Clause OUTPUT (Transact-SQL)

Mis à jour : 12 décembre 2006

Retourne des informations à partir de toutes les lignes ou des expressions basées sur celles-ci, qui sont affectées par une instruction INSERT, UPDATE ou DELETE. Ces résultats peuvent être retournés à l'application en cours de traitement, ils sont utilisés notamment avec des messages de confirmation, des opérations d'archivage et d'autres exigences d'application similaires. Ceci dit, vous pouvez aussi insérer les résultats dans une table ou une variable de table.

Utilisés dans :

DELETE

INSERT

UPDATE

Icône Lien de rubriqueConventions de syntaxe de Transact-SQL

Syntaxe

<OUTPUT_CLAUSE> ::=
{
    [ OUTPUT <dml_select_list> INTO { @table_variable | output_table } [ ( column_list ) ] ]
    [ OUTPUT <dml_select_list> ]
}
<dml_select_list> ::=
{ <column_name> | scalar_expression } [ [AS] column_alias_identifier ]
    [ ,...n ]

<column_name> ::=
{ DELETED | INSERTED | from_table_name } . { * | column_name }

Arguments

  • *@table\_variable*
    Spécifie une variable table dans laquelle les lignes retournées sont insérées plutôt que d'être retournées à l'appelant. L'argument *@table\_variable* doit être déclaré avant l'instruction INSERT, UPDATE ou DELETE.

    Si column_list n'est pas spécifiée, la variable table doit contenir le même nombre de colonnes que l'ensemble de résultats OUTPUT. Les exceptions sont des colonnes calculées et des colonnes d'identité qui doivent être ignorées. Si column_list est spécifiée, toutes les colonnes ignorées doivent autoriser des valeurs NULL ou comporter des valeurs par défaut leur étant affectées.

    Pour plus d'informations sur les variables table, consultez table (Transact-SQL).

  • output_table
    Spécifie une table dans laquelle les lignes retournées sont insérées plutôt que d'être retournées à l'appelant. L'argument output_table peut être une table provisoire.

    Si column_list n'est pas spécifiée, la table doit contenir le même nombre de colonnes que l'ensemble de résultats OUTPUT. Les exceptions sont des colonnes calculées et des colonnes d'identité. Elles doivent être ignorées. Si column_list est spécifiée, toutes les colonnes ignorées doivent autoriser des valeurs NULL ou comporter des valeurs par défaut leur étant affectées.

    L'argument output_table ne peut pas :

    • Avoir de déclencheurs activés.
    • Participer aux côtés d'une contrainte de clé étrangère.
    • Avoir des contraintes CHECK ou des règles activées.
  • column_list
    Liste facultative de noms de colonne sur la table cible de la clause INTO. Elle est analogue à la liste de colonnes autorisée dans l'instruction INSERT.
  • scalar_expression
    Combinaison de symboles et d'opérateurs qui a pour résultat une seule valeur. Les fonctions d'agrégation ne sont pas autorisées dans scalar_expression.

    Toute référence aux colonnes dans la table en cours de modification doit être qualifiée avec le préfixe INSERTED ou DELETED.

  • column_alias_identifier
    Autre nom utilisé pour faire référence au nom de colonne.
  • DELETED
    Préfixe de colonne qui spécifie la valeur supprimée par les opérations de mise à jour ou de suppression. Les colonnes, dont le préfixe est DELETED, illustrent la valeur avant la fin de l'instruction UPDATE ou DELETE.

    Le préfixe DELETED ne peut pas être utilisé avec la clause OUTPUT dans l'instruction INSERT.

  • INSERTED
    Préfixe de colonne qui spécifie la valeur ajoutée par les opérations d'insertion ou de mise à jour. Les colonnes, dont le préfixe est INSERTED, illustrent la valeur après la fin de l'instruction UPDATE ou INSERT mais avant l'exécution des déclencheurs.

    Le préfixe INSERTED ne peut pas être utilisé avec la clause OUTPUT dans l'instruction DELETE.

