Utiliser les tables inserted et deleted

S’applique à : ouiSQL Server (toutes les versions prises en charge) OuiAzure SQL Database

Les instructions de déclenchement DML utilisent deux tables spéciales : la table deleted et la table inserted. SQL Server crée et gère automatiquement ces tables. Ces tables temporaires résidant en mémoire servent à tester les effets de certaines modifications de données et à définir des conditions pour les actions de déclencheur DML. Vous ne pouvez pas modifier directement les données contenues dans les tables ou effectuer des opérations DDL (Data Definition Language) sur les tables, telles que CREATE INDEX.

Dans les déclencheurs DML, les tables inserted et deleted sont principalement utilisées pour exécuter les opérations suivantes :

  • étendre l'intégrité référentielle entre les tables ;

  • insérer ou mettre à jour des données dans des tables de base sous-jacentes d'une vue ;

  • déceler la présence d'erreurs et prendre les mesures nécessaires ;

  • détecter la différence entre l'état d'une table avant et après une modification des données, et prendre les mesures nécessaires en fonction de cette différence.

La table deleted stocke des copies des lignes affectées par les instructions DELETE et UPDATE. Pendant l'exécution d'une instruction DELETE ou UPDATE, certaines lignes sont supprimées de la table du déclencheur et déplacées vers la table deleted. La table du déclencheur est la table sur laquelle le déclencheur DML s’exécute. La table deleted et la table du déclencheur n'ont habituellement pas de ligne en commun.

La table inserted stocke des copies des lignes affectées par les instructions INSERT et UPDATE. Pendant une transaction d'insertion ou de mise à jour, de nouvelles lignes sont ajoutées dans la table inserted et dans la table du déclencheur. Les lignes de la table inserted sont des copies des lignes créées dans la table du déclencheur.

D'un point de vue théorique, une transaction de mise à jour est une opération de suppression suivie d'une opération d'insertion ; les anciennes lignes sont d'abord copiées dans la table deleted, et les nouvelles lignes sont ensuite copiées dans la table du déclencheur et dans la table inserted.

Pour définir les conditions du déclencheur, utilisez les tables inserted et deleted de façon appropriée, en fonction de l'action qui a activé le déclencheur. Bien que vous puissiez, sans provoquer d'erreur, référencer la table deleted pendant le test d'une insertion (INSERT) ou la table inserted pendant le test d'une suppression (DELETE), ces tables de test du déclencheur ne contiendront alors aucune ligne.

Notes

Si les actions du déclencheur dépendent du nombre de lignes affectées par une modification de données, utilisez les tests (comme l’examen de @@ROWCOUNT) pour les modifications de données multilignes (une instruction INSERT, DELETE ou UPDATE basée sur une instruction SELECT), puis effectuez les opérations appropriées. Pour plus d’informations, consultez Créer de déclencheurs DML pour gérer plusieurs lignes de données.

SQL Server n’autorise pas les références aux colonnes de type text, ntext ou image dans les tables inserted et deleted pour les déclencheurs AFTER. Cependant, ces types de données sont inclus à des fins de compatibilité ascendante uniquement. Pour le stockage des données volumineuses, il est préférable d’utiliser les types de données varchar(max) , nvarchar(max) et varbinary(max) . Les déclencheurs AFTER et INSTEAD OF prennent en charge les données varchar(max) , nvarchar(max) et varbinary(max) dans les tables inserted et deleted. Pour plus d’informations, consultez CREATE TRIGGER (Transact-SQL).

Exemple de l'utilisation de la table insérée dans un déclencheur pour imposer des règles d'entreprise

Les contraintes CHECK pouvant référencer uniquement les colonnes sur lesquelles des contraintes de niveau table ou colonne sont définies, toutes les contraintes entre tables (dans ce cas, des règles de gestion) doivent être définies sous la forme de déclencheurs.

L'exemple suivant crée un déclencheur DML. Ce déclencheur vérifie que les informations de conditions de crédit du fournisseur sont correctes lors d'une tentative d'insertion d'un nouveau bon de commande dans la table PurchaseOrderHeader . Pour obtenir les informations de conditions de crédit du fournisseur correspondant à la commande qui vient d'être insérée, la table Vendor doit être référencée et jointe à la table inserted. Si les conditions de crédit sont trop faibles, un message s'affiche et l'insertion n'a pas lieu.

USE AdventureWorks2012;
GO
IF OBJECT_ID ('Purchasing.LowCredit','TR') IS NOT NULL
   DROP TRIGGER Purchasing.LowCredit;
GO
-- This trigger prevents a row from being inserted in the Purchasing.PurchaseOrderHeader table
-- when the credit rating of the specified vendor is set to 5 (below average).

