'un composant MEF fournit pour rendre ses services disponibles aux autres composants MEF. Voir aussi : Managed Extensibility Framework, contrat MEF, importation MEF, composant MEF.

importation MEF

Dépendance qu'un composant MEF spécifie et effectue à partir des exportations fournies par d'autres composants MEF. Par exemple, des services communs peuvent être fournis dans un composant MEF et déclarés comme importations par d'autres composants MEF. Voir aussi : Managed Extensibility Framework, contrat MEF, exportation MEF, composant MEF.

élément MEF

Objet qui est le bloc de construction de base d'une application MEF. Chaque composant MEF déclare ses dépendances (importations) et capacités (exportations), qui sont en correspondance avec les importations et les exportations d'autres composants MEF et mises à la disposition des applications MEF. Voir aussi : Managed Extensibility Framework, exportation MEF, importation MEF.

appartenance

Dans ASP.NET, fonctionnalité d'application qui gère un magasin d'informations d'identification d'utilisateur pour un site Web. L'appartenance peut être intégrée avec des contrôles de connexion ou d'autres fonctionnalités d'authentification ASP.NET pour assurer la sécurité de connexion de votre site.

espace de travail des métadonnées

Classe qui représente le composant de service du runtime des métadonnées qui fournit une prise en charge de l'extraction des métadonnées.

code mobile

Code placé sur un serveur central destiné à être téléchargé et exécuté par plusieurs clients. Le code mobile peut être distribué à l'aide de serveurs Web, de serveurs FTP, d'un partage de fichiers, etc. En général, les utilisateurs exécutent du code mobile à partir des zones intranet et Internet.

contrôle utilisateur mobile

Contrôle mobile ASP.NET dérivé de la classe System.Web.UI.MobileControls.MobileUserControl. Les contrôles utilisateur fournissent des conteneurs pour des contrôles personnalisés créés à partir d'autres contrôles mobiles ASP.NET. Voir aussi : contrôle mobile ASP.NET.

module

Unité chargeable pouvant contenir des déclarations de type et des implémentations de type. Le module contient suffisamment d'informations pour que le Common Language Runtime puisse retrouver tous les bits d'implémentation lors du chargement du module. Le format des modules est une extension du format de fichier exécutable portable (PE, Portable Executable) de Windows. Lorsqu'il est déployé, un module est toujours contenu dans un assembly.

moniker

Nom court qui localise un espace de noms, une classe ou une instance dans WMI.

multi-ciblage

Capacité à cibler le code sur des versions spécifiques (par exemple, 2.0, 3.5, 4 ou 4.5) du .NET Framework.

multithreading

Exécution en séquence rapide de plusieurs processus dans un seul programme, indépendamment de la méthode logique du mode multitâche utilisée par le système d'exploitation. Étant donné que la notion du temps de l'utilisateur est moins rapide que la vitesse de traitement d'un ordinateur, les opérations multitâches semblent simultanées, même si le cycle de traitement d'un ordinateur ne peut être utilisé que par une seule tâche à la fois.

conteneur d'attribution de noms

Tout contrôle ASP.NET implémentant l'interface INamingContainer. Il s'agit d'une interface de marqueur qui permet à un contrôle de créer une nouvelle portée d'attribution de nom sous lui-même de sorte que les attributs d'identification (ID) assignés à ses contrôles enfants soient uniques dans toute la page ASP.NET qui contient le contrôle.

génération d'images natives (NGen)

Technologie de précompilation pour le code managé qui compile le langage CIL (Common Intermediate Language) dans le code natif sur l'ordinateur de l'utilisateur final avant l'exécution de l'application. Il s'agit d'une alternative à la compilation JIT. Voir aussi : Common Intermediate Language, compilation JIT.

langue d'origine

Code qui a été compilé en code machine spécifique au processeur.

propriété de navigation

Propriété de types d'entité qui utilise une association pour référencer les entités connexes.

type imbriqué

Type défini dans la portée d'un autre type. En général, un type imbriqué sert à encapsuler les détails d'implémentation du type de niveau supérieur.

notation O

Indication de la performance relative d'un algorithme. Un algorithme ou la méthode qui l'implémente sont dits O(1) si leur exécution est une constante, O(log n) si leur exécution est proportionnelle au logarithme naturel de n, ou O(n) si leur exécution est proportionnelle à n. La notation O est fréquemment utilisée comme méthode de comparaison des performances relatives des opérations sur les collections, où n est habituellement le nombre d'éléments de la collection.

chemin d'accès à l'objet

Chaîne mise en forme utilisée pour accéder aux espaces de noms, aux classes et aux instances. Chaque objet du système possède un chemin d'accès unique qui l'identifie localement ou sur le réseau. Les chemins d'accès aux objets sont conceptuellement semblables aux URL.

Object Services

Services fournis par Entity Framework qui permettent au code de l'application d'utiliser des entités en tant qu'objets .NET Framework.

OLE

Technologie de transfert et de partage des informations entre applications. Lorsqu'un objet, tel qu'un fichier image créé avec un programme de dessin, est lié à un document composé, tel qu'une feuille de calcul ou un document créé avec un programme de traitement de texte, le document ne contient qu'une référence à l'objet ; toute modification apportée au contenu d'un objet lié apparaîtra dans le document composé. Lorsqu'un objet est incorporé dans un document composé, le document contient une copie de l'objet ; aucune modification apportée au contenu de l'objet d'origine n'est visible dans le document composé, à moins que l'objet incorporé ne soit mis à jour.

publication en un clic

Fonctionnalité de Visual Studio permettant de déployer une application Web depuis l'ordinateur de développement vers un serveur en cliquant sur un bouton d'une barre d'outils, et de déployer des modifications en cliquant de nouveau sur le bouton, sans avoir à redéployer l'application complète. Vous pouvez créer plusieurs profils de publication pour définir les paramètres de différents scénarios de publication, tels que le déploiement vers un serveur de test, un serveur de production, etc.

type générique ouvert

Type générique construit dans lequel un ou plusieurs arguments de type générique substitués à ses paramètres de type générique est un paramètre de type d'un type ou d'une méthode générique englobante. Les types génériques ouverts ne peuvent pas être instanciés. Voir aussi : type générique fermé, argument de type générique, paramètre de type générique, génériques.

orientation

Alignement d'un élément, tel qu'un contrôle.

hors navigateur

Appartenance à une application ou caractéristique d'une application Silverlight qu'un utilisateur installe à partir d'une page Web et exécute en dehors du navigateur.

mode owner drawn

Mode de rendu dans lequel vous prenez la responsabilité de dessiner un contrôle, plutôt que de vous en remettre au comportement de rendu par défaut du contrôle.

fichier d'index de ressource de package (PRI)

