Bulletin de sécurité Microsoft MS13-068 - Critique

Une vulnérabilité dans Microsoft Outlook pourrait permettre l'exécution de code à distance (2756473)

Paru le: mardi 10 septembre 2013 | Mis(e) à jour: mardi 10 septembre 2013

Version: 1.0

Informations générales

Synthèse

Cette mise à jour de sécurité corrige une vulnérabilité signalée confidentiellement dans Microsoft Outlook. Cette vulnérabilité pourrait permettre l'exécution de code à distance si un utilisateur ouvrait ou prévisualisait un message électronique spécialement conçu avec une édition concernée de Microsoft Outlook. Tout attaquant parvenant à exploiter cette vulnérabilité pourrait obtenir les mêmes droits que l'utilisateur. Les utilisateurs dont les comptes sont configurés avec des privilèges moins élevés sur le système subiraient moins d'impact que ceux qui possèdent des privilèges d'administrateur.

Cette mise à jour de sécurité est de niveau « critique » pour toutes les éditions en cours de support de Microsoft Outlook 2007 et Microsoft Outlook 2010. Pour plus d'informations, consultez la sous-section « Logiciels concernés et non concernés » plus loin dans ce Bulletin.

Cette mise à jour de sécurité corrige la vulnérabilité en modifiant la façon dont Microsoft Outlook traite les messages électroniques S/MIME spécialement conçus. Pour obtenir plus d'informations sur les vulnérabilités, consultez la sous-section « Forum aux questions » spécifique à chaque vulnérabilité, dans la section « Informations par vulnérabilité ».

Recommandation. Les clients peuvent configurer les mises à jour automatiques pour que la disponibilité de mises à jour sur Microsoft Update soit vérifiée à l'aide du service Microsoft Update. Les clients ayant activé les mises à jour automatiques et configuré la vérification en ligne de la disponibilité de mises à jour sur Microsoft Update n'ont généralement pas besoin d'entreprendre de nouvelle action car cette mise à jour de sécurité sera téléchargée et installée automatiquement. Nos clients chez lesquels les mises à jour automatiques ne sont pas activées doivent rechercher les mises à jour sur Microsoft Update et les installer manuellement. Pour plus d'informations sur les options de configuration spécifiques des mises à jour automatiques, consultez l'Article 294871 de la Base de connaissances Microsoft.

Pour les administrateurs et les installations d'entreprise, ou pour les utilisateurs souhaitant installer cette mise à jour de sécurité manuellement, Microsoft recommande d'appliquer cette mise à jour immédiatement à l'aide d'un logiciel de gestion des mises à jour ou en recherchant les mises à jour à l'aide du service Microsoft Update.

Consultez également la section « Outils de détection, de déploiement et Conseils » dans ce même Bulletin.

Article de la Base de connaissances

Article de la Base de connaissances 2756473
Informations sur les fichiers Oui
Mots de passe hachés SHA1/SHA2 Oui
Problèmes connus Aucun

Logiciels concernés et non concernés

Microsoft a testé les logiciels suivants afin de déterminer quelles versions ou éditions sont concernées. Toute autre version ou édition a soit atteint la fin de son cycle de vie ou bien n'est pas affectée. Consultez le site Web Politique de Support Microsoft afin de connaître la politique de support Microsoft pour votre version ou édition.

Logiciels concernés

Microsoft Office

Suite Microsoft Office et autres logiciels Composant Impact de sécurité maximal Indice de gravité cumulée Mises à jour remplacées
Microsoft Office 2007 Service Pack 3 Microsoft Outlook 2007 Service Pack 3
(2825999)
Exécution de code à distance Critique 2288953 dans le Bulletin MS10-064
Microsoft Office 2010 Service Pack 1 (éditions 32 bits) Microsoft Outlook 2010 Service Pack 1 (éditions 32 bits)
(2794707)
Exécution de code à distance Critique Aucun
Microsoft Office 2010 Service Pack 2 (éditions 32 bits) Microsoft Outlook 2010 Service Pack 2 (éditions 32 bits)
(2794707)
Exécution de code à distance Critique Aucun
Microsoft Office 2010 Service Pack 1 (éditions 64 bits) Microsoft Outlook 2010 Service Pack 1 (éditions 64 bits)
(2794707)
Exécution de code à distance Critique Aucun
Microsoft Office 2010 Service Pack 2 (éditions 64 bits) Microsoft Outlook 2010 Service Pack 2 (éditions 64 bits)
(2794707)
Exécution de code à distance Critique Aucun

