DBCC FLUSHAUTHCACHE (Transact-SQL)DBCC FLUSHAUTHCACHE (Transact-SQL)

CETTE RUBRIQUE S’APPLIQUE À : nonSQL Server ouiAzure SQL Database nonAzure SQL Data Warehouse nonParallel Data WarehouseTHIS TOPIC APPLIES TO: noSQL Server yesAzure SQL DatabasenoAzure SQL Data Warehouse noParallel Data Warehouse

Vide le cache d’authentification de la base de données contenant des informations sur les connexions et les règles de pare-feu, pour la base de données utilisateur actuelle dans Base de données SQLSQL Database.Empties the database authentication cache containing information about logins and firewall rules, for the current user database in Base de données SQLSQL Database. Cette instruction ne s’applique pas à la base de données master logique, car la base de données master contient le stockage physique pour les informations sur les connexions et les règles de pare-feu.This statement does not apply to the logical master database, because the master database contains the physical storage for the information about logins and firewall rules. L’utilisateur qui exécute l’instruction et les autres utilisateurs actuellement connectés restent connectés.The user executing the statement and other currently connected users remain connected. (DBCC FLUSHAUTHCACHE n’est pas pris en charge pour SQL Data WarehouseSQL Data Warehouse.)(DBCC FLUSHAUTHCACHE is not currently supported for SQL Data WarehouseSQL Data Warehouse.)

Icône de lien de rubrique Conventions de la syntaxe Transact-SQLTopic link icon Transact-SQL Syntax Conventions

SyntaxeSyntax

DBCC FLUSHAUTHCACHE [ ; ]  

ArgumentsArguments

Aucun.None.

Notes Remarks

Le cache d’authentification effectue une copie des connexions et des règles de pare-feu de serveur qui sont stockées dans la base de données master et les place en mémoire dans la base de données utilisateur.The authentication cache makes a copy of logins and server firewall rules that are stored in master and places them in memory in the user database. Comme les informations sur les utilisateurs de la base de données à relation contenant-contenu sont déjà stockées dans la base de données utilisateur, ces utilisateurs ne font pas partie du cache d’authentification.Since information about contained database users are already stored in the user database, contained database users are not part of the authentication cache. Des connexions actives en permanence à Base de données SQLSQL Database nécessitent une réautorisation (effectuée par le Moteur de base de donnéesDatabase Engine) au moins toutes les 10 heures.Continuously active connections to Base de données SQLSQL Database require reauthorization (performed by the Moteur de base de donnéesDatabase Engine) at least every 10 hours. Le Moteur de base de donnéesDatabase Engine tente une réautorisation en utilisant le mot de passe envoyé à l’origine et aucune entrée utilisateur n’est nécessaire.The Moteur de base de donnéesDatabase Engine attempts reauthorization using the originally submitted password and no user input is required. Pour des raisons de performances, quand un mot de passe est réinitialisé dans Base de données SQLSQL Database, la connexion n’est pas authentifiée de nouveau, même si elle est réinitialisée suite à un regroupement de connexions.For performance reasons, when a password is reset in Base de données SQLSQL Database, the connection will not be re-authenticated, even if the connection is reset due to connection pooling. Cela est différent du comportement de SQL ServerSQL Server en local.This is different from the behavior of on-premises SQL ServerSQL Server. Si le mot de passe a été modifié depuis que la connexion a été initialement autorisée, la connexion doit être interrompue et une nouvelle connexion établie à l’aide du nouveau mot de passe.If the password has been changed since the connection was initially authorized, the connection must be terminated and a new connection made using the new password. Un utilisateur avec l’autorisation KILL DATABASE CONNECTION peut mettre fin explicitement à une connexion à Base de données SQLSQL Database à l’aide de la commande KILL (Transact-SQL).A user with the KILL DATABASE CONNECTION permission can explicitly terminate a connection to Base de données SQLSQL Database by using the KILL (Transact-SQL) command.

AutorisationsPermissions

Nécessite le compte administrateur Base de données SQLSQL Database.Requires the Base de données SQLSQL Database admin account.

ExempleExample

L’instruction suivante efface le cache d’authentification pour la base de données actuelle.The following statement clears the authentication cache for the current database.

DBCC FLUSHAUTHCACHE;  

Voir aussiSee Also

DBCC (Transact-SQL)DBCC (Transact-SQL)