  • from_table_name
    Préfixe de colonne spécifiant une table comprise dans la clause FROM d'une instruction DELETE ou UPDATE, utilisée pour spécifier les lignes à mettre à jour ou à supprimer.

    Si la table en cours de modification est également spécifiée dans la clause FROM, toutes les références aux colonnes de cette table doivent être qualifiées avec le préfixe INSERTED ou DELETED.

  • *
    Spécifie que toutes les colonnes affectées par les opérations de suppression, d'insertion ou de mise à jour sont retournées dans leur ordre d'apparition dans la table.

    Par exemple, dans l'instruction DELETE qui suit, OUTPUT DELETED.* retourne toutes les colonnes supprimées de la table ShoppingCartItem :

    DELETE Sales.ShoppingCartItem
        OUTPUT DELETED.*;
    
  • column_name
    Référence de colonne explicite. Toutes les références à la table en cours de modification doivent être qualifiées correctement par le préfixe INSERTED ou DELETED, le cas échéant. Par exemple : INSERTED**.**column_name.

Notes

Les clauses OUTPUT <dml_select_list> et OUTPUT <dml_select_list> INTO { @table_variable | output_table } peuvent être définies dans une seule instruction INSERT, UPDATE ou DELETE.

ms177564.note(fr-fr,SQL.90).gifRemarque :
Sauf indication contraire, les références à la clause OUTPUT sont relatives aux clauses OUTPUT et OUTPUT INTO.

La clause OUTPUT est utile pour extraire la valeur d'identité ou les colonnes calculées après une opération INSERT ou UPDATE

Lorsqu'une colonne calculée est comprise dans <dml_select_list>, la colonne correspondante de la table sortante ou la variable de table n'est pas une colonne calculée. Les valeurs de la nouvelle colonne sont les valeurs calculées lors de l'exécution de l'instruction.

La clause OUTPUT n'est pas prise en charge dans les instructions suivantes :

  • Instructions DML faisant référence aux vues partitionnées locales, aux vues partitionnées distribuées ou aux tables distantes.
  • Instructions INSERT contenant une instruction EXECUTE.

La clause OUTPUT INTO ne peut pas être utilisée pour insérer une vue ou une fonction d'ensemble de lignes.

Vous n'avez aucune garantie que l'ordre d'application des modifications dans la table et l'ordre d'insertion des lignes dans la table de sortie ou la variable de table correspondent.

Si les paramètres ou les variables sont modifiés dans le cadre d'une instruction UPDATE, la clause OUTPUT retourne toujours la valeur du paramètre ou de la variable, telle qu'elle était avant l'exécution de l'instruction et non après sa modification.

Vous pouvez utiliser l'instruction OUTPUT avec l'instruction UPDATE ou DELETE placée sur un curseur utilisant la syntaxe WHERE CURRENT OF.

Pour empêcher un comportement non déterministe, la clause OUTPUT ne peut pas contenir de sous-requêtes ou de fonctions définies par l'utilisateur qui effectuent un accès utilisateur ou système aux données ou qui sont censées le faire. Les fonctions définies par l'utilisateur sont censées effectuer un accès aux données si elles ne sont liées à un schéma.

Déclencheurs

Les colonnes retournées depuis l'instruction OUTPUT illustrent les données, telles qu'elles sont après la fin de l'instruction INSERT, UPDATE ou DELETE mais avant l'exécution des déclencheurs.

Pour les déclencheurs INSTEAD OF, les résultats retournés sont produits, comme si l'instruction INSERT, UPDATE ou DELETE avait eu lieu, même en cas d'absence de modifications suite à l'opération des déclencheurs. Si une instruction comprenant une clause OUTPUT est utilisée à l'intérieur du corps d'un déclencheur, les alias de table doivent être utilisés pour faire référence aux tables inserted et deleted du déclencheur, afin d'éviter des références de colonne en double avec les tables INSERTED et DELETED associées à OUTPUT.

