Présentation du déploiement de client dans Configuration Manager

 

S'applique à: System Center 2012 Configuration Manager, System Center 2012 Configuration Manager SP1, System Center 2012 Configuration Manager SP2, System Center 2012 R2 Configuration Manager, System Center 2012 R2 Configuration Manager SP1

Le déploiement du client fait référence à la planification, à l'installation et à la gestion des ordinateurs clients System Center 2012 Configuration Manager et des appareils mobiles dans votre entreprise. Les types d'appareils dont vous disposez, vos besoins et vos préférences déterminent les méthodes que vous utilisez pour gérer les ordinateurs et les appareils mobiles. Ce guide contient des informations sur la façon de planifier, de configurer, de gérer et de surveiller le déploiement du client dans Configuration Manager sur les ordinateurs et les appareils mobiles.

Pour plus d'informations sur le déploiement et la surveillance du déploiement du client pour les ordinateurs et appareils mobiles, voir les sections suivantes :

  • Déploiement du client Configuration Manager vers des ordinateurs basés sur Windows

    • Déploiement du client Configuration Manager sur des appareils Windows Embedded
  • Considérations sur la gestion du client Configuration Manager dans une infrastructure VDI

  • Déploiement du client Configuration Manager sur des ordinateurs Mac

  • Déploiement du client Configuration Manager sur des serveurs Linux et UNIX

  • Surveillance de l'état des ordinateurs clients dans Configuration Manager

  • Gestion des appareils mobiles à l'aide de Configuration Manager

Déploiement du client Configuration Manager vers des ordinateurs basés sur Windows

Le tableau suivant répertorie les différentes méthodes que vous pouvez utiliser pour installer le logiciel client Configuration Manager sur des ordinateurs : Pour plus d'informations sur le choix d'une méthode d'installation du client, voir Déterminer la méthode d'installation du client à utiliser pour les ordinateurs Windows dans Configuration Manager. Pour plus d'informations sur l'installation du client, voir Installation de clients sur des ordinateurs Windows dans Configuration Manager.

Méthode d'installation du client

Description

Installation poussée du client

Installe automatiquement le client aux ressources attribuées et installe manuellement le client aux ressources non attribuées.

Installation du point de mise à jour logicielle

Installe le client à l'aide de la fonctionnalité de mise à jour logicielle de Configuration Manager.

Installation via la stratégie de groupe

Installe le client à l'aide de stratégie de groupe Windows.

Installation via un script d'ouverture de session

Installe le client à l'aide d'un script d'ouverture de session.

Installation manuelle

Installe manuellement le logiciel client.

Installation de mise à niveau via la gestion d'applications

Met à niveau les clients vers une version plus récente à l'aide de la gestion d'applications Configuration Manager. Vous pouvez également utiliser la distribution de logiciels Configuration Manager 2007 pour mettre à niveau les clients vers System Center 2012 Configuration Manager.

Mise à niveau automatique du client

Configuration Manager sans Service Pack

Met automatiquement à niveau les clients Configuration Manager 2007 et System Center 2012 Configuration Manager vers la dernière version de System Center 2012 Configuration Manager lorsque leur version est antérieure à celle que vous spécifiez.

Pour System Center 2012 Configuration Manager SP1 et ultérieur :

Met automatiquement à niveau les clients Configuration Manager 2007 et System Center 2012 Configuration Manager vers la dernière version de System Center 2012 Configuration Manager lorsque leur version est antérieure à celle de leur site attribué System Center 2012 Configuration Manager.

Pour plus d'informations, voir la section Comment mettre automatiquement à niveau les clients Configuration Manager de la hiérarchie dans la rubrique Installation de clients sur des ordinateurs Windows dans Configuration Manager.

Image de client

Prédéfinit l'installation du client dans une image du système d'exploitation.

Pour plus d'informations sur l'installation du client Configuration Manager sur des appareils qui exécutent des systèmes d'exploitation Windows Embedded, voir la section Tâches de gestion de clients Configuration Manager sur des appareils Windows Embedded dans la bibliothèque de documentation de Configuration Manager 2007.

Une fois le client correctement installé, le système essaie de l'attribuer à un site et de rechercher un point de gestion à partir duquel télécharger la stratégie. Pour plus d'informations sur l'attribution d'un site, voir Comment attribuer des clients à un site dans Configuration Manager.

Bien que la console et les rapports Configuration Manager fournissent certaines informations sur l'installation du client et l'attribution du site, vous pouvez utiliser le rôle de système de site du point d'état de secours pour suivre et surveiller de plus près l'installation du client et l'attribution de site. Pour plus d'informations sur le point d'état de secours, voir Déterminer les rôles de système de site pour le déploiement du client dans Configuration Manager.

Nouveautés dans Configuration Manager pour les ordinateurs Windows

Note

Les informations contenues dans cette section apparaissent également dans le guide Mise en route de System Center 2012 Configuration Manager.

Les éléments suivants sont nouveaux ou ont été modifiés pour le déploiement du client depuis Configuration Manager 2007 :

  • Les clients ne sont plus configurés pour le mode mixte ou natif. Ils utilisent désormais le protocole HTTPS avec des certificats d'infrastructure à clés publiques (PKI) ou HTTP avec des certificats auto-signés. Les clients utilisent le protocole HTTPS or HTTP en fonction de la configuration des rôles de système de site auquel ils se connectent et s'ils disposent d'un certificat PKI valide pour l'authentification client.

    Sur le client Configuration Manager, dans Propriétés de l'onglet Général, consultez la valeur Certificat client pour déterminer la méthode de communication client en cours. Cette valeur affiche Certificat PKI lorsque le client communique avec un point de gestion via HTTPS, et Auto-signé lorsque le client communique avec un point de gestion via HTTP. Tout comme la valeur de la propriété de client Type de connexion est mise à jour, en fonction de l'état de réseau actuel du client, la valeur de la propriété de client Certificat client est mise à jour, en fonction du point de gestion avec lequel communique le client.

  • System Center 2012 Configuration Manager n'utilisant pas le mode mixte et le mode natif, la propriété d'installation du client /native: [<option_mode_natif>] n'est plus utilisée. Utilisez plutôt /UsePKICert pour un certificat PKI avec fonctionnalité d'authentification client, si disponible, mais revenez à une connexion HTTP si aucun certificat n'est disponible. Si la propriété /UsePKICert n'est pas spécifiée, le client ne tente pas de communiquer à l'aide d'un certificat PKI, mais communique via le protocole HTTP uniquement. Utilisez également la nouvelle commande /NoCRLCheck si vous ne souhaitez pas qu'un client vérifie la liste de révocation de certificats (CRL) avant d'établir une communication HTTPS.

  • La propriété client.msi SMSSIGNCERT est toujours utilisée, mais elle requiert le certificat auto-signé exporté du serveur de site. Ce certificat est stocké dans le magasin de certificats SMS et porte le nom d'objet Serveur de site et le nom convivial Certificat de signature du serveur de site.

