Utilitaire bcp

S’applique à : ouiSQL Server (toutes les versions prises en charge) OuiAzure SQL Database OuiAzure SQL Managed Instance ouiAzure Synapse Analytics OuiParallel Data Warehouse

Pour utiliser bcp sur Linux, consultez Installer sqlcmd et bcp sur Linux.

Pour plus d’informations sur l’utilisation de bcp avec Azure Synapse Analytics, consultez Charger des données avec bcp.

L’utilitaire b ulk c opy p rogram (bcp) copie en bloc des données entre une instance de Microsoft SQL Server et un fichier de données dans un format spécifié par l’utilisateur. L’utilitaire bcp permet d’importer un grand nombre de nouvelles lignes dans des tables SQL Server ou d’exporter des données de tables dans des fichiers de données. Sauf lorsqu’il est utilisé avec l’option queryout , l’utilitaire ne nécessite aucune connaissance de Transact-SQL. Pour importer des données dans une table, vous devez utiliser un fichier de format créé pour cette table ou comprendre la structure de la table et les types de données valides pour ses colonnes.

Icône de lien vers une rubrique Pour plus d’informations sur les conventions de syntaxe utilisées pour bcp, consultez Conventions de la syntaxe Transact-SQL (Transact-SQL).

Notes

Si vous utilisez bcp pour sauvegarder vos données, créez un fichier de format pour enregistrer le format de données. Les fichiers de données bcp n’incluent pas de schéma ni d’informations de format, ce qui fait que si une table ou une vue est supprimée et si vous n’avez pas de fichier de format, il se peut que vous ne soyez pas en mesure d’importer les données.

Télécharger la dernière version de l’utilitaire bcp

Télécharger bcp pour x64 Télécharger les utilitaires de ligne de commande Microsoft 15 pour SQL Server (x64)
Télécharger bcp pour x86 Télécharger les utilitaires de ligne de commande Microsoft 15 pour SQL Server (x86)

Les outils en ligne de commande sont en disponibilité générale (GA), mais ils sont publiés avec le package d’installation de SQL Server 2019 (15.x).

Informations sur la version

Numéro de version : 15.0.2
Numéro de build : 15.0.2000.5
Date de publication : 11 septembre 2020

La nouvelle version de SQLCMD prend en charge l’authentification Azure AD, y compris la prise en charge de MFA (Multi-Factor Authentication) pour les fonctionnalités SQL Database, Azure Synapse Analytics et Always Encrypted. Le nouveau BCP prend en charge l’authentification Azure AD, notamment la prise en charge de MFA pour SQL Database et Azure Synapse Analytics.

Configuration requise

Windows 10, Windows 7, Windows 8, Windows 8.1, Windows Server 2008, Windows Server 2008 R2, Windows Server 2008 R2 SP1, Windows Server 2012, Windows Server 2012 R2, Windows Server 2016, Windows Server 2019, Windows Server 2022

Ce composant nécessite Windows Installer 4.5 et Microsoft ODBC Driver 17 for SQL Server.

Pour vérifier la version de BCP, exécutez la commande bcp /v et vérifiez que 15.0.2000.5 ou une version ultérieure est utilisée.

Syntaxe
bcp [database_name.] schema.{table_name | view_name | "query"}
    {in data_file | out data_file | queryout data_file | format nul}
                                                                                                         
    [-a packet_size]
    [-b batch_size]
    [-c]
    [-C { ACP | OEM | RAW | code_page } ]
    [-d database_name]
    [-D]
    [-e err_file]
    [-E]
    [-f format_file]
    [-F first_row]
    [-G Azure Active Directory Authentication]
    [-h"hint [,...n]"]
    [-i input_file]
    [-k]
    [-K application_intent]
    [-l login_timeout]
    [-L last_row]
    [-m max_errors]
    [-n]
    [-N]
    [-o output_file]
    [-P password]
    [-q]
    [-r row_term]
    [-R]
    [-S [server_name[\instance_name]]
    [-t field_term]
    [-T]
    [-U login_id]
    [-v]
    [-V (80 | 90 | 100 | 110 | 120 | 130 ) ]
    [-w]
    [-x]

Arguments

data_file
Chemin d'accès complet du fichier de données. Lors de l'importation en bloc de données vers SQL Server, le fichier de données contient les données à copier dans la table ou vue spécifiée. Lors de l'exportation en bloc de données à partir de SQL Server, le fichier de données contient les données provenant de la table ou vue. Le chemin d'accès peut compter entre 1 et 255 caractères. Le fichier de données peut contenir jusqu’à 2^63 - 1 lignes.

database_name
Nom de la base de données qui contient la table ou la vue spécifiée. Sans autre indication, il s'agit de la base de données par défaut de l'utilisateur.

Vous pouvez aussi spécifier explicitement le nom de la base de données avec -d.

dans data_file | hors data_file | queryout data_file | format nul
Direction de la copie en bloc :

  • in copie à partir d’un fichier dans une table ou une vue de la base de données.

  • out copie dans un fichier à partir d’une table ou d’une vue de la base de données. Si vous spécifiez un fichier existant, il est remplacé. Lors de l’extraction des données, l’utilitaire bcp représente une chaîne vide comme une chaîne Null, et une chaîne Null comme une chaîne vide.

  • queryout copie à partir d’une requête et doit être spécifié uniquement lors d’une copie de données en bloc à partir d’une requête.

  • format crée un fichier de format basé sur l’option spécifiée ( -n, -c, -w ou -N) et les délimiteurs de table ou de vue. Lors de la copie en bloc de données, la commande bcp peut faire référence à un fichier de format, ce qui évite d’avoir à ressaisir les informations de format de manière interactive. L’option format nécessite l’option -f ; la création d’un fichier de format XML nécessite aussi l’option -x . Pour plus d’informations, consultez Créer un fichier de format (SQL Server). Vous devez spécifier nul comme valeur (format nul).

owner
Nom du propriétaire de la table ou de la vue. owner est facultatif si l'utilisateur qui effectue l'opération est le propriétaire de la table ou de la vue. Si la valeur de owner n’est pas spécifiée et si l’utilisateur effectuant l’opération ne possède pas la table ou la vue spécifiée, SQL Server retourne un message d’erreur et l’opération est annulée.

" query " est une requête Transact-SQL qui retourne un jeu de résultats. Si la requête retourne plusieurs jeux de résultats, seul le premier jeu de résultats est copié dans le fichier de données ; les jeux de résultats suivants sont ignorés. Placez le nom de la requête entre guillemets doubles et tout élément imbriqué dans la requête entre guillemets simples. queryout doit également être spécifié uniquement lors d’une copie de données en bloc à partir d’une requête.

