Métriques courantes pour la mise à l’échelle automatique d’Azure Monitor

Notes

Cet article utilise le module Azure Az PowerShell, qui est le module PowerShell recommandé pour interagir avec Azure. Pour démarrer avec le module Az PowerShell, consulter Installer Azure PowerShell. Pour savoir comment migrer vers le module Az PowerShell, consultez Migrer Azure PowerShell depuis AzureRM vers Az.

La fonction de mise à l’échelle automatique d’Azure Monitor vous permet de diminuer ou d’augmenter la taille des instances en fonction des données de télémétrie (métriques). Ce document décrit les métriques courantes que vous pouvez utiliser. Dans le portail Azure, vous pouvez choisir les métriques de la ressource à mettre à l’échelle. Toutefois, vous pouvez également choisir des métriques à partir d’une autre ressource à mettre à l’échelle.

La mise à l’échelle automatique Azure Monitor s’applique uniquement aux groupes de machines virtuelles identiques, aux services cloud, à App Service - Web Apps et aux services de gestion des API. Les autres services Azure utilisent des méthodes de mise à l’échelle différentes.

Calcul des métriques pour les machines virtuelles basées sur Resource Manager

Par défaut, les machines virtuelles et jeux de mise à l’échelle de machine virtuelle basés sur Resource Manager émettent des métriques de base (niveau hôte). En outre, lorsque vous configurez la collecte de données de diagnostic pour une machine virtuelle ou des jeux de mise à l’échelle de machine virtuelle Azure, l’extension de diagnostic Azure émet également les compteurs de performances du système d’exploitation invité (communément appelés « Métriques de système d’exploitation invité »). Vous utilisez toutes ces métriques dans les règles de mise à l’échelle automatique.

Vous pouvez utiliser l’API/PoSH/CLI Get MetricDefinitions pour afficher les métriques disponibles pour votre ressource VMSS.

Si vous utilisez des jeux de mise à l’échelle de machine virtuelle et qu’une métrique que vous cherchez n’est pas répertoriée, il est probable qu’elle soit désactivée dans votre extension de diagnostics.

Si une métrique particulière n’est pas en cours d’échantillonnage ou de transfert vers la fréquence souhaitée, vous pouvez mettre à jour la configuration des diagnostics.

Si l’un des deux cas ci-dessus s’applique, consultez la page Utiliser PowerShell pour activer Diagnostics Azure sur une machine virtuelle exécutant Windows pour savoir comment utiliser PowerShell pour configurer et mettre à jour votre extension de diagnostics de machine virtuelle Windows Azure afin d’activer la métrique. Cet article inclut également un exemple de fichier de configuration de diagnostics.

Métriques de l’hôte pour les machines virtuelles Windows et Linux basées sur Resource Manager

Les métriques de niveau hôte suivantes sont émies par défaut pour les machines virtuelles et jeux de mise à l’échelle de machine virtuelle Azure dans les instances Windows et Linux. Ces métriques décrivent votre machine virtuelle Azure, mais sont collectées à partir de l’hôte de la machine Virtuelle Azure plutôt que via l’agent installé sur la machine virtuelle invitée. Vous pouvez utiliser ces métriques dans les règles de mise à l’échelle automatique.

Métriques de système d’exploitation invité pour les machines virtuelles Windows basées sur Resource Manager

Lorsque vous créez une machine virtuelle dans Azure, les diagnostics sont effectués grâce à l’extension Diagnostics. L’extension de diagnostics émet un ensemble de métriques extraites de la machine virtuelle. Cela signifie que vous pouvez automatiser la mise à l’échelle des métriques qui ne sont pas émises par défaut.

Vous pouvez utiliser la commande suivante dans PowerShell pour générer une liste des métriques.