CREATE TRIGGER Purchasing.LowCredit ON Purchasing.PurchaseOrderHeader
AFTER INSERT
AS
IF EXISTS (SELECT *
           FROM Purchasing.PurchaseOrderHeader p 
           JOIN inserted AS i 
           ON p.PurchaseOrderID = i.PurchaseOrderID 
           JOIN Purchasing.Vendor AS v 
           ON v.BusinessEntityID = p.VendorID
           WHERE v.CreditRating = 5
          )
BEGIN
RAISERROR ('A vendor''s credit rating is too low to accept new
purchase orders.', 16, 1);
ROLLBACK TRANSACTION;
RETURN 
END;
GO

-- This statement attempts to insert a row into the PurchaseOrderHeader table
-- for a vendor that has a below average credit rating.
-- The AFTER INSERT trigger is fired and the INSERT transaction is rolled back.

INSERT INTO Purchasing.PurchaseOrderHeader (RevisionNumber, Status, EmployeeID,
VendorID, ShipMethodID, OrderDate, ShipDate, SubTotal, TaxAmt, Freight)
VALUES (
2
,3
,261	
,1652	
,4	
,GETDATE()
,GETDATE()
,44594.55	
,3567.564	
,1114.8638 );
GO

Utilisation des tables inserted et deleted dans les déclencheurs INSTEAD OF

Les tables inserted et deleted passées aux déclencheurs INSTEAD OF définis sur des tables suivent les mêmes règles que les tables inserted et deleted passées aux déclencheurs AFTER. Le format des tables inserted et deleted est le même que celui de la table sur laquelle est défini le déclencheur INSTEAD OF. Chaque colonne des tables inserted et deleted est directement mappée à une colonne de la table de base.

Qu'une table possède ou non un déclencheur INSTEAD OF, les règles suivantes qui régissent la fourniture de valeurs pour les colonnes par une instruction INSERT ou UPDATE faisant référence à la table sont les mêmes :

  • Aucune valeur ne peut être spécifiée pour une colonne calculée ou de type de données timestamp .

  • Aucune valeur ne peut être spécifiée pour les colonnes possédant une propriété IDENTITY, à moins que IDENTITY_INSERT ait la valeur ON pour cette table, auquel cas les instructions INSERT doivent fournir une valeur.

  • Les instructions INSERT doivent fournir des valeurs pour toutes les colonnes NOT NULL pour lesquelles aucune contrainte DEFAULT n'est définie.

  • Les valeurs sont facultatives pour toute colonne acceptant des valeurs NULL ou toute colonne NOT NULL avec valeur par défaut (DEFAULT), sous réserve qu'il ne s'agisse pas d'une colonne calculée, identité ou timestamp .

Lorsqu'une instruction INSERT, UPDATE ou DELETE fait référence à une vue possédant un déclencheur INSTEAD OF, le Moteur de base de données appelle le déclencheur au lieu d'effectuer une opération directe sur une table. Le déclencheur doit utiliser les informations présentées dans les tables inserted et deleted pour élaborer toute instruction nécessaire à l'implémentation de l'action requise dans les tables de base, même si le format des informations contenues dans les tables inserted et deleted conçues pour la vue diffère de celui des données stockées dans les tables de base.

Le format des tables inserted et deleted passées à un déclencheur INSTEAD OF défini sur une vue correspond à la liste de sélection de l'instruction SELECT définie pour la vue. Par exemple :

USE AdventureWorks2012;  
GO  
CREATE VIEW dbo.EmployeeNames (BusinessEntityID, LName, FName)  
AS  
SELECT e.BusinessEntityID, p.LastName, p.FirstName  
FROM HumanResources.Employee AS e   
JOIN Person.Person AS p  
ON e.BusinessEntityID = p.BusinessEntityID;  

Le jeu de résultats pour cette vue possède trois colonnes : une colonne int et deux colonnes nvarchar . Les tables inserted et deleted passées à un déclencheur INSTEAD OF défini sur la vue ont également une colonne int nommée BusinessEntityID, une colonne nvarchar nommée LNameet une colonne nvarchar nommée FName.

La liste de sélection d'une vue peut également contenir des expressions qui n'établissent pas de mappage direct à une colonne de table de base unique. Certaines expressions de vue, telles que l'invocation d'une constante ou d'une fonction, peuvent ne pas référencer de colonne et être ignorées. Les expressions complexes peuvent référencer plusieurs colonnes, mais les tables inserted et deleted ne détiennent qu'une seule valeur pour chaque ligne insérée. Les mêmes considérations s'appliquent aux expressions simples d'une vue si elles font référence à une colonne calculée à laquelle est associée une expression complexe. Un déclencheur INSTEAD OF défini sur la vue doit gérer ces types d'expressions.