RESTORE, instructions - Arguments (Transact-SQL)RESTORE Statements - Arguments (Transact-SQL)

CETTE RUBRIQUE S’APPLIQUE À :ouiSQL Server (à partir de la version 2008)nonAzure SQL DatabasenonAzure SQL Data Warehouse nonParallel Data Warehouse THIS TOPIC APPLIES TO:yesSQL Server (starting with 2008)noAzure SQL DatabasenoAzure SQL Data Warehouse noParallel Data Warehouse

Cette rubrique documente les arguments qui sont décrits dans la section « Syntaxe » de l'instruction RESTORE {DATABASE|LOG} et des instructions auxiliaires associées : RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, RESTORE REWINDONLY et RESTORE VERIFYONLY.This topic documents the arguments that are described in the Syntax sections of the RESTORE {DATABASE|LOG} statement and of the associated set of auxiliary statements: RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, RESTORE REWINDONLY, and RESTORE VERIFYONLY. La plupart des arguments sont pris en charge seulement par un sous-ensemble de ces six instructions.Most of the arguments are supported by only a subset of these six statements. Cette prise en charge est précisée dans la description de chacun des arguments.The support for each argument is indicated in the description of the argument.

Icône de lien de rubrique Conventions de la syntaxe Transact-SQLTopic link icon Transact-SQL Syntax Conventions

SyntaxeSyntax

Pour la syntaxe, consultez les rubriques suivantes :For syntax, see the following topics:

ArgumentsArguments

DATABASEDATABASE
Prise en charge par :restaurer Supported by: RESTORE

Spécifie la base de données cible.Specifies the target database. Si une liste de fichiers et de groupes de fichiers est fournie, seuls ceux-là seront restaurés.If a list of files and filegroups is specified, only those files and filegroups are restored.

Pour une base de données en mode de récupération complète ou utilisant les journaux de transactions, SQL ServerSQL Server nécessite dans la plupart des cas une sauvegarde de la fin du journal, avant la restauration de la base de données.For a database using the full or bulk-logged recovery model, SQL ServerSQL Server requires in most cases that you back up the tail of the log before restoring the database. Restaurer une base de données sans effectuer une sauvegarde de la fin du journal au préalable entraîne une erreur, sauf si l'instruction RESTORE DATABASE contient la clause WITH REPLACE ou WITH STOPAT, qui doit spécifier une heure ou une transaction qui s'est produite après la fin de la sauvegarde des données.Restoring a database without first backing up the tail of the log results in an error, unless the RESTORE DATABASE statement contains either the WITH REPLACE or the WITH STOPAT clause, which must specify a time or transaction that occurred after the end of the data backup. Pour plus d’informations sur les sauvegardes de la fin du journal, consultez Sauvegardes de la fin du journal (SQL Server).For more information about tail-log backups, see Tail-Log Backups (SQL Server).

LOGLOG
Prise en charge par :restaurer Supported by: RESTORE

Spécifie qu'une sauvegarde du journal des transactions doit être appliquée à cette base de données.Specifies that a transaction log backup is to be applied to this database. Les journaux de transactions doivent être sollicités dans un ordre séquentiel.Transaction logs must be applied in sequential order. SQL ServerSQL Server vérifie le journal des transactions sauvegardé pour s'assurer que les transactions vont être chargées dans la base de données correcte et dans l'ordre adéquat. checks the backed up transaction log to ensure that the transactions are being loaded into the correct database and in the correct sequence. Pour appliquer plusieurs journaux de transactions, utilisez l'option NORECOVERY sur toutes les opérations de restauration sauf la dernière.To apply multiple transaction logs, use the NORECOVERY option on all restore operations except the last.

Note

En général, le dernier journal restauré est la sauvegarde de la fin du journal.Typically, the last log restored is the tail-log backup. A sauvegarde de la fin du journal est une sauvegarde du journal effectuée juste avant la restauration d’une base de données, généralement après un échec de la base de données.A tail-log backup is a log backup taken right before restoring a database, typically after a failure on the database. L'utilisation d'une sauvegarde de la fin du journal à partir d'une base de données probablement endommagée empêche la perte de travail en capturant le journal qui n'a pas encore été sauvegardé (la fin du journal).Taking a tail-log backup from the possibly damaged database prevents work loss by capturing the log that has not yet been backed up (the tail of the log). Pour plus d’informations, consultez Sauvegardes de la fin du journal (SQL Server).For more information, see Tail-Log Backups (SQL Server).

Pour plus d’informations, consultez Appliquer les sauvegardes du journal de transactions (SQL Server).For more information, see Apply Transaction Log Backups (SQL Server).

{ database_name | @database_name_var}{ database_name | @database_name_var}
Prise en charge par :restaurer Supported by: RESTORE

Base de données dans laquelle est restaurée la base complète ou le journal des transactions.Is the database that the log or complete database is restored into. Fourni comme variable (@var_nom_base_de_données), ce nom peut être spécifié comme constante de chaîne (@var_nom_base_de_données = base de donnéesnom *) ou comme une variable de type chaîne de caractères, à l’exception de la **ntext* ou textedes types de données.If supplied as a variable (@database_name_var), this name can be specified either as a string constant (@database_name_var = databasename) or as a variable of character string data type, except for the ntext or text data types.

<file_or_filegroup_or_page> [ ,...n ]<file_or_filegroup_or_page> [ ,...n ]
Prise en charge par :restaurer Supported by: RESTORE

Spécifie le nom d'un fichier, d'un groupe de fichiers ou d'une page logique à inclure dans une instruction RESTORE DATABASE ou RESTORE LOG.Specifies the name of a logical file or filegroup or page to include in a RESTORE DATABASE or RESTORE LOG statement. Vous pouvez spécifier une liste de fichiers ou de groupes de fichiers.You can specify a list of files or filegroups.

Pour une base de données qui utilise le mode de récupération simple, les options FILE et FILEGROUP sont autorisées uniquement si les fichiers de la cible ou les groupes de fichiers sont en lecture seule, ou s’il s’agit d’une restauration partielle (ce qui entraîne un groupe de fichiers défunt).For a database that uses the simple recovery model, the FILE and FILEGROUP options are allowed only if the target files or filegroups are read only, or if this is a PARTIAL restore (which results in a defunct filegroup).

?Pour une base de données utilisant le mode de restauration complète ou le mode de récupération utilisant les journaux de transactions, après l'utilisation de RESTORE DATABASE pour restaurer un ou plusieurs fichiers, groupes de fichiers, et/ou pages, en général, vous devez appliquer le journal des transactions aux fichiers contenant les données restaurées ; l'application du journal assure la cohérence de ces fichiers avec le reste de la base de données.For a database that uses the full or bulk-logged recovery model, after using RESTORE DATABASE to restore one or more files, filegroups, and/or pages, typically, you must apply the transaction log to the files containing the restored data; applying the log makes those files consistent with the rest of the database. Les exceptions sont les suivantes :The exceptions to this are as follows:

  • Si les fichiers en cours de restauration étaient en lecture seule avant la dernière sauvegarde, puis un journal des transactions n’a pas à appliquer, et l’instruction RESTORE vous informe de cette situation.If the files being restored were read-only before they were last backed up—then a transaction log does not have to be applied, and the RESTORE statement informs you of this situation.

  • Si la sauvegarde contient le groupe de fichiers principal et qu'une restauration partielle est entreprise.If the backup contains the primary filegroup and a partial restore is being performed. Dans ce cas, le journal des restaurations n'est pas nécessaire car le journal est restauré automatiquement à partir du jeu de sauvegarde.In this case, the restore log is not needed because the log is restored automatically from the backup set.