Logiciels non concernés

Office et autres logiciels
Microsoft Outlook 2003 Service Pack 3
Microsoft Outlook 2013 (éditions 32 bits)
Microsoft Outlook 2013 (éditions 64 bits)
Microsoft Outlook 2013 RT

Forum aux questions concernant les mises à jour

Le composant Microsoft Office abordé dans cet article fait partie de la suite Microsoft Office que j'ai installée sur mon système ; cependant je n'ai pas choisi d'installer ce composant spécifique. Cette mise à jour me sera-t-elle proposée?
Oui, si le composant abordé dans ce Bulletin a été fourni avec la version de la suite Microsoft Office installée sur votre système, des mises à jour seront proposées, que le composant soit installé ou non. La logique de détection utilisée pour analyser les systèmes concernés est conçue pour rechercher des mises à jour pour tous les composants qui ont été fournis avec cette suite Microsoft Office particulière et les offrir à un système. Les utilisateurs qui choisissent de ne pas appliquer une mise à jour pour un composant qui n'est pas installé, mais est incluse dans leur version de la suite Microsoft Office, n'augmentent pas les risques de sécurité sur ce système. Cependant, les utilisateurs qui choisissent d'installer la mise à jour ne verront aucun impact négatif sur la sécurité ou les performances du système.

L'offre de mise à jour d'une version non concernée de Microsoft Office représente-elle un problème du mécanisme de mise à jour Microsoft?
Non. Le mécanisme de mise à jour fonctionne correctement ; en effet, il détecte la présence sur le système d'une version de produit du logiciel concerné qui se trouve dans la plage de versions de produit auxquelles s'applique la mise à jour, et propose par conséquent cette mise à jour.

J'utilise une version antérieure du logiciel décrit dans ce Bulletin de sécurité. Que dois-je faire?
Microsoft a testé les logiciels répertoriés dans ce bulletin afin de déterminer quelles versions sont concernées. Les autres versions ont atteint la fin de leurs cycles de vie. Pour plus d'informations sur le cycle de vie des produits, visitez le site Web Politique de Support Microsoft.

Les clients qui utilisent une version antérieure de ces logiciels doivent prioritairement passer à une version en cours de support, afin de prévenir leur exposition potentielle aux vulnérabilités. Consultez le site Web Politique de Support Microsoft afin de connaître les modalités de support de la version de votre logiciel. Pour plus d'informations à propos des Service Packs pour ces versions logicielles, consultez la page Politique de support relative aux Service Packs.

Les clients nécessitant un support supplémentaire pour des logiciels plus anciens doivent prendre contact avec leur responsable de compte Microsoft, leur responsable technique de compte ou le partenaire Microsoft approprié pour connaître les options de support personnalisé. Les clients ne bénéficiant pas d'un Contrat Alliance, Premier ou Authorized peuvent appeler leur agence commerciale locale Microsoft. Pour obtenir des informations de contact, visitez le site Web Microsoft Worldwide Information, sélectionnez le pays dans la liste Informations de contact, puis cliquez sur Go pour afficher une liste de numéros de téléphone. Lorsque vous appelez, demandez à parler au directeur commercial local de Support Premier. Pour plus d'informations, consultez le Forum aux questions sur la politique de support Microsoft.

Informations par vulnérabilité

Indices de gravité et identificateurs de vulnérabilité

Les indices de gravité suivants considèrent l'impact potentiel maximal de la vulnérabilité. Pour plus d'informations sur les risques dans les 30 jours suivant la publication d'un Bulletin concernant l'exploitabilité de la vulnérabilité par rapport à son indice de gravité et à son impact, consultez l'Indice d'exploitabilité dans la synthèse des Bulletins de septembre. Pour plus d'informations, consultez l'Indice d'exploitabilité Microsoft.