Get-AzMetricDefinition -ResourceId <resource_id> | Format-Table -Property Name,Unit

Vous pouvez créer une alerte pour les métriques suivantes :

Nom de métrique Unité
\Processor(_Total)% temps processeur Pourcentage
\Processor(_Total)\% temps privilégié Pourcentage
\Processor(_Total)\% temps utilisateur Pourcentage
\Processor Information(_Total)\Fréquence du processeur Count
\System\Processus Count
\Process(_Total)\Nombre de threads Count
\Process(_Total)\Nombre de handles Count
\Memory\% octets validés en cours d’utilisation Pourcentage
\Memory\Octets disponibles Octets
\Memory\Octets validés Octets
\Memory\Limite de mémoire dédiée Octets
\Memory\Octets de réserve paginée Octets
\Memory\Octets de réserve non paginée Octets
\PhysicalDisk(_Total)\% temps disque Pourcentage
\PhysicalDisk(_Total)\% temps de lecture du disque Pourcentage
\PhysicalDisk(_Total)\% temps écriture du disque Pourcentage
\PhysicalDisk(_Total)\Disk Transfers/sec CountPerSecond
\PhysicalDisk(_Total)\Lectures disque/s CountPerSecond
\PhysicalDisk(_Total)\Écritures disque/s CountPerSecond
\PhysicalDisk(_Total)\Octets disque/s BytesPerSecond
\PhysicalDisk(_Total)\Lectures disque, octets/s BytesPerSecond
\PhysicalDisk(_Total)\Écritures disque, octets/s BytesPerSecond
\PhysicalDisk(_Total)\Longueur moyenne Longueur de file d'attente de disque Count
\PhysicalDisk(_Total)\Longueur moyenne de file d’attente lecture disque Count
\PhysicalDisk(_Total)\Longueur moyenne de file d’attente écriture disque Count
\LogicalDisk(_Total)\% espace libre Pourcentage
\LogicalDisk(_Total)\Mégaoctets libres Count

Métriques de SE invité pour les machines virtuelles Linux

Lorsque vous créez une machine virtuelle dans Azure, les diagnostics sont activés par défaut grâce à l’extension Diagnostics.

Vous pouvez utiliser la commande suivante dans PowerShell pour générer une liste des métriques.

Get-AzMetricDefinition -ResourceId <resource_id> | Format-Table -Property Name,Unit

Vous pouvez créer une alerte pour les métriques suivantes :

Nom de métrique Unité
\Mémoire\Mémoire disponible Octets
\Mémoire\Pourcentage de mémoire disponible Pourcentage
\Mémoire\Mémoire utilisée Octets
\Mémoire\Pourcentage de mémoire utilisée Pourcentage
\Mémoire\Pourcentage de mémoire utilisée par le cache Pourcentage
\Mémoire\Pages par seconde CountPerSecond
\Mémoire\Pages lues par seconde CountPerSecond
\Mémoire\Pages écrites par seconde CountPerSecond
\Mémoire\Échanges disponibles Octets
\Mémoire\Pourcentage d’échanges disponibles Pourcentage
\Mémoire\Échanges utilisés Octets
\Mémoire\Pourcentage d’échanges utilisés Pourcentage
\Processeur\Pourcentage de temps d’inactivité Pourcentage
\Processeur\Pourcentage de temps d’utilisateur Pourcentage
\Processeur\Pourcentage de temps d’efficacité Pourcentage
\Processeur\Pourcentage de temps privilégié Pourcentage
\Processeur\Pourcentage de temps d’interruption Pourcentage
\Processeur\Pourcentage de temps d’appels de procédure différés (DPC) Pourcentage
\Processeur\Pourcentage de temps de processeur Pourcentage
\Processeur\Pourcentage de temps d’attente Pourcentage
\Disque physique\Octets par seconde BytesPerSecond
\Disque physique\Octets lus par seconde BytesPerSecond
\Disque physique\Octets écrits par seconde BytesPerSecond
\Disque physique\Transferts par seconde CountPerSecond
\Disque physique\Lectures par seconde CountPerSecond
\Disque physique\Écritures par seconde CountPerSecond
\Disque physique\Temps de lecture moyen Secondes
\Disque physique\Temps d’écriture moyen Secondes
\Disque physique\Temps de transfert moyen Secondes
\Disque physique\Longueur moyenne de la file d’attente du disque Count
\Interface réseau\Octets transmis Octets
\Interface réseau\Octets reçus Octets
\Interface réseau\Paquets transmis Count
\Interface réseau\Paquets reçus Count
\Interface réseau\Total des octets Octets
\Interface réseau\Total des erreurs Rx Count
\Interface réseau\Total des erreurs Tx Count
\Interface réseau\Total des collisions Count

Métriques App Service (batterie de serveurs) couramment utilisées

Vous pouvez également effectuer la mise à l’échelle en fonction des métriques de serveur web courantes, telles que la longueur de file d’attente HTTP. Son nom de métrique est HttpQueueLength. La section suivante liste les métriques de batterie de serveurs (App Service) disponibles.