Fichier binaire utilisé dans les applications Windows Store pour stocker les ressources dans toutes les langues, cultures et facteurs d'échelle.

remplissage

Espace entre le bord intérieur d'un élément enfant et son contenu.

coordonnée de page

Coordonnée utilisée par une surface de dessin, telle qu'un formulaire ou un contrôle. Voir aussi : coordonnées universelles.

pagination

Mécanisme qui sépare automatiquement le contenu d'une page Web Forms Mobile ASP.NET en groupes plus petits de pages rendues pour s'ajuster à un appareil spécifique. La pagination rend également des éléments de l'interface utilisateur qui peuvent être utilisés pour rechercher d'autres pages.

type paramétrable

Type dont la définition possède des espaces réservés pour des types réels que l'utilisateur spécifie lorsqu'il crée et utilise des instances du type. Les modèles C++ et les génériques Common Language Runtime sont des exemples de types paramétrables. Voir aussi : génériques.

contrainte de constructeur sans paramètre

Restriction sur un paramètre de type générique, qui oblige les types substitués à ce paramètre de type à fournir un constructeur sans paramètre ou par défaut. Voir aussi : contrainte de paramètre de type générique, génériques.

contrôle Part

Contrôle du jeu de composants WebPart qui hérite directement ou indirectement de la classe System.Web.UI.WebControls.WebParts.Part et qui est utilisé pour créer l'interface utilisateur principale d'applications WebPart. Voir aussi : jeu de composants WebPart.

rendu de page partiel

Processus visant à n'actualiser qu'une seule zone d'une page Web lors d'une publication (postback) asynchrone. En général, ce processus est réalisé à l'aide de contrôles UpdatePanel. Le rendu de page partiel est une fonctionnalité importante de la technologie AJAX.

consommateur permanent

Consommateur d'événements dont l'inscription dure jusqu'à ce qu'elle soit explicitement annulée.

classe d'autorisation

Classe définissant l'accès à une ressource ou une identité par la prise en charge des contrôles d'autorisation.

objet d'autorisation

Instance d'une classe d'autorisation représentant les droits d'accès aux ressources ou à l'identité. Un objet d'autorisation permet de spécifier une requête, une exigence ou l'octroi d'une autorisation. Voir aussi : classe d'autorisation.

personnalisation

Fonctionnalité du jeu de composants WebPart qui permet aux utilisateurs finaux de personnaliser (modifier) des contrôles WebPart et d'enregistrer les paramètres personnalisés. La personnalisation peut s'appliquer à des utilisateurs individuels (portée d'utilisateur) ou à tous les utilisateurs (portée partagée). Voir aussi : contrôle WebPart, jeu de composants WebPart.

portée de personnalisation

État d'une page WebPart qui détermine la plage des utilisateurs concernés par les modifications de la personnalisation. Le contrôle WebPartManager détermine la portée de personnalisation d'une page WebPart. L'énumération PersonalizationScope offre deux portées possibles (partagée et utilisateur) pour une page à un moment donné. En portée partagée, les modifications de personnalisation apportées aux contrôles partagés s'appliquent à tous les utilisateurs. En portée d'utilisateur, les modifications de personnalisation apportées aux contrôles partagés et par utilisateur s'appliquent uniquement à l'utilisateur spécifique. Voir aussi : personnalisation, page WebPart.

contrôle par utilisateur

Contrôle WebPart dynamique qui peut être personnalisé et supprimé définitivement d'une page pour un utilisateur individuel uniquement. Un contrôle par utilisateur apparaît sur la page uniquement lorsque celle-ci est en portée d'utilisateur. Notez qu'un contrôle par utilisateur peut avoir des propriétés qui sont à la fois de portée d'utilisateur et de portée partagée à des fins de personnalisation. Voir aussi : personnalisation, contrôle WebPart.

appel de code non managé

Fonctionnalité fournie par le Common Language Runtime pour permettre au code managé d'appeler des points d'entrée de DLL natifs non managés.

fichier exécutable portable (fichier PE, Portable Executable)

Format de fichier utilisé pour lier des programmes exécutables et des fichiers de façon à constituer des programmes exécutables.

publication (postback)

Processus dans lequel une page Web renvoie des données à la même page sur le serveur.

précompilation

Processus consistant à soumettre un site Web entier à un compilateur. La sortie de site Web résultante s'exécute sans devoir être compilée à la première requête et ne nécessite pas que le code source soit déployé sur un serveur de production.

assembly PIA (Primary Interop Assembly)

Assembly contenant des définitions de types COM, distribuées et signées numériquement par l'auteur du composant COM. Visual Studio utilise un assembly PIA (Primary Interop Assembly) inscrit par défaut lorsqu'un développeur référence un type dans la bibliothèque de types correspondante. Voir aussi : assembly, assembly d'interopérabilité.

principal

Dans les ordinateurs Windows, un compte (tel qu'un utilisateur, un groupe de sécurité, un périphérique ou un ordinateur) qui peut être autorisé ou non à accéder aux ressources. Voir aussi : rôle.

assembly privé

Assembly disponible uniquement aux clients figurant dans la même structure de répertoire que celle de l'assembly. Voir aussi : assembly, assembly partagé.

état d'affichage privé

Informations relatives à l'état, écrites sous la forme d'un champ masqué ; il peut s'agir du formulaire actif ou d'informations sur la pagination d'un formulaire.

profils

Collection de données de performances détaillées, telles que la mémoire, le frame de pile et l'utilisation du processeur, pendant l'exécution de l'application. L'analyse des données qui en résultent se traduit souvent par des optimisations du code qui améliorent considérablement le comportement de l'application au moment de l'exécution.

projection

La sélection dans une requête d'un sous-ensemble des propriétés ou des colonnes de la source de données.

prologue

Le code machine entre le point d'entrée pour une routine linguistique de l'assembly et le code pour sa première instruction exécutable. Le prologue configure le frame de pile et conserve certaines valeurs du registre.

propriété

Attribut ou caractéristique d'un objet utilisé pour définir son état, son apparence ou sa valeur.

fournisseur

Dans une connexion WebPart, contrôle serveur qui envoie des données à un contrôle consommateur. Un fournisseur peut être un contrôle WebPart ou n'importe quel type de contrôle serveur, mais doit être conçu pour fonctionner comme un fournisseur. Un fournisseur doit avoir une méthode de rappel spéciale marquée avec un attribut ConnectionProviderAttribute dans le code source. Cette méthode fournit des données aux contrôles consommateur sous la forme d'une instance d'interface. Voir aussi : consommateur, connexion WebPart.