La requête peut référencer une procédure stockée du moment que toutes les tables référencées dans la procédure stockée existent préalablement à l'exécution de l'instruction bcp. Par exemple, si la procédure stockée génère une table temp, l’instruction bcp échoue parce que la table temp est uniquement disponible au moment de l’exécution du programme et pas au moment de l’exécution de l’instruction. Dans ce cas, envisagez d’insérer les résultats de la procédure stockée dans une table, puis d’utiliser bcp pour copier les données de la table dans un fichier de données.

table_name
Nom de la table de destination lors de l’importation de données dans SQL Server (in) ou nom de la table source lors de l’exportation de données à partir de SQL Server (out).

view_name
Nom de la vue de destination lors de la copie de données vers SQL Server (in) ou nom de la vue source lors de la copie de données à partir de SQL Server (out). Seules les vues dont toutes les colonnes référencent la même table peuvent être utilisées comme vues de destination. Pour plus d’informations sur les restrictions relatives à la copie des données dans les vues, consultez INSERT (Transact-SQL).

-a packet_size
Spécifie le nombre d’octets, par paquet réseau, envoyés depuis/vers le serveur. Vous pouvez définir une option de configuration du serveur au moyen de SQL Server Management Studio (ou de la procédure stockée système sp_configure ). Toutefois, la configuration du serveur peut être modifiée individuellement à l'aide de cette option. packet_size peut être compris entre 4 096 octets et 65 535 octets. Sa valeur par défaut est 4 096.

L'augmentation de la taille des paquets peut améliorer les performances des opérations de copie en bloc. S'il est demandé une taille de paquet plus importante alors que cela n'est pas possible, la valeur par défaut est utilisée. Les statistiques de performance générées par bcp indiquent la taille de paquet utilisée.

-b batch_size
Nombre de lignes par lot de données importées. Chaque lot est importé et consigné dans un journal comme transaction distincte important le lot complet avant d'être validée. Par défaut, toutes les lignes du fichier de données sont importées comme un lot. Pour distribuer les lignes entre les différents lots, spécifiez une valeur de batch_size inférieure au nombre de lignes du fichier de données. Si la transaction d'un lot échoue, seules les insertions du lot actif sont restaurées. Les lots dont l'importation a été effectuée par des transactions validées ne sont pas affectés par une défaillance ultérieure.

N’utilisez pas cette option avec l’option -h " ROWS_PER_BATCH = bb " .

-c
Effectue l'opération en utilisant un type de données caractères. Cette option n’affiche aucune invite pour aucun champ, mais utilise le type de données char comme type de stockage, n’ajoute pas de préfixe et emploie \t (tabulation) comme séparateur de champ et \r\n (nouvelle ligne) comme indicateur de fin de ligne. -c n’est pas compatible avec -w.

Pour plus d’informations, consultez Utiliser le format caractère pour importer ou exporter des données (SQL Server).

-C { ACP | OEM | RAW | code_page }
Indique la page de codes des données dans le fichier. L’utilisation de code_page n’est justifiée que si les données contiennent des colonnes de type char, varchar ou text dont les valeurs de caractères sont supérieures à 127 ou inférieures à 32.

Notes

Nous recommandons de spécifier un nom de classement pour chaque colonne dans un fichier de format, sauf lorsque vous souhaitez que l’option 65001 soit prioritaire sur la spécification de page de codes/classement

Valeur de la page de codes Description
ACP ANSI/Microsoft Windows (ISO 1252).
OEM Page de codes par défaut du client. Il s’agit de la page de codes par défaut qui est utilisée si -C n’est pas spécifié.
RAW Aucune conversion d'une page de codes vers une autre n'a lieu. Il s'agit de l'option la plus rapide car aucune conversion n'a lieu.
code_page Numéro spécifique de la page de codes, par exemple 850.

Les versions antérieures à la version 13 (SQL Server 2016 (13.x)) ne prennent pas en charge la page de codes 65001 (encodage UTF-8). La version 13 et les versions ultérieures peuvent importer l’encodage UTF-8 pour les versions antérieures de SQL Server.

-d database_name
Spécifie la base de données à laquelle se connecter. Par défaut, bcp.exe se connecte à la base de données par défaut de l'utilisateur. Si -d database_name et un nom en trois parties (database_name.schema.table, passé comme premier paramètre à bcp.exe) sont spécifiés, une erreur se produit, car vous ne pouvez pas spécifier deux fois le nom de la base de données. Si database_name commence par un trait d’union (-) ou une barre oblique (/), n’ajoutez pas d’espace entre -d et le nom de la base de données.

-D
Fait en sorte que la valeur passée à l’option bcp -S soit interprétée comme un nom de source de données (DSN). Un nom de source de données peut être utilisé pour incorporer des options de pilote afin de simplifier les lignes de commande, appliquer des options de pilote qui ne sont pas accessibles autrement à partir de la ligne de commande (telles que MultiSubnetFailover), ou pour aider à protéger les informations d’identification sensibles contre la détection en tant qu’arguments de ligne de commande. Pour plus d’informations, consultez Prise en charge du nom de source de données dans sqlcmd et bcp dans Connexion avec sqlcmd.

-e err_file
Spécifie le chemin complet d’un fichier d’erreur utilisé pour stocker les lignes que l’utilitaire bcp ne peut pas transférer du fichier vers la base de données. Les messages d’erreur de la commande bcp sont transmis à la station de travail de l’utilisateur. Si cette option est omise, aucun fichier d'erreur n'est créé.

Si err_file commence par un trait d’union (-) ou une barre oblique (/), n’incluez pas d’espace entre -e et la valeur err_file .

-E

Indique que la ou les valeurs d'identité figurant dans le fichier de données importé doivent être utilisées dans la colonne d'identité. Si -E n’est pas spécifié, les valeurs d’identité de cette colonne figurant dans le fichier de données importé ne sont pas prises en compte et SQL Server attribue automatiquement des valeurs uniques, basées sur la valeur initiale et sur un incrément spécifié durant la création de la table. Pour plus d’informations, consultez DBCC CHECKIDENT.

Si le fichier de données ne contient pas de valeurs pour la colonne d'identité de la table ou de la vue, utilisez un fichier de format pour spécifier que la colonne d'identité ne doit pas être prise en compte lors de l'importation des données ; auquel cas SQL Server attribue automatiquement des valeurs uniques à la colonne.

L’option -E n’exige aucune autorisation spéciale. Pour plus d’informations, consultez la sectionNotes, plus loin dans cette rubrique.

-f format_file
Spécifie le chemin complet au fichier de format. La signification de cette option dépend de l'environnement d'utilisation :

  • Si -f est utilisé avec l’option format , le fichier de format spécifié ( format_file ) est créé pour la table ou la vue spécifiée. Pour créer un fichier de format XML, spécifiez également l’option -x . Pour plus d’informations, consultez Créer un fichier de format (SQL Server).