  • Lorsque vous réattribuez un client d'une hiérarchie Microsoft System Center 2012 Configuration Manager vers une autre hiérarchie System Center 2012 Configuration Manager, le client peut remplacer automatiquement la clé racine approuvée, si le nouveau site est publié dans les services de domaine Active Directory, et le client peut accéder à ces informations depuis un serveur de catalogues global. Pour ce scénario dans Configuration Manager 2007, vous deviez supprimer la clé racine approuvée, la remplacer manuellement ou désinstaller puis réinstaller le client.

  • Le point de recherche de serveur n'est plus utilisé pour l'attribution de site ou pour localiser des points de gestion. Cette fonctionnalité est remplacée par le point de gestion. La propriété CCMSetup Client.msi SMSSLP est toujours prise en charge, mais uniquement pour spécifier le nom de l'ordinateur des points de gestion.

  • Vous ne devez plus installer de packs clients internationaux lorsque vous souhaitez prendre en charge différentes langues sur le client. Il suffit désormais de sélectionner les langues du client souhaitées pendant l'installation. Ensuite, pendant l'installation du client, Configuration Manager installe automatiquement la prise en charge de ces langues sur le client, ce qui permet d'afficher les informations dans la langue qui correspond aux préférences linguistiques de l'utilisateur. Si une langue n'est pas disponible, le client affiche les informations en anglais par défaut. Pour plus d'informations, voir la section Planification concernant les modules linguistiques client dans la rubrique Planification des sites et des hiérarchies dans Configuration Manager.

  • Les clients retirés n'apparaissent plus dans la console Configuration Manager et sont automatiquement supprimés de la base de données par la tâche Supprimer les données de découverte anciennes.

  • La propriété Client.msi de CCMSetup, SMSDIRECTORYLOOKUP=WINSPROMISCUOUS, n'est plus prise en charge. Ce paramètre permettait au client d'utiliser le service WINS (Windows Internet Name Service) pour rechercher un point de gestion sans vérifier le certificat auto-signé de ce point de gestion.

  • Pour prendre en charge le nouveau client 64 bits, l'emplacement du dossier CCM pour les fichiers liés aux clients (tels que les fichiers de la mémoire cache du client et les fichiers journaux) a été modifié de %windir%\system32 à %windir%. Si vous faite référence au dossier CCM pour vos propres fichiers de script, mettez à jour ces références pour le nouvel emplacement de dossier pour les clients System Center 2012 Configuration Manager.System Center 2012 Configuration Manager ne prend pas en charge le dossier CCM dans les chemins d'accès qui prennent en charge la redirection (tels que Program Files et %windir%\system32) sur les systèmes d'exploitation 64 bits.

  • L'installation poussée du client automatique à l'échelle du site installe désormais Configuration Manager sur les ressources d'ordinateur existantes si le client n'est pas installé et pas seulement les ressources d'ordinateur récemment découvertes.

  • L'installation poussée du client démarre et effectue le suivi de l'installation du client à l'aide de la base de données Configuration Manager, sans créer de fichiers .CCR individuels. Lorsque vous activez l'installation poussée du client pour un site, toutes les ressources découvertes attribuées au site et sans client installé sont immédiatement ajoutées à la base de données, et l'installation du client commence.

  • Configuration Manager peut automatiquement mettre à niveau les clients Configuration Manager 2007 et System Center 2012 Configuration Manager vers la dernière version de System Center 2012 Configuration Manager lorsque leur version est inférieure à celle que vous spécifiez. Pour plus d'informations, voir la section Comment mettre automatiquement à niveau les clients Configuration Manager de la hiérarchie dans la rubrique Installation de clients sur des ordinateurs Windows dans Configuration Manager.

Nouveautés dans Configuration Manager SP1 pour les ordinateurs Windows

Note

Les informations contenues dans cette section apparaissent également dans le guide Mise en route de System Center 2012 Configuration Manager.

Les éléments suivants sont nouveaux ou ont été modifiés pour le déploiement du client dans Configuration Manager SP1 :

  • Configuration Manager peut automatiquement mettre à niveau les clients Configuration Manager 2007 et System Center 2012 Configuration Manager vers la version de leur site System Center 2012 Configuration Manager attribué. Pour plus d'informations, voir la section Comment mettre automatiquement à niveau les clients Configuration Manager de la hiérarchie dans la rubrique Installation de clients sur des ordinateurs Windows dans Configuration Manager.

  • Vous pouvez maintenant spécifier les propriétés CCMSetup.exe suivantes en tant qu'options d'installation lorsque vous procédez à une installation poussée du client :

    • /forcereboot

    • /skipprereq

    • /logon

    • /BITSPriority

    • /downloadtimeout

    • /forceinstall

  • Les clients Configuration Manager SP1 utilisent maintenant Microsoft Silverlight 5 pour le catalogue d'applications.Configuration Manager installe automatiquement cette version de Silverlight sur les clients s'il n'est pas encore installé et, par défaut, il affecte la valeur Oui au paramètre client Autoriser les applications Silverlight à s'exécuter en mode de confiance élevé de l'Agent ordinateur. Pour plus d'informations, voir la section Certificats pour Microsoft Silverlight 5 et mode de confiance élevée requis pour le catalogue des applications dans la rubrique Sécurité et confidentialité pour la gestion d'applications dans Configuration Manager.

  • Il existe une nouvelle valeur qui est à présent la valeur par défaut du paramètre client Agent ordinateurStratégie d'exécution de Power Shell : Toutes signées. Cette nouvelle valeur permet de contraindre le client Configuration Manager à exécuter les scripts Windows PowerShell uniquement s'ils sont signés par un éditeur approuvé, quelle que soit la configuration Windows PowerShell actuelle sur l'ordinateur client. Pour plus d'informations, voir la section Agent ordinateur dans la rubrique À propos des paramètres client dans Configuration Manager.

  • Le nouveau paramètre client Agent ordinateur, Désactiver la randomisation des échéances, désactive, par défaut, le délai de randomisation de l'installation pour les mises à jour logicielles requises et les déploiements d'applications requis. Pour plus d'informations, voir la section Agent ordinateur dans la rubrique À propos des paramètres client dans Configuration Manager.

  • La notification du client dans Configuration Manager permet d'exécuter certaines opérations client dès que possible, plutôt que pendant l'intervalle d'interrogation de la stratégie client habituel. Par exemple, vous pouvez utiliser la tâche de gestion client Télécharger la stratégie de l'ordinateur pour demander aux ordinateurs de télécharger la stratégie dès que possible. En outre, vous pouvez lancer certaines actions pour Endpoint Protection, par exemple une analyse de recherche de logiciels malveillants sur un client.

    Par défaut, la communication de notification du client utilise le port TCP 10123, qui peut être configuré en tant que propriété de site pour un site principal. Vous devrez peut-être configurer le pare-feu Windows sur le point de gestion, les clients et tous les pare-feu intermédiaires pour ce nouveau port de communication. Toutefois, la notification du client peut revenir à l'utilisation de la communication établie entre le client et le point de gestion, à savoir HTTP ou HTTPS. Les actions exécutées par la notification du client apparaissent dans le nouveau nœud Opérations du client dans l'espace de travail Surveillance.