FILE = { logical_file_name_in_backup| @logical_file_name_in_backup_var}FILE = { logical_file_name_in_backup| @logical_file_name_in_backup_var}
Désigne un fichier à inclure dans la restauration de la base de données.Names a file to include in the database restore.

FILEGROUP = { logical_filegroup_name | @logical_filegroup_name_var }FILEGROUP = { logical_filegroup_name | @logical_filegroup_name_var }
Désigne un groupe de fichiers à inclure dans la restauration de la base de données.Names a filegroup to include in the database restore.

Remarque FILEGROUP est autorisé en mode de récupération simple uniquement si le groupe de fichiers spécifié est en lecture seule et il s’agit d’une restauration partielle (autrement dit, si WITH PARTIAL est utilisé).Note FILEGROUP is allowed in simple recovery model only if the specified filegroup is read-only and this is a partial restore (that is, if WITH PARTIAL is used). Tout groupe de fichiers en lecture/écriture non restauré est indiqué dans un état défunt et ne peut être ensuite restauré dans la base de données résultante.Any unrestored read-write filegroups are marked as defunct and cannot subsequently be restored into the resulting database.

READ_WRITE_FILEGROUPSREAD_WRITE_FILEGROUPS
Sélectionne tous les groupes de fichiers en lecture/écriture.Selects all read-write filegroups. Cette option s'avère particulièrement utile lorsque vous disposez de groupes de fichiers en lecture seule à restaurer après des groupes de fichiers en lecture/écriture et avant les groupes de fichiers en lecture seule.This option is particularly useful when you have read-only filegroups that you want to restore after read-write filegroups before the read-only filegroups.

PAGE = 'fichier: *** page* [ **,...* n ] **'PAGE = **'file:page* [ **,...n ]'
Spécifie une liste d'une ou plusieurs pages pour une restauration de pages (disponible uniquement pour les bases de données qui utilisent le mode de restauration complète ou le mode de récupération utilisant les journaux de transactions).Specifies a list of one or more pages for a page restore (which is supported only for databases using the full or bulk-logged recovery models). Les valeurs sont les suivantes :The values are as follows:

PAGEPAGE
Indique une liste d'un ou plusieurs fichiers et d'une ou plusieurs pages.Indicates a list of one or more files and pages.

filefile
ID du fichier contenant une page spécifique à restaurer.Is the file ID of the file containing a specific page to be restored.

pagepage
ID de la page à restaurer dans le fichier.Is the page ID of the page to be restored in the file.

n
Espace réservé indiquant que plusieurs pages peuvent être spécifiées.Is a placeholder indicating that multiple pages can be specified.

Le nombre maximal des pages qui peuvent être restaurées dans un fichier unique au cours d'une séquence de restauration est 1 000.The maximum number of pages that can be restored into any single file in a restore sequence is 1000. Cependant, si vous disposez d'un nombre de pages endommagées plus important dans un fichier, pensez à restaurer la totalité du fichier au lieu des pages en question.However, if you have more than a small number of damaged pages in a file, consider restoring the whole file instead of the pages.

Note

Les restaurations de pages ne sont jamais récupérées.Page restores are never recovered.

Pour plus d’informations sur la restauration de pages, consultez restaurer des Pages ( SQL Server ) .For more information about page restore, see Restore Pages (SQL Server).

[ ,...n ][ ,...n ]
Espace réservé indiquant qu'il est possible de spécifier plusieurs fichiers, groupes de fichiers et pages dans une liste séparée par des virgules.Is a placeholder indicating that multiple files and filegroups and pages can be specified in a comma-separated list. Le nombre est illimité.The number is unlimited.

À partir de { <backup_device > [ ,... n ]| <database_snapshot >} En général, spécifie les unités de sauvegarde à partir duquel restaurer la sauvegarde.FROM { <backup_device> [ ,...n ]| <database_snapshot> } Typically, specifies the backup devices from which to restore the backup. Sinon, dans une instruction RESTORE DATABASE, la clause FROM peut spécifier le nom d'un instantané de base de données vers lequel vous restaurez la base de données, auquel cas, aucune clause WITH n'est autorisée.Alternatively, in a RESTORE DATABASE statement, the FROM clause can specify the name of a database snapshot to which you are reverting the database, in which case, no WITH clause is permitted.

Si la clause FROM est omise, la restauration de la sauvegarde n'a pas lieu.If the FROM clause is omitted, the restore of a backup does not take place. À la place, la base de données est récupérée.Instead, the database is recovered. Cela vous permet de récupérer une base de données restaurée avec l'option NORECOVERY, ou de basculer vers un serveur de secours.This allows you to recover a database that has been restored with the NORECOVERY option or to switch over to a standby server. Si la clause FROM est omise, il convient de spécifier NORECOVERY, RECOVERY ou STANDBY dans la clause WITH.If the FROM clause is omitted, NORECOVERY, RECOVERY, or STANDBY must be specified in the WITH clause.

<unité_sauvegarde > [ ,... n ] Spécifie les unités de sauvegarde logiques ou physiques à utiliser pour l’opération de restauration.<backup_device> [ ,...n ] Specifies the logical or physical backup devices to use for the restore operation.

Prise en charge par :restaurer, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, RESTORE REWINDONLY, et RESTORE VERIFYONLY.Supported by: RESTORE, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, RESTORE REWINDONLY, and RESTORE VERIFYONLY.

<unité_sauvegarde > :: = Spécifie une unité de sauvegarde logique ou physique à utiliser pour l’opération de sauvegarde, comme suit :<backup_device>::= Specifies a logical or physical backup device to use for the backup operation, as follows:

{ logical_backup_device_name | @* logical_backup_device_name_var* } est le nom logique, qui doit respecter les règles des identificateurs, des unités de sauvegarde créé par sp_addumpdevice à partir de laquelle la base de données est restaurée. Fourni comme variable (@logical_backup_device_name_var), le nom de l’unité de sauvegarde peut être spécifié comme constante de chaîne (@* logical_backup_device_name_var* = logical_backup_device_name) ou comme une variable de type chaîne de caractères, à l’exception de la ntext ou texte des types de données.{ logical_backup_device_name | @logical_backup_device_name_var } Is the logical name, which must follow the rules for identifiers, of the backup device(s) created by sp_addumpdevice from which the database is restored. If supplied as a variable (@logical_backup_device_name_var), the backup device name can be specified either as a string constant (@logical_backup_device_name_var = logical_backup_device_name) or as a variable of character string data type, except for the ntext or text data types.

{DISQUE | BANDE} = { 'nom_unité_sauvegarde_physique' | @* physical_backup_device_name_var* } Permet aux sauvegardes d’être restauré à partir de l’unité de disque ou bande nommée. Les types d’appareils de disk et tape doivent être spécifiés avec le nom réel (par exemple, chemin d’accès et nom complet) de l’appareil : DISK ='Z:\SQLServerBackups\AdventureWorks.bak' ou TAPE ='\\\\.\TAPE0'. S’il est spécifié en tant que variable (@physical_backup_device_name_var), le nom du périphérique peut être spécifié comme constante de chaîne (@* physical_backup_device_name_var* = '* physcial_backup_device_name ') ou comme une variable de type chaîne de caractères, à l’exception de la **ntext* ou texte des types de données.{DISK | TAPE } = { 'physical_backup_device_name' | @physical_backup_device_name_var } Allows backups to be restored from the named disk or tape device. The device types of disk and tape should be specified with the actual name (for example, complete path and file name) of the device: DISK ='Z:\SQLServerBackups\AdventureWorks.bak' or TAPE ='\\\\.\TAPE0'. If specified as a variable (@physical_backup_device_name_var), the device name can be specified either as a string constant (@physical_backup_device_name_var = 'physcial_backup_device_name') or as a variable of character string data type, except for the ntext or text data types.