Si la clause OUTPUT est spécifiée sans mot clé INTO, la cible de l'opération DML ne peut pas comporter de déclencheur activé pour l'action DML en question. Par exemple, si la clause OUTPUT est définie dans une instruction UPDATE, la table cible ne peut pas comporter de déclencheurs UPDATE activés.

Si l'option d'interdiction des résultats des déclencheurssp_configure est définie, une clause OUTPUT sans clause INTO provoque l'échec de l'instruction lors de son appel à partir d'un déclencheur.

Types de données

La clause OUTPUT prend en charge les types de données d'objets volumineux : nvarchar(max), varchar(max), varbinary(max), text, ntext, image et xml. Si vous utilisez la clause .WRITE dans l'instruction UPDATE pour modifier une colonne nvarchar(max), varchar(max) ou varbinary(max), les images complètes avant et après des valeurs sont retournées si elles sont référencées. La fonction TEXTPTR( ) ne peut pas s'afficher comme partie intégrante d'une expression sur une colonne text, ntext ou image de la clause OUTPUT.

Files d'attente

Vous pouvez utiliser OUTPUT dans les applications utilisant les tables comme files d'attente ou garder les ensembles de résultats intermédiaires. En d'autres termes, l'application ajoute ou supprime constamment des lignes de la table. L'exemple suivant utilise la clause OUTPUT dans une instruction DELETE afin de retourner la ligne supprimée à l'application appelante.

USE AdventureWorks;
GO
DELETE TOP(1) dbo.DatabaseLog WITH (READPAST)
OUTPUT deleted.*
WHERE DatabaseLogID = 7;
GO

Cet exemple supprime une ligne d'une table utilisée comme file d'attente et retourne les valeurs supprimées à l'application de traitement en une seule fois. D'autres sémantiques peuvent également être mises en place, notamment l'utilisation d'une table pour implémenter une pile. Cependant, SQL Server ne garantit pas l'ordre de traitement et de retour des lignes par les instructions DML à l'aide de la clause OUTPUT. C'est à l'application d'inclure une clause WHERE adéquate pour obtenir les sémantiques souhaitées ou de comprendre qu'aucun ordre n'est garanti lorsque plusieurs lignes sont qualifiées pour l'opération DML. L'exemple suivant utilise une sous-requête et suppose que le caractère unique est une caractéristique de la colonne DatabaseLogID, afin de mettre en place les sémantiques de classement souhaitées.

USE tempdb
go

CREATE TABLE table1
(
    id INT,
    employee VARCHAR(32)
)
go

INSERT INTO table1 VALUES(1, 'Fred')
INSERT INTO table1 VALUES(2, 'Tom')
INSERT INTO table1 VALUES(3, 'Sally')
INSERT INTO table1 VALUES(4, 'Alice')
GO

DECLARE @MyTableVar TABLE
(
    id INT,
    employee VARCHAR(32)
)

PRINT 'table1, before delete' 
SELECT * FROM table1

DELETE FROM table1
OUTPUT DELETED.* INTO @MyTableVar
WHERE id = 4 OR id = 2

PRINT 'table1, after delete'
SELECT * FROM table1

PRINT '@MyTableVar, after delete'
SELECT * FROM @MyTableVar

DROP TABLE table1

--Results
--table1, before delete
--id          employee
------------- ------------------------------
--1           Fred
--2           Tom
--3           Sally
--4           Alice
--
--table1, after delete
--id          employee
------------- ------------------------------
--1           Fred
--3           Sally
--@MyTableVar, after delete
--id          employee
------------- ------------------------------
--2           Tom
--4           Alice
ms177564.note(fr-fr,SQL.90).gifRemarque :
Utilisez l'indicateur de table READPAST dans les instructions UPDATE et DELETE si votre scénario permet à plusieurs applications d'exécuter une lecture destructive à partir d'une table. Ce cas de figure empêche les problèmes de verrouillage qui peuvent survenir si une autre application est déjà entrain de lire le premier enregistrement dans la table.

Autorisations

Les autorisations SELECT sont obligatoires sur toutes les colonnes extraites par le biais de <dml_select_list> ou utilisées dans <scalar_expression>.