  • Utilisé avec l’option in ou out , -f nécessite un fichier de format existant.

    Notes

    L’utilisation d’un fichier de format avec l’option in ou out est facultative. En l’absence de l’option -f , si -n, -c, -w ou -N n’est pas spécifiée, la commande vous invite à fournir des informations de format et vous permet d’enregistrer vos réponses dans un fichier de format (dont le nom de fichier par défaut est Bcp.fmt).

Si format_file commence par un trait d’union (-) ou une barre oblique (/), n’incluez pas d’espace entre -f et la valeur format_file .

-F first_row
Spécifie le numéro de la première ligne à exporter à partir d’une table ou à importer à partir d’un fichier de données. Ce paramètre nécessite une valeur supérieure à (>) 0 mais inférieure (<) ou égale au (=) nombre total de lignes. En l'absence de ce paramètre, la valeur par défaut est la première ligne du fichier.

first_row peut être un entier positif avec une valeur maximale de 2^63-1. -F first_row est basé sur 1.

-G

Ce commutateur est utilisé par le client durant la connexion à Azure SQL Database ou à Azure Synapse Analytics pour faire en sorte que l’utilisateur soit authentifié à l’aide de l’authentification Azure Active Directory. Le commutateur -G nécessite la version 14.0.3008.27 ou ultérieure. Pour déterminer votre version, exécutez bcp -v. Pour plus d’informations, consultez Utiliser l’authentification Azure Active Directory pour l’authentification auprès de SQL Database ou Azure Synapse Analytics.

Important

L’option -G s’applique uniquement à Azure SQL Database et à Azure Synapse Analytics. L’authentification interactive AAD n’est actuellement prise en charge ni sur Linux ni sur macOS. L’authentification intégrée AAD requiert Microsoft ODBC Driver 17 pour SQL Server version 17.6.1 ou ultérieure et un environnement Kerberos correctement configuré.

Conseil

Pour vérifier si votre version de BCP comprend la prise en charge de type d’authentification Azure Active Directory (AAD), tapez BCP-- (BCP <space><dash><dash>) et vérifiez que -G apparait dans la liste des arguments disponibles.

  • Nom d’utilisateur et mot de passe Azure Active Directory :

    Lorsque vous souhaitez utiliser un nom d’utilisateur Azure Active Directory et le mot de passe, vous pouvez fournir l’option - G et utiliser également le nom d’utilisateur et le mot de passe en fournissant les options -U et -P .

    L’exemple suivant exporte des données à l’aide du nom d’utilisateur et du mot de passe Azure AD, où user et password sont des informations d’identification AAD. L’exemple exporte la table bcptest de la base de données testdb à partir d’Azure Server aadserver.database.windows.net et stocke les données dans le fichier c:\last\data1.dat :

    bcp bcptest out "c:\last\data1.dat" -c -t -S aadserver.database.windows.net -d testdb -G -U alice@aadtest.onmicrosoft.com -P xxxxx
    

    L’exemple suivant importe des données à l’aide du nom d’utilisateur et du mot de passe Azure AD, où user et password sont des informations d’identification AAD. L’exemple importe des données à partir du fichier c:\last\data1.dat dans la table bcptest pour la base de données testdb sur le serveur Azure aadserver.database.windows.net à l’aide du nom d’utilisateur et du mot de passe Azure AD :

    bcp bcptest in "c:\last\data1.dat" -c -t -S aadserver.database.windows.net -d testdb -G -U alice@aadtest.onmicrosoft.com -P xxxxx
    
  • Intégrée à Azure Active Directory

    Pour l’authentification intégrée à Azure Active Directory, spécifiez l’option -G sans nom d’utilisateur ni mot de passe. Cette configuration suppose que le compte d’utilisateur Windows actuel (le compte sous lequel s’exécute la commande bcp) est fédéré avec Azure AD :

    L’exemple suivant exporte des données à l’aide d’un compte intégré à Azure AD. L’exemple exporte la table bcptest de la base de données testdb avec Azure AD Integrated à partir d’Azure Server aadserver.database.windows.net et stocke les données dans le fichier c:\last\data2.dat :

    bcp bcptest out "c:\last\data2.dat" -S aadserver.database.windows.net -d testdb -G -c -t
    

    L’exemple suivant importe des données à l’aide de l’authentification Azure AD Integrated. L’exemple importe des données à partir du fichier c:\last\data2.txt dans la table bcptest pour la base de données testdb sur le serveur Azure aadserver.database.windows.net à l’aide de l’authentification Azure AD Integrated :

    bcp bcptest in "c:\last\data2.dat" -S aadserver.database.windows.net -d testdb -G -c -t
    
  • Azure Active Directory Interactive

    L’authentification interactive Azure AD pour Azure SQL Database et Azure Synapse Analytics vous permet d’utiliser une méthode interactive qui prend en charge l’authentification multifacteur. Pour plus d’informations, consultez Authentification interactive Active Directory.

    L’authentification Azure AD interactive requiert bcp version 15.0.1000.34 ou version ultérieure, ainsi que ODBC version 17.2 ou ultérieure.

    Pour activer l’authentification interactive, fournissez l’option -G avec le nom d’utilisateur (-U) uniquement, sans mot de passe.

    L’exemple suivant exporte des données à l’aide du mode interactif Azure AD indiquant le nom d’utilisateur où l’utilisateur représente un compte AAD. C’est le même exemple que celui utilisé dans la section précédente : Nom d’utilisateur et mot de passe Azure Active Directory.

    Le mode interactif nécessite que vous entriez un mot de passe manuellement ou, pour les comptes sur lesquels l’authentification multifacteur est activée, effectuez votre méthode d’authentification MFA configurée.

    bcp bcptest out "c:\last\data1.dat" -c -t -S aadserver.database.windows.net -d testdb -G -U alice@aadtest.onmicrosoft.com
    

    Si un utilisateur Azure AD est un domaine fédéré avec un compte Windows, le nom d’utilisateur requis sur la ligne de commande contient son compte de domaine (par exemple, joe@contoso.com voir ci-dessous) :

    bcp bcptest out "c:\last\data1.dat" -c -t -S aadserver.database.windows.net -d testdb -G -U joe@contoso.com
    

    Si des utilisateurs invités existent dans un Azure AD spécifique et font partie d’un groupe qui existe dans SQL Database et qui dispose d’autorisations de base de données pour exécuter la commande bcp, leur alias d’utilisateur invité est utilisé (par exemple, keith0@adventureworks.com ).

-h "load hints[ ,... n] " Spécifie le ou les indicateurs à utiliser lors de l’importation en bloc de données vers une table ou une vue.