    Note

    La notification de client n'autorise pas l'administration basée sur les rôles. Tous les utilisateurs de la console Configuration Manager peuvent voir des notifications dans le nœud Opérations du client dans l'espace de travail Surveillance.

    Pour plus d'informations, consultez Comment configurer des numéros de ports de communication des clients dans Configuration Manager et Comment gérer des clients dans Configuration Manager

  • Vous pouvez installer le client Configuration Manager sur les ordinateurs qui exécutent Mac OS X. Vous pouvez alors gérer ce client en utilisant des paramètres de conformité, des logiciels de déploiement et en collectant l'inventaire matériel. Pour plus d'informations, voir Installation de clients sur des ordinateurs Mac dans Configuration Manager.

  • Vous pouvez installer le client Configuration Manager sur les serveurs qui exécutent une version prise en charge de Linux ou UNIX. Vous pouvez ensuite gérer ce client en utilisant un logiciel de déploiement et en collectant l'inventaire matériel. Pour plus d'informations, voir Comment installer des Clients sur Linux et les ordinateurs UNIX dans Configuration Manager.

Nouveautés dans System Center 2012 R2 Configuration Manager pour les ordinateurs Windows

Note

Les informations contenues dans cette section apparaissent également dans le guide Mise en route de System Center 2012 Configuration Manager.

Les éléments suivants sont nouveaux ou ont été modifiés pour le déploiement du client dans System Center 2012 R2 Configuration Manager :

  • Vous pouvez sélectionner Paramètres résultants du client dans la console Configuration Manager pour afficher les paramètres effectifs du client qui seront appliqués à l'appareil sélectionné. Le paramètre résultant du client tient compte de la définition des priorités ou de la combinaison d'attributs lorsque plusieurs paramètres du client ont été déployés sur le même appareil. Pour plus d'informations, voir Comment afficher les paramètres client résultants (System Center 2012 R2 Configuration Manager uniquement).

  • Vous pouvez maintenant réattribuer des clients Configuration Manager, y compris des appareils mobiles gérés, à un autre site principal dans la hiérarchie. Les clients peuvent être réattribués individuellement ou tous sélectionnés et réattribués en bloc à un nouveau site.

  • Si vous utilisez un proxy de mise en éveil, vous n'avez plus à configurer manuellement le Pare-feu Windows sur les clients pour autoriser les commandes ping TCP/IP lorsque vous spécifiez le paramètre client Gestion de l'alimentation, Exception du Pare-feu Windows pour le proxy de mise en éveil.

  • Une nouvelle propriété a été ajoutée pour Ccmsetup.exe, /ExcludeFeatures:<feature>. Cette propriété empêche la fonctionnalité spécifiée d'installer le client. Dans cette version, la seule fonctionnalité prise en charge est ClientUI, qui empêche l'installation du Centre logiciel sur le client. Pour plus d'informations, voir Propriétés de ligne de commande CCMSetup.exe.

Déploiement du client Configuration Manager sur des appareils Windows Embedded

Si votre appareil Windows Embedded n'inclut pas le client Configuration Manager, vous pouvez utiliser l'une des méthodes d'installation de ce client si l'appareil respecte les dépendances requises. Si l'appareil intégré prend en charge les filtres d'écriture, vous devez désactiver ces filtres avant d'installer le client, puis réactiver les filtres une fois le client installé et attribué à un site.

Notez que quand vous désactivez les filtres, vous ne devez pas désactiver les pilotes de filtre. En général, ces pilotes démarrent automatiquement au démarrage de l'ordinateur. La désactivation de ces pilotes empêche l'installation du client ou interfère avec l'orchestration des filtres d'écriture, ce qui entraîne l'échec des opérations du client. Voici les services associés à chaque type de filtre d'écriture devant rester en cours d'exécution :

Type de filtre d'écriture

Pilote

Type

Description

EWF

ewf

Noyau

Met en œuvre la redirection des E/S au niveau du secteur sur les volumes protégés.

FBWF

fbwf

Système de fichiers

Met en œuvre la redirection des E/S au niveau du fichier sur les volumes protégés.

UWF

uwfreg

Noyau

Redirecteur de Registre UWF

UWF

uwfs

Système de fichiers

Redirecteur de fichier UWF

UWF

uwfvol

Noyau

Gestionnaire de volume UWF

Les filtres d'écritures contrôlent la manière dont le système d'exploitation sur l'appareil intégré est mis à jour lorsque vous apportez des modifications, comme lorsque vous installez des logiciels. Lorsque les filtres d'écriture sont activés, au lieu d'apporter les modifications directement dans le système d'exploitation, celles-ci sont redirigées vers un segment de recouvrement temporaire. Si les modifications sont écrites uniquement dans le segment de recouvrement, elles sont perdues lorsque l'appareil intégré s'arrête. Toutefois, si les filtres d'écriture sont temporairement désactivés, les modifications peuvent être rendues définitives afin que vous n'ayez pas à les apporter de nouveau (ou à réinstaller le logiciel) à chaque redémarrage de l'appareil intégré. Cependant, la désactivation temporaire suivie de la réactivation de ces filtres d'écriture requiert un ou plusieurs redémarrages, si bien qu'il est souhaitable de les contrôler en configurant des fenêtres de maintenance permettant aux redémarrages de se produire en dehors des heures de bureau.

Lorsque vous installez des logiciels sur des appareils Windows Embedded avec Configuration Manager sans Service Pack, vous devez toujours suivre des étapes supplémentaires pour désactiver les filtres d'écriture, installer les logiciels, puis réactiver les filtres d'écriture. En revanche, si le client intégré exécute Configuration Manager SP1, vous pouvez configurer des options pour automatiquement désactiver et réactiver les filtres d'écriture lorsque vous déployez des logiciels tels que des applications, des séquences de tâches, des mises à jour logicielles et le client Endpoint Protection. Il existe une exception pour les lignes de base de configuration comportant des éléments de configuration qui utilisent une correction automatique. Dans ce scénario, la correction se produit toujours dans le segment de recouvrement afin d'être disponible uniquement jusqu'au redémarrage de l'appareil. La correction est appliquée de nouveau lors du prochain cycle d'évaluation, mais uniquement au segment de recouvrement, lequel est effacé au redémarrage. Pour forcer Configuration Manager SP1 à valider les modifications de la correction, vous pouvez déployer la ligne de base de configuration, puis un autre déploiement logiciel qui prend en charge la validation de la modification dès que possible.

Si les filtres d'écriture sont désactivés, vous pouvez installer des logiciels sur les appareils Windows Embedded à l'aide du Centre logiciel. Toutefois, si les filtres d'écriture sont activés, l'installation échoue et Configuration Manager affiche un message d'erreur indiquant que vos autorisations ne sont pas suffisantes pour installer l'application.

