Méthodes de routage de Traffic Manager

Azure Traffic Manager prend en charge six méthodes de routage du trafic pour déterminer comment acheminer le trafic réseau vers les différents points de terminaison de service. Pour tout profil, Traffic Manager applique à chaque requête DNS qu’il reçoit la méthode de routage du trafic associée au profil. La méthode de routage du trafic détermine le point de terminaison retourné dans la réponse DNS.

Les méthodes de routage du trafic suivantes sont disponibles dans Traffic Manager :

  • Priority: Sélectionnez le routage Priority (Priorité) lorsque vous souhaitez avoir un point de terminaison de service principal pour tout le trafic. Vous pouvez fournir plusieurs points de terminaison de secours en cas d’indisponibilité du point de terminaison principal ou de l’un des points de terminaison de secours.
  • Weighted: Sélectionnez le routage Weighted (Pondéré) lorsque vous souhaitez distribuer le trafic sur un ensemble de points de terminaison en fonction de leur poids. Définissez le poids de manière à ce qu’il soit distribué uniformément entre tous les points de terminaison.
  • Performance: Sélectionnez le routage Performance (Performances) quand vos points de terminaison se trouvent sur des emplacements géographiques différents et que vous souhaitez que les utilisateurs finaux utilisent le point de terminaison « le plus proche » pour la latence réseau la plus faible.
  • Geographic: Sélectionnez le routage Geographic (Géographique) pour diriger les utilisateurs vers des points de terminaison spécifiques (Azure, externes ou imbriqués) en fonction de l’origine géographique de leurs requêtes DNS. Cette méthode de routage vous permet d’être en conformité avec des scénarios tels que les mandats de souveraineté des données, la localisation du contenu et de l’expérience utilisateur et la mesure du trafic de différentes régions.
  • Valeurs multiples : sélectionnez Valeurs multiples pour les profils Traffic Manager qui ne peuvent avoir que des adresses IPv4/IPv6 en tant que points de terminaison. Quand une demande est reçue pour ce profil, tous les points de terminaison intègres sont retournés.
  • Subnet: Sélectionnez la méthode de routage du trafic Subnet (Sous-réseau) pour mapper des ensembles de plages d’adresses IP d’utilisateur final à un point de terminaison spécifique. Quand une demande est reçue, le point de terminaison retourné est celui qui est mappé pour l’adresse IP source de cette demande. 

Tous les profils Traffic Manager disposent d’une analyse du fonctionnement et d’un basculement automatique des points de terminaison. (pour plus d’informations, voir la rubrique relative à la surveillance des points de terminaison avec Traffic Manager) ; Dans un profil Traffic Manager, vous ne pouvez configurer qu’une seule méthode de routage du trafic à la fois. Vous pouvez sélectionner une méthode de routage du trafic différente pour votre profil à tout moment. Vos modifications seront appliquées dans la minute qui suit, sans temps d’arrêt. Vous pouvez combiner les méthodes de routage du trafic à l’aide de profils Traffic Manager imbriqués. L’imbrication de profils permet des configurations de routage du trafic sophistiquées qui répondent aux besoins d’applications plus volumineuses et complexes. Pour plus d’informations, consultez Profils Traffic Manager imbriqués.

Méthode de routage du trafic basé sur la priorité

Bien souvent, une organisation souhaite assurer la fiabilité de ses services. Pour ce faire, elle déploie un ou plusieurs services de secours au cas où leur service principal tomberait en panne. La méthode de routage du trafic « Priorité » permet aux clients Azure d’implémenter facilement ce modèle de basculement.

Azure Traffic Manager 'Priority' traffic-routing method

Le profil Traffic Manager contient une liste hiérarchisée de points de terminaison de service. Par défaut, Traffic Manager envoie tout le trafic vers le point de terminaison principal (priorité la plus élevée). Si le point de terminaison principal n’est pas disponible, Traffic Manager route le trafic vers le deuxième point de terminaison. Dans le cas où les points de terminaison principal et secondaire ne sont pas disponibles, le trafic est envoyé vers le troisième, et ainsi de suite. La disponibilité du point de terminaison est basée sur l’état configuré (activé ou désactivé) et la surveillance du point de terminaison en cours.