Punycode

Syntaxe ACE (encodage compatible ASCII) qui transforme les chaînes contenant des caractères Unicode en chaînes comprenant un jeu limité de caractères ASCII acceptables pour DNS. Utilisé pour transformer les noms de domaine internationalisés.

version du qualificateur

Indicateur qui fournit des informations supplémentaires sur un qualificateur, par exemple la possibilité ou non pour une classe dérivée ou une instance de se substituer à la valeur d'origine du qualificateur.

query

Une expression sous la forme d'une expression de requête ou d'un appel de méthode d'opérateur de requête standard (ou d'une combinaison des deux) qui extrait des informations d'une source de données.

clause de requête

Clause unique d'une expression de requête. Il existe plusieurs clauses de requête, chacune identifiée par son mot-clé de requête de lancement. Par exemple, la « clause from/From » fait référence aux clauses telles que « From c In customers » en Visual Basic ou « from c in customers » en C#.

mot clé de requête

Mot clé contextuel en C# et en Visual Basic qui désigne la clause de requête d'une expression de requête. Par exemple, from, join et select sont des mots clés de requête en C# et From, Jointure et Select sont des mots clés de requête en Visual Basic.

modèle de requête

Ensemble d'opérateurs de requête standard qui est disponible dans toutes les requêtes LINQ et règles qui définissent la structure d'une requête LINQ.

variable de requête

Variable qui stocke une requête, par opposition aux résultats d'une requête.

type requêtable

Type de la variable de requête dans une requête LINQ. Le type de la variable qui représente la source de données est également un type pouvant être interrogé. Un type requêtable peut être tapé implicitement ou explicitement, mais dans les deux cas, il doit être de type IEnumerable ou IQueryable générique.

info-bulle Info express

Fenêtre indépendante qui affiche la déclaration complète d'un identificateur lorsque le pointeur se trouve sur l'identificateur dans une fenêtre de l'éditeur de code.

condition de concurrence critique

Condition dans laquelle deux ou plusieurs threads peuvent atteindre et exécuter un bloc de code. Le résultat produit par le programme change radicalement selon le thread qui atteint le code en premier. Une condition de concurrence critique est sans gravité si tous les résultats sont valides. Toutefois, les conditions de concurrence critique peuvent être associées aux erreurs de synchronisation, ce qui peut provoquer une interférence entre deux processus et une possible vulnérabilité. Le résultat potentiel d'une condition de concurrence critique laisse fréquemment le programme dans un état instable ou non valide.

variable de portée

Variable qui donne accès à chaque élément d'une séquence de requête LINQ.

type référence

Type de données représenté par une référence (identique à un pointeur) à la valeur réelle du type. Si un type référence est assigné à une variable, celle-ci référence (ou pointe vers) la valeur d'origine. Aucune copie n'est effectuée. Les types référence comprennent les classes, les interfaces, les délégués et les types valeur boxed. Voir aussi : type valeur.

contrainte référentielle

Élément d'un schéma SSDL qui spécifie la direction d'une association avec les attributs FromRole et ToRole. Une contrainte référentielle correspond à une propriété de navigation CSDL. Voir aussi : Conceptual Schema Definition Language (CSDL), Store Schema Definition Language (SSDL).

réflexion

Processus d'obtention d'informations sur les assemblys et les types définis qui les composant. Il permet aussi de créer, d'appeler et d'accéder aux instances de types au moment de l'exécution.

expression régulière

Notation souple et concise pour rechercher et remplacer des modèles de texte. La notation comprend deux types de caractères de base : les caractères textuels littéraux (normaux), qui indiquent le texte devant figurer dans la chaîne cible, et les métacaractères, qui indiquent le texte pouvant varier dans la chaîne cible. Les expressions régulières servent à analyser rapidement des volumes importants de texte pour rechercher des modèles de caractères spécifiques, ce dans le but d'extraire, de modifier, de remplacer ou de supprimer des sous-chaînes de texte, ou encore d'ajouter les chaînes extraites à une collection afin de générer un rapport.

modèle relationnel

Modèle logique utilisé pour définir les tableaux, les colonnes et les contraintes d'une base de données relationnelle.

adresse RVA (Relative Virtual Address)

Décalage à partir de l'adresse d'un module chargé en mémoire.

communication à distance

Processus de communication entre plusieurs processus du système d'exploitation, indépendamment de savoir s'ils se trouvent sur le même ordinateur. Voir aussi : domaine d'application, contexte.

rendu

Création d'une image contenant des modèles géométriques, avec des couleurs et une trame de fond pour lui donner un aspect réaliste. Généralement partie d'un package de modélisation géométrique tel qu'un programme de CAO, le rendu utilise les mathématiques pour décrire l'emplacement d'une source de lumière par rapport à l'objet et pour calculer la façon dont la lumière générerait des surbrillances, de l'ombrage et des variations de couleur. Le degré de réalisme peut varier de polygones opaques et grisés à des images comparables à des photographies dans leur complexité.

autorisations demandées

Autorisations spécifiées en option dans un assembly représentant les autorisations minimales, les autorisations facultatives et les autorisations refusées systématiquement pour l'ensemble du code de l'assembly. En l'absence de demande d'autorisation, le code se voit attribuer le maximum d'autorisations autorisé par la stratégie de sécurité. Voir aussi : stratégie de sécurité.

ressource

Toute donnée non exécutable déployée logiquement avec une application. Une ressource peut être affichée dans une application sous la forme d'un message d'erreur ou comme faisant partie de l'interface utilisateur. Les ressources peuvent contenir des données sous plusieurs formes, telles que des chaînes, des images et des objets rendus persistants.

assembly reciblable

Assembly qui appartient à plusieurs implémentations du .NET Framework, ou assembly qui a été généré sur plusieurs implémentations du .NET Framework avec le même nom fort et avec les attributs appropriés. Les applications qui utilisent des assemblys reciblables peuvent s'exécuter sur toute implémentation du .NET Framework où ces assemblys ont été générés. Par exemple, les applications générées pour utiliser le .NET Compact Framework peuvent s'exécuter sur l'implémentation de bureau du .NET Framework. Voir aussi : assembly.

ruban

Zone d'une fenêtre dans laquelle les commandes et les autres contrôles sont affichés dans des groupes fonctionnellement connexes. Un ruban peut être divisé en plusieurs vues, appelées onglets, et chaque onglet peut contenir plusieurs groupes de contrôles. En général, un ruban apparaît en haut d'une fenêtre.

bouton de lancement du ruban

Bouton dans l'angle inférieur droit d'un groupe Ruban. En général, un clic sur le bouton ouvre une boîte de dialogue ou un autre élément qui est lié au groupe.

bouton par défaut du volet de ruban

Bouton qui apparaît lorsqu'un ruban est réduit à sa taille minimale. Un clic sur le bouton affiche les commandes de ruban dans un menu.