  • ORDER(colonne[ASC | DESC] [ , ...n])
    Ordre de tri des données dans le fichier de données. Les performances de l'importation en bloc sont améliorées si les données importées sont triées en fonction de l'index cluster de la table, le cas échéant. Si le fichier de données est trié dans un ordre différent, c'est-à-dire dans un ordre autre que celui d'une clé d'index cluster, ou s'il n'existe pas d'index cluster dans la table, l'option ORDER est ignorée. Les noms de colonnes fournis doivent être des noms de colonnes valides dans la table de destination. Par défaut, bcp considère que le fichier de données n’est pas ordonné. Pour une importation en bloc optimisée, SQL Server valide également le fait que les données importées sont triées.

  • ROWS_PER_BATCH = bb
    Nombre de lignes de données par lot ( bb). Utilisée quand -b n’est pas spécifié, cette option provoque l’envoi au serveur de la totalité du fichier de données au cours d’une transaction unique. Le serveur optimise le chargement en bloc en fonction de la valeur de bb. Par défaut, ROWS_PER_BATCH est inconnu.

  • KILOBYTES_PER_BATCH = cc
    Nombre approximatif de kilo-octets (Ko) de données par lot ( cc). Par défaut, KILOBYTES_PER_BATCH est inconnu.

  • TABLOCK
    Spécifie qu’un verrou de niveau table d’une mise à jour en bloc est obtenu pour la durée de l’opération de chargement en bloc ; sinon, un verrou de niveau ligne est obtenu. Cette option augmente sensiblement les performances car le maintien d'un verrou pour la durée de la seule opération de copie réduit la contention de verrouillage de la table. Une table peut être chargée simultanément par plusieurs clients à condition qu’elle ne comporte pas d’index et que TABLOCK soit spécifié. Par défaut, le comportement de verrouillage est déterminé par l’option de table table lock on bulkload.

    Notes

    Si la table cible est un index cluster columnstore, l’indicateur TABLOCK n’est pas requis pour le chargement par plusieurs clients simultanés, car chaque thread simultané a reçu un rowgroup distinct au sein de l’index et y charge les données. Pour plus d’informations, reportez-vous aux rubriques sur les concepts de l’index columnstore.

    CHECK_CONSTRAINTS
    Spécifie que toutes les contraintes sur la table ou vue cible doivent être vérifiées pendant l'opération d'importation en bloc. Sans l’option CHECK_CONSTRAINTS, les contraintes CHECK et FOREIGN KEY sont ignorées. Après l’opération, les contraintes sur la table sont marquées comme non approuvées.

    Notes

    Les contraintes UNIQUE, PRIMARY KEY et NOT NULL sont toujours appliquées.

    À un point donné, vous devez vérifier les contraintes sur toute la table. Si la table n'était pas vide avant l'opération d'importation en bloc, le coût de la revalidation de la contrainte peut dépasser celui de l'application des contraintes CHECK aux données incrémentielles. Par conséquent, nous vous recommandons d'activer le contrôle de contrainte pendant une importation en bloc incrémentielle.

    Il peut notamment convenir de désactiver les contraintes (comportement par défaut) si les données d'entrée contiennent des lignes qui violent des contraintes. Lorsque les contraintes CHECK sont désactivées, vous pouvez importer les données et utiliser ensuite des instructions Transact-SQL pour supprimer les données non valides.

    Notes

    bcp applique désormais une validation des données et des contrôles de données qui peuvent entraîner l’échec de scripts existants si ceux-ci sont exécutés sur des données non valides dans un fichier de données.

    Notes

    Le commutateur -m max_errors n’applique pas le contrôle de contrainte.

  • FIRE_TRIGGERS
    Spécifié avec l’argument in , n’importe quel déclencheur d’insertion sur la table de destination s’exécute pendant l’opération de copie en bloc. Si FIRE_TRIGGERS n'est pas spécifié, aucun déclencheur d'insertion ne s'exécute. FIRE_TRIGGERS est ignoré pour les arguments out, queryout et format .

-i input_file
Spécifie le nom d’un fichier réponse contenant les réponses aux questions d’invite de commandes pour chaque champ de données quand une copie en bloc est effectuée en mode interactif ( -n, -c, -w ou -N non spécifié).

Si input_file commence par un trait d’union (-) ou une barre oblique (/), n’incluez pas d’espace entre -i et la valeur input_file .

-k
Pendant l’opération, les colonnes vides doivent conserver une valeur NULL et les colonnes insérées ne doivent pas prendre de valeur par défaut. Pour plus d’informations, consultez Conserver les valeurs NULL ou utiliser la valeur par défaut lors de l’importation en bloc (SQL Server).

-K application_intent
Déclare le type de la charge de travail de l'application lors de la connexion à un serveur. La seule valeur possible est ReadOnly(lecture seule). Si -K n’est pas spécifié, l’utilitaire bcp ne prend pas en charge la connectivité à un réplica secondaire dans un groupe de disponibilité Always On. Pour plus d’informations, consultez Secondaires actifs : Réplicas secondaires accessibles en lecture (groupes de disponibilité AlwaysOn).

-l login_timeout
Spécifie un délai de connexion. L’option -l spécifie le nombre de secondes au terme duquel une connexion de SQL Server expire quand vous tentez de vous connecter à un serveur. Par défaut, le délai d'expiration de la connexion est de 15 secondes. Le délai de connexion doit être un nombre compris entre 0 et 65534. Si la valeur fournie n’est pas numérique ou n’est pas comprise dans cette plage, bcp génère un message d’erreur. Une valeur 0 spécifie un délai d’expiration infini.

-L last_row
Spécifie le numéro de la dernière ligne à exporter à partir d’une table ou à importer à partir d’un fichier de données. Ce paramètre nécessite une valeur supérieure à (>) 0 mais inférieure (<) ou égale au (=) numéro de la dernière ligne. En l'absence de ce paramètre, la valeur par défaut est la dernière ligne du fichier.

last_row peut être un entier positif avec une valeur maximale de 2^63-1.

-m max_errors
Spécifie le nombre maximal d’erreurs de syntaxe toléré avant l’annulation de l’opération bcp . Une erreur de syntaxe implique une erreur de conversion de données vers le type de données cible. Le total max_errors exclut les erreurs pouvant être détectées uniquement sur le serveur, telles que des violations de contrainte.

Une ligne ne pouvant pas être copiée par l’utilitaire bcp est ignorée et est comptabilisée comme une erreur. Si cette option est omise, sa valeur par défaut est 10.

Notes

L’option -m ne s’applique pas non plus à la conversion des types de données money ou bigint .

-n
Effectue la copie en bloc en faisant appel aux types de données par défaut des données (ceux de la base de données). Cette option n'affiche aucune invite pour aucun champ, mais utilise les valeurs par défaut.

Pour plus d’informations, consultez Utiliser le format natif Unicode pour importer ou exporter des données (SQL Server).