Indice de gravité par vulnérabilité et Impact de sécurité maximal par logiciel concerné
Logiciels concernés Vulnérabilité liée aux certificats de messagerie - CVE-2013-3870 Indice de gravité cumulée
Microsoft Outlook 2007 Service Pack 3 Critique
Exécution de code à distance
Critique
Microsoft Outlook 2010 Service Pack 1 (éditions 32 bits) Critique
Exécution de code à distance
Critique
Microsoft Outlook 2010 Service Pack 2 (éditions 32 bits) Critique
Exécution de code à distance
Critique
Microsoft Outlook 2010 Service Pack 1 (éditions 64 bits) Critique
Exécution de code à distance
Critique
Microsoft Outlook 2010 Service Pack 2 (éditions 64 bits) Critique
Exécution de code à distance
Critique

Vulnérabilité liée aux certificats de messagerie - CVE-2013-3870

Il existe une vulnérabilité d'exécution de code à distance dans la façon dont Microsoft Outlook traite les messages électroniques S/MIME spécialement conçus. Tout attaquant qui parviendrait à exploiter cette vulnérabilité pourrait prendre le contrôle intégral du système affecté. Il pourrait alors installer des programmes, afficher, modifier ou supprimer des données ou créer de nouveaux comptes dotés de tous les privilèges.

Pour afficher cette vulnérabilité en tant qu'entrée standard dans la liste « Common Vulnerabilities and Exposures », consultez la référence CVE-2013-3870.

Facteurs atténuants

Une atténuation fait référence à un paramètre, une configuration générale ou à des préférences existant dans un état par défaut qui pourraient diminuer l'impact de l'exploitation d'une vulnérabilité. Les facteurs atténuants suivants peuvent être utiles, selon votre situation :

  • Un attaquant qui parviendrait à exploiter cette vulnérabilité pourrait obtenir les mêmes droits que l'utilisateur actuel. Les utilisateurs dont les comptes sont configurés avec des privilèges moins élevés sur le système subiraient moins d'impact que ceux qui possèdent des privilèges d'administrateur.

Solutions de contournement

Une solution de contournement fait référence à une modification de paramètre ou de configuration qui ne corrige pas la vulnérabilité sous-jacente mais qui pourrait contribuer à bloquer certains vecteurs d'attaque connus jusqu'à ce que la mise à jour soit appliquée. Microsoft a testé les solutions de contournement suivantes et indique le cas échéant si une solution réduit certaines fonctionnalités :

  • Désactiver le volet de lecture dans Outlook 2007

    La désactivation du volet de lecture empêche le traitement de certificats S/MIME malveillants dans Outlook 2007. Alors que cette procédure empêche le traitement de certificats malveillants dans Outlook, elle n'empêche pas un utilisateur local authentifié d'exécuter un programme spécialement conçu pour exploiter cette vulnérabilité. L'ouverture d'un message électronique concerné pourrait tout de même provoquer le chargement et le traitement du certificat malveillant.

    Pour désactiver le volet de lecture dans Outlook 2007, consultez l'article « Activer ou désactiver le volet de lecture ».

  • Désactiver le volet de lecture dans Outlook 2010

    La désactivation du volet de lecture empêche le traitement de certificats S/MIME malveillants dans Outlook 2010. Alors que cette procédure empêche le traitement de certificats malveillants dans Outlook, elle n'empêche pas un utilisateur local authentifié d'exécuter un programme spécialement conçu pour exploiter cette vulnérabilité. L'ouverture d'un message électronique concerné pourrait tout de même provoquer le chargement et le traitement du certificat malveillant.

    Pour désactiver le volet de lecture dans Outlook 2010, consultez l'article « Activer ou désactiver le volet de lecture ».

Forum aux questions

Quelle est la portée de cette vulnérabilité?
Il s'agit d'une vulnérabilité d'exécution de code à distance.

Quelle est la cause de cette vulnérabilité?
Cette vulnérabilité survient lorsque Microsoft Outlook traite de façon incorrecte le contenu d'un message S/MIME.

Qu'est-ce que S/MIME ?
S/MIME signifie Secure/Multipurpose Internet Mail Extensions (extensions de messagerie à buts multiples et sécurisées). S/MIME permet d'envoyer et de recevoir des données MIME de manière sécurisée. Basé sur la norme Internet MIME, largement utilisée, S/MIME fournit les services de sécurité de chiffrement suivants pour les applications de messagerie électronique : authentification, intégrité des messages et non-répudiation de la source (grâce aux signatures numériques), confidentialité et sécurité des données (grâce au chiffrement). Pour plus d'informations, consultez l'article « Présentation du protocole S/MIME ».