onglet du ruban

Lorsqu'un ruban est divisé en plusieurs vues, l'une des vues. Chaque onglet contient des commandes fonctionnellement connexes et d'autres contrôles qui sont organisés en groupes. En général, les onglets du ruban sont étiquetés.

de droite à gauche (RTL, right to left)

Appartenance aux paramètres du clavier, vues de document, objets d'interface utilisateur, langages, etc. pour lesquels le texte est affiché de droite à gauche.

rôle

Jeu défini de privilèges d'accès d'application. Le rôle de sécurité assigné à un utilisateur détermine les tâches que l'utilisateur peut effectuer et les parties de l'interface utilisateur que l'utilisateur peut afficher. Tous les utilisateurs doivent se voir assigner au moins un rôle de sécurité pour accéder au système.

autorisation basée sur des rôles

Type d'autorisation qui utilise les rôles pour déterminer les droits d'accès et les privilèges. Un rôle est une catégorie symbolique d'utilisateurs qui partagent le même privilège de sécurité. Voir aussi : authentification, autorisation, principal, rôle.

événement routé

Instance d'événement qui est propagée dans une arborescence d'éléments associés au lieu de simplement cibler un élément unique. Voir : propagation, tunneling.

runtime

Voir : Common Language Runtime.

wrapper RCW (Runtime Callable Wrapper)

Objet .NET Framework pouvant agir en tant que proxy pour un objet COM contenant des références.

mode sans échec

Stratégie de version spécifique demandant l'exécution d'un assembly donné avec la version exacte de ses dépendances par rapport auxquelles il a été compilé.

application sandbox

Dans Silverlight, application de navigateur ou hors navigateur à laquelle n'ont pas été accordés les privilèges élevés. Voir : privilège élevé, application fiable.

assembly satellite

Assembly du .NET Framework qui contient les ressources spécifiques à un langage donné. Les assemblys satellites vous permettent de placer les ressources des différents langages dans différents assemblys, et l'assembly approprié est chargé en mémoire uniquement si l'utilisateur choisit de visualiser cette application dans ce langage.

génération de modèles automatique

Processus de génération de modèles de pages Web selon des schémas de base de données. Dans ASP.NET, Dynamica Data utilise la génération de modèles automatique pour faciliter la génération d'une interface utilisateur Web qui permet à un utilisateur d'afficher et de mettre à jour une base de données.

groupe de planification

Dans le runtime d'accès concurrentiel, un conteneur pour les tâches associées qui sont mises en file d'attente dans un planificateur de tâches.

descripteur de sécurité

Structure de données qui contient les informations de sécurité associées à un objet protégé. Les descripteurs de sécurité incluent des informations sur le propriétaire de l'objet, les personnes autorisées à y accéder et de quelle manière, et les types d'accès audités.

faille de sécurité

Point d'entrée non protégé de façon non intentionnelle sur un ordinateur, un composant, une application ou toute autre ressource en ligne sécurisé autrement.

identificateur de sécurité (SID)

Dans les systèmes Windows, une valeur unique qui identifie un utilisateur, groupe ou compte d'ordinateur au sein d'une entreprise. Chaque compte reçoit un identificateur de sécurité (SID) à sa création.

stratégie de sécurité

Stratégie active, établie par l'administrateur, qui génère par programmation les autorisations accordées à la totalité du code managé en fonction des autorisations demandées du code. Le code nécessitant plus d'autorisations que la stratégie n'en accorde n'est pas autorisé à s'exécuter. Voir aussi : preuve, autorisations demandées.

membre ou type critique de sécurité

Appartenance à un type ou membre qui accède à des ressources sécurisées et qui peut être utilisé uniquement par un code d'un niveau de confiance suffisant dans .NET Framework. Voir aussi : critique sécurisé, transparent de sécurité.

critique sécurisé

Appartenance à un type ou membre qui accède à des ressources sécurisées et qui peut être utilisé en toute sécurité par un code partiellement fiable dans .NET Framework. Voir aussi : membre ou type critique de sécurité, transparent de sécurité.

transparent de sécurité

Appartenance à un type ou membre qui est partiellement fiable et qui ne peut pas exposer l'accès à des ressources ou des fonctionnalités protégées. Voir aussi : membre ou type critique de sécurité, critique sécurisé.

appel de méthode semi-synchrone

Appel de méthode qui retourne immédiatement et autorise l'application ou le script à énumérer les objets retournés sous forme de collection. Contrairement à l'appel de méthode asynchrone, un appel de méthode semi-synchrone ne requiert pas de configurer un récepteur d'objet. Voir aussi : appel de méthode asynchrone.

séquence

Instance d'un type requêtable.

sérialisation

Processus de conversion des informations d'état sur un objet en une forme susceptible d'être stockée ou transportée. Pendant la sérialisation, un objet enregistre son état actuel dans le stockage temporaire ou persistant. Par la suite, l'objet peut être recréé par la lecture, ou la désérialisation, de l'état de l'objet dans le stockage.

état de session

Dans ASP.NET, magasin de variables créé sur le serveur pour l'utilisateur actuel ; chaque utilisateur maintient un état de session séparé sur le serveur. L'état de session est généralement utilisé pour stocker des informations spécifiques à l'utilisateur entre publications (postback). Voir aussi : publication (postback).

différence définie

Collection d'éléments d'un ensemble qui n'apparaissent pas dans l'autre ensemble.

assembly partagé

Assembly pouvant être référencé par plusieurs applications. Un assembly doit être généré de façon explicite en vue du partage par l'attribution d'un nom fort d'un point de vue du chiffrement. Voir aussi : assembly, assembly privé, nom fort.

contrôle partagé

Contrôle WebPart qui peut apparaître sur une page Web et être personnalisé lorsque la page est dans une portée de personnalisation partagé ou de niveau d'utilisateur. Notez qu'un contrôle partagé peut avoir des propriétés qui sont à la fois de portée d'utilisateur et de portée partagée à des fins de personnalisation. Voir aussi : personnalisation, portée de personnalisation, contrôle WebPart.

nom partagé

Voir : nom fort.

adaptateur de modèle d'objet SharePoint

Assembly de composant qui traduit les appels entre le code de projet SharePoint 32 bits et le code du modèle d'objet SharePoint 64 bits, permet de maintenir l'isolation entre les deux côtés et facilite le contrôle de version.

exécution côte à côte

Possibilité d'installer et d'utiliser plusieurs versions d'un assembly de manière isolée simultanément. L'exécution côte à côte peut s'appliquer aux applications et aux composants ainsi qu'au .NET Framework. Permettre aux assemblys de coexister et de s'exécuter simultanément sur le même ordinateur est essentiel à la prise en charge du versioning robuste dans le Common Language Runtime.