Configuration de points de terminaison

Avec Azure Resource Manager, vous configurez la priorité de point de terminaison explicitement à l’aide de la propriété « priority » pour chaque point de terminaison. Cette propriété est une valeur comprise entre 1 et 1000. Une valeur inférieure représente une priorité plus élevée. Des points de terminaison ne peuvent pas partager des valeurs de priorité. La définition de la propriété est facultative. En cas d’omission, une priorité par défaut basée sur l’ordre du point de terminaison est utilisée.

Méthode de routage du trafic basé sur la pondération

La méthode de routage du trafic « Pondéré » vous permet de répartir le trafic uniformément ou d’utiliser une pondération prédéfinie.

Azure Traffic Manager 'Weighted' traffic-routing method

Dans la méthode de routage du trafic Pondéré, vous affectez une pondération à chaque point de terminaison dans la configuration du profil Traffic Manager. La pondération est un entier compris entre 1 et 1000. Ce paramètre est facultatif. En cas d’omission, Traffic Manager utilise la pondération par défaut « 1 ». Plus le poids est élevé, plus la priorité est forte.

Pour chaque requête DNS reçue, Traffic Manager choisit au hasard un point de terminaison disponible. La probabilité de choisir un point de terminaison dépend des pondérations qui sont assignées à tous les points de terminaison disponibles. L’utilisation de la même pondération pour tous les points de terminaison produit une distribution uniforme du trafic. L’utilisation de pondérations supérieures ou inférieures sur certains points de terminaison a pour effet que ceux-ci sont retournés plus ou moins fréquemment dans les réponses DNS.

La méthode pondérée permet des scénarios utiles :

  • Mise à niveau progressive d’une application : Allouez un pourcentage de trafic à acheminer vers un nouveau point de terminaison, puis augmentez progressivement le trafic au fil du temps jusqu’à 100 %.
  • Migration d’application vers Azure : créez un profil avec des points de terminaison Azure et externes. Ajustez la pondération des points de terminaison pour privilégier les nouveaux points de terminaison.
  • Bursting cloud pour plus de capacité : Étendez rapidement un déploiement local dans le cloud en le plaçant derrière un profil Traffic Manager. Quand vous avez besoin d'une capacité supplémentaire dans le cloud, vous pouvez ajouter ou activer des points de terminaison supplémentaires et spécifier quelle partie du trafic est destinée à chaque point de terminaison.

Vous pouvez configurer des pondérations à l’aide du portail Azure, d’Azure PowerShell, d’Azure CLI et d’API REST.

Un point à retenir est que les réponses DNS sont mises en cache par les clients. Elles sont également mises en cache par les serveurs DNS récursifs que les clients utilisent pour résoudre les noms DNS. Cette mise en cache peut avoir un effet sur les distributions de trafic pondérées. Lorsque le nombre de clients et de serveurs DNS récursifs est élevé, la distribution du trafic fonctionne comme prévu. En revanche, si le nombre de clients ou de serveurs DNS récursifs est peu élevé, la mise en cache peut fausser sensiblement la distribution du trafic.

Les cas d’utilisation courants sont les suivants :

  • les environnements de développement et de test ;
  • les communications d’application à application ;
  • les applications destinées à une base étroite d’utilisateurs qui partagent une infrastructure DNS récursive commune (par exemple, des employés d’une entreprise se connectant via un proxy).

Ces effets de mise en cache DNS sont communs à tous les systèmes de routage du trafic basés sur DNS, pas seulement à Azure Traffic Manager. Dans certains cas, la solution peut constituer à effacer le cache DNS de manière explicite. Si cela ne fonctionne pas, une autre méthode de routage du trafic peut être plus appropriée.

Méthode de routage du trafic basé sur les performances

Un déploiement de points de terminaison dans deux emplacements ou plus dans le monde peut améliorer la réactivité de vos applications. Grâce à la méthode de routage du trafic « Performance », vous pouvez acheminer le trafic vers l’emplacement « le plus proche » de vous.