Les autorisations INSERT sont obligatoires sur toutes les tables spécifiées dans <output_table>.

Exemples

A. Utilisation de OUTPUT INTO avec une instruction INSERT simple

L'exemple suivant insère une ligne dans la table ScrapReason et utilise la clause OUTPUT pour retourner les résultats de l'instruction vers la variable de table@MyTableVar. Étant donné que la colonne ScrapReasonID est définie avec une propriété IDENTITY, aucune valeur n'est spécifiée dans l'instruction INSERT pour cette colonne. Cependant, notez que la valeur générée par Moteur de base de données pour cette colonne est retournée dans la clause OUTPUT de la colonne INSERTED.ScrapReasonID.

USE AdventureWorks;
GO
DECLARE @MyTableVar table( ScrapReasonID smallint,
                           Name varchar(50),
                           ModifiedDate datetime);
INSERT Production.ScrapReason
    OUTPUT INSERTED.ScrapReasonID, INSERTED.Name, INSERTED.ModifiedDate
        INTO @MyTableVar
VALUES (N'Operator error', GETDATE());

--Display the result set of the table variable.
SELECT ScrapReasonID, Name, ModifiedDate FROM @MyTableVar;
--Display the result set of the table.
SELECT ScrapReasonID, Name, ModifiedDate 
FROM Production.ScrapReason;
GO

B. Utilisation de OUTPUT avec une instruction DELETE

L'exemple suivant supprime toutes les lignes de la table ShoppingCartItem. La clause OUTPUT DELETED.* spécifie que les résultats de l'instruction DELETE, à savoir toutes les colonnes dans les lignes supprimées, sont retournés vers l'application appelante. L'instruction SELECT suivante vérifie les résultats de l'opération de suppression dans la table ShoppingCartItem.

USE AdventureWorks;
GO
DELETE Sales.ShoppingCartItem
    OUTPUT DELETED.* ;

--Verify all rows in the table have been deleted.
SELECT COUNT(*) AS [Rows in Table] FROM Sales.ShoppingCartItem;
GO

C. Utilisation de OUTPUT INTO avec une instruction UPDATE

L'exemple suivant met à jour la colonne VacationHours à hauteur de 25 % pour 10 premières lignes aléatoires dans la table Employee. La clause OUTPUT retourne la valeur de VacationHours, qui existe avant l'application de l'instruction UPDATE dans la colonne DELETED.VacationHours et la valeur mise à jour dans la colonne INSERTED.VacationHours sur la variable de table@MyTableVar.

Deux instructions SELECT suivent, elle retournent les valeurs dans @MyTableVar et les résultats de la mise à jour dans la table Employee. Notez que les résultats dans la colonne INSERTED.ModifiedDate sont différents des valeurs dans la ModifiedDate colonne de la table Employee. En effet, le déclencheur AFTER UPDATE, qui met à jour la valeur de ModifiedDate à la date actuelle, est défini sur la table Employee. Cependant, les colonnes retournées depuis OUTPUT illustrent les données avant l'activation des déclencheurs.

USE AdventureWorks;
GO
DECLARE @MyTableVar table(
    EmpID int NOT NULL,
    OldVacationHours int,
    NewVacationHours int,
    ModifiedDate datetime);
UPDATE TOP (10) HumanResources.Employee
SET VacationHours = VacationHours * 1.25 
OUTPUT INSERTED.EmployeeID,
       DELETED.VacationHours,
       INSERTED.VacationHours,
       INSERTED.ModifiedDate
INTO @MyTableVar;
--Display the result set of the table variable.
SELECT EmpID, OldVacationHours, NewVacationHours, ModifiedDate
FROM @MyTableVar;
GO
--Display the result set of the table.
--Note that ModifiedDate reflects the value generated by an
--AFTER UPDATE trigger.
SELECT TOP (10) EmployeeID, VacationHours, ModifiedDate
FROM HumanResources.Employee;
GO

D. Utilisation de OUTPUT INTO pour retourner une expression

L'exemple suivant reprend l'exemple C en définissant une expression dans la clause OUTPUT comme étant la différence entre la valeur mise à jour VacationHours et la valeur VacationHours avant sa mise à jour. La valeur de cette expression est retournée à la variable @MyTableVartable dans la colonne VacationHoursDifference.