hébergement côte à côte

Chargement et activation de plusieurs versions du Common Language Runtime dans le même processus.

signature

Liste de types impliquée dans la définition d'une méthode, d'un champ, d'une propriété ou d'une variable locale. Pour une méthode, la signature inclut son nom, un certain nombre de paramètres et leurs types, le type qu'elle retourne (le cas échéant), et sa convention d'appel (par défaut ou vararg). La signature d'une propriété est identique à celle d'une méthode. La signature des champs et des variables locales est simplement leur type (par exemple, le tableau [0..5] de int).

plug-in Silverlight

Plug-in que les utilisateurs téléchargent pour exécuter une application basée sur Silverlight dans leur navigateur. Ce terme fait également référence au composant incorporé dans une page Web qui restitue le contenu Silverlight.

navigation du site

Dans les sites Web ASP.NET, processus consistant à afficher des contrôles tels que des menus, une arborescence ou des contrôles SiteMapPath (fil d'Ariane) qui aident les utilisateurs à trouver des pages intéressantes. La navigation du site est généralement dirigée depuis un sitemap.

fichier d'apparence

Fichier contenant une ou plusieurs propriétés de contrôle qui définissent l'apparence des contrôles. Les fichiers d'apparence font partie des thèmes ASP.NET. Voir aussi : thème.

SOAP

Protocole simple basé sur XML, consistant à échanger des données et des informations de type structurées sur le Web. Le protocole est actuellement le standard de facto pour la messagerie XML.

en-tête SOAP

Éléments d'extensibilité d'un message SOAP. L'en-tête SOAP permet l'envoi d'informations supplémentaires avec une requête SOAP.

message SOAP

Données encapsulées dans une enveloppe SOAP qui se déplace entre un client et un service Web.

disposition de pile fractionnée

Style de disposition dans lequel chaque extrémité du ToolStrip est à la base d'une pile, certains éléments étant empilés à la tête et d'autres à la fin. Les éléments sont empilés depuis les extrémités.

disposition de pile

Style de disposition dans lequel les éléments adjacents s'alignent les uns contre les autres comme s'ils étaient empilés, occupant toujours l'espace libre entre les éléments.

consommateur standard

L'un des nombreux consommateurs permanents préinstallés qui exécutent une action, comme envoyer un courrier électronique ou écrire dans un journal, s'il est configuré par un fichier ou un script au format MOF (Managed Object Format). Voir aussi : consommateur permanent.

opérateur de requête standard

Méthode qui constitue un modèle de requête et qui est implémentée par un fournisseur LINQ pour un domaine spécifique. Les opérateurs de requête standard sont définis dans la classe System.Linq.Enumerable.

contrôle statique

Contrôle WebPart qui fait partie du balisage déclaratif « persistance de page » dans une page .aspx. Il existe uniquement dans le cadre de la page .aspx, pas dans un magasin de personnalisations comme un contrôle WebPart dynamique. Contrairement à un contrôle dynamique, un contrôle statique est ajouté dans une page .aspx à chaque requête. Un contrôle WebPart statique est toujours un contrôle partagé, ce qui signifie que bien que les utilisateurs puissent personnaliser et « fermer » le contrôle lorsque la page est dans une portée partagée ou d'utilisateur, le contrôle ne peut jamais être supprimé définitivement. Voir aussi : personnalisation, portée de personnalisation, contrôle partagé, contrôles WebPart.

clause d'incrémentation

Clause qui spécifie l'incrément du compteur de boucles à chaque boucle For… Next. Dans l'exemple suivant, « Step 2 » est la clause d'incrémentation : For loopCounter = 1 to 100 Step 2

Store Schema Definition Language (SSDL)

Langage basé sur XML utilisé pour définir les types d'entité, les associations, les conteneurs d'entités, les jeux d'entités et les jeux d'associations d'un modèle de stockage, correspondant en général à un schéma de base de données.

étirement

Pour adapter la taille d'un élément à son conteneur.

nom fort

Nom constitué de l'identité d'un assembly, soit son nom de texte simple, son numéro de version, les informations sur sa culture (le cas échéant), auquel s'ajoutent une clé publique et une signature numérique générées sur l'assembly. Comme le manifeste d'assembly contient des hachages pour tous les fichiers constituant l'implémentation de l'assembly, il est suffisant pour générer la signature numérique sur l'unique fichier de l'assembly contenant le manifeste d'assembly. Les assemblys qui portent le même nom fort sont censés être identiques. Voir aussi : assembly, manifeste d'assembly.

structure

Type de valeur définie par l'utilisateur qui, comme une classe, peut contenir des constructeurs, des constantes, des champs, des méthodes, des propriétés, des indexeurs, des opérateurs et des types imbriqués. Contrairement aux classes, toutefois, les structures ne prennent pas en charge l'héritage. Voir aussi : classe, champ, indexeur, type imbriqué, propriété, type valeur.

parallélisme structuré

Dans le runtime d'accès concurrentiel, code parallèle qui est planifié et terminé dans la portée lexicale à partir de laquelle il commence. Sous le modèle de parallélisme structuré, une tâche ne se termine pas tant que ses tâches enfants ne sont pas terminées.

sous-expression

Dans les expressions régulières, une concaténation ou une alternative, selon la syntaxe d'expression régulière utilisée.

classe système

Classe que le Gestionnaire d'objets CIMOM définit pour prendre en charge les fonctionnalités principales telles que la notification d'événements, la sécurité et la localisation. Une classe système est définie automatiquement dans chaque espace de noms. Voir aussi : Gestionnaire d'objets CIMOM.

barre d'ancrage avec onglets

Contrôle hôte pour un groupe de fenêtres ancrables. Une fois ancrée, chaque fenêtre change de forme pour devenir un onglet.

groupe avec onglets

Dans une application d'interface multidocument (MDI), ensemble de fenêtres enfants qui disposent de bordures d'onglet et sont ancrées ensemble dans la zone cliente de l'application. Pour détacher une fenêtre enfant du groupe, faites-la glisser par son onglet.

présentation tabulaire

Disposition d'un formulaire dans lequel tous les éléments sont positionnés dans les cellules d'une table.

table par hiérarchie (TPH)

Méthode consistant à modéliser une hiérarchie de types dans une base de données qui inclut les attributs de tous les types de la hiérarchie d'une table.

table par type (TPT)

Méthode consistant à modéliser une hiérarchie de types dans une base de données qui utilise plusieurs tables avec des relations un-à-un pour modéliser les différents types.

version cible de .NET Framework

La version .NET Framework ou Silverlight pour laquelle une application particulière a été créée.

groupe de tâches

Dans le runtime d'accès concurrentiel, construction qui permet aux tâches affinées connexes d'être mises en file d'attente dans un planificateur de tâches. Un groupe de tâches peut être utilisé pour planifier des tâches, attendre la fin d'exécution de tâches ou annuler des tâches qui n'ont pas démarré.