Métriques Web Apps

Vous pouvez utiliser la commande suivante dans PowerShell pour générer une liste des métriques Web Apps.

Get-AzMetricDefinition -ResourceId <resource_id> | Format-Table -Property Name,Unit

Ces métriques permettent d’émettre une alerte ou de procéder à un mise à l’échelle.

Nom de métrique Unité
CpuPercentage Pourcentage
MemoryPercentage Pourcentage
DiskQueueLength Count
HttpQueueLength Count
BytesReceived Octets
BytesSent Octets

Métriques couramment utilisées dans Azure Storage

Vous pouvez procéder à une mise à l’échelle en fonction de la métrique Longueur de file d’attente, qui correspond au nombre de messages dans la file d’attente de stockage. La longueur de file d’attente de stockage est une métrique spéciale et le seuil appliqué sera le nombre de messages par instance. Par exemple, si vous avez deux instances et que le seuil est défini sur 100, la mise à l’échelle aura lieu lorsque la file d’attente contiendra 200 messages. Cela peut être 100 messages par instance, 120 et 80 ou toute autre combinaison qui correspond à 200 ou plus.

Configurez de paramètre dans le panneau Paramètres du Portail Azure. Pour les jeux de mise à l’échelle de machine virtuelle, vous pouvez mettre à jour le paramètre Mise à l’échelle automatique dans le modèle Resource Manager afin d’utiliser metricName avec la valeur ApproximateMessageCount, puis transmettre l’ID de la file d’attente de stockage avec la valeur metricResourceUri.

Par exemple, avec un compte de stockage classique, le paramètre de mise à l’échelle automatique metricTrigger peut inclure :

"metricName": "ApproximateMessageCount",
"metricNamespace": "",
"metricResourceUri": "/subscriptions/SUBSCRIPTION_ID/resourceGroups/RES_GROUP_NAME/providers/Microsoft.ClassicStorage/storageAccounts/STORAGE_ACCOUNT_NAME/services/queue/queues/QUEUE_NAME"

Pour un compte de stockage (non classique), le paramètre metricTrigger peut inclure :

"metricName": "ApproximateMessageCount",
"metricNamespace": "",
"metricResourceUri": "/subscriptions/SUBSCRIPTION_ID/resourceGroups/RES_GROUP_NAME/providers/Microsoft.Storage/storageAccounts/STORAGE_ACCOUNT_NAME/services/queue/queues/QUEUE_NAME"

Métriques Service Bus généralement utilisées

Vous pouvez procéder à une mise à l’échelle en fonction de la longueur de la file d’attente Service Bus, autrement dit en fonction du nombre de messages présents dans cette file d’attente. La longueur de la file d’attente Service Bus est une métrique particulière. Le seuil correspond au nombre de messages par instance. Par exemple, si vous avez deux instances et que le seuil est défini sur 100, la mise à l’échelle aura lieu lorsque la file d’attente contiendra 200 messages. Cela peut être 100 messages par instance, 120 et 80 ou toute autre combinaison qui correspond à 200 ou plus.

Pour les jeux de mise à l’échelle de machine virtuelle, vous pouvez mettre à jour le paramètre Mise à l’échelle automatique dans le modèle Resource Manager afin d’utiliser metricName avec la valeur ApproximateMessageCount, puis transmettre l’ID de la file d’attente de stockage avec la valeur metricResourceUri.

"metricName": "ApproximateMessageCount",
 "metricNamespace": "",
"metricResourceUri": "/subscriptions/SUBSCRIPTION_ID/resourceGroups/RES_GROUP_NAME/providers/Microsoft.ServiceBus/namespaces/SB_NAMESPACE/queues/QUEUE_NAME"

Notes

Le concept de groupe de ressources n’existe pas pour Service Bus, mais Azure Resource Manager crée un groupe de ressources par défaut par région. Le groupe de ressources est généralement affiché au format « [Région] Service Bus par défaut ». Par exemple, « Est des États-Unis Service Bus par défaut », « Ouest des États-Unis Service Bus par défaut », « Est de l’Australie Service Bus par défaut », etc.