Azure Traffic Manager 'Performance' traffic-routing method

Le point de terminaison « le plus proche » n’est pas nécessairement le plus proche en termes de distance géographique. Au lieu de cela, la méthode de routage du trafic « Performance » détermine le point de terminaison le plus proche en mesurant le temps de réponse (ou latence) du réseau. Traffic Manager tient à jour une Table de latence Internet pour suivre le temps d’aller-retour entre les plages d’adresses IP et chaque centre de données Azure.

Traffic Manager recherche l’adresse IP source de la demande DNS entrante dans la Table de latence Internet. Traffic Manager choisit ensuite un point de terminaison disponible dans le centre de données Azure, dont la latence est la plus faible pour la plage d’adresses IP. Traffic Manager retourne ensuite ce point de terminaison dans la réponse DNS.

Comme expliqué dans Fonctionnement de Traffic Manager, Traffic Manager ne reçoit pas de requêtes DNS provenant directement de clients. Au lieu de cela, les requêtes DNS proviennent du service DNS récursif que les clients sont configurés pour utiliser. Par conséquent, l’adresse IP utilisée pour déterminer le point de terminaison « le plus proche » n’est pas l’adresse IP du client, mais celle du service DNS récursif. Cette adresse IP est un bon proxy pour le client.

Traffic Manager met régulièrement à jour la Table de latence Internet pour refléter les modifications de l’Internet global et des nouvelles régions Azure. Toutefois, les performances des applications varient en fonction des variations en temps réel de la charge sur Internet. Le routage du trafic Performance ne surveille pas la charge sur un point de terminaison de service donné. Si un point de terminaison devient indisponible, Traffic Manager ne l’inclut pas dans les réponses aux requêtes DNS.

Points à noter :

  • Si votre profil contient plusieurs points de terminaison situés dans la même région Azure, Traffic Manager répartit uniformément le trafic entre les points de terminaison disponibles dans cette région. Si vous préférez une distribution de trafic différente au sein d’une région, vous pouvez utiliser des profils Traffic Manager imbriqués.
  • Si tous les points de terminaison activés dans la région Azure la plus proche sont défectueux, Traffic Manager déplace le trafic vers les points de terminaison dans la région Azure la plus proche suivante. Si vous souhaitez définir une séquence de basculement préférée, utilisez des profils Traffic Manager imbriqués.
  • Si vous utilisez la méthode de routage du trafic basé sur les performances avec des points de terminaison externes ou des points de terminaison imbriqués, vous devez spécifier l’emplacement de ces points de terminaison. Choisissez la région Azure la plus proche de votre déploiement. Ces emplacements sont les valeurs prises en charge par la Table de latence Internet.
  • L’algorithme qui choisit le point de terminaison est déterministe. Des requêtes DNS répétées à partir du même client sont dirigées vers le même point de terminaison. En règle générale, les clients utilisent des serveurs DNS récursifs différents quand ils se déplacent. Le client peut être routé vers un point de terminaison différent. Le routage peut également être affecté par des mises à jour de la Table de latence Internet. C’est la raison pour laquelle la méthode de routage du trafic Performance ne garantit pas qu’un client est toujours acheminé vers le même point de terminaison.
  • Lorsque la Table de latence Internet change, il se peut que certains clients soient dirigés vers un point de terminaison différent. La précision de ce changement de routage varie en fonction des données de latence actuelles. Ces mises à jour sont essentielles pour conserver l’exactitude du routage du trafic « Performance », car Internet évolue en permanence.