Si vous utilisez un serveur réseau pourvu d'un nom UNC (qui doit contenir le nom de l'ordinateur), spécifiez le type d'unité DISK.If using a network server with a UNC name (which must contain machine name), specify a device type of disk. Pour plus d’informations sur la façon d’utiliser des noms UNC, consultez unités de sauvegarde ( SQL Server ) .For more information about how to use UNC names, see Backup Devices (SQL Server).

Le compte sous lequel vous exécutez SQL ServerSQL Server doit disposer d'un accès en lecture (READ) au serveur de réseau ou à l'ordinateur distant pour effectuer une opération RESTORE.The account under which you are running SQL ServerSQL Server must have READ access to the remote computer or network server in order to perform a RESTORE operation.

n
Est un espace réservé indiquant que jusqu'à 64 unités de sauvegarde peut-être être spécifié dans une liste séparée par des virgules.Is a placeholder indicating that up to 64 backup devices may be specified in a comma-separated list.

Pour savoir si une séquence de restauration nécessite autant d'unités de sauvegarde que celles utilisées pour créer le support de sauvegarde auquel appartiennent les sauvegardes, vous devez tenir compte du fait que la restauration s'effectue hors connexion ou bien en ligne, conformément à ce qui suit :Whether a restore sequence requires as many backup devices as were used to create the media set to which the backups belong, depends on whether the restore is offline or online, as follows:

  • La restauration hors ligne permet de restaurer une sauvegarde en utilisant moins d'unités que le nombre nécessaire pour créer la sauvegarde.Offline restore allows a backup to be restored using fewer devices than were used to create the backup.

  • La restauration en ligne nécessite toutes les unités de sauvegarde.Online restore requires all the backup devices of the backup. Toute tentative avec un nombre d'unités inférieur échoue.An attempt to restore with fewer devices fails.

    Étudions, par exemple, un cas dans lequel une base de données a été sauvegardée sur quatre lecteurs de bande reliés au serveur.For example, consider a case in which a database was backed up to four tape drives connected to the server. Une restauration en ligne nécessite que vous disposiez de quatre lecteurs de bande connectés au serveur ; une restauration hors connexion vous permet de restaurer la sauvegarde si l'ordinateur comprend moins de quatre lecteurs.An online restore requires that you have four drives connected to the server; an offline restore allows you to restore the backup if there are less than four drives on the machine.

Note

Lors de la restauration d'une sauvegarde à partir d'un support de sauvegarde miroir, vous ne pouvez spécifier qu'un seul miroir pour chaque famille de supports.When you are restoring a backup from a mirrored media set, you can specify only a single mirror for each media family. En cas d'erreurs, cependant, l'utilisation d'autres miroirs permet une résolution rapide de certains problèmes de restauration.In the presence of errors, however, having the other mirrors enables some restore problems to be resolved quickly. Vous pouvez remplacer un volume de supports endommagé par le volume correspondant d'un autre miroir.You can substitute a damaged media volume with the corresponding volume from another mirror. Sachez que pour les restaurations hors connexion, vous pouvez effectuer la restauration à partir d'un nombre de supports inférieur au nombre de familles de supports, mais que chaque famille n'est traitée qu'une seule fois.Be aware that for offline restores you can restore from fewer devices than media families, but each family is processed only once.

<database_snapshot>::=<database_snapshot>::=
Prise en charge par :restauration de base de données Supported by: RESTORE DATABASE

DATABASE_SNAPSHOT =database_snapshot_nameDATABASE_SNAPSHOT =database_snapshot_name
Rétablit la base de données à l’instantané de base de données spécifiée par nom_instantané_base_de_données.Reverts the database to the database snapshot specified by database_snapshot_name. L'option DATABASE_SNAPSHOT est disponible uniquement pour une restauration de base de données complète.The DATABASE_SNAPSHOT option is available only for a full database restore. Lors d'une opération de rétablissement, l'instantané de la base de données remplace une sauvegarde de base de données complète.In a revert operation, the database snapshot takes the place of a full database backup.

Une opération de rétablissement nécessite que l'instantané de base de données spécifié soit l'unique sur la base de données.A revert operation requires that the specified database snapshot is the only one on the database. Au cours de l'opération de restauration, l'instantané de base de données et la base de données de destination sont tous deux indiqués comme In restore.During the revert operation, the database snapshot and the destination database and are both marked as In restore. Pour plus d’informations, consultez la section « Remarques » dans restaurer la base de données.For more information, see the "Remarks" section in RESTORE DATABASE.

Options WITHWITH Options

Spécifie les options à utiliser lors de l'opération de restauration.Specifies the options to be used by a restore operation. Pour obtenir un résumé permettant de savoir quelles instructions utilisent quelle option, consultez « Résumé de prise en charge des options WITH », plus loin dans ce chapitre.For a summary of which statements use each option, see "Summary of Support for WITH Options," later in this topic.

Note

Options WITH sont organisées ici dans le même ordre que dans la section « Syntaxe » dans Restaurer {base de données | JOURNAL}.WITH options are organized here in the same order as in the "Syntax" section in RESTORE {DATABASE|LOG}.

PARTIALPARTIAL
Prise en charge par :restauration de base de données Supported by: RESTORE DATABASE

Spécifie une opération de restauration partielle qui restaure le groupe de fichiers primaire et tout groupe de fichiers secondaire indiqué.Specifies a partial restore operation that restores the primary filegroup and any specified secondary filegroup(s). L'option PARTIAL sélectionne implicitement le groupe de fichiers primaire, en spécifiant que FILEGROUP = 'PRIMARY' n'est pas nécessaire.The PARTIAL option implicitly selects the primary filegroup; specifying FILEGROUP = 'PRIMARY' is unnecessary. Pour restaurer un groupe de fichiers secondaire, vous devez explicitement spécifier le groupe de fichiers à l'aide de l'option FILE ou de l'option FILEGROUP.To restore a secondary filegroup, you must explicitly specify the filegroup using the FILE option or FILEGROUP option.

L'option PARTIAL n'est pas autorisée sur des instructions RESTORE LOG.The PARTIAL option is not allowed on RESTORE LOG statements.

L'option PARTIAL démarre l'étape initiale d'une restauration fragmentaire, qui permet la restauration ultérieure des groupes de fichiers restants.The PARTIAL option starts the initial stage of a piecemeal restore, which allows remaining filegroups to be restored at a later time. Pour plus d’informations, consultez Restaurations fragmentaires (SQL Server).For more information, see Piecemeal Restores (SQL Server).

[ RÉCUPÉRATION | NORECOVERY | MISE EN VEILLE][ RECOVERY | NORECOVERY | STANDBY ]
Prise en charge par :restaurer Supported by: RESTORE

RÉCUPÉRATIONRECOVERY
Permet d'imposer, pendant la restauration, l'annulation des transactions non validées.Instructs the restore operation to roll back any uncommitted transactions. Après la récupération, la base de données est prête à l'emploi.After the recovery process, the database is ready for use. Si aucune des options NORECOVERY, RECOVERY ou STANDBY n'est spécifiée, RECOVERY est choisie par défaut.If neither NORECOVERY, RECOVERY, nor STANDBY is specified, RECOVERY is the default.

Si d'autres opérations RESTORE (RESTORE LOG ou RESTORE DATABASE) sont planifiées, il faut spécifier NORECOVERY ou STANDBY.If subsequent RESTORE operations (RESTORE LOG, or RESTORE DATABASE from differential) are planned, NORECOVERY or STANDBY should be specified instead.

