Gestion de la récupération d’urgence, de la haute disponibilité et du service de sauvegarde de Lync Server 2013

Dernière modification de la rubrique : 2012-11-12

Cette section contient des procédures pour les opérations de récupération d’urgence, ainsi que pour la gestion du service de sauvegarde qui synchronise les données dans les pools frontaux couplés.

Les procédures de reprise après sinistre, à la fois de basculement et de restauration automatique, sont manuelles. En cas de sinistre, l’administrateur doit appeler manuellement les procédures de basculement. Il en va de même pour la restauration après la réparation du pool.

Les procédures de reprise après sinistre dans le reste de cette section sont supposées comme suit :

  • Vous disposez d’un déploiement avec des plages frontales couplées disponibles dans les différents sites, comme décrit dans la rubrique planification de la haute disponibilité et reprise après sinistre dans Lync Server 2013. Le service de sauvegarde est en cours d’exécution sur ces pools couplés pour qu’ils soient synchronisés.

  • Si le magasin central de gestion est hébergé sur l’un ou l’autre pool, il est installé et en cours d’exécution sur les deux pools couplés, avec l’un de ces pools hébergeant la forme de base active et l’autre réserve hébergeant la réserve.

Important

Dans les procédures suivantes, le paramètre PoolFQDN fait référence au nom de domaine complet (FQDN) du pool affecté par un sinistre, et non à partir du pool sur lequel les utilisateurs concernés sont redirigés. Pour le même ensemble d’utilisateurs concernés, il fait référence au même pool dans les applets de service de basculement et de restauration automatique (autrement dit, le pool qui a d’abord hébergé les utilisateurs avant le basculement).
Par exemple, supposons que l’ensemble des utilisateurs hébergés sur un pool P1 aient pu basculer vers le pool de sauvegardes P2. Si l’administrateur veut déplacer tous les utilisateurs actuellement desservis par P2 pour être desservi par P1, l’administrateur doit procéder comme suit :

  1. Basculez vers la page d’accueil de tous les utilisateurs à l’origine de l’appel P1 sur P1 à l’aide de l’applet de la cmdlet failback. Dans le cas présent, le PoolFQDN est P1's FQDN.

  2. Faire basculer tous les utilisateurs de la page d’origine de la page de base sur l’applet de contrôle Dans le cas présent, le PoolFQDN est P2's FQDN.

  3. Si l’administrateur souhaite plus tard régulariser les utilisateurs de P2, le PoolFQDN est P2's FQDN.

Notez que l’étape 1 ci-dessus doit être effectuée avant l’étape 2 de conservation de l’intégrité du pool. Si vous essayez l’étape 2 avant l’étape 1, l’applet de la cmdlet Step 2 ne fonctionne pas.