Que pourrait faire un attaquant en exploitant cette vulnérabilité?
Un attaquant pourrait exécuter du code arbitraire dans le contexte de l'utilisateur connecté. Si un utilisateur est connecté avec des privilèges d'administrateur, un attaquant pourrait prendre le contrôle intégral du système affecté. Il pourrait alors installer des programmes, afficher, modifier ou supprimer des données ou créer de nouveaux comptes dotés de tous les privilèges. Les utilisateurs dont les comptes sont configurés avec des privilèges moins élevés sur le système subiraient moins d'impact que ceux qui possèdent des privilèges d'administrateur.

Comment un attaquant pourrait-il exploiter cette vulnérabilité?
Dans le cas d'une attaque par courrier électronique, un attaquant pourrait exploiter cette vulnérabilité en envoyant un message électronique spécialement conçu à l'utilisateur et en le persuadant d'ouvrir ou de prévisualiser ce message.

L'exploitation de cette vulnérabilité nécessite qu'un utilisateur ouvre ou prévisualise un message électronique spécialement conçu avec une version affectée de Microsoft Outlook.

Quels sont les systèmes les plus exposés à cette vulnérabilité?
Les systèmes tels que les postes de travail ou les serveurs Terminal Server sur lesquels Microsoft Outlook est utilisé sont exposés. Les serveurs pourraient être plus exposés si les administrateurs autorisent les utilisateurs à ouvrir une session sur ces serveurs et à y exécuter des programmes. Néanmoins, les meilleures pratiques recommandent fortement de ne pas autoriser cela.

Que fait cette mise à jour?
Cette mise à jour corrige la vulnérabilité en modifiant la façon dont Microsoft Outlook traite les messages électroniques S/MIME spécialement conçus.

Lors de la parution de ce Bulletin de sécurité, cette vulnérabilité avait-elle été révélée publiquement?
Non. Microsoft a été informé de cette vulnérabilité par une divulgation de vulnérabilité coordonnée.

Lors de la parution de ce Bulletin de sécurité, Microsoft avait-il été informé d'une éventuelle exploitation de cette vulnérabilité?
Non. Lors de la première publication de ce Bulletin, Microsoft n'avait reçu aucune information faisant état d'une utilisation de cette vulnérabilité dans le but d'attaquer des clients.

Informations concernant la mise à jour

Outils de détection, de déploiement et Conseils

Plusieurs ressources sont disponibles pour aider les administrateurs à déployer des mises à jour de sécurité.

  • Microsoft Baseline Security Analyzer (MBSA) permet aux administrateurs de rechercher les mises à jour manquantes et les erreurs de configuration de sécurité courantes sur les systèmes locaux et distants.
  • Windows Server Update Services (WSUS), Systems Management Server (SMS) et System Center Configuration Manager aident les administrateurs à distribuer les mises à jour de sécurité.
  • Les composants d'évaluation de la compatibilité des mises à jour (Update Compatibility Evaluator) inclus avec les outils d'analyse de compatibilité des applications (Application Compatibility Toolkit) contribuent à rationaliser le test et la validation des mises à jour Windows en fonction des applications installées.

Pour obtenir plus d'informations sur ces outils et des conseils sur le déploiement des mises à jour de sécurité sur les réseaux, consultez la page « Outils de sécurité ».

Déploiement de la mise à jour de sécurité

Logiciels concernés

Pour obtenir des informations sur la mise à jour de sécurité spécifique aux Logiciels concernés, cliquez sur le lien approprié :

Microsoft Outlook 2007 (toutes éditions)

Tableau de référence

Le tableau suivant contient les informations de mise à jour de sécurité concernant ce logiciel.

Nom de fichier de la mise à jour de sécurité Pour Microsoft Outlook 2007 :
outlook2007-kb2825999-fullfile-x86-glb.exe
Options d'installation Consultez l'Article 912203 de la Base de connaissances Microsoft.
Nécessité de redémarrer Dans certains cas, cette mise à jour ne nécessite pas le redémarrage de l'ordinateur. Cependant, si les fichiers requis sont en cours d'utilisation, cette mise à jour nécessitera un redémarrage. Dans ce cas, un message s'affiche pour vous demander de redémarrer.