Lors de la restauration de jeux de sauvegarde à partir d'une version antérieure de SQL ServerSQL Server, il peut s'avérer nécessaire d'opérer une mise à niveau des bases de données.When restoring backup sets from an earlier version of SQL ServerSQL Server, a database upgrade might be required. Cette mise à niveau est réalisée automatiquement lorsque WITH RECOVERY est spécifiée.This upgrade is performed automatically when WITH RECOVERY is specified. Pour plus d’informations, consultez Appliquer les sauvegardes du journal de transactions (SQL Server).For more information, see Apply Transaction Log Backups (SQL Server).

Note

Si la clause FROM est omise, il convient de spécifier NORECOVERY, RECOVERY ou STANDBY dans la clause WITH.If the FROM clause is omitted, NORECOVERY, RECOVERY, or STANDBY must be specified in the WITH clause.

NORECOVERYNORECOVERY
Permet d'empêcher, pendant la restauration, l'annulation des transactions non validées.Instructs the restore operation to not roll back any uncommitted transactions. Si un autre journal de transactions a été appliqué ultérieurement, spécifiez l'option NORECOVERY ou STANDBY.If another transaction log has to be applied later, specify either the NORECOVERY or STANDBY option. Si aucune des options NORECOVERY, RECOVERY ou STANDBY n'est spécifiée, RECOVERY est choisie par défaut.If neither NORECOVERY, RECOVERY, nor STANDBY is specified, RECOVERY is the default. Au cours d'une opération de restauration hors connexion à l'aide de l'option NORECOVERY, la base de données n'est pas utilisable.During an offline restore operation using the NORECOVERY option, the database is not usable.

Pour la restauration d'une sauvegarde de base de données et d'un ou de plusieurs journaux de transactions, ou lorsque plusieurs instructions RESTORE sont nécessaires (par exemple en cas de sauvegarde complète d'une base suivie d'une sauvegarde différentielle), RESTORE nécessite l'utilisation de l'option WITH NORECOVERY sur toutes les instructions RESTORE, sauf sur la dernière.For restoring a database backup and one or more transaction logs or whenever multiple RESTORE statements are necessary (for example, when restoring a full database backup followed by a differential database backup), RESTORE requires the WITH NORECOVERY option on all but the final RESTORE statement. Une des méthodes recommandées consiste à utiliser WITH NORECOVERY sur TOUTES les instructions dans une séquence de restauration à plusieurs étapes jusqu'à atteindre le point de récupération souhaité, puis d'utiliser une instruction RESTORE WITH RECOVERY séparée pour la récupération uniquement.A best practice is to use WITH NORECOVERY on ALL statements in a multi-step restore sequence until the desired recovery point is reached, and then to use a separate RESTORE WITH RECOVERY statement for recovery only.

Employée lors de la restauration d'un fichier ou d'un groupe de fichiers, NORECOVERY oblige la base de données à rester dans l'état de restauration lorsque la restauration est terminée.When used with a file or filegroup restore operation, NORECOVERY forces the database to remain in the restoring state after the restore operation. Cette option est utile dans l'une des situations suivantes :This is useful in either of these situations:

  • un script de restauration est en cours d'exécution et le journal est toujours appliqué ;A restore script is being run and the log is always being applied.

  • une séquence de restaurations de fichiers est exécutée et il n'est pas nécessaire que la base soit utilisable entre les deux opérations de restauration.A sequence of file restores is used and the database is not intended to be usable between two of the restore operations.

    Dans certains cas, RESTORE WITH NORECOVERY restaure la restauration par progression définie à un niveau suffisamment avancé afin d'assurer la cohérence avec la base de données.In some cases RESTORE WITH NORECOVERY rolls the roll forward set far enough forward that it is consistent with the database. Dans ces cas, la restauration ne s'effectue pas et les données demeurent hors connexion, comme prévu avec cette option.In such cases, roll back does not occur and the data remains offline, as expected with this option. Le Moteur de base de donnéesDatabase Engine émet cependant un message d'information qui indique que la restauration par progression définie peut dorénavant être récupérée à l'aide de l'option RECOVERY.However, the Moteur de base de donnéesDatabase Engine issues an informational message that states that the roll-forward set can now be recovered by using the RECOVERY option.

STANDBY =standby_file_nameSTANDBY =standby_file_name
Indique un fichier journal des annulations qui permet d'annuler les effets de la récupération.Specifies a standby file that allows the recovery effects to be undone. L'option STANDBY est autorisée pour la restauration hors connexion (y compris la restauration partielle).The STANDBY option is allowed for offline restore (including partial restore). L'option est désactivée pour la restauration en ligne.The option is disallowed for online restore. Toute tentative de spécification de l'option STANDBY pour une opération de restauration en ligne entraîne l'échec de l'opération de restauration.Attempting to specify the STANDBY option for an online restore operation causes the restore operation to fail. STANDBY n'est pas non plus autorisée lorsqu'une mise à niveau de base de données est nécessaire.STANDBY is also not allowed when a database upgrade is necessary.

Le fichier d'annulation sert à conserver une préimage « copie à l'écriture » pour les pages modifiées au cours de la validation de l'annulation de RESTORE WITH STANDBY.The standby file is used to keep a "copy-on-write" pre-image for pages modified during the undo pass of a RESTORE WITH STANDBY. Le fichier d'annulation permet la constitution d'une base de données accessible en lecture seule entre les restaurations des journaux de transactions ; elle est utilisable avec des serveurs en état de secours semi-automatique ou pour des récupérations spéciales, lorsqu'il s'avère utile d'inspecter la base de données entre les restaurations de journal.The standby file allows a database to be brought up for read-only access between transaction log restores and can be used with either warm standby server situations or special recovery situations in which it is useful to inspect the database between log restores. Après une opération RESTORE WITH STANDBY, le fichier d'annulation est automatiquement supprimé par l'opération RESTORE suivante.After a RESTORE WITH STANDBY operation, the undo file is automatically deleted by the next RESTORE operation. Si ce fichier d'annulation est supprimé manuellement avant l'opération RESTORE suivante, alors la totalité de la base de données doit être à nouveau restaurée.If this standby file is manually deleted before the next RESTORE operation, then the entire database must be re-restored. Pendant que la base de données se trouve dans un état STANDBY, vous devez traiter ce fichier d'annulation avec la même attention que pour n'importe quel autre fichier de base de données.While the database is in the STANDBY state, you should treat this standby file with the same care as any other database file. Contrairement aux autres fichiers de base de données, ce fichier est uniquement maintenu ouvert par le Moteur de base de donnéesDatabase Engine au cours des opérations de restauration actives.Unlike other database files, this file is only kept open by the Moteur de base de donnéesDatabase Engine during active restore operations.

Le nom_fichier_annulation spécifie un fichier d’annulation dont l’emplacement est stocké dans le journal de la base de données.The standby_file_name specifies a standby file whose location is stored in the log of the database. Si un fichier existant utilise le nom spécifié, le fichier est remplacé ; sinon, le Moteur de base de donnéesDatabase Engine crée le fichier.If an existing file is using the specified name, the file is overwritten; otherwise, the Moteur de base de donnéesDatabase Engine creates the file.

La taille requise pour un fichier d'annulation spécifique dépend du volume d'actions d'annulation issues des transactions non validées au cours de la restauration.The size requirement of a given standby file depends on the volume of undo actions resulting from uncommitted transactions during the restore operation.

Important

S'il n'y a plus de place sur le disque contenant le fichier d'annulation indiqué, la restauration s'arrête.If free disk space is exhausted on the drive containing the specified standby file name, the restore operation stops.

Pour une comparaison entre RECOVERY et NORECOVERY, consultez la section « Remarques » dans restaurer.For a comparison of RECOVERY and NORECOVERY, see the "Remarks" section in RESTORE.