USE AdventureWorks;
GO
DECLARE @MyTableVar table(
    EmpID int NOT NULL,
    OldVacationHours int,
    NewVacationHours int,
    VacationHoursDifference int,
    ModifiedDate datetime);
UPDATE TOP (10) HumanResources.Employee
SET VacationHours = VacationHours * 1.25 
OUTPUT INSERTED.EmployeeID,
       DELETED.VacationHours,
       INSERTED.VacationHours,
       INSERTED.VacationHours - DELETED.VacationHours,
       INSERTED.ModifiedDate
INTO @MyTableVar;
--Display the result set of the table variable.
SELECT EmpID, OldVacationHours, NewVacationHours, 
    VacationHoursDifference, ModifiedDate
FROM @MyTableVar;
GO
SELECT TOP (10) EmployeeID, VacationHours, ModifiedDate
FROM HumanResources.Employee;
GO

E. Utilisation de OUTPUT INTO avec from_table_name dans une instruction UPDATE

L'exemple suivant met à jour la colonne ScrapReasonID dans la table WorkOrder pour toutes les commandes avec ProductID et ScrapReasonID. La clause OUTPUT INTO retourne les valeurs depuis la table en cours de mise à jour (WorkOrder) ainsi que de la table Product. La table Product est utilisée dans la clause FROM pour spécifier les lignes à mettre à jour. Étant donné que la table WorkOrder a un déclencheur AFTER UPDATE, le mot clé INTO est obligatoire.

USE AdventureWorks;
GO
DECLARE @MyTestVar table (
    OldScrapReasonID int NOT NULL, 
    NewScrapReasonID int NOT NULL, 
    WorkOrderID int NOT NULL,
    ProductID int NOT NULL,
    ProductName nvarchar(50)NOT NULL);
UPDATE Production.WorkOrder
SET ScrapReasonID = 4
OUTPUT DELETED.ScrapReasonID,
       INSERTED.ScrapReasonID, 
       INSERTED.WorkOrderID,
       INSERTED.ProductID,
       p.Name
    INTO @MyTestVar
FROM Production.WorkOrder AS wo
    INNER JOIN Production.Product AS p 
    ON wo.ProductID = p.ProductID 
    AND wo.ScrapReasonID= 16
    AND p.ProductID = 733;
SELECT OldScrapReasonID, NewScrapReasonID, WorkOrderID, 
    ProductID, ProductName 
FROM @MyTestVar;
GO

F. Utilisation de OUTPUT INTO avec from_table_name dans une instruction DELETE

L'exemple suivant supprime les lignes dans la table ProductProductPhoto en fonction des critères de recherche définis dans la clause FROM de l'instruction DELETE. La clause OUTPUT retourne les colonnes de la table en cours de suppression (DELETED.ProductID, DELETED.ProductPhotoID) ainsi que les colonnes de la table Product. Cette table est utilisée dans la clause FROM pour spécifier les lignes à supprimer.

USE AdventureWorks
GO
DECLARE @MyTableVar table (
    ProductID int NOT NULL, 
    ProductName nvarchar(50)NOT NULL,
    ProductModelID int NOT NULL, 
    PhotoID int NOT NULL);

DELETE Production.ProductProductPhoto
OUTPUT DELETED.ProductID,
       p.Name,
       p.ProductModelID,
       DELETED.ProductPhotoID
    INTO @MyTableVar
FROM Production.ProductProductPhoto AS ph
JOIN Production.Product as p 
    ON ph.ProductID = p.ProductID 
    WHERE p.ProductModelID BETWEEN 120 and 130;

--Display the results of the table variable.
SELECT ProductID, ProductName, ProductModelID, PhotoID 
FROM @MyTableVar
ORDER BY ProductModelID;
GO