Pour éviter la nécessité d'un redémarrage, arrêtez tous les services affectés et fermez toutes les applications susceptibles d'utiliser les fichiers affectés avant d'installer la mise à jour de sécurité. Pour plus d'informations sur les raisons pouvant justifier un redémarrage, consultez l'Article 887012 de la Base de connaissances Microsoft.
Informations de désinstallation Utilisez l'outil Ajout/Suppression de programmes dans le Panneau de configuration.
Informations sur les fichiers Consultez l'Article 2825999 de la Base de connaissances Microsoft.
Vérification de la clé de Registre Non concerné

Microsoft Outlook 2010 (toutes éditions)

Tableau de référence

Le tableau suivant contient les informations de mise à jour de sécurité concernant ce logiciel.

Nom de fichier de la mise à jour de sécurité Pour Microsoft Outlook 2010 (éditions 32 bits) :
outlook2010-kb2794707-fullfile-x86-glb.exe
Pour Microsoft Outlook 2010 (éditions 64 bits) :
outlook2010-kb2794707-fullfile-x64-glb.exe
Options d'installation Consultez l'Article 912203 de la Base de connaissances Microsoft.
Nécessité de redémarrer Dans certains cas, cette mise à jour ne nécessite pas le redémarrage de l'ordinateur. Cependant, si les fichiers requis sont en cours d'utilisation, cette mise à jour nécessitera un redémarrage. Dans ce cas, un message s'affiche pour vous demander de redémarrer.

Pour éviter la nécessité d'un redémarrage, arrêtez tous les services affectés et fermez toutes les applications susceptibles d'utiliser les fichiers affectés avant d'installer la mise à jour de sécurité. Pour plus d'informations sur les raisons pouvant justifier un redémarrage, consultez l'Article 887012 de la Base de connaissances Microsoft.
Informations de désinstallation Utilisez l'outil Ajout/Suppression de programmes dans le Panneau de configuration.
Informations sur les fichiers Consultez l'Article 2794707 de la Base de connaissances Microsoft.
Vérification de la clé de Registre Non concerné

Autres informations

Remerciements

Microsoft remercie les organismes ci-dessous pour avoir contribué à la protection de ses clients :

  • Alexander Klink de n.runs AG pour avoir signalé la vulnérabilité liée aux certificats de messagerie (CVE-2013-3870).

Microsoft Active Protections Program (MAPP)

Pour améliorer la protection de ses clients, Microsoft fournit des informations sur les vulnérabilités aux principaux fournisseurs de logiciels de sécurité avant chaque mise à jour de sécurité mensuelle. Les fournisseurs de logiciels de sécurité peuvent ainsi utiliser ces informations pour fournir des protections mises à jour à leurs clients via leurs logiciels ou périphériques de sécurité, tels que les antivirus et les systèmes de détection ou de prévention d'intrusion basés sur le réseau ou sur les hôtes. Pour déterminer si des protections actives sont disponibles, visitez les sites Web des partenaires fournisseurs de logiciels de sécurité, répertoriés sur la page Microsoft Active Protections Program (MAPP) Partners (en anglais).

Support technique

Comment obtenir de l'aide concernant cette mise à jour de sécurité

Dédit de responsabilité

Les informations contenues dans la Base de connaissances Microsoft sont fournies « en l'état », sans garantie d'aucune sorte. Microsoft exclut toute garantie, expresse ou implicite, notamment toute garantie de qualité et d'adéquation à un usage particulier. En aucun cas la société Microsoft ou ses fournisseurs ne pourront être tenus pour responsables de quelque dommage que ce soit, y compris toute perte de bénéfices directe, indirecte ou accessoire, ou de dommages spéciaux, même si la société Microsoft a été prévenue de l'éventualité de tels dommages. Certains pays n'autorisent pas l'exclusion ou la limitation de responsabilité pour les dommages indirects ou accessoires, de sorte que la restriction mentionnée ci-dessus peut ne pas vous concerner.

Révisions

  • V 1.0 (10 septembre 2013) : Bulletin publié.
  • V 1.1 (10 septembre 2013) : Ajout de solutions de contournement dans la section « Informations par vulnérabilité » afin d'expliquer comment désactiver le volet de lecture dans Outlook 2007 et Outlook 2010.

Built at 2014-04-18T01:50:00Z-07:00