LOADHISTORYLOADHISTORY
Prise en charge par :RESTORE VERIFYONLY Supported by: RESTORE VERIFYONLY

Spécifie que l’opération de restauration charge les informations dans le msdb tables d’historique.Specifies that the restore operation loads the information into the msdb history tables. L’option LOADHISTORY TRANSFÈRE charge plus d’informations, le jeu de sauvegardes en cours de vérification, environ SQL ServerSQL Server sauvegardes stockées sur le support défini sur la sauvegarde et restauration des tables d’historique de la msdb base de données.The LOADHISTORY option loads information, for the single backup set being verified, about SQL ServerSQL Server backups stored on the media set to the backup and restore history tables in the msdb database. Pour plus d’informations sur les tables d’historique, consultez Tables système ( Transact-SQL ) .For more information about history tables, see System Tables (Transact-SQL).

<general_WITH_options > [,.. .n]<general_WITH_options> [ ,...n ]

Les options WITH générales sont toutes prises en charge dans les instructions RESTORE DATABASE et RESTORE LOG.The general WITH options are all supported in RESTORE DATABASE and RESTORE LOG statements. Certaines de ces options sont également pris en charge par une ou plusieurs instructions auxiliaires, comme indiqué ci-après.Some of these options are also supported by one or more auxiliary statements, as noted below.

Options de l'opération de restaurationRestore Operation Options

Ces options affectent le comportement de l'opération de restauration.These options affect the behavior of the restore operation.

MOVE 'logical_file_name_in_backup' TO 'operating_system_file_name' [ ...n ]MOVE 'logical_file_name_in_backup' TO 'operating_system_file_name' [ ...n ]
Prise en charge par :restaurer et RESTORE VERIFYONLY Supported by: RESTORE and RESTORE VERIFYONLY

Spécifie que les données ou le journal fichier dont le nom logique est spécifié par nom_fichier_logique_dans_sauvegarde doit être déplacé en le restaurant à l’emplacement spécifié par nom_fichier_système_exploitation.Specifies that the data or log file whose logical name is specified by logical_file_name_in_backup should be moved by restoring it to the location specified by operating_system_file_name. Le nom de fichier logique d'un fichier de données ou journal dans un jeu de sauvegarde correspond au nom logique qu'il portait dans la base de données au moment de la création du jeu de sauvegarde.The logical file name of a data or log file in a backup set matches its logical name in the database when the backup set was created.

nest un espace réservé indiquant que vous pouvez spécifier des instructions MOVE supplémentaires.n is a placeholder indicating that you can specify additional MOVE statements. Spécifiez une instruction MOVE pour chaque fichier logique du jeu de sauvegarde que vous voulez restaurer à un nouvel emplacement.Specify a MOVE statement for every logical file you want to restore from the backup set to a new location. Par défaut, le nom_fichier_logique_dans_sauvegarde fichier est restauré à son emplacement d’origine.By default, the logical_file_name_in_backup file is restored to its original location.

Note

Utilisez RESTORE FILELISTONLY pour obtenir une liste des fichiers logiques contenus dans le jeu de sauvegarde.To obtain a list of the logical files from the backup set, use RESTORE FILELISTONLY.

Si une instruction RESTORE est utilisée pour déplacer une base de données sur le même serveur ou la copier sur un serveur différent, l'option MOVE peut s'avérer nécessaire afin de déplacer les fichiers de la base et d'éviter toute collision avec des fichiers existants.If a RESTORE statement is used to relocate a database on the same server or copy it to a different server, the MOVE option might be necessary to relocate the database files and to avoid collisions with existing files.

Utilisée avec RESTORE LOG, l'option MOVE ne peut servir qu'à déplacer les fichiers qui ont été ajoutés au cours de l'intervalle couvert par le journal en cours de restauration.When used with RESTORE LOG, the MOVE option can be used only to relocate files that were added during the interval covered by the log being restored. Si, par exemple, la sauvegarde du journal contient une opération d'ajout de fichier pour le fichier file23, ce fichier peut être déplacé à 'laide de l'option MOVE sur RESTORE LOG.For example, if the log backup contains an add file operation for file file23, this file may be relocated using the MOVE option on RESTORE LOG.

Lorsqu’il est utilisé avec SQL ServerSQL Server instantané de sauvegarde, l’option MOVE peut être utilisée uniquement pour déplacer des fichiers vers un Azure blob dans le même compte de stockage que l’objet blob d’origine.When used with SQL ServerSQL Server Snaphot Backup, the MOVE option can be used only to relocate files to an Azure blob within the same storage account as the original blob. L’option MOVE ne peut pas être utilisée pour restaurer la sauvegarde d’instantanés dans un fichier local ou à un autre compte de stockage.The MOVE option cannot be used to restore the snapshot backup to a local file or to a different storage account.

Si une instruction RESTORE VERIFYONLY est utilisée lorsque vous prévoyez de déplacer une base de données sur le même serveur ou de la copier sur un serveur différent, l'option MOVE peut s'avérer nécessaire afin de vérifier que l'espace disponible est nécessaire sur la cible et d'identifier les collisions éventuelles avec des fichiers existants.If a RESTORE VERIFYONLY statement is used when you plan to relocate a database on the same server or copy it to a different server, the MOVE option might be necessary to verify that sufficient space is available in the target and to identify potential collisions with existing files.

Pour plus d’informations, consultez Copier des bases de données avec la sauvegarde et la restauration.For more information, see Copy Databases with Backup and Restore.

CREDENTIALCREDENTIAL
Prise en charge par :restaurer, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, et RESTORE VERIFYONLY.Supported by: RESTORE, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, and RESTORE VERIFYONLY.

S’applique aux: SQL Server 2012SQL Server 2012 SP1 CU2 et SQL Server 2017SQL Server 2017Applies to: SQL Server 2012SQL Server 2012 SP1 CU2 through SQL Server 2017SQL Server 2017

Utilisé uniquement lors de la restauration d’une sauvegarde à partir du service de stockage d’objets Blob Microsoft Azure.Used only when restoring a backup from the Microsoft Azure Blob storage service.

Note

Avec SQL Server 2012SQL Server 2012 SP1 CU2 jusqu'à ce que SQL Server 2016SQL Server 2016, vous ne pouvez restaurer à partir d’une seule unité lors de la restauration à partir de l’URL.With SQL Server 2012SQL Server 2012 SP1 CU2 until SQL Server 2016SQL Server 2016, you can only restore from a single device when restoring from URL. Afin de restaurer à partir de plusieurs appareils lors de la restauration à partir de l’URL, vous devez utiliser SQL Server 2016SQL Server 2016 via version actuelle) et vous devez utiliser des jetons de Signature d’accès partagé (SAS).In order to restore from multiple devices when restoring from URL you must use SQL Server 2016SQL Server 2016 through current version) and you must use Shared Access Signature (SAS) tokens. Pour plus d’informations, consultez activer la sauvegarde managée SQL Server vers Microsoft Azure et simplification de la création des informations d’identification SQL avec des jetons de Signature d’accès partagé (SAS) sur le stockage Azure avec Powershell.For more information, see Enable SQL Server Managed Backup to Microsoft Azure and Simplifying creation of SQL Credentials with Shared Access Signature ( SAS ) tokens on Azure Storage with Powershell.