System_CAPS_warningAvertissement

Même si vous ne sélectionnez pas les options Configuration Manager SP1 permettant de valider les modifications, celles-ci peuvent l'être si une autre installation logicielle ou modification est effectuée en ce sens. Dans ce scénario, les modifications d'origine sont validées en plus des nouvelles modifications.

Lorsque Configuration Manager SP1 désactive les filtres d'écriture pour rendre les modifications définitives, seuls les utilisateurs qui possèdent des droits administratifs locaux peuvent se connecter et utiliser l'appareil intégré. Pendant cette période, les utilisateurs dont les droits sont peu élevés sont verrouillés et ils voient un message indiquant que l'ordinateur n'est pas disponible car il est en cours de maintenance. Cette indisponibilité protège l'appareil pendant que son état permet l'application de modifications définitives et ce comportement de verrouillage du mode de maintenance constitue une autre raison pour configurer une fenêtre de maintenance pendant laquelle les utilisateurs ne se connectent pas à ces appareils.

Configuration Manager prend en charge la gestion des types de filtres d'écriture suivants :

  • Filtre d'écriture basé sur des fichiers (FBWF) – (Configuration Manager SP1 et System Center 2012 R2 Configuration Manager uniquement). Pour plus d'informations, voir Filtre d'écriture basé sur des fichiers sur MSDN.

  • RAM de filtre d'écriture amélioré (EWF) – (Configuration Manager SP1 et System Center 2012 R2 Configuration Manager uniquement). Pour plus d'informations, voir Filtre d'écriture amélioré sur MSDN.

  • Filtre d'écriture unifié (UWF) – (System Center 2012 R2 Configuration Manager uniquement). Pour plus d'informations, consultez Unified Write Filter (Filtre d'écriture unifié) sur MSDN.

Configuration Manager ne prend pas en charge les opérations de filtre d'écriture lorsque l'appareil Windows Embedded est en mode de registre RAM EWF.

Important

Si vous avez le choix, utilisez des filtres d'écriture basés sur des fichiers avec Configuration Manager SP1 pour une efficacité accrue et une meilleure évolutivité. Quand vous avez cette configuration, configurez les exceptions suivantes pour rendre l'état du client et les données d'inventaire permanents entre les redémarrages de l'appareil :

  • CCMINSTALLDIR\*.sdf

  • CCMINSTALLDIR\ServiceData

  • HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\CCM\StateSystem

Les appareils qui exécutent Windows Embedded 8.0 et ses versions ultérieures ne prennent pas en charge les exclusions qui contiennent des caractères génériques. Sur ces appareils, vous devez configurer individuellement les exclusions suivantes :

  • Tous les fichiers dans CCMINSTALLDIR portant l'extension .sdf, généralement :

    • UserAffinityStore.sdf

    • InventoryStore.sdf

    • CcmStore.sdf

    • StateMessageStore.sdf

    • CertEnrollmentStore.sdf

  • CCMINSTALLDIR\ServiceData

  • HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\CCM\StateSystem

Pour les appareils qui utilisent des filtres d’écriture basés sur des fichiers et des filtres d'écriture unifiés uniquement : Quand les clients d’un groupe de travail utilisent des certificats à des fins d'authentification auprès de points de gestion, vous devez également exclure la clé privée pour que les clients puissent continuer à communiquer avec les points de gestion. Sur ces appareils, configurez les exceptions suivantes :

  • c:\Windows\System32\Microsoft\Protect

  • c:\ProgramData\Microsoft\Crypto

  • HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\SystemCertificates\SMS\Certificates

Pour obtenir un exemple de scénario de déploiement et de gestion des appareils Windows Embedded à filtre d'écriture dans Configuration Manager SP1, voir Exemple de scénario de déploiement et de gestion de clients Configuration Manager sur des périphériques Windows Embedded.

Pour plus d'informations sur la façon de créer des images pour les appareils Windows Embedded et de configurer des filtres d'écriture, reportez-vous à votre documentation Windows Embedded ou contactez votre fabricant d'ordinateurs OEM.

Note

Lorsque vous sélectionnez les plates-formes applicables aux déploiements logiciels et aux éléments de configuration, celles-ci affichent les familles Windows Embedded, plutôt que des versions spécifiques. Utilisez la liste suivante pour faire correspondre la version spécifique de Windows Embedded aux options figurant dans la zone de liste :

  • L'option Systèmes d'exploitation intégrés basés sur Windows XP (32 bits) inclut les éléments suivants :

    • Windows XP Embedded

    • Windows Embedded for Point of Service

    • Windows Embedded Standard 2009

    • Windows Embedded POSReady 2009

  • L'option Systèmes d'exploitation intégrés basés sur Windows 7 (32 bits) inclut les éléments suivants :

    • Windows Embedded Standard 7 (32 bits)

    • Windows Embedded POSReady 7 (32 bits)

    • Windows ThinPC

  • L'option Systèmes d'exploitation intégrés basés sur Windows 7 (64 bits) inclut les éléments suivants :

    • Windows Embedded Standard 7 (64 bits)

    • Windows Embedded POSReady 7 (64 bits)

Nouveautés dans System Center 2012 R2 Configuration Manager pour les appareils Windows Embedded

Les éléments suivants sont nouveaux ou ont été modifiés pour les appareils Windows Embedded dans System Center 2012 R2 Configuration Manager :

  • Configuration Manager prend désormais en charge le filtre d'écriture unifié disponible dans certains systèmes d'exploitation Windows Embedded.

Considérations sur la gestion du client Configuration Manager dans une infrastructure VDI

System Center 2012 Configuration Manager prend en charge l'installation du client Configuration Manager sur les scénarios d'infrastructure VDI suivants :

  • Machines virtuelles personnelles : les machines virtuelles personnelles sont généralement utilisées lorsque vous voulez vous assurer que les données et les paramètres utilisateur sont conservés sur la machine virtuelle entre les sessions.

  • Sessions de services Bureau à distance : les sessions de services Bureau à distance permettent à un serveur d'héberger plusieurs sessions clientes simultanées. Les utilisateurs peuvent se connecter à une session, puis exécuter des applications sur ce serveur.

  • Machines virtuelles regroupées : les machines virtuelles regroupées ne sont pas conservées entre les sessions. Lorsqu'une session est fermée, toutes les données et tous les paramètres sont supprimés. Les machines virtuelles regroupées sont utiles lorsqu'il est impossible d'utiliser les services Bureau à distance, car une application métier requise ne peut pas s'exécuter sur le serveur Windows hébergeant les sessions clientes.

Le tableau suivant répertorie les considérations relatives à la gestion du client Configuration Manager dans une infrastructure VDI.

Type de machine virtuelle

Plus d'informations

Machines virtuelles personnelles

  • Configuration Manager traite les machines virtuelles personnelles tout comme les ordinateurs physiques. Le client Configuration Manager peut être préinstallé sur l'image de la machine virtuelle ou déployé après la configuration de la machine virtuelle.