Planificateur de tâches

Dans le runtime d'accès concurrentiel, composant qui planifie et coordonne les tâches au moment de l'exécution. Appelé parfois planificateur.

modèle

Dans ASP.NET, fragment de page déclaratif utilisé pour fournir une interface visuelle à un contrôle serveur ASP.NET basé sur un modèle. Un modèle contient des éléments de présentation incluant du texte littéral, du code HTML et des expressions dépendantes, de même que des éléments syntaxiques déclaratifs représentant des contrôles serveur ASP.NET.

nœud de modèle

Au moment du design, point d'accès à l'éditeur de collections Items pour un contrôle ToolStrip, MenuStrip, ContextMenuStrip ou StatusStrip.

ensemble de modèles

Dans les contrôles mobiles ASP.NET, collection de modèles associés à un contrôle basé sur un modèle. Voir aussi : modèle, contrôle basé sur un modèle.

contrôle basé sur un modèle

Dans ASP.NET, contrôle serveur ASP.NET qui, en tant que tel, ne fournit pas d'interface visuelle, mais permet à ses utilisateurs (les développeurs de pages) de fournir des modèles proposant une interface visuelle. Lorsque l'analyseur de pages ASP.NET trouve un contrôle basé sur un modèle, il analyse le modèle du contrôle et crée dynamiquement des contrôles enfants fournissant l'interface visuelle. Les contrôles serveur ASP.NET Repeater et DataList sont des contrôles basés sur un modèle. Le contrôle DataGrid n'est pas strictement un contrôle basé sur un modèle, mais il utilise des modèles pour personnaliser son interface utilisateur. Voir aussi : contrôle serveur ASP.NET, modèle.

consommateur temporaire

Consommateur d'événements qui reçoit des notifications d'événements uniquement lorsque le consommateur est actif. Voir aussi : consommateur permanent.

TextWriter

Dans les contrôles mobiles ASP.NET : mécanisme qui permet à des adaptateurs pour appareil mobile d'écrire leur sortie par l'intermédiaire d'un objet. Un objet TextWriter est créé à partir de la classe de base TextWriter. Voir aussi : adaptateur pour appareil mobile.

thème

Dans ASP.NET, collection de propriétés de contrôle, feuilles de style et images qui peuvent être appliquées comme une unité à une page ou à un site Web pour définir une apparence générale. Voir aussi : fichier d'apparence.

thunk

Petite section de code qui exécute une traduction ou une conversion pendant un appel ou une indirection. Par exemple, un thunk est utilisé pour modifier la taille ou le type de paramètres de fonction lors de l'appel entre du code 16 bits et 32 bits.

traçage

Processus consistant à capturer et à afficher les informations de débogage sur une page Web à mesure que celle-ci s'exécute. Les informations de traçage incluent l'état du contrôle et des en-têtes HTTP. Vous pouvez afficher la sortie de trace dans la page ou dans une visionneuse de trace distincte.

transparence

Modèle de sécurité qui aide les développeurs à écrire et à déployer des bibliothèques et des applications sécurisées en isolant le code en fonction des privilèges. La transparence de niveau 1 a été introduite dans le .NET Framework version 2.0. Elle permet aux développeurs d'annoter le code afin de déclarer les types et les membres qui peuvent exécuter des élévations de sécurité et d'autres actions approuvées (critiques de sécurité), et ceux qui ne le peuvent pas (transparents de sécurité). La transparence de niveau 2, qui a été introduite dans le .NET Framework 4, affine ce modèle. Elle ajoute un troisième groupe de code, le code critique sécurisé (security-safe-critical), composé de types ou de membres qui accèdent à des ressources sécurisées et qui peuvent être utilisés en toute sécurité par du code partiellement fiable dans le .NET Framework.

licence de confiance

Fichier utilisé dans les applications ClickOnce pour accorder un niveau élevé de confiance à une application managée. Les licences de confiance doivent être signées par les émetteurs de licence de confiance, qui doivent être installés sur un ordinateur client avant le déploiement de l'application ClickOnce.

application fiable

Dans Silverlight, application hors navigateur à laquelle un utilisateur accorde le privilège élevé pour l'installation, en fournissant un meilleur accès au système local. Voir : privilège élevé, application sandbox.

tunneling

Dans Windows Presentation Foundation, stratégie de routage d'événements dans laquelle l'instance d'événement descend dans l'arborescence d'éléments (en partant de la racine de l'arborescence d'éléments visuels et en terminant à sa source). Le nom des événements qui utilisent cette stratégie de routage est préfixé par le mot « Preview ». Ces événements ont la même signature que leurs équivalents qui utilisent la stratégie de routage d'événements par propagation. Voir : propagation, routage d'événements.

tuple

Collection ordonnée de membres qui identifient de manière unique une cellule, en fonction d'une combinaison de membres attributs de chaque hiérarchie d'attributs du cube.

inférence de type

Processus dans lequel le compilateur détermine le type de données d'une variable locale déclarée sans déclaration de type de données explicite. Le type est déduit de la valeur initiale donnée pour la variable.

type sécurisé

Appartenance aux langages de programmation qui peuvent échanger des informations via des définitions communément acceptées et des modèles d'utilisation pour les types.

unboxing

Conversion d'une instance d'objet en type valeur. Voir aussi : boxing, type valeur.

Unicode

Standard d'encodage de caractères développé par le consortium Unicode qui représente la quasi-totalité des langues écrites du monde. Le répertoire de caractères Unicode a plusieurs formulaires de présentation, notamment UTF-8, UTF-16 et UTF-32. La plupart des interfaces Windows utilisent le formulaire UTF-16.

séquence d'échappement Unicode

Dans les expressions régulières, une barre oblique suivie de la lettre « u », suivie de quatre chiffres hexadécimaux. Elle correspond à un caractère dans la séquence cible dont la valeur est spécifiée par les quatre chiffres.

URI (Uniform Resource Identifier)

Chaîne de caractères utilisée pour identifier une ressource (telle qu'un fichier) depuis n'importe où sur Internet par type et emplacement. L'ensemble d'identificateurs URI inclut les valeurs d'adresse URN et URL.