REPLACEREPLACE
Prise en charge par :restaurer Supported by: RESTORE

Indique que SQL ServerSQL Server doit créer la base de données spécifiée et ses fichiers même s'il en existe une autre de même nom.Specifies that SQL ServerSQL Server should create the specified database and its related files even if another database already exists with the same name. En pareil cas, la base existante est supprimée.In such a case, the existing database is deleted. Lorsque l'option REPLACE n'est pas précisée, une vérification a lieu.When the REPLACE option is not specified, a safety check occurs. Celle-ci évite le remplacement accidentel d'une autre base de données.This prevents overwriting a different database by accident. Cette vérification garantit que l'instruction RESTORE DATABASE ne restaure pas la base de données sur le serveur courant si les deux conditions suivantes existent :The safety check ensures that the RESTORE DATABASE statement does not restore the database to the current server if the following conditions both exist:

  • la base de données nommée dans l'instruction RESTORE existe déjà sur le serveur en cours, etThe database named in the RESTORE statement already exists on the current server, and

  • le nom de la base est différent du nom enregistré dans le jeu de sauvegarde.The database name is different from the database name recorded in the backup set.

    REPLACE permet également à RESTORE de remplacer un fichier existant dont il est impossible de vérifier qu'il appartient à la base de données en cours de restauration.REPLACE also allows RESTORE to overwrite an existing file that cannot be verified as belonging to the database being restored. Normalement, RESTORE refuse de remplacer les fichiers existants.Normally, RESTORE refuses to overwrite pre-existing files. WITH REPLACE peut aussi être utilisé de la même manière que l'option RESTORE LOG.WITH REPLACE can also be used in the same way for the RESTORE LOG option.

    REPLACE supplante également la nécessité de sauvegarder la fin du journal avant la restauration de la base de données.REPLACE also overrides the requirement that you back up the tail of the log before restoring the database.

    Pour plus d’informations l’impact de l’utilisation de l’option REPLACE, consultez restauration ( Transact-SQL ) .For information the impact of using the REPLACE option, see RESTORE (Transact-SQL).

RESTARTRESTART
Prise en charge par :restaurer Supported by: RESTORE

Indique que SQL ServerSQL Server doit redémarrer une restauration qui a été interrompue.Specifies that SQL ServerSQL Server should restart a restore operation that has been interrupted. RESTART relance la restauration au point de son interruption.RESTART restarts the restore operation at the point it was interrupted.

RESTRICTED_USERRESTRICTED_USER
Prise en charge par :restaurer.Supported by: RESTORE.

Restreint l’accès à la base de données nouvellement restaurée aux membres de la db_owner, dbcreator, ou sysadmin rôles.Restricts access for the newly restored database to members of the db_owner, dbcreator, or sysadmin roles. RESTRICTED_USER remplace l'option DBO_ONLY.RESTRICTED_USER replaces the DBO_ONLY option. L'option DBO_ONLY a été supprimée dans SQL Server 2008SQL Server 2008.DBO_ONLY has been discontinued with SQL Server 2008SQL Server 2008.

Utilisez avec l'option RECOVERY.Use with the RECOVERY option.

Options du jeu de sauvegardeBackup Set Options

Ces options se rapportent au jeu de sauvegarde qui contient la sauvegarde à restaurer.These options operate on the backup set containing the backup to be restored.

FILE ={ backup_set_file_number | @backup_set_file_number }FILE ={ backup_set_file_number | @backup_set_file_number }
Prise en charge par :restaurer, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, et RESTORE VERIFYONLY.Supported by: RESTORE, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, and RESTORE VERIFYONLY.

Identifie le jeu de sauvegarde à restaurer.Identifies the backup set to be restored. Ainsi, une valeur numéro_fichier_jeu_sauvegarde égale à 1 indique le premier jeu de sauvegarde sur le support de sauvegarde, et une valeur numéro_fichier_jeu_sauvegarde égale à 2 indique le second jeu.For example, a backup_set_file_number of 1 indicates the first backup set on the backup medium and a backup_set_file_number of 2 indicates the second backup set. Vous pouvez obtenir le numéro_fichier_jeu_sauvegarde d’un jeu de sauvegarde en utilisant l’instruction RESTORE HEADERONLY .You can obtain the backup_set_file_number of a backup set by using the RESTORE HEADERONLY statement.

Lorsque ne pas spécifié, la valeur par défaut est 1, sauf pour RESTORE HEADERONLY auquel cas tous les jeux de sauvegarde dans le jeu de supports sont traités.When not specified, the default is 1, except for RESTORE HEADERONLY in which case all backup sets in the media set are processed. Pour plus d'informations, consultez « Spécification d'un jeu de sauvegarde » plus loin dans cette rubrique.For more information, see "Specifying a Backup Set," later in this topic.

Important

Cette option de fichier n’est pas liée à l’option de fichier pour la spécification d’un fichier de base de données, fichier = { nom_fichier_logique_dans_sauvegarde | @* logical_file_name_in_backup_var* }.This FILE option is unrelated to the FILE option for specifying a database file, FILE = { logical_file_name_in_backup | @logical_file_name_in_backup_var }.

PASSWORD = { password | @password_variable }PASSWORD = { password | @password_variable }
Prise en charge par :restaurer, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, et RESTORE VERIFYONLY.Supported by: RESTORE, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, and RESTORE VERIFYONLY.

Fournit le mot de passe du jeu de sauvegarde.Supplies the password of the backup set. Un mot de passe de jeu de sauvegarde est une chaîne de caractères.A backup-set password is a character string.

Note

Cette fonctionnalité sera supprimée dans une prochaine version de Microsoft SQL Server.This feature will be removed in a future version of Microsoft SQL Server. Évitez d'utiliser cette fonctionnalité dans de nouveaux travaux de développement, et prévoyez de modifier les applications qui utilisent actuellement cette fonctionnalité.Avoid using this feature in new development work, and plan to modify applications that currently use this feature.

Si un mot de passe a été spécifié lors de la création du jeu de sauvegarde, il est requis lors de chaque opération de restauration à partir du jeu de sauvegarde.If a password was specified when the backup set was created, that password is required to perform any restore operation from the backup set. La spécification d'un mot de passe incorrect ou d'un mot de passe pour un jeu de sauvegarde qui n'en possède pas constitue une erreur.It is an error to specify the wrong password or to specify a password if the backup set does not have one.

Important

Ce mot de passe fournit uniquement une protection faible pour le support de sauvegarde.This password provides only weak protection for the media set. Pour plus d'informations, consultez la section « Autorisations » pour la rubrique adéquate.For more information, see the Permissions section for the relevant statement.

Options du support de sauvegardeMedia Set Options

Ces options s'appliquent à l'ensemble du support de sauvegarde.These options operate on the media set as a whole.

MEDIANAME = { media_name | @media_name_variable}MEDIANAME = { media_name | @media_name_variable}
Prise en charge par :restaurer, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, et RESTORE VERIFYONLY.Supported by: RESTORE, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, and RESTORE VERIFYONLY.

Indique le nom du support.Specifies the name for the media. S'il est fourni, le nom du support doit correspondre au nom des volumes de sauvegarde ; sinon, l'opération de restauration prend fin.If provided, the media name must match the media name on the backup volumes; otherwise, the restore operation terminates. En l'absence de nom de support dans l'instruction RESTORE, aucun contrôle n'a lieu pour vérifier la correspondance des noms de support sur les volumes de sauvegarde.If no media name is given in the RESTORE statement, the check for a matching media name on the backup volumes is not performed.

Important

L'emploi cohérent de noms de support dans les opérations de sauvegarde et de restauration offre une garantie supplémentaire de sécurité lors du choix des supports de restauration.Consistently using media names in backup and restore operations provides an extra safety check for the media selected for the restore operation.

MEDIAPASSWORD = { mediapassword | @mediapassword_variable }MEDIAPASSWORD = { mediapassword | @mediapassword_variable }
Prise en charge par :restaurer, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, et RESTORE VERIFYONLY.Supported by: RESTORE, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, and RESTORE VERIFYONLY.

