Bases de données

S’applique à : ouiSQL Server (toutes les versions prises en charge) OuiAzure SQL Database

Dans SQL Server , une base de données est constituée d'une collection de tables qui renferment un ensemble spécifique de données structurées. Une table se compose de lignes, également appelées enregistrements ou tuples, et de colonnes, également appelées attributs. Chaque colonne d'une table est conçue pour stocker un certain type d'informations, par exemple, des données, des noms, des valeurs monétaires ou des nombres.

Informations générales sur les bases de données

Une ou plusieurs instances de SQL Server peuvent être installées sur un ordinateur. Chaque instance de SQL Server peut contenir une ou plusieurs bases de données. Dans une base de données, il existe un ou plusieurs groupes d'appropriation d'objets appelés schémas. Chaque schéma contient divers objets de base de données tels que des tables, des vues et des procédures stockées. Certains objets, tels que les certificats et les clés asymétriques, sont présents dans une base de données, mais pas dans un schéma. Pour plus d’informations sur la création de tables, consultez Tables.

Les bases de données SQL Server sont stockées dans des fichiers du système de fichiers. Les fichiers peuvent être regroupés en groupes de fichiers. Pour plus d’informations sur les fichiers et groupes de fichiers, consultez Groupes de fichiers et fichiers de base de données.

Lorsque les utilisateurs accèdent à une instance de SQL Server , ils sont identifiés comme connexion. Lorsque les utilisateurs accèdent à une base de données, ils sont identifiés comme utilisateur de base de données. Un utilisateur de base de données peut être basé sur une connexion. Si les bases de données autonomes sont activées, il est possible de créer un utilisateur de base de données qui n'est pas basé sur une connexion. Pour plus d’informations sur les utilisateurs, consultez CREATE USER (Transact-SQL).

Un utilisateur qui a accès à une base de données peut recevoir l'autorisation d'accéder aux objets de la base de données. Même si les autorisations peuvent être accordées aux utilisateurs de façon individuelle, nous vous recommandons de créer des rôles de base de données, d'ajouter les utilisateurs de la base de données aux rôles, puis d'accorder l'autorisation d'accès aux rôles. L'octroi d'autorisations à des rôles plutôt qu'aux utilisateurs contribue à garantir que les autorisations restent cohérentes et compréhensibles à mesure que le nombre d'utilisateurs augmente et évolue. Pour plus d’informations sur les autorisations des rôles, consultez CREATE ROLE (Transact-SQL) et Principaux (moteur de base de données).

Utilisation des bases de données

La plupart des personnes qui utilisent des bases de données emploient l'outil SQL Server Management Studio . L'outil Management Studio comporte une interface utilisateur graphique permettant de créer des bases de données et les objets à y inclure. Management Studio fournit également un éditeur de requête permettant de rédiger des instructions Transact-SQL pour interagir avec les bases de données. Management Studio peut être installé à partir du disque d'installation de SQL Server, ou téléchargé à partir de MSDN. Pour plus d’informations sur l’outil SQL Server Management Studio, consultez la page SQL Server Management Studio (SSMS).

Dans cette section

Index

Views

Procédures stockées (moteur de base de données )