Services Bureau à distance

  • Le client Configuration Manager n'est pas installé pour les sessions Bureau à distance individuelles. Ce client est plutôt installé une seule fois sur le serveur des services Bureau à distance. Toutes les fonctionnalités Configuration Manager peuvent être utilisées sur le serveur des services Bureau à distance.

Machines virtuelles regroupées

  • Lorsqu'une machine virtuelle regroupée est retirée, toutes les modifications apportées à l'aide de Configuration Manager sont perdues.

  • Les données renvoyées par les fonctionnalités Configuration Manager, telles que l'inventaire logiciel, l'inventaire matériel et le contrôle de logiciel peuvent ne pas s'appliquer à vos besoins, car la machine virtuelle peut ne fonctionner que pendant une courte période. Envisagez d'exclure les ordinateurs virtuels regroupés des tâches d'inventaire.

Étant donné que la virtualisation prend en charge l'exécution de plusieurs clients Configuration Manager sur le même ordinateur physique, de nombreuses opérations du client possèdent un délai randomisé prédéfini pour les actions planifiées telles que l'inventaire matériel et logiciel, les analyses anti-programmes malveillants, les installations logicielles et les analyses de mises à jour logicielles. Ce délai permet de distribuer le traitement par le processeur et le transfert des données pour un ordinateur qui possède plusieurs ordinateurs virtuels qui exécutent le client Configuration Manager.

Note

À l'exception des clients Windows Embedded en mode de maintenance, les clients Configuration Manager qui ne s'exécutent pas dans des environnements virtualisés utilisent également ce délai randomisé. Lorsque vous avez de nombreux clients déployés, ce comportement permet d'éviter les heures de pointe de la bande passante réseau et de réduire les besoins de traitement par le processeur sur les systèmes de site Configuration Manager, tels que le point de gestion et le serveur de site. L'intervalle du délai varie en fonction de la capacité de Configuration Manager.

Dans Configuration Manager sans Service Pack, ce comportement n'est pas configurable dans la console Configuration Manager. Pour Configuration Manager SP1 uniquement, le délai de randomisation est désactivé par défaut pour les mises à jour logicielles requises et les déploiements d'applications requis à l'aide du paramètre client suivant : Agent ordinateur : Désactiver la randomisation des échéances.

Déploiement du client Configuration Manager sur des ordinateurs Mac

Pour System Center 2012 Configuration Manager SP1 et ultérieur :

Vous pouvez installer le client Configuration Manager sur des ordinateurs Mac qui exécutent le système d'exploitation Mac OS X et utilisent les fonctionnalités de gestion suivantes :

Fonctionnalité

Informations complémentaires

Inventaire matériel

Vous pouvez utiliser l'inventaire matériel de Configuration Manager pour collecter des informations sur le matériel et les applications installées sur les ordinateurs Mac. Ces informations peuvent ensuite être consultées dans l'Explorateur de ressources dans la console Configuration Manager et utilisées pour créer des regroupements, des requêtes et des rapports. Pour plus d'informations, voir Comment utiliser l'Explorateur de ressources pour afficher l'inventaire matériel dans Configuration Manager.

Configuration Manager collecte les informations matérielles suivantes à partir d'ordinateurs Mac :

  • Processeur

  • Système informatique

  • Lecteur de disque

  • Partition de disque

  • Carte réseau

  • Système d'exploitation

  • Service

  • Processus

  • Logiciel installé

  • Produit système informatique

  • Contrôleur USB

  • Périphérique USB

  • Lecteur de CD-ROM

  • Contrôleur vidéo

  • Moniteur du Bureau

  • Batterie portable

  • Mémoire physique

  • Imprimante

Important

Vous ne pouvez pas étendre les informations matérielles collectées à partir d'ordinateurs Mac pendant un inventaire matériel.

Paramètres de compatibilité

Vous pouvez utiliser des paramètres de conformité Configuration Manager pour afficher la conformité des paramètres de préférence (.plist) de Mac OS X et les corriger. Par exemple, vous pouvez appliquer des paramètres pour la page d'accueil du navigateur web Safari ou veiller à ce que le pare-feu Apple soit activé. Vous pouvez également utiliser des scripts Shell pour surveiller et corriger des paramètres dans MAC OS X.

Gestion des applications

Configuration Manager peut déployer des logiciels sur les ordinateurs Mac. Vous pouvez déployer les formats logiciels suivants sur les ordinateurs Mac :

  • Image disque Apple (.DMG)

  • Fichier métapaquet (.MPKG)

  • Paquet d'installation Mac OS X (.PKG)

  • Application Mac OS X (.APP)

Lorsque vous installez le client Configuration Manager sur des ordinateurs Mac, vous ne pouvez pas utiliser les fonctionnalités de gestion suivantes prises en charge par le client Configuration Manager sur les ordinateurs Windows :

  • Installation poussée du client

  • Déploiement du système d'exploitation

  • Mises à jour logicielles

    Note

    Vous pouvez utiliser la gestion d'applications Configuration Manager pour déployer des mises à jour logicielles Mac OS X requises sur les ordinateurs Mac. En outre, vous pouvez utiliser des paramètres de conformité pour vous assurer que les ordinateurs disposent des mises à jour logicielles requises.

  • Fenêtres de maintenance

  • Contrôle à distance

  • Gestion de l'alimentation

  • Vérification et correction de l'état du client

Pour plus d'informations sur l'installation et la configuration du client Mac Configuration Manager, voir Installation de clients sur des ordinateurs Mac dans Configuration Manager.

Nouveautés dans System Center 2012 R2 Configuration Manager pour les ordinateurs Mac

Note

Les informations contenues dans cette section apparaissent également dans le guide Mise en route de System Center 2012 Configuration Manager.

Les éléments suivants sont nouveaux ou ont été modifiés pour les ordinateurs Mac dans System Center 2012 R2 Configuration Manager :

  • Vous pouvez maintenant installer le certificat client et inscrire des ordinateurs Mac à l'aide du nouvel Assistant Inscription d'ordinateur Mac comme alternative à l'utilisation de l'outil en ligne de commande CMEnroll.

  • Vous pouvez maintenant utiliser l'Assistant Renouveler le certificat pour renouveler le certificat client Mac.

Déploiement du client Configuration Manager sur des serveurs Linux et UNIX

Pour System Center 2012 Configuration Manager SP1 et ultérieur :

Vous pouvez installer le client Configuration Manager sur les ordinateurs qui exécutent Linux ou UNIX. Ce client est conçu pour les serveurs qui fonctionnent en tant qu'ordinateur de groupe de travail, et le client ne prend pas en charge l'interaction avec les utilisateurs connectés.

Une fois que le logiciel client est installé et que le client établit la communication avec le site Configuration Manager, vous gérez le client à l'aide de la console et des rapports Configuration Manager.

Vous pouvez utiliser les fonctionnalités de gestion suivantes lorsque vous installez le client Configuration Manager sur des ordinateurs Linux et UNIX :

Fonctionnalité

Plus d'informations

Regroupements, requêtes et fenêtres de maintenance

Consultez Comment gérer Linux et UNIX Clients dans Configuration Manager.