-N
Copie en bloc en faisant appel aux types de données natifs (base de données) des données non caractères, ainsi qu'au type Unicode pour les données caractères. Cette option, qui remplace avantageusement -w , sert à transférer des données d’une instance de SQL Server vers une autre à l’aide d’un fichier de données. Elle n'affiche aucune invite pour aucun champ. Utilisez-la pour transférer des données comportant des caractères ANSI étendus et conserver tous les avantages des performances du mode natif.

Pour plus d’informations, consultez Utiliser le format natif Unicode pour importer ou exporter des données (SQL Server).

Si vous exportez puis importez des données dans le même schéma de la table à l’aide de bcp.exe avec -N, un avertissement de troncation peut s’afficher s’il existe une colonne de type caractère non Unicode, d’une longueur fixe (par exemple, char(10) ).

Vous pouvez ignorer cet avertissement. Une façon de résoudre cet avertissement consiste à utiliser -n au lieu de -N.

-o output_file
Spécifie le nom d’un fichier recevant la sortie redirigée à partir de l’invite de commandes.

Si output_file commence par un trait d’union (-) ou une barre oblique (/), n’incluez pas d’espace entre -o et la valeur output_file .

-P password
Spécifie le mot de passe de l’ID de connexion. Si cette option n’est pas utilisée, la commande bcp invite à entrer un mot de passe. Si vous utilisez cette option à la fin de l’invite de commandes sans spécifier de mot de passe, bcp emploie le mot de passe par défaut (NULL).

Important

N'utilisez pas de mot de passe vide. Utilisez un mot de passe fort.

Pour masquer votre mot de passe, ne spécifiez pas l’option -P avec l’option -U . À la place, après avoir spécifié bcp avec l’option -U et d’autres commutateurs (ne spécifiez pas -P), appuyez sur Entrée ; la commande vous demande alors d’entrer un mot de passe. Cette méthode garantit le masquage de votre mot de passe lors de son entrée.

Si password commence par un trait d’union (-) ou une barre oblique (/), n’ajoutez pas d’espace entre -P et la valeur password .

-q
Exécute l’instruction SET QUOTED_IDENTIFIERS ON dans la connexion entre l’utilitaire bcp et une instance de SQL Server. Utilisez cette option pour spécifier un nom de base de données, de propriétaire, de table ou de vue contenant un espace ou un guillemet simple. Mettez entre guillemets doubles (" ") les trois parties du nom de la table ou de la vue.

Pour spécifier un nom de base de données comportant un espace ou un guillemet simple, vous devez utiliser l’option -q .

-q ne s’applique pas aux valeurs transmises à -d.

Pour plus d’informations, consultez la section Notes, plus loin dans cette rubrique.

-r row_term
Spécifie l’indicateur de fin de ligne. Par défaut, il s’agit du caractère de saut de ligne ( \n ). Utilisez ce paramètre pour remplacer l'indicateur de fin de ligne par défaut. Pour plus d’informations, consultez Spécifier des indicateurs de fin de champ et de fin de ligne (SQL Server).

Si vous spécifiez l'indicateur de fin de ligne en notation hexadécimale dans une commande bcp.exe, la valeur sera tronquée à 0x00. Par exemple, si vous spécifiez 0x410041, 0x41 sera utilisé.

Si row_term commence par un trait d’union (-) ou une barre oblique (/), n’incluez pas d’espace entre -r et la valeur row_term .

-R
Spécifie que les données de type devise, date et heure sont copiées en bloc dans SQL Server en utilisant le format régional défini par les paramètres régionaux de l'ordinateur client. Par défaut, les paramètres régionaux sont ignorés.

-S server_name [\instance_name] Spécifie l’instance de SQL Server avec laquelle la connexion sera établie. Si aucun serveur n’est spécifié, l’utilitaire bcp se connecte à l’instance par défaut de SQL Server sur l’ordinateur local. Cette option est requise lorsqu’une commande bcp est exécutée depuis un ordinateur distant sur le réseau ou sur une instance nommée locale. Pour se connecter à l’instance par défaut de SQL Server sur un serveur, spécifiez uniquement server_name. Pour vous connecter à une instance nommée de SQL Server, spécifiez server_name \ instance_name.

-t field_term
Spécifie l’indicateur de fin de champ. Par défaut, il s’agit du caractère de tabulation ( \t ). Utilisez ce paramètre pour remplacer l'indicateur de fin de champ par défaut. Pour plus d’informations, consultez Spécifier des indicateurs de fin de champ et de fin de ligne (SQL Server).

Si vous spécifiez l'indicateur de fin de champ en notation hexadécimale dans une commande bcp.exe, la valeur sera tronquée à 0x00. Par exemple, si vous spécifiez 0x410041, 0x41 sera utilisé.

Si field_term commence par un trait d’union (-) ou une barre oblique (/), n’incluez pas d’espace entre -t et la valeur field_term .

-T
Spécifie que l'utilitaire bcp se connecte à SQL Server avec une connexion approuvée qui utilise la sécurité intégrée. Les informations d’identification de sécurité de l’utilisateur réseau, login_id et password , ne sont pas requises. Si -T n’est pas spécifié, vous devez indiquer -U et -P pour vous connecter.

Important

Quand l’utilitaire bcp se connecte à SQL Server via une connexion approuvée utilisant la sécurité intégrée, utilisez l’option -T (connexion approuvée) à la place de la combinaison user name et password . Lorsque l’utilitaire bcp se connecte à SQL Database ou à Azure Synapse Analytics à l’aide de l’authentification Windows, ou lorsque l’authentification Azure Active Directory n’est pas prise en charge. Utilisez les options -U et -P .

-U login_id
Spécifie l'ID de connexion utilisé pour une connexion à SQL Server.

Important

Quand l’utilitaire bcp se connecte à SQL Server via une connexion approuvée utilisant la sécurité intégrée, utilisez l’option -T (connexion approuvée) à la place de la combinaison user name et password . Lorsque l’utilitaire bcp se connecte à SQL Database ou à Azure Synapse Analytics à l’aide de l’authentification Windows, ou lorsque l’authentification Azure Active Directory n’est pas prise en charge. Utilisez les options -U et -P .

-v
Indique le numéro de version et le copyright de l’utilitaire bcp .

-V (80 | 90 | 100 | 110 | 120 | 130)
Copie en bloc en faisant appel aux types de données d'une version antérieure de SQL Server. Cette option ne pose aucune question pour aucun champ, mais utilise les valeurs par défaut.

80 = SQL Server 2000 (8.x)

90 = SQL Server 2005 (9.x)

100 = SQL Server 2008 et SQL Server 2008 R2

110 = SQL Server 2012 (11.x)

120 = SQL Server 2014 (12.x)

130 = SQL Server 2016 (13.x)

Par exemple, pour générer des données pour les types non pris en charge par SQL Server 2000 (8.x), mais introduits dans les versions ultérieures de SQL Server, utilisez l'option -V80.