Méthode de routage du trafic Geographic (Géographique)

Les profils Traffic Manager peuvent être configurés de manière à utiliser la méthode de routage Geographic afin que les utilisateurs soient dirigés vers des points de terminaison spécifiques (Azure, externes ou imbriqués) selon l’emplacement géographique dont leur requête DNS provient. Cette méthode de routage vous permet d’être en conformité en matière de mandats de souveraineté des données, de localisation du contenu et de l’expérience utilisateur, et de mesure du trafic en provenance de différentes régions. Lorsqu’un profil est configuré pour le routage géographique, un ensemble de régions géographiques doit être affecté à chaque point de terminaison associé à ce profil. Une région géographique peut présenter les niveaux de granularité suivants :

  • World (Monde) : n’importe quelle région
  • Regional Grouping (Regroupement régional) : Afrique, Moyen-Orient, Australie/Pacifique, etc.
  • Country/Region (Pays/Région) : Irlande, Pérou, Hong Kong (R.A.S.), etc.
  • State/Province (État/Province) : États-Unis-Californie, Australie-Queensland, Canada-Alberta, etc. (remarque : ce niveau de granularité est pris en charge uniquement pour les états/provinces de l’Australie, du Canada et des États-Unis).

Lorsqu’une région ou un ensemble de régions est affecté à un point de terminaison, toutes les demandes provenant de ces régions sont acheminées exclusivement vers ce point de terminaison. Traffic Manager utilise l’adresse IP source de la requête DNS pour déterminer la région d’où provient la requête d’un utilisateur. On la trouve généralement sous la forme de l’adresse IP de la résolution DNS locale qui effectue la requête pour l’utilisateur.

Azure Traffic Manager 'Geographic' traffic-routing method

Traffic Manager lit l’adresse IP source de la requête DNS et détermine la région géographique d’où elle provient. Il examine ensuite s’il existe un point de terminaison auquel cette région géographique est mappée. Cette recherche commence au niveau de granularité le plus bas (État/Province si le niveau est pris en charge, sinon au niveau Pays/Région) et remonte jusqu’au niveau le plus élevé, à savoir Monde. La première correspondance trouvée à l’aide de ce balayage est choisie comme point de terminaison à renvoyer dans la réponse à la requête. En cas de correspondance avec un point de terminaison de type imbriqué, un point de terminaison de ce profil enfant est renvoyé en fonction de sa méthode de routage. Les points suivants s’appliquent à ce comportement :

  • Une zone géographique peut être mappée à un seul point de terminaison dans un profil Traffic Manager lorsque le type de routage est défini sur Geographic (Géographique). Cette restriction garantit un routage déterministe du trafic des utilisateurs et permet aux clients de mettre en œuvre des scénarios nécessitant des limites géographiques claires.

  • Si la région d’un utilisateur est répertoriée sous le mappage géographique de deux points de terminaison différents, Traffic Manager sélectionne le point de terminaison ayant la granularité la plus faible. Traffic Manager ne prendra pas en compte les demandes d’acheminement de cette région vers l’autre point de terminaison. Par exemple, considérons un profil présentant le type de routage Geographic (Géographique) et deux points de terminaison, Endpoint1 et Endpoint2. Endpoint1 est configuré pour recevoir le trafic provenant d’Irlande et Endpoint2 est configuré pour recevoir le trafic provenant d’Europe. Une requête provenant d’Irlande est systématiquement acheminée vers le point de terminaison Endpoint1.

  • Comme une région ne peut être mappée qu’à un seul point de terminaison, Traffic Manager renvoie une réponse que le point de terminaison soit sain ou non.

    Important

    Il est vivement recommandé aux clients utilisant la méthode de routage Geographic (Géographique) de l’associer avec les points de terminaison de type imbriqué qui présentent des profils enfants contenant au moins deux points de terminaison.

  • Si une correspondance de point de terminaison est trouvée et que ce point de terminaison se trouve à l’état Arrêté, Traffic Manager renvoie une réponse NODATA. Dans ce cas, aucune autre recherche n’est effectuée plus haut dans la hiérarchie de régions géographiques. Ce comportement s’applique également aux points de terminaison de type imbriqué lorsque le profil enfant se trouve à l’état Arrêté ou Désactivé.

  • Si un point de terminaison se trouve à l’état Désactivé, il n’est pas inclus dans le processus de mise en correspondance avec la région. Ce comportement s’applique également aux points de terminaison de type imbriqué lorsque le point de terminaison se trouve à l’état Désactivé.