Inventaire matériel

Consultez Inventaire matériel pour Linux et UNIX dans Configuration Manager.

Déploiement logiciel

Consultez Déploiement de logiciels sur des serveurs Linux et UNIX dans Configuration Manager.

Analyse et rapports

Consultez Comment surveiller Linux et UNIX Clients dans Configuration Manager.

Lorsque vous installez le client Configuration Manager sur des ordinateurs Linux et UNIX, vous ne pouvez pas utiliser les fonctionnalités de gestion suivantes prises en charge par le client Configuration Manager sur les ordinateurs Windows :

  • Installation poussée du client

  • Déploiement du système d'exploitation

  • Déploiement d'application ; à la place, déployez des logiciels à l'aide de packages et programmes.

  • Inventaire logiciel

  • Mises à jour logicielles

  • Paramètres de compatibilité

  • Contrôle à distance

  • Gestion de l'alimentation

  • Vérification et correction de l'état du client

  • Gestion des clients basés sur Internet

Pour plus d'informations sur les distributions de Linux et d'UNIX prises en charge et sur le matériel nécessaire pour prendre en charge le client pour Linux et UNIX, consultez la section Configuration requise du client pour les serveurs Linux et UNIX dans la rubrique Configurations prises en charge pour Configuration Manager.

Pour plus d'informations sur l'installation et la configuration du client Configuration Manager pour Linux et UNIX, voir Comment installer des Clients sur Linux et les ordinateurs UNIX dans Configuration Manager.

Nouveautés de la mise à jour cumulative 1 du client pour Linux et UNIX

Les éléments suivants sont nouveaux ou ont été modifiés pour le client pour Linux et UNIX avec la mise à jour cumulative 1 :

Surveillance de l'état des ordinateurs clients dans Configuration Manager

Utilisez le nœud État du client de l'espace de travail Surveillance de la console Configuration Manager pour surveiller l'intégrité et l'activité des ordinateurs clients de votre hiérarchie.Configuration Manager utilise les deux méthodes suivantes pour évaluer l'état global des ordinateurs clients.

Activité des clients : Vous pouvez configurer des seuils pour déterminer si un client est actif, par exemple :

  • Si le client a demandé une stratégie au cours des sept derniers jours.

  • Si découverte par pulsations d'inventaire a trouvé le client au cours des sept derniers jours.

  • Si le client a envoyé un inventaire matériel au cours des sept derniers jours.

Lorsque tous ces seuils sont dépassés, le client est déterminé comme étant inactif.

Intégrité du client : Un moteur d'évaluation du client est installé avec le client Configuration Manager pour évaluer périodiquement l'intégrité du client Configuration Manager et ses dépendances. Ce moteur peut vérifier ou corriger certains problèmes liés au client Configuration Manager.

Sur les ordinateurs qui exécutent Windows 7, l'intégrité du client s'exécute en tant que tâche planifiée. Sur les systèmes d'exploitation ultérieurs, l'intégrité du client s'exécute automatiquement pendant la fenêtre de maintenance de Windows.

Vous pouvez configurer la mise à jour de manière à ne pas l'exécuter sur des ordinateurs spécifiques, par exemple, sur un serveur essentiel pour l'entreprise. En outre, si vous souhaitez évaluer d'autres éléments, vous pouvez utiliser les paramètres de compatibilité System Center 2012 Configuration Manager pour fournir une solution complète de surveillance de l'intégrité globale, de l'activité et de la conformité des ordinateurs de votre organisation. Pour plus d'informations sur les paramètres de compatibilité, voir Paramètres de compatibilité dans Configuration Manager.

L'état du client utilise les fonctionnalités de surveillance et de création de rapports de Configuration Manager pour fournir des informations dans la console Configuration Manager sur l'intégrité et l'activité du client. Vous pouvez configurer des alertes pour vous avertir lorsque les résultats de l'intégrité des clients ou l'activité des clients passent au-dessous d'un pourcentage de clients spécifié dans un enregistrement ou lorsque la mise à jour échoue sur un pourcentage de clients spécifié.

Pour plus d'informations sur la façon de configurer l'état du client, voir Comment configurer l'état du client dans Configuration Manager.

Vérifications et corrections effectuées par la fonction d'intégrité du client

Les vérifications et corrections suivantes peuvent être effectuées par la fonction d'intégrité du client.

Intégrité du client

Action corrective

Plus d'informations

Vérifier que la fonction d'intégrité du client a été exécutée récemment

Exécuter l'intégrité du client

Vérifie que l'intégrité du client a été exécutée au moins une fois au cours des trois derniers jours.

Vérifier que la configuration requise du client est installée

Installer la configuration requise du client

Vérifie que la configuration requise du client est installée. Lit le fichier ccmsetup.xml dans le dossier d'installation client pour découvrir les composants requis.

Test d'intégrité de l'espace de stockage WMI

Réinstaller le client Configuration Manager

Vérifie que les entrées de client Configuration Manager sont présentes dans WMI.

Vérifier que le service client est en cours d'exécution

Démarrer le service client (Hôte de l'agent SMS)

Aucune information supplémentaire

Test du récepteur d'événements WMI.

Redémarrer le service client

Vérifier si le récepteur d'événements WMI lié à Configuration Manager est perdu

Vérifier l'existence du service WMI (Windows Management Instrumentation)

Aucune correction

Aucune information supplémentaire

Vérifier que le client a été installé correctement

Réinstaller le client

Aucune information supplémentaire

Test de lecture/d'écriture de l'espace de stockage WMI

Réinitialiser l'espace de stockage WMI et réinstaller le client Configuration Manager

La correction de cette intégrité du client est effectuée uniquement sur les ordinateurs qui exécutent Windows Server 2003, Windows XP (64 bits) ou des versions antérieures.

Vérifier que le type de démarrage du service anti-programme malveillant est automatique

Réinitialiser le type de démarrage du service sur automatique

Aucune information supplémentaire

Vérifier que le service anti-programme malveillant est en cours d'exécution

Démarrer le service anti-programme malveillant

Aucune information supplémentaire

Vérifier que le type de démarrage du service Windows Update est automatique ou manuel

Réinitialiser le type de démarrage du service sur automatique

Aucune information supplémentaire

Vérifier que le type de démarrage du service client (Hôte de l'agent SMS) est automatique

Réinitialiser le type de démarrage du service sur automatique

Aucune information supplémentaire

Vérifier que le service WMI (Windows Management Instrumentation) est en cours d'exécution

Démarrer le service WMI (Windows Management Instrumentation)

Aucune information supplémentaire

Vérifier l'intégrité de la base de données Microsoft SQL CE

Réinstaller le client Configuration Manager

Aucune information supplémentaire

Test d'intégrité WMI Microsoft Policy Platform

Réparer Microsoft Policy Platform

Aucune information supplémentaire

Vérifier que le service Microsoft Policy Platform existe

Réparer Microsoft Policy Platform

Aucune information supplémentaire

Vérifier que le type de démarrage du service Microsoft Policy Platform est manuel