Fournit le mot de passe du support de sauvegarde.Supplies the password of the media set. Un mot de passe de jeu de supports est une chaîne de caractères.A media-set password is a character string.

Note

Cette fonctionnalité sera supprimée dans une prochaine version de Microsoft SQL Server.This feature will be removed in a future version of Microsoft SQL Server. Évitez d'utiliser cette fonctionnalité dans de nouveaux travaux de développement, et prévoyez de modifier les applications qui utilisent actuellement cette fonctionnalité.Avoid using this feature in new development work, and plan to modify applications that currently use this feature.

Si un mot de passe a été fourni lors du formatage du support de sauvegarde, il est requis pour accéder à tout jeu de sauvegarde sur le jeu de supports.If a password was provided when the media set was formatted, that password is required to access any backup set on the media set. La spécification d'un mot de passe incorrect ou d'un mot de passe pour un support de sauvegarde qui n'en possède pas constitue une erreur.It is an error to specify the wrong password or to specify a password if the media set does not have any.

Important

Ce mot de passe fournit uniquement une protection faible pour le support de sauvegarde.This password provides only weak protection for the media set. Pour plus d’informations, consultez la section « Autorisations » pour la déclaration.For more information, see the "Permissions" section for the relevant statement.

BLOCKSIZE = { blocksize | @blocksize_variable }BLOCKSIZE = { blocksize | @blocksize_variable }
Prise en charge par :restaurer Supported by: RESTORE

Indique, en octets, la taille physique du bloc.Specifies the physical block size, in bytes. Les tailles prises en charge sont 512, 1024, 2048, 4096, 8192, 16384, 32768 et 65536 (64 Ko) octets.The supported sizes are 512, 1024, 2048, 4096, 8192, 16384, 32768, and 65536 (64 KB) bytes. La valeur par défaut est 65536 pour les périphériques à bandes, 512 sinon.The default is 65536 for tape devices and 512 otherwise. En règle générale, cette option est superflue car RESTORE sélectionne automatiquement une taille de bloc appropriée pour le périphérique.Typically, this option is unnecessary because RESTORE automatically selects a block size that is appropriate to the device. Si vous spécifiez explicitement une taille de bloc, la sélection automatique est annulée et remplacée.Explicitly stating a block size overrides the automatic selection of block size.

Si vous restaurez une sauvegarde à partir d'un CD-ROM, spécifiez BLOCKSIZE=2048.If you are restoring a backup from a CD-ROM, specify BLOCKSIZE=2048.

Note

En règle générale, cette option n'affecte les performances que si les données sont lues sur des périphériques à bandes.This option typically affects performance only when reading from tape devices.

Options de transfert de donnéesData Transfer Options

Ces options vous permettent d'optimiser le transfert de données à partir de l'unité de sauvegarde.The options enable you to optimize data transfer from the backup device.

BUFFERCOUNT = { buffercount | @buffercount_variable }BUFFERCOUNT = { buffercount | @buffercount_variable }
Prise en charge par :restaurer Supported by: RESTORE

Spécifie le nombre total de tampons d'E/S à utiliser pour l'opération de restauration.Specifies the total number of I/O buffers to be used for the restore operation. Vous pouvez spécifier n'importe quel entier positif ; toutefois, un nombre élevé de tampons peut provoquer des erreurs liées à une insuffisance de mémoire. En effet, l'espace d'adressage virtuel peut s'avérer inapproprié dans la tâche Sqlservr.exe.You can specify any positive integer; however, large numbers of buffers might cause "out of memory" errors because of inadequate virtual address space in the Sqlservr.exe process.

L’espace total utilisé par les mémoires tampons est déterminé par : buffercount\maxtransfersize*.The total space used by the buffers is determined by: *buffercount****maxtransfersize.

MAXTRANSFERSIZE = { maxtransfersize | @maxtransfersize_variable }MAXTRANSFERSIZE = { maxtransfersize | @maxtransfersize_variable }
Prise en charge par :restaurer Supported by: RESTORE

Spécifie, en octets, la plus grande unité de transfert à utiliser entre SQL ServerSQL Server et le support de sauvegarde.Specifies the largest unit of transfer in bytes to be used between the backup media and SQL ServerSQL Server. Les valeurs possibles sont les multiples de 65536 octets (64 Ko), dans la limite de 4194304 octets (4 Mo).The possible values are multiples of 65536 bytes (64 KB) ranging up to 4194304 bytes (4 MB).

Note

Lorsque la base de données a configuré FILESTREAM ou inclut ou groupes de fichiers OLTP en mémoire, MAXTRANSFERSIZE au moment de la restauration doit être supérieure ou égale à celle utilisée lorsque la sauvegarde a été créée.When the database has configured FILESTREAM, or includes or In-Memory OLTP File Groups, MAXTRANSFERSIZE at the time of restore should be greater than or equal to what was used when the backup was created.

Options de gestion des erreursError Management Options

Ces options permettent de déterminer si les sommes de contrôle de sauvegarde sont activées pour l’opération de restauration et indique si l’opération s’arrête en cas d’erreur.These options allow you to determine whether backup checksums are enabled for the restore operation and whether the operation stops on encountering an error.

{ CHECKSUM | NO_CHECKSUM }{ CHECKSUM | NO_CHECKSUM }
Prise en charge par :restaurer, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, et RESTORE VERIFYONLY.Supported by: RESTORE, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, and RESTORE VERIFYONLY.

Le comportement par défaut consiste à vérifier des sommes de contrôle si elles sont présentes et à poursuivre sans vérification si elles ne le sont pas.The default behavior is to verify checksums if they are present and proceed without verification if they are not present.

CHECKSUMCHECKSUM
Spécifie que des sommes de contrôle de sauvegarde doivent être vérifiées et, si la sauvegarde manque de sommes de contrôle de sauvegarde, entraîne l'échec de l'opération de restauration avec un message indiquant que des sommes de contrôle ne sont pas présentes.Specifies that backup checksums must be verified and, if the backup lacks backup checksums, causes the restore operation to fail with a message indicating that checksums are not present.

Note

Les sommes de contrôle de page sont pertinentes pour les opérations de sauvegarde uniquement si les sommes de contrôle de sauvegarde sont utilisées.Page checksums are relevant to backup operations only if backup checksums are used.

Par défaut, lors de la détection d'une somme de contrôle incorrecte, RESTORE signale une erreur de somme de contrôle et s'arrête.By default, on encountering an invalid checksum, RESTORE reports a checksum error and stops. Cependant, si vous spécifiez CONTINUE_AFTER_ERROR, RESTORE continue après le renvoi d'une erreur de somme de contrôle et du numéro de la page contenant la somme de contrôle incorrecte, si la corruption le permet.However, if you specify CONTINUE_AFTER_ERROR, RESTORE proceeds after returning a checksum error and the number of the page containing the invalid checksum, if the corruption permits.

Pour plus d’informations sur l’utilisation des sommes de contrôle de sauvegarde, consultez Possible Media erreurs au cours de sauvegarde et de restauration ( SQL Server ) .For more information about working with backup checksums, see Possible Media Errors During Backup and Restore (SQL Server).

NO_CHECKSUMNO_CHECKSUM
Désactive explicitement la validation de sommes de contrôle par l'opération de restauration.Explicitly disables the validation of checksums by the restore operation.

{ STOP_ON_ERROR | CONTINUE_AFTER_ERROR }{ STOP_ON_ERROR | CONTINUE_AFTER_ERROR }
Prise en charge par :restaurer, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, et RESTORE VERIFYONLY.Supported by: RESTORE, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, and RESTORE VERIFYONLY.