Universal Description, Discovery and Integration (UDDI)

Spécification pour la publication et la localisation des informations sur les services Web. Définit une façon conforme aux normes de stocker et de récupérer les informations sur les services, les fournisseurs de services, les informations de liaison et les définitions d'interface techniques, toutes classées à l'aide d'un ensemble de schémas de classification standard ou personnalisés.

code non managé

Code directement exécuté par le système d'exploitation, hors du Common Language Runtime de .NET Framework. Le code non managé doit fournir sa propre gestion de la mémoire, la vérification du type et la prise en charge de la sécurité, contrairement au code managé, qui reçoit ces services du Common Language Runtime. Voir aussi : code managé.

parallélisme non structuré

Dans le runtime d'accès concurrentiel, code parallèle qui peut commencer dans un contexte et se terminer dans un autre. Par exemple, un ensemble de tâches dans un groupe de tâches peut commencer dans un contexte et finir dans un autre contexte.

virtualisation de l'interface utilisateur

Dans Windows Presentation Foundation et Silverlight, technique via laquelle un sous-ensemble d'éléments d'interface utilisateur sont générés à partir d'un plus grand nombre d'éléments de données, selon les éléments visibles à l'écran. La virtualisation est une amélioration des performances, car il s'agit d'une tâche intensive, à la fois en termes de mémoire et de processeur, pour générer un grand nombre d'éléments d'interface utilisateur alors que seul un certain nombre de ces éléments peut figurer à l'écran à un moment donné.

contrôle serveur de validation

Un contrôle serveur, inclus avec ASP.NET, qui vérifie les entrées d'utilisateur. Chaque entrée est vérifiée telle qu'elle arrive des contrôles serveur HTML et des contrôles serveur Web (par exemple, un formulaire de page Web) par rapport aux spécifications définies par les programmeurs. Les contrôles de validation effectuent la vérification des entrées dans le code serveur. Si le navigateur de l'utilisateur prend en charge le DHTML, les contrôles de validation peuvent également effectuer la validation à l'aide du script client. Voir aussi : contrôle serveur ASP.NET, contrôle serveur HTML, contrôle serveur Web.

validateur

Voir : contrôle serveur de validation.

type valeur

Type de données représenté par la valeur réelle du type. Si un type valeur est assigné à une variable, celle-ci reçoit une copie actualisée de la valeur. (Dans le cas d'un type référence, au contraire, l'assignation ne crée pas de copie.) Les types valeur sont généralement créés sur le frame de pile d'une méthode, plutôt que dans le tas récupéré par le garbage collector. Un type valeur peut être converti, ce qui crée un type référence correspondant.

verbe

Élément d'interface utilisateur dans une application WebPart sur lequel un utilisateur final peut cliquer pour effectuer des actions telles que fermer, réduire, restaurer, modifier ou supprimer un contrôle WebPart. Les développeurs peuvent également ajouter des verbes personnalisés aux contrôles. Les verbes WebPart sont basés sur la classe System.Web.UI.WebControls.WebParts.WebPartVerb. Voir aussi : contrôle WebPart.

menu d'actions verbales

Menu situé dans la barre de titre d'un contrôle Part qui contient différents verbes (actions d'interface utilisateur qui s'appliquent à un contrôle individuel) tels que Close, Minimize, Restore, Delete, Export, Edit, Help, etc., ainsi que des verbes personnalisés implémentés par les développeurs. Voir aussi : contrôle WebPart, verbe.

vérification

Partie du processus de compilation dans lequel le code est vérifié par rapport à un ensemble de règles définies dans le but de remplir certaines conditions de sécurité requises. Le Common Language Runtime peut vérifier le langage CIL (Common Intermediate Language).

stratégie de version

Règles qui spécifient la version des assemblys dépendants à laquelle se lier. Les stratégies de version sont exprimées dans les fichiers de configuration.

fenêtre d'affichage

Fenêtre virtuelle utilisée pour les contrôles qui affichent du contenu, grâce à laquelle le contenu, tout ou partie, est visible. Une fenêtre d'affichage est généralement utilisée pour afficher une partie spécifique du contenu lorsque la totalité du contenu ne tient pas dans l'espace d'affichage disponible. Comparée à la taille d'étendue, qui est la largeur et la hauteur totales du contenu.

adresse virtuelle

Dans un système de mémoire virtuelle, l'adresse que l'application utilise pour référencer la mémoire. Le noyau et l'unité de gestion de la mémoire(MMU) traduisent cette adresse en adresse physique avant que la mémoire ne soit accessible en lecture ou en écriture.

processeur virtuel

Dans le runtime d'accès concurrentiel, dans le Planificateur de tâches, une abstraction d'une ressource de traitement physique. Un seul contexte s'exécute à un moment donné sur un processeur virtuel. Chaque instance du planificateur contient une collection de processeurs virtuels, et chaque processeur virtuel est mappé à une racine de processeur virtuel dans le Gestionnaire des ressources.

racine de processeur virtuel

Dans le runtime d'accès concurrentiel, dans le Gestionnaire des ressources, une abstraction d'une ressource de traitement physique. Pour activer le surabonnement des threads matériels, plusieurs racines de processeur virtuel peuvent être mappées à une ressource de traitement physique.

virtualisation

Voir : virtualisation de l'interface utilisateur.

liaison de données en mode virtuel

Type de liaison de données dans laquelle un contrôle lié aux données récupère dans la base de données uniquement le nombre de lignes que l'utilisateur sera capable de voir à l'écran.

gestionnaire visuel

Classe qui prend en charge la modification de l'apparence d'une application à un niveau global.

arborescence d'éléments visuels

Dans Windows Presentation Foundation, arborescence d'éléments qui contient tous les éléments visuels (éléments qui dérivent du type System.Windows.Media.Visual) utilisés pour une partie de l'interface utilisateur. Cette arborescence correspond à l'accumulation d'éléments visuels créés directement par l'application (en code ou en balise) et tous les éléments visuels créés par l'expansion d'éléments du modèle, tels que les contrôles et les objets de données. Voir : arborescence logique.

services de données WCF

Composant de .NET Framework qui permet à l'utilisateur de créer des services qui utilisent le protocole OData (Open Data Protocol) pour exposer et consommer des données sur le Web ou l'intranet à l'aide de la sémantique REST (REpresentational State Transfer).

Package de déploiement Web

Fichier compressé (.zip) ou dossier contenant les fichiers de site Web, utilisé pour déployer un site Web dans IIS.

Web Forms

Infrastructure de page ASP.NET, composée de pages Web programmables (appelées pages Web Forms) qui contient des contrôles serveur réutilisables. Voir aussi : contrôle serveur ASP.NET.

méthode Web

Procédure qui est exposée aux clients de service Web en tant qu'opération qui peut être appelée sur le service Web.

WebParts

Jeu intégré de contrôles de création de sites Web qui permettent aux utilisateurs finaux de modifier directement le contenu, l'apparence et le comportement de pages Web depuis un navigateur.

connexion WebPart

Association entre deux contrôles serveur résidant dans une zone WebPartZoneBase qui leur permet de partager des données, un contrôle servant de fournisseur de données et l'autre agissant comme consommateur. Une connexion est encapsulée dans un objet System.Web.UI.WebControls.WebParts.WebPartConnection. Voir aussi : consommateur, fournisseur, zone.