Réinitialiser le type de démarrage du service sur manuel

Aucune information supplémentaire

Vérifier l'existence du service de transfert intelligent en arrière-plan

Aucune correction

Aucune information supplémentaire

Vérifier que le type de démarrage du service de transfert intelligent en arrière-plan est automatique ou manuel

Réinitialiser le type de démarrage du service sur automatique

Aucune information supplémentaire

Vérifier que le type de démarrage du service d'inspection du réseau est manuel

Réinitialiser le type de démarrage du service sur manuel, s'il est installé

Aucune information supplémentaire

Vérifier que le type de démarrage du service WMI (Windows Management Instrumentation) est automatique

Réinitialiser le type de démarrage du service sur automatique

Aucune information supplémentaire

Vérifier que le type de démarrage du service Windows Update sur les ordinateurs Windows 8 est automatique ou manuel

Réinitialiser le type de démarrage du service sur manuel

Aucune information supplémentaire

Vérifier l'existence du service client (hôte d'Agent SMS)

Aucune correction

Aucune information supplémentaire

Vérifier que le type de démarrage du service de contrôle à distance de Configuration Manager est automatique ou manuel

Réinitialiser le type de démarrage du service sur automatique

Aucune information supplémentaire

Vérifier que le service de contrôle à distance de Configuration Manager est en cours d'exécution

Démarrer le service de contrôle à distance

Aucune information supplémentaire

Vérifier l'intégrité du fournisseur WMI du client

Redémarrer le service WMI (Windows Management Instrumentation)

La correction de cette intégrité du client est effectuée uniquement sur les ordinateurs qui exécutent Windows Server 2003, Windows XP (64 bits) ou des versions antérieures.

Vérifier que le service de proxy de mise en éveil (proxy de mise en éveil ConfigMgr) est en cours d'exécution

Démarrer le service de proxy de mise en éveil ConfigMgr

Pour System Center 2012 Configuration Manager SP1 et ultérieur :

Cette vérification du client est effectuée uniquement si le paramètre client Gestion de l'alimentation : Autoriser le proxy de mise en éveil est défini sur Oui sur les systèmes d'exploitation client pris en charge.

Vérifier que le type de démarrage du service de proxy de mise en éveil (proxy de mise en éveil ConfigMgr) est automatique

Réinitialiser le type de démarrage du service de proxy de mise en éveil ConfigMgr sur automatique

Pour System Center 2012 Configuration Manager SP1 et ultérieur :

Cette vérification du client est effectuée uniquement si le paramètre client Gestion de l'alimentation : Autoriser le proxy de mise en éveil est défini sur Oui sur les systèmes d'exploitation client pris en charge.

Nouveautés dans Configuration Manager pour l'état du client

Note

Les informations contenues dans cette section apparaissent également dans le guide Mise en route de System Center 2012 Configuration Manager.

Les éléments suivants sont nouveaux ou ont été modifiés pour l'état du client depuis Configuration Manager 2007 :

  • Les informations sur les contrôles et l'activité du client sont intégrées dans la console Configuration Manager.

  • Les problèmes des clients standard détectés sont résolus automatiquement.

  • L'outil Ping utilisé par le rapport d'état du client Configuration Manager 2007 R2 n'est pas utilisé par System Center 2012 Configuration Manager.

Gestion des appareils mobiles à l'aide de Configuration Manager

Vous pouvez utiliser les solutions suivantes pour gérer les appareils mobiles dans Configuration Manager :

  • Dans Configuration Manager SP1, vous pouvez utiliser le connecteur Microsoft Intune pour inscrire les périphériques mobiles exécutant Windows Phone 8, Windows RT et iOS. Cette solution utilise le client de gestion intégré et n'installe pas le client Configuration Manager. Par contre, elle installe automatiquement des certificats PKI sur les appareils mobiles. Cette solution ne requiert pas une infrastructure à clé publique propre, mais elle exige un abonnement Microsoft Intune.

  • Configuration Manager peut inscrire des appareils mobiles et déployer le client Configuration Manager sur des systèmes d'exploitation mobiles pris en charge lorsque les appareils mobiles et les rôles de système de site utilisent des certificats PKI. Cette solution installe automatiquement les certificats PKI sur les appareils mobiles, mais vous devez exécuter les services de certificats Active Directory et une autorité de certification d'entreprise.

  • Lorsque les appareils mobiles exécutent Windows CE ou Windows Mobile 6.0, vous devez installer le client hérité de l'appareil mobile à l'aide d'un package et d'un programme. Cette solution requiert également que les certificats PKI soient installés indépendamment de Configuration Manager.

  • Si vous ne pouvez pas utiliser les autres solutions de gestion des appareils mobiles, vous pouvez utiliser le connecteur Configuration Manager Exchange Server pour rechercher et gérer des appareils mobiles qui se connectent à Microsoft Exchange Server ou à Exchange Online. Comme un client de gestion n'est pas installé, la gestion est plus limitée pour cette solution par rapport aux autres. Par exemple, à l'exception des appareils Android qui utilisent le connecteur Microsoft Intune dans Configuration Manager SP1, vous ne pouvez pas déployer des applications sur ces périphériques mobiles. Cependant, vous pouvez récupérer certaines informations d'inventaire, définir des paramètres et des règles d'accès, ainsi qu'émettre des commandes wipe pour ces appareils mobiles dans Configuration Manager.

Pour plus d'informations sur ces solutions de gestion des appareils mobiles, voir Déterminer comment gérer des appareils mobiles dans Configuration Manager.

Pour plus d'informations sur l'installation du client hérité pour les appareils mobiles Windows CE, voir Gestion des appareils mobiles dans Configuration Manager, dans la bibliothèque de documentation Configuration Manager 2007.

Nouveautés dans Configuration Manager pour les appareils mobiles

Note

Les informations contenues dans cette section apparaissent également dans le guide Mise en route de System Center 2012 Configuration Manager.

Les éléments suivants sont des nouveautés par rapport à Configuration Manager 2007 concernant les appareils mobiles :

  • L'inscription d'appareils mobiles dans Configuration Manager est désormais prise en charge de façon native grâce à l'utilisation de deux nouveaux rôles de système de site d'inscription (le point d'inscription et le point proxy d'inscription) et d'une autorité de certification d'entreprise Microsoft. Pour plus d'informations sur la configuration et l'inscription des appareils mobiles dans Configuration Manager, voir Comment installer des clients sur des appareils Windows Mobile et Nokia Symbian en utilisant Configuration Manager.

  • Nouveauté de Configuration Manager : le connecteur Exchange Server vous permet de rechercher et de gérer les appareils qui se connectent à Exchange Server, sur site ou hébergés, en utilisant le protocole Exchange ActiveSync. Utilisez ce processus de gestion des appareils mobiles lorsque vous ne pouvez pas installer le client Configuration Manager sur l'appareil mobile. Pour plus d'informations, voir Comment gérer des périphériques mobiles à l'aide de Configuration Manager et d'Exchange.