Pour plus d’informations, consultez Importer des données au format natif et caractère à partir de versions antérieures de SQL Server.

-w
Copie en bloc en utilisant les caractères Unicode. Cette option n’affiche aucune invite pour aucun champ, mais utilise le type de données nchar comme type de stockage, n’ajoute pas de préfixe et emploie \t (tabulation) comme séparateur de champs et \n (caractère de saut de ligne) comme indicateur de fin de ligne. -w n’est pas compatible avec -c.

Pour plus d’informations, consultez Utiliser le format caractère Unicode pour importer ou exporter des données (SQL Server).

-x
Utilisé avec les options format et -f format_file, génère un fichier au format XML à la place du fichier au format non-XML par défaut. L’option -x ne fonctionne pas lors de l’importation ou de l’exportation de données. Elle génère une erreur si elle est utilisée sans format et -f format_file.

Notes

  • Le client bcp 13.0 est installé quand vous installez les outils Microsoft SQL Server 2019 (15.x). Si les outils sont installés pour plusieurs versions de SQL Server, en fonction de la valeur de la variable d’environnement PATH, vous pouvez utiliser le client bcp antérieur au lieu du client bcp 13.0. Cette variable d'environnement définit l'ensemble de répertoires utilisés par Windows pour rechercher des fichiers exécutables. Pour savoir quelle version vous utilisez, exécutez la commande bcp /v ou bcp -v à l’invite de commandes Windows. Pour plus d’informations sur la définition du chemin de commande dans la variable d’environnement PATH, consultez Variables d’environnement ou recherchez Variables d’environnement dans l’aide de Windows.

    Pour vous assurer que vous exécutez la version la plus récente de l’utilitaire bcp, vous devez supprimer toutes les anciennes versions de cet utilitaire.

    Pour déterminer l’emplacement d’installation de toutes les versions de l’utilitaire bcp, tapez la commande suivante dans l’invite de commandes :

    where bcp.exe
    
  • L’utilitaire bcp peut également être téléchargé séparément depuis le Microsoft SQL Server 2016 Feature Pack. Sélectionnez ENU\x64\MsSqlCmdLnUtils.msi ou ENU\x86\MsSqlCmdLnUtils.msi.

  • Les fichiers de format XML ne sont pris en charge que si les outils SQL Server sont installés conjointement avec SQL Server Native Client.

  • Pour savoir où trouver l’utilitaire bcp ou comment l’exécuter, et pour connaître les conventions syntaxiques des utilitaires d’invite de commandes, consultez Référence de service d’invite de commande (moteur de base de données).

  • Pour plus d’informations sur la préparation des données en vue d’une importation ou d’une exportation en bloc, consultez Préparer des données en vue d’une exportation ou d’une importation en bloc (SQL Server).

  • Pour savoir à quel moment les opérations d’insertion de ligne effectuées par l’importation en bloc sont consignées dans le journal des transactions, consultez Conditions requises pour une journalisation minimale dans l’importation en bloc.

  • Utilisation de caractères spéciaux supplémentaires

    Les caractères <, >, |, & et ^ sont des caractères d’interpréteur de commandes spéciaux. Ils doivent être précédés du caractère d’échappement (^) ou placés entre guillemets quand ils sont utilisés dans une chaîne (par exemple, « StringContaining&Symbol »). Si vous placez une chaîne contenant un caractère spécial entre guillemets, les guillemets sont définis comme faisant partie de la valeur de la variable d’environnement.

Prise en charge de fichier de données natif

Dans SQL Server, l’utilitaire bcp prend en charge les fichiers de données natifs compatibles avec les versions de SQL Server à partir de SQL Server 2000 (8.x) et ultérieur.

Colonnes calculées et colonnes horodateur

Les valeurs dans le fichier de données importé pour des colonnes calculées ou timestamp sont ignorées, et SQL Server attribue automatiquement des valeurs. Si le fichier de données ne contient pas de valeurs pour les colonnes calculées ou timestamp de la table, utilisez un fichier de format pour spécifier que les colonnes calculées ou timestamp de la table ne doivent pas être prises en compte lors de l’importation des données ; auquel cas, SQL Server attribue automatiquement des valeurs à la colonne.

Les colonnes calculées et timestamp sont copiées en bloc de SQL Server vers un fichier de données comme d’ordinaire.

Spécification d'identificateurs contenant des espaces ou des guillemets

SQL Server peuvent inclure des caractères tels que des espaces et des guillemets incorporés. De tels identificateurs doivent être traités de la manière suivante :

  • Quand vous spécifiez, à l'invite de commandes, un identificateur ou un nom de fichier comportant un espace ou une apostrophe, mettez cet identificateur entre guillemets doubles (" ").

    Par exemple, la commande bcp out suivante crée un fichier de données nommé Currency Types.dat:

    bcp AdventureWorks2012.Sales.Currency out "Currency Types.dat" -T -c  
    
  • Pour spécifier un nom de base de données comportant un espace ou un guillemet simple, vous devez utiliser l’option -q .

  • Pour les noms de propriétaires, de tables ou de vues incorporant des espaces ou des guillemets simples, vous pouvez :

    • Spécifier l’option -q , ou

    • Placer le nom de propriétaire, de table ou de vue entre crochets ([]), à l'intérieur des guillemets simples.

Validation des données

bcp applique désormais une validation des données et des contrôles de données qui peuvent entraîner l’échec de scripts existants si ceux-ci sont exécutés sur des données non valides dans un fichier de données. Par exemple, bcp vérifie maintenant que :

  • Les représentations en mode natif des types de données float ou real sont valides.

  • les données Unicode comportent un nombre d'octets pair.

Les types de données non valides qui pouvaient être importées dans les versions précédentes de SQL Server risquent de ne pas pouvoir être chargées désormais ; tandis que dans les versions précédentes, l'échec ne se produisait que lorsqu'un client tentait d'accéder aux données non valides. La validation supplémentaire réduit les risques d’incidents lors de l’interrogation des données après un chargement en bloc.

Exportation et importation en bloc de documents SQLXML

Pour exporter ou importer en bloc des données SQLXML, utilisez l'un des types de données ci-dessous dans votre fichier de format.

Type de données Résultat
SQLCHAR ou SQLVARYCHAR Les données sont envoyées dans la page de codes du client ou dans la page de codes impliquée par le classement. L’effet est le même que si vous définissiez le commutateur -c sans spécifier de fichier de format.
SQLNCHAR ou SQLNVARCHAR Les données sont envoyées au format Unicode. L’effet est le même que si vous définissiez le commutateur -w sans spécifier de fichier de format.
SQLBINARY ou SQLVARYBIN Les données sont envoyées sans être converties.