Contrôle WebPart

Contrôle qui fait partie du jeu de composants WebPart. Voir aussi : jeu de composants WebPart.

jeu de composants WebPart

Jeu intégré de composants logiciels ASP.NET qui fournissent des composants structurels de personnalisation tels que des zones et le contrôle WebPartManager, des contrôles d'interface utilisateur WebPart et d'autres composants pour générer des contrôles et des applications WebPart. Voir aussi : personnalisation, contrôle WebPart, zone.

page WebPart

Page Web ASP.NET qui inclut des contrôles WebParts permettant aux utilisateurs de personnaliser la page, par exemple en sélectionnant les informations à afficher. Voir aussi : jeu de composants WebPart.

contrôle Serveur Web

Contrôle serveur ASP.NET appartenant à l'espace de noms System.Web.UI.WebControls. Les contrôles serveur Web sont plus riches et plus abstraits que les contrôles serveur HTML. Un contrôle serveur Web comporte un préfixe de balise asp sur une page ASP.NET, tel que <asp:Button runat="server" />. Voir aussi : contrôle serveur ASP.NET, contrôle serveur HTML, contrôle serveur de validation.

Web Services Description Language (WSDL)

Format XML décrivant les services Web. WSDL permet aux fournisseurs de services Web et aux utilisateurs de ces services de fonctionner ensemble facilement en activant la séparation de la description de la fonctionnalité abstraite offerte par un service et les détails concrets d'une description de service telle que « comment » et « où » cette fonctionnalité est proposée.

WBEM (Web-Based Enterprise Management)

Initiative de la Commission spéciale pour la gestion de bureau (DMTF) pour fournir aux responsables système d'entreprise une solution standard pour la gestion.

Windows Communication Foundation (WCF)

Technologie managée utilisée pour générer et gérer les systèmes Windows orientés services.

Windows Forms

Modèle de programmation Microsoft .NET Framework pour développer les interfaces utilisateur graphiques.

Concepteur Windows Forms

Outil qui permet le développement rapide d'applications Windows. Vous pouvez ajouter des contrôles à un formulaire, les disposer et écrire du code pour leurs événements.

WMI (Windows Management Instrumentation)

Extension Microsoft de l'initiative WBEM (Web-Based Enterprise Management) de la commission spéciale pour la gestion distribuée (DMTF).

Windows Presentation Foundation (WPF)

Nouveau sous-système graphique stratégique dans Windows Vista qui fournit une approche unifiée à l'interface utilisateur, aux graphiques 2D et 3D, aux documents et aux médias. Basé sur la fondation .NET Framework et utilisant Direct3D pour le rendu vectoriel, il offre une solution efficace pour générer des applications immersives de tous les types.

Windows Runtime

Environnement dans lequel les objets COM sont activés à l'aide d'un espace de noms complet et d'un nom de classe dans l'espace de noms. Fait référence également à l'ensemble d'API fourni par le Windows Runtime. Voir aussi : Composant Windows Runtime.

composant Windows Runtime

Composant logiciel réutilisable pouvant être utilisé dans plusieurs applications, indépendamment du langage de programmation dans lequel elles ont été écrites. Voir aussi : Windows Runtime.

protocole WAP (Wireless Application Protocol)

Protocole standard destiné à fournir des communications Internet et des services de téléphonie avancés sur les téléphones, les récepteurs de radiomessagerie, les assistants numériques personnels (PDA) et d'autres terminaux sans fil.

langage WML (Wireless Markup Language)

Langage de balisage basé sur XML, utilisé pour spécifier le contenu et l'interface utilisateur d'appareils destinés à des services à bande étroite, tels que les téléphones cellulaires et les récepteurs de radiomessagerie. WML fait partie de WAP.

classe WMI

Modèle pour un type d'objet managé. Les classes WMI définissent les unités de base de gestion. Par exemple, la classe Win32_LogicalDisk est un modèle pour tous les disques logiques qui existent dans l'environnement Windows. Dans ce cas, WMI utilise le modèle de classe pour générer une instance de Win32_LogicalDisk pour chaque disque installé sur un ordinateur.

limite de mot

Dans les expressions régulières, limite qui se produit lorsque le caractère actuel se trouve au début de la chaîne cible et qu'il est l'un des caractères alphabétiques A-Za-z0-9_, ou lorsque la position du caractère actuel se situe après la fin de la chaîne cible et que le dernier caractère de la chaîne est l'un des caractères alphabétiques, ou lorsque le caractère actuel est l'un des caractères alphabétiques et que le caractère précédent ne l'est pas, ou lorsque le caractère actuel n'est pas l'un des caractères alphabétiques et que le caractère précédent l'est.

assertion de limite de mot

Dans les expressions régulières, assertion qui correspond lorsque la position actuelle dans la chaîne cible est immédiatement après une limite de mot.

application de workflow

Ensemble de programmes qui simplifie le suivi et la gestion de toutes les activités d'un projet du début à la fin.

coordonnée universelle

Coordonnée utilisée pour modéliser un environnement graphique particulier. Voir aussi : coordonnée de page.

transformation universelle

Transformation qui convertit les coordonnées universelles en coordonnées de page. Voir aussi : coordonnée de page, coordonnée universelle.

littéral XML

Construction de codage Visual Basic qui active l'incorporation directe de XML dans le code, au lieu de devoir le stocker dans une chaîne.

schéma XML (XSD)

Langage standard du World Wide Web Consortium (W3C) utilisé pour créer des documents de schéma XML. Le schéma XML contient deux parties : un jeu de types prédéfinis (par exemple, string, dateTime, decimal) et un langage XML pour définir de nouveaux types (par exemple, complexType, minOccurs, element).

document de schéma XML

Spécification qui décrit les types complexes utilisés dans une méthode Web et active ainsi l'interopérabilité entre les clients et services Web construits sur différentes plateformes en adhérant à un système de type commun (CTS, Common Type System), tel que le définit le W3C.

Service Web XML

Unité de logique d'application qui fournit des données et des services à d'autres applications qui peuvent appeler des protocoles Web.

Navigateur XSD

Dans Visual Studio, explorateur d'objets qui affiche la structure des définitions de schéma XML (XSD).

zone

Région qui contient des contrôles WebPart sur une page, et assure la gestion de la disposition et une interface utilisateur cohérente pour les contrôles contenus. Dans le jeu de composants WebPart, une zone est un contrôle composite qui contient d'autres contrôles et est rendu comme un tableau HTML. Toutes les zones WebPart héritent de System.Web.UI.WebControls.WebParts.WebZone. Voir aussi : contrôle WebPart.