  • Dans le cas d'appareils mobiles ayant été gérés avec Configuration Manager 2007 que vous ne pouvez pas inscrire à l'aide de System Center 2012 Configuration Manager, vous pouvez continuer d'utiliser ces appareils avec System Center 2012 Configuration Manager. L'installation de ce client d'appareil mobile reste identique. Toutefois, alors que Configuration Manager 2007 n'exigeait pas de certificats PKI, System Center 2012 Configuration Manager requiert des certificats PKI sur l'appareil mobile, ainsi que des points de gestion et des points de distribution. Les regroupements de fichiers ne sont plus pris en charge pour ces clients d'appareils mobiles dans Configuration Manager et, contrairement aux appareils mobiles que vous pouvez inscrire avec Configuration Manager ou gérer à l'aide du connecteur Exchange Server, vous ne pouvez pas gérer les paramètres de ces appareils mobiles. En outre, l'outil d'extension de l'inventaire de la gestion des appareils mobiles (DmInvExtension.exe) n'est plus pris en charge. Cette fonctionnalité a été remplacée par le connecteur Exchange Server.

Nouveautés dans Configuration Manager SP1 pour les appareils mobiles

Note

Les informations contenues dans cette section apparaissent également dans le guide Mise en route de System Center 2012 Configuration Manager.

Les éléments suivants font partie des nouveautés de Configuration Manager SP1 liées aux appareils mobiles :

  • Le groupe de paramètres client permettant de configurer des paramètres d'inscription d'appareil mobile n'est plus nommé Appareils mobiles mais Inscription. Cette modification, ainsi que les modifications associées, telles que le paramètre client Profil d'inscription d'appareil mobile devenu Profil d'inscription, prend en compte l'extension de la fonctionnalité d'inscription aux ordinateurs Mac.

    Important

    La configuration requise des certificats clients pour les appareils mobiles et les ordinateurs Mac est différente. Par conséquent, si vous configurez des paramètres client pour l'inscription des appareils mobiles et des ordinateurs Mac, ne configurez pas les modèles de certificats pour utiliser les mêmes comptes d'utilisateur.

  • Les appareils mobiles inscrits par Configuration Manager SP1 utilisent désormais le paramètre d'intervalle d'interrogation de la stratégie client dans le groupe de paramètres client Stratégie client et n'utilisent plus l'intervalle d'interrogation dans le groupe de paramètres client renommé Inscription. Cette modification vous permet de configurer différents intervalles de stratégie client pour les appareils mobiles inscrits par Configuration Manager, à l'aide de paramètres client d'appareil personnalisés. Vous ne pouvez pas créer de paramètres client d'appareil personnalisés pour Inscription.

  • Vous pouvez inscrire les périphériques mobiles exécutant Windows Phone 8, Windows RT et iOS lorsque vous utilisez le connecteur Microsoft Intune. Pour plus d'informations, voir Gérer les appareils mobiles avec Configuration Manager et Microsoft Intune.

  • Les utilisateurs disposant d'appareils mobiles inscrits par Intune et d'appareils Android gérés par le connecteur Exchange Server peuvent installer des applications à partir du portail d'entreprise. Le portail d'entreprise est l'équivalent du catalogue d'applications pour ces appareils mobiles.

  • La nouvelle option Mettre hors service pour les appareils mobiles dans la console Configuration Manager est prise en charge uniquement pour les appareils mobiles inscrits par Microsoft Intune.

Nouveautés dans System Center 2012 R2 Configuration Manager pour les appareils mobiles

Note

Les informations contenues dans cette section apparaissent également dans le guide Mise en route de System Center 2012 Configuration Manager.

Les éléments suivants font partie des nouveautés de System Center 2012 R2 Configuration Manager liées à la gestion des appareils mobiles :

  • Les utilisateurs peuvent inscrire des appareils Android à l'aide de l'application de portail d'entreprise qui sera disponible sur Google Play. L'application de portail d'entreprise est prise en charge sur les appareils Android à partir de la version Android 4.0. Lorsque les utilisateurs téléchargent l'application de portail d'entreprise, l'installation inclut l'agent de gestion. L'agent de gestion vous fournit les capacités de gestion suivantes.

    • Vous pouvez gérer les paramètres de compatibilité, y compris le mot de passe et les paramètres de l'appareil photo et de chiffrement.

    • Lorsque vous déployez des applications vers des appareils Android, vous pouvez désormais installer les applications directement sur l'appareil.

    • Les utilisateurs sont invités à prendre les mesures nécessaires, par exemple, installer des applications ou mettre à jour les codes secrets grâce aux notifications Android.

  • Les utilisateurs peuvent inscrire des appareils iOS à l'aide de l'application de portail d'entreprise iOS qui sera disponible sur App Store. L'application de portail d'entreprise peut être installée sur des appareils iOS à partir d'iOS 6. L'application de portail d'entreprise autorise les utilisateurs à effectuer les actions suivantes :

    • Modifier ou réinitialiser les mots de passe.

    • Télécharger et installer les applications d'entreprise.

    • Inscrire, annuler l'inscription ou effacer le contenu d'entreprise de leurs appareils.

  • Les appareils exécutant Windows RT, iOS et Android prennent maintenant en charge l'objet de déploiement Obligatoire. Cela vous permet de déployer automatiquement des applications vers des appareils selon un calendrier configuré.

  • Les fonctions de réinitialisation et de retrait incluent maintenant une option permettant de ne supprimer que le contenu d'entreprise des appareils. Consultez le tableau dans Protéger vos données à l'aide de la réinitialisation à distance, du verrouillage à distance ou de la réinitialisation du code d'accès avec Configuration Manager pour plus d'informations sur le contenu d'entreprise supprimé.

  • Vous pouvez configurer les appareils inscrits comme appartenant à l'entreprise ou à l'utilisateur. Si l'appareil est inscrit comme appartenant à l'entreprise, vous pouvez profiter de l'inventaire logiciel sur tous les appareils mobiles. Utilisez la fonction Modifier la propriété pour configurer les appareils comme appartenant à l'entreprise ou à l'utilisateur. Le changement de propriété n'est disponible que pour les appareils qui ne sont pas joints au domaine et sur lesquels le client Configuration Manager n'est pas installé. Tous les appareils mobiles signalent un inventaire logiciel sur le contenu d'entreprise, qu'ils appartiennent à l'entreprise ou à l'utilisateur. iOS et Android signalent un inventaire logiciel complet sur l'appareil s'ils sont définis comme appartenant à l'entreprise. Vous pouvez configurer les appareils inscrits comme appartenant à l'entreprise ou à l'utilisateur. Si l'appareil est inscrit comme appartenant à l'entreprise, vous pouvez profiter de l'inventaire logiciel sur le contenu d'entreprise sur tous les appareils.

  • Microsoft Intune vous permet de gérer les appareils Windows 8.1 qui n'appartiennent pas au domaine et sur lesquels le client Configuration Manager n'est pas installé.