  • Si une requête provient d’une région géographique qui n’a aucun mappage dans ce profil, Traffic Manager renvoie une réponse NODATA. C’est pourquoi nous vous recommandons vivement d’utiliser le routage géographique avec un point de terminaison. Idéalement, de type Imbriqué avec au moins deux points de terminaison dans le profil enfant, avec la région Monde qui lui est assignée. Cette configuration garantit également que les adresses IP qui ne sont mappées à aucune région sont traitées.

Comme expliqué dans Fonctionnement de Traffic Manager, Traffic Manager ne reçoit pas de requêtes DNS provenant directement de clients. Les requêtes DNS proviennent du service DNS récursif que les clients sont configurés pour utiliser. C’est pourquoi l’adresse IP utilisée pour déterminer la région n’est pas l’adresse IP du client, mais plutôt celle du service DNS récursif. Cette adresse IP est un bon proxy pour le client.

FAQ

Méthode de routage du trafic Valeurs multiples

La méthode de routage du trafic Valeurs multiples vous permet d’obtenir plusieurs points de terminaison intègres dans une seule réponse à une requête DNS. Cette configuration permet à l’appelant de faire de nouvelles tentatives côté client avec d’autres points de terminaison au cas où un point de terminaison retourné ne répondrait pas. Ce modèle peut augmenter la disponibilité d’un service et réduire la latence associée à une nouvelle requête DNS pour obtenir un point de terminaison sain. La méthode de routage Valeurs multiples ne fonctionne que si tous les points de terminaison sont de type « Externe » et sont des adresses IPv4 ou IPv6 spécifiées. Lors de la réception d’une requête pour ce profil, tous les points de terminaison sains sont retournés et soumis à un nombre de retours maximal configurable.

FAQ

Méthode de routage du trafic Sous-réseau

La méthode de routage du trafic Subnet vous permet de mapper un ensemble de plages d’adresses IP d’utilisateur final à des points de terminaison spécifiques dans un profil. Si Traffic Manager reçoit une requête DNS pour ce profil, il inspecte l’adresse IP source de la requête. Il déterminera ensuite le point de terminaison auquel elle est mappée et renverra ce point de terminaison dans la réponse de la requête. Dans la plupart des cas, l’adresse IP source est la résolution DNS utilisée par l’appelant.

L’adresse IP à associer à un point de terminaison peut être spécifiée en tant que plage CIDR (par exemple, 1.2.3.0/24) ou plage d’adresses (par exemple, 1.2.3.4-5.6.7.8). Les plages d’adresses IP associées à un point de terminaison doivent être uniques au sein de ce profil. La plage d’adresses ne peut pas chevaucher l’ensemble d’adresses IP d’un autre point de terminaison dans le même profil. Si vous définissez un point de terminaison sans plage d’adresses, il fait office de secours et récupère le trafic de n’importe quel sous-réseau restant. Si aucun point de terminaison de secours n’est inclus, Traffic Manager envoie une réponse NODATA pour toutes les plages non définies. Il est fortement recommandé de définir un point de terminaison de secours pour vous assurer que toutes les plages d’adresses IP possibles sont spécifiées sur vos points de terminaison.

Un routage de sous-réseau permet d’offrir une expérience différente au utilisateurs qui se connectent à partir d’un espace d’adressage IP spécifique. Par exemple, vous pouvez faire en sorte que toutes les requêtes de votre siège social soient acheminées vers un point de terminaison différent. Cette méthode de routage est particulièrement utile si vous essayez de tester une version réservée à un usage interne de votre application. Un autre scénario est quand vous souhaitez offrir une expérience différente aux utilisateurs qui se connectent à partir d’un fournisseur de services Internet (ISP) spécifique (par exemple, pour bloquer les utilisateurs d’un ISP donné).

FAQ

Étapes suivantes

Découvrez comment développer des applications à haute disponibilité à l’aide de la surveillance de points de terminaison Traffic Manager