G. Utilisation de OUTPUT INTO avec un type de données d'objets volumineux

L'exemple suivant met à jour une valeur partielle dans DocumentSummary, une colonne nvarchar(max) dans la table Production.Document, à l'aide de la clause .WRITE. Le terme components est remplacé par le terme features, en spécifiant le terme de remplacement, l'emplacement de départ (décalage) du terme à remplacer dans les données existantes et le nombre de caractères à remplacer (longueur). L'exemple utilise la clause OUTPUT pour retourner les images avant et après de la colonne DocumentSummary à la variable @MyTableVartable. Notez que les images complètes avant et après de la colonne DocumentSummary sont retournées.

USE AdventureWorks;
GO
DECLARE @MyTableVar table (
    DocumentID int NOT NULL,
    SummaryBefore nvarchar(max),
    SummaryAfter nvarchar(max));
UPDATE Production.Document
SET DocumentSummary .WRITE (N'features',28,10)
OUTPUT INSERTED.DocumentID,
       DELETED.DocumentSummary, 
       INSERTED.DocumentSummary 
    INTO @MyTableVar
WHERE DocumentID = 3 ;
SELECT DocumentID, SummaryBefore, SummaryAfter 
FROM @MyTableVar;
GO

H. Utilisation de OUTPUT dans un déclencheur INSTEAD OF

L'exemple suivant utilise la clause OUTPUT dans un déclencheur pour retourner les résultats de son opération. Tout d'abord, une vue est créée sur la table ScrapReason, puis un déclencheur INSTEAD OF INSERT est défini sur la vue qui ne permet qu'à la colonne Name de la table de base d'être modifiée par l'utilisateur. Étant donné que la colonne ScrapReasonID est de type IDENTITY dans la table de base, le déclencheur ignore la valeur fournie par l'utilisateur. Ceci permet à Moteur de base de données de générer automatiquement la bonne valeur. De plus, la valeur fournie par l'utilisateur pour ModifiedDate est ignorée et définie sur la date actuelle. La clause OUTPUT retourne les valeurs insérées dans la table ScrapReason.

USE AdventureWorks;
GO
IF OBJECT_ID('dbo.vw_ScrapReason','V') IS NOT NULL
    DROP VIEW dbo.vw_ScrapReason;
GO
CREATE VIEW dbo.vw_ScrapReason
AS (SELECT ScrapReasonID, Name, ModifiedDate
    FROM Production.ScrapReason);
GO
CREATE TRIGGER dbo.io_ScrapReason 
    ON dbo.vw_ScrapReason
INSTEAD OF INSERT
AS
BEGIN
--ScrapReasonID is not specified in the list of columns to be inserted 
--because it is an IDENTITY column.
    INSERT INTO Production.ScrapReason (Name, ModifiedDate)
        OUTPUT INSERTED.ScrapReasonID, INSERTED.Name, 
               INSERTED.ModifiedDate
    SELECT Name, getdate()
    FROM inserted;
END
GO
INSERT vw_ScrapReason (ScrapReasonID, Name, ModifiedDate)
VALUES (99, N'My scrap reason','20030404');
GO

Voici l'ensemble de résultats généré le 12 avril 2004 ('2004-04-12'). Notez que les colonnes ScrapReasonIDActual et ModifiedDate illustrent les valeurs générées par l'opération du déclencheur plutôt que les valeurs fournies dans l'instruction INSERT.

ScrapReasonID  Name                  ModifiedDate
-------------  ---------------- -----------------------
17             My scrap reason       2004-04-12 16:23:33.050

I. Utilisation de OUTPUT INTO avec les colonnes d'identité et les colonnes calculées

L'exemple suivant crée la table EmployeeSales puis y insère plusieurs lignes à l'aide d'une instruction INSERT avec une instruction SELECT pour extraire les données des tables sources. La table EmployeeSales contient une colonne d'identité (EmployeeID) et une colonne calculée (ProjectedSales). Étant donné que ces valeurs sont générées par le Moteur de base de données SQL Server lors de l'insertion, aucune de ces colonnes ne peut être définie dans @MyTableVar.