Autorisations

Une opération bcp out nécessite l’autorisation SELECT sur la table source.

Une opération bcp in nécessite au minimum des autorisations SELECT/INSERT sur la table cible. En outre, l'autorisation ALTER TABLE est requise si l'une des conditions suivantes est vraie :

  • Les contraintes existent et l'indicateur CHECK_CONSTRAINTS n'est pas spécifié.

    Notes

    La désactivation des contraintes est le comportement par défaut. Pour activer les contraintes explicitement, utilisez l’option -h avec l’indicateur CHECK_CONSTRAINTS.

  • Les déclencheurs existent et l'indicateur FIRE_TRIGGER n'est pas spécifié.

    Notes

    Par défaut, les déclencheurs ne sont pas activés. Pour activer les déclencheurs explicitement, utilisez l’option -h avec l’indicateur FIRE_TRIGGERS.

  • Vous devez utiliser l’option -E pour importer des valeurs d’identité à partir d’un fichier de données.

Notes

L'autorisation ALTER TABLE obligatoire sur la table cible était nouvelle dans SQL Server 2005 (9.x). Les scripts bcp qui n’appliquent pas de déclencheurs et de contrôles de contrainte risquent d’échouer si le compte d’utilisateur ne possède pas d’autorisation de table ALTER pour la table cible.

Meilleures pratiques relatives au mode caractère (-c) et au mode natif (-n)

Cette section contient des recommandations pour le mode caractère (-c) et le mode natif (-n).

  • (Administrateur/Utilisateur) Lorsque cela est possible, utilisez le format natif (-n) pour éviter le problème de séparateur. Utilisez le format natif pour exporter et importer à l'aide de SQL Server. Exportez les données à partir de SQL Server à l'aide de l'option -c ou -w si les données doivent être importées dans une base de données non-SQL Server .

  • (Administrateur) Vérifiez les données à l'aide de BCP OUT. Par exemple, lorsque vous utilisez BCP OUT, BCP IN, puis BCP OUT vérifiez que les données sont correctement exportées et que les valeurs de terminateurs ne sont pas utilisées comme parties des valeurs de données. Remplacez les terminateurs par défaut (en utilisant les options -t et -r) par des valeurs hexadécimales aléatoires afin d’éviter les conflits entre les valeurs de terminateurs et les valeurs de données.

  • (Utilisateur) Utilisez un terminateur long et unique (n'importe quelle séquence d'octets ou de caractères) pour minimiser les risques de conflits avec la valeur de chaîne actuelle. Cette tâche peut être réalisée à l'aide des options -t et -r.

Exemples

Cette section contient les exemples suivants :

R. Identifier la version de l’utilitaire bcp

B. Copie de lignes de table dans un fichier de données (avec une connexion approuvée)

C. Copie de lignes de table dans un fichier de données (avec l'authentification en mode mixte)

D. Copie de données depuis un fichier dans une table

E. Copie d'une colonne spécifique dans un fichier de données

F. Copie d'une ligne spécifique dans un fichier de données

G. Copie de données d'une requête dans un fichier de données

H. Création de fichiers de format

I. Utilisation d’un fichier de format pour une importation en bloc avec bcp

J. Spécification d’une page de codes

Exemples de conditions de test

Les exemples ci-dessous utilisent l’exemple de base de données WideWorldImporters pour SQL Server (à partir de 2016) et Azure SQL Database. WideWorldImporters peut être téléchargé depuis https://github.com/Microsoft/sql-server-samples/releases/tag/wide-world-importers-v1.0. Consultez RESTORE (Transact-SQL) pour que la syntaxe restaure la base de données. Sauf mention spécifique contraire, ces exemples partent du principe que vous utilisez l’authentification Windows et que vous disposez d’une connexion approuvée à l’instance du serveur sur laquelle vous exécutez la commande bcp . Un répertoire nommé D:\BCP sera utilisé dans de nombreux exemples.

Le script ci-dessous crée une copie vide de la table WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions , puis ajoute une contrainte de clé primaire. Exécuter le script T-SQL suivant dans SQL Server Management Studio (SSMS)

USE WideWorldImporters;  
GO  

SET NOCOUNT ON;

IF NOT EXISTS (SELECT * FROM sys.tables WHERE name = 'Warehouse.StockItemTransactions_bcp')
BEGIN
    SELECT * INTO WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions_bcp
    FROM WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions  
    WHERE 1 = 2;  

    ALTER TABLE Warehouse.StockItemTransactions_bcp 
    ADD CONSTRAINT PK_Warehouse_StockItemTransactions_bcp PRIMARY KEY NONCLUSTERED 
    (StockItemTransactionID ASC);
END

Notes

Tronquez la table StockItemTransactions_bcp autant que nécessaire.

TRUNCATE TABLE WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions_bcp;

R. Identifier la version de l’utilitaire bcp

À partir d'une invite de commandes, entrez la commande suivante :

bcp -v

B. Copie de lignes de table dans un fichier de données (avec une connexion approuvée)

Les exemples suivants illustrent l’utilisation de l’option out sur la table WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions.

  • De base Cet exemple crée un fichier de données nommé StockItemTransactions_character.bcp et y copie les données de table au format caractère.

    À partir d'une invite de commandes, entrez la commande suivante :

    bcp WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions out D:\BCP\StockItemTransactions_character.bcp -c -T
    
  • Développé Cet exemple crée un fichier de données nommé StockItemTransactions_native.bcp et y copie les données de table à l’aide du format natif. L’exemple spécifie également le nombre maximum d’erreurs de syntaxe, un fichier d’erreurs et un fichier de sortie.

    À partir d'une invite de commandes, entrez la commande suivante :

    bcp WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions OUT D:\BCP\StockItemTransactions_native.bcp -m 1 -n -e D:\BCP\Error_out.log -o D:\BCP\Output_out.log -S -T
    

Passez en revue Error_out.log et Output_out.log. Error_out.log doit être laissé vide. Comparez les tailles de fichiers entre StockItemTransactions_character.bcp et StockItemTransactions_native.bcp.

C. Copie de lignes de table dans un fichier de données (avec l'authentification en mode mixte)

L’exemple suivant illustre l’option out sur la table WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions . Cet exemple crée un fichier de données nommé StockItemTransactions_character.bcp et y copie les données de table au format caractère .

L’exemple part du principe que vous utilisez l’authentification en mode mixte ; vous devez utiliser le commutateur -U pour spécifier votre ID de connexion. De même, à moins que vous vous connectiez à l’instance par défaut de SQL Server sur l’ordinateur local, utilisez le commutateur -S pour spécifier le nom du système et, éventuellement, un nom d’instance.

À partir d'une invite de commandes, entrez la commande suivante : (Le système demande votre mot de passe.)

bcp WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions out D:\BCP\StockItemTransactions_character.bcp -c -U<login_id> -S<server_name\instance_name>

D. Copie de données depuis un fichier dans une table

Les exemples suivants illustrent l’option in sur la table WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions_bcp , à l’aide de fichiers créés précédemment.

  • De base Cet exemple utilise le fichier de données StockItemTransactions_character.bcp créé précédemment.

    À partir d'une invite de commandes, entrez la commande suivante :

    bcp WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions_bcp IN D:\BCP\StockItemTransactions_character.bcp -c -T
    
  • Développé Cet exemple utilise le fichier de données StockItemTransactions_native.bcp créé précédemment. En outre, l’exemple utilise l’indicateur TABLOCK, spécifie la taille de lot, le nombre maximum d’erreurs de syntaxe, un fichier d’erreurs et un fichier de sortie.

À partir d'une invite de commandes, entrez la commande suivante :

bcp WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions_bcp IN D:\BCP\StockItemTransactions_native.bcp -b 5000 -h "TABLOCK" -m 1 -n -e D:\BCP\Error_in.log -o D:\BCP\Output_in.log -S -T

Passez en revue Error_in.log et Output_in.log.

E. Copie d'une colonne spécifique dans un fichier de données

Pour copier une colonne spécifique, vous pouvez utiliser l’option queryout . L'exemple suivant copie uniquement la colonne StockItemTransactionID de la table Warehouse.StockItemTransactions dans un fichier de données.

À partir d'une invite de commandes, entrez la commande suivante :

bcp "SELECT StockItemTransactionID FROM WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions WITH (NOLOCK)" queryout D:\BCP\StockItemTransactionID_c.bcp -c -T

F. Copie d'une ligne spécifique dans un fichier de données

Pour copier une ligne spécifique, vous pouvez utiliser l’option queryout . L’exemple suivant copie uniquement la ligne de la personne nommée Amy Trefl de la table WideWorldImporters.Application.People dans un fichier de données Amy_Trefl_c.bcp. Remarque : le commutateur -d sert à identifier la base de données.

À partir d'une invite de commandes, entrez la commande suivante :

bcp "SELECT * from Application.People WHERE FullName = 'Amy Trefl'" queryout D:\BCP\Amy_Trefl_c.bcp -d WideWorldImporters -c -T

G. Copie de données d'une requête dans un fichier de données

Pour copier le jeu de résultats d’une instruction Transact-SQL dans un fichier de données, utilisez l’option queryout . L’exemple suivant copie les noms de la table WideWorldImporters.Application.People , triée en fonction du nom, dans le fichier de données People.txt . Remarque : le commutateur -t est utilisé pour créer un fichier délimité par des virgules.

À partir d'une invite de commandes, entrez la commande suivante :

bcp "SELECT FullName, PreferredName FROM WideWorldImporters.Application.People ORDER BY FullName" queryout D:\BCP\People.txt -t, -c -T

H. Création de fichiers de format

L’exemple suivant crée trois fichiers de format distincts pour la table Warehouse.StockItemTransactions dans la base de données WideWorldImporters . Passez en revue le contenu de chaque fichier créé.

À partir d’une invite de commandes, entrez les commandes suivantes :

REM non-XML character format
bcp WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions format nul -f D:\BCP\StockItemTransactions_c.fmt -c -T 

REM non-XML native format
bcp WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions format nul -f D:\BCP\StockItemTransactions_n.fmt -n -T

REM XML character format
bcp WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions format nul -f D:\BCP\StockItemTransactions_c.xml -x -c -T

Notes

Pour utiliser le commutateur -x , vous devez utiliser un client bcp 9.0. Pour plus d’informations sur l’utilisation du client bcp 9.0, consultez la section Notes.

Pour plus d’informations consultez Fichiers de format non-XML (SQL Server) et Fichiers de format XML (SQL Server).

I. Utilisation d'un fichier de format pour une importation en bloc avec bcp

Pour utiliser un fichier de format précédemment créé lors de l’importation de données dans une instance de SQL Server, utilisez le commutateur -f avec l’option in . Par exemple, la commande suivante copie en bloc le contenu d’un fichier de données, StockItemTransactions_character.bcp, dans une copie de la table Warehouse.StockItemTransactions_bcp en utilisant le fichier de format précédemment créé, StockItemTransactions_c.xml. Remarque : le commutateur -L est utilisé pour importer uniquement les 100 premiers enregistrements.

À partir d'une invite de commandes, entrez la commande suivante :

bcp WideWorldImporters.Warehouse.StockItemTransactions_bcp in D:\BCP\StockItemTransactions_character.bcp -L 100 -f D:\BCP\StockItemTransactions_c.xml -T

Notes

Les fichiers de format s'avèrent utiles lorsque les champs des fichiers de données diffèrent des colonnes de table ; par exemple, par leur nombre, leur ordre ou leurs types de données. Pour plus d’informations, consultez Fichiers de format pour l’importation ou l’exportation de données (SQL Server).

J. Spécification d’une page de codes

L’exemple d’extrait de code suivant illustre l’importation bcp lors de la spécification d’une page de codes 65001 :

bcp.exe MyTable in "D:\data.csv" -T -c -C 65001 -t , ...  

Autres exemples

Les rubriques suivantes contiennent des exemples de l’utilisation de bcp :
Formats de données pour l'importation en bloc ou l'exportation en bloc (SQL Server)
 ● Utiliser le format natif pour importer ou exporter des données (SQL Server)
 ● Utiliser le format caractère pour importer ou exporter des données (SQL Server)
 ● Utiliser le format natif Unicode pour importer ou exporter des données (SQL Server)
 ● Utiliser le format caractère Unicode pour importer ou exporter des données (SQL Server)

Spécifier des indicateurs de fin de champ et de fin de ligne (SQL Server)

Conserver les valeurs NULL ou utiliser la valeur par défaut lors de l'importation en bloc (SQL Server)

Conserver des valeurs d'identité lors de l'importation de données en bloc (SQL Server)

Fichiers de format pour l’importation ou l’exportation de données (SQL Server)
 ● Créer un fichier de format (SQL Server)
 ● Utiliser un fichier de format pour importer des données en bloc (SQL Server)
 ● Utiliser un fichier de format pour ignorer une colonne de table (SQL Server)
 ● Utiliser un fichier de format pour ignorer un champ de données (SQL Server)
 ● Utiliser un fichier de format pour mapper les colonnes d’une table aux champs d’un fichier de données (SQL Server)

Exemples d'importation et d'exportation en bloc de documents XML (SQL Server)

Observations et limitations

  • L’utilitaire BCP présente une limitation que le message d’erreur affiche uniquement des caractères de 512 octets. Seuls les 512 premiers octets du message d’erreur s’affichent.

Étapes suivantes

Obtenir de l’aide