USE AdventureWorks ;
GO
IF OBJECT_ID ('dbo.EmployeeSales', 'U') IS NOT NULL
    DROP TABLE dbo.EmployeeSales;
GO
CREATE TABLE dbo.EmployeeSales
( EmployeeID   int IDENTITY (1,5)NOT NULL,
  LastName     nvarchar(20) NOT NULL,
  FirstName    nvarchar(20) NOT NULL,
  CurrentSales money NOT NULL,
  ProjectedSales AS CurrentSales * 1.10 
);
GO
DECLARE @MyTableVar table(
  LastName     nvarchar(20) NOT NULL,
  FirstName    nvarchar(20) NOT NULL,
  CurrentSales money NOT NULL
  );

INSERT INTO dbo.EmployeeSales (LastName, FirstName, CurrentSales)
  OUTPUT INSERTED.LastName, 
         INSERTED.FirstName, 
         INSERTED.CurrentSales
  INTO @MyTableVar
    SELECT c.LastName, c.FirstName, sp.SalesYTD
    FROM HumanResources.Employee AS e
        INNER JOIN Sales.SalesPerson AS sp
        ON e.EmployeeID = sp.SalesPersonID 
        INNER JOIN Person.Contact AS c
        ON e.ContactID = c.ContactID
    WHERE e.EmployeeID LIKE '2%'
    ORDER BY c.LastName, c.FirstName;

SELECT LastName, FirstName, CurrentSales
FROM @MyTableVar;
GO
SELECT EmployeeID, LastName, FirstName, CurrentSales, ProjectedSales
FROM dbo.EmployeeSales;
GO

J. Utilisation de OUTPUT et OUTPUT INTO dans une instruction unique

L'exemple suivant supprime les lignes dans la table ProductProductPhoto en fonction des critères de recherche définis dans la clause FROM de l'instruction DELETE. La clause OUTPUT INTO retourne les colonnes de la table en cours de suppression (DELETED.ProductID, DELETED.ProductPhotoID) ainsi que les colonnes de la table Product vers la variable de table@MyTableVar. La table Product est utilisée dans la clause FROM pour spécifier les lignes à supprimer. La clause OUTPUT retourne à l'application appelante DELETED.ProductID, les colonnes DELETED.ProductPhotoID, la date et l'heure de suppression de la ligne de la table ProductProductPhoto.

USE AdventureWorks
GO
DECLARE @MyTableVar table (
    ProductID int NOT NULL, 
    ProductName nvarchar(50)NOT NULL,
    ProductModelID int NOT NULL, 
    PhotoID int NOT NULL);
DELETE Production.ProductProductPhoto
OUTPUT DELETED.ProductID,
       p.Name,
       p.ProductModelID,
       DELETED.ProductPhotoID
    INTO @MyTableVar
OUTPUT DELETED.ProductID, DELETED.ProductPhotoID, GETDATE() AS DeletedDate 
FROM Production.ProductProductPhoto AS ph
JOIN Production.Product as p 
    ON ph.ProductID = p.ProductID 
WHERE p.ProductID BETWEEN 800 and 810;

--Display the results of the table variable.
SELECT ProductID, ProductName, PhotoID, ProductModelID 
FROM @MyTableVar;
GO

Voir aussi

Référence

DELETE (Transact-SQL)
INSERT (Transact-SQL)
UPDATE (Transact-SQL)
table (Transact-SQL)
CREATE TRIGGER (Transact-SQL)
sp_configure (Transact-SQL)

Aide et Informations

Assistance sur SQL Server 2005

Historique des modifications

Version Historique

12 décembre 2006

Contenu modifié :
  • Suppression du contenu inexact sur l'utilisation des sous-requêtes dans scalar_expression. Pour éviter des résultats de ligne incohérents, les sous-requêtes ne sont plus autorisées dans un clause OUTPUT.