STOP_ON_ERRORSTOP_ON_ERROR
Spécifie que l'opération de restauration s'arrête à la première erreur rencontrée.Specifies that the restore operation stops with the first error encountered. Il s'agit du comportement par défaut pour RESTORE, sauf pour VERIFYONLY qui possède CONTINUE_AFTER_ERROR par défaut.This is the default behavior for RESTORE, except for VERIFYONLY which has CONTINUE_AFTER_ERROR as the default.

CONTINUE_AFTER_ERRORCONTINUE_AFTER_ERROR
Spécifie que l'opération de restauration doit continuer après la détection d'une erreur.Specifies that the restore operation is to continue after an error is encountered.

Si une sauvegarde contient des pages endommagées, il est préférable de répéter l'opération de restauration en utilisant une autre sauvegarde qui ne contient pas ces erreurs (par exemple, une sauvegarde effectuée avant que les pages aient été endommagées).If a backup contains damaged pages, it is best to repeat the restore operation using an alternative backup that does not contain the errors—for example, a backup taken before the pages were damaged. Toutefois, en dernier ressort, vous pouvez restaurer une sauvegarde endommagée à l'aide de l'option CONTINUE_AFTER_ERROR de l'instruction RESTORE et essayer de sauver les données.As a last resort, however, you can restore a damaged backup using the CONTINUE_AFTER_ERROR option of the restore statement and try to salvage the data.

Options FILESTREAMFILESTREAM Options

FILESTREAM ( DIRECTORY_NAME =directory_name )FILESTREAM ( DIRECTORY_NAME =directory_name )
Prise en charge par :restaurer et RESTORE VERIFYONLY Supported by: RESTORE and RESTORE VERIFYONLY

S’applique aux: SQL Server 2012SQL Server 2012 via SQL Server 2017SQL Server 2017Applies to: SQL Server 2012SQL Server 2012 through SQL Server 2017SQL Server 2017

Nom de répertoire compatible avec Windows.A windows-compatible directory name. Ce nom doit être unique parmi tous les noms de répertoire FILESTREAM au niveau de la base de données dans cette instance SQL ServerSQL Server.This name should be unique among all the database-level FILESTREAM directory names in the SQL ServerSQL Server instance. La comparaison d'unicité s'effectue sans respect de la casse, quels que soient les paramètres de classement SQL ServerSQL Server.Uniqueness comparison is done in a case-insensitive fashion, regardless of SQL ServerSQL Server collation settings.

Options de surveillanceMonitoring Options

Ces options vous permettent de surveiller le transfert des données à partir de l'unité de sauvegarde.These options enable you to monitor the transfer of data transfer from the backup device.

STATISTIQUES [ = pourcentage ]STATS [ = percentage ]
Prise en charge par :restaurer et RESTORE VERIFYONLY Supported by: RESTORE and RESTORE VERIFYONLY

Affiche un message à chaque fois qu'un autre pourcentage se termine et sert à évaluer l'état d'avancement de l'opération.Displays a message each time another percentage completes, and is used to gauge progress. Si pourcentage est omis, SQL ServerSQL Server affiche un message à chaque 10 pour cent (approximativement).If percentage is omitted, SQL ServerSQL Server displays a message after each 10 percent is completed (approximately).

L'option STATS signale le pourcentage terminé comme seuil de rapport de l'intervalle suivant.The STATS option reports the percentage complete as of the threshold for reporting the next interval. Cela se situe approximativement au pourcentage spécifié ; par exemple, avec STATS=10, le Moteur de base de donnéesDatabase Engine crée un rapport à cet intervalle environ ; ainsi, au lieu d'afficher précisément 40 %, l'option peut afficher 43 %.This is at approximately the specified percentage; for example, with STATS=10, the Moteur de base de donnéesDatabase Engine reports at approximately that interval; for instance, instead of displaying precisely 40%, the option might display 43%. Pour les jeux de sauvegarde volumineux, cela n'est pas un problème car le pourcentage d'achèvement progresse très lentement entre les appels d'E/S terminés.For large backup sets, this is not a problem because the percentage complete moves very slowly between completed I/O calls.

Options des périphériques à bandesTape Options

Ces options sont utilisées uniquement pour les périphériques À BANDES.These options are used only for TAPE devices. S'il ne s'agit pas d'un périphérique à bandes, ces options sont ignorées.If a nontape device is being used, these options are ignored.

{ REWIND | NOREWIND }{ REWIND | NOREWIND }
Ces options sont utilisées uniquement pour les périphériques À BANDES.These options are used only for TAPE devices. Si vous n'utilisez pas un périphérique à bandes, ces options sont ignorées.If a non-tape device is being used, these options are ignored.

REWINDREWIND
Prise en charge par :restaurer, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, et RESTORE VERIFYONLY.Supported by: RESTORE, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, and RESTORE VERIFYONLY.

Indique que SQL ServerSQL Server libère et rembobine la bande.Specifies that SQL ServerSQL Server release and rewind the tape. REWIND est le paramètre par défaut.REWIND is the default.

NOREWINDNOREWIND
Prise en charge par :restaurer et RESTORE VERIFYONLY Supported by: RESTORE and RESTORE VERIFYONLY

La spécification de NOREWIND dans n'importe quel autre argument de restauration génère une erreur.Specifying NOREWIND in any other restore statement generates an error.

Indique que SQL ServerSQL Server maintient la bande ouverte après l'opération de sauvegarde.Specifies that SQL ServerSQL Server will keep the tape open after the backup operation. Vous pouvez utiliser cette option pour améliorer les performances lorsque vous effectuez plusieurs opérations de sauvegarde sur bande.You can use this option to improve performance when performing multiple backup operations to a tape.

NOREWIND implique NOUNLOAD, et ces options sont incompatibles dans une instruction RESTORE unique.NOREWIND implies NOUNLOAD, and these options are incompatible within a single RESTORE statement.

Note

Si vous utilisez NOREWIND, l’instance de SQL ServerSQL Server conserve la propriété du lecteur de bande jusqu'à ce qu’une instruction BACKUP ou RESTORE en cours d’exécution dans le même processus utilise le REWIND ou UNLOAD option ou de l’instance de serveur est arrêtée.If you use NOREWIND, the instance of SQL ServerSQL Server retains ownership of the tape drive until a BACKUP or RESTORE statement running in the same process uses either the REWIND or UNLOAD option, or the server instance is shut down. Le fait de maintenir la bande ouverte empêche les autres processus d'y accéder.Keeping the tape open prevents other processes from accessing the tape. Pour plus d’informations sur la façon de pour afficher une liste des bandes ouvrir et fermer une bande ouverte, consultez unités de sauvegarde ( SQL Server ) .For information about how to display a list of open tapes and to close an open tape, see Backup Devices (SQL Server).

{ UNLOAD | NOUNLOAD}{ UNLOAD | NOUNLOAD }
Prise en charge par :restaurer, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, RESTORE REWINDONLY, et RESTORE VERIFYONLY.Supported by: RESTORE, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, RESTORE LABELONLY, RESTORE REWINDONLY, and RESTORE VERIFYONLY.

Ces options sont utilisées uniquement pour les périphériques À BANDES.These options are used only for TAPE devices. Si vous n'utilisez pas un périphérique à bandes, ces options sont ignorées.If a non-tape device is being used, these options are ignored.

Note

UNLOAD/NOUNLOAD est un paramètre de session qui reste en vigueur jusqu'à la fin de la session ou tant qu'il n'est pas réinitialisé par le choix de l'option opposée à celle en cours d'utilisation.UNLOAD/NOUNLOAD is a session setting that persists for the life of the session or until it is reset by specifying the alternative.

UNLOADUNLOAD
Indique que la bande est automatiquement rembobinée et démontée lorsque la sauvegarde est terminée.Specifies that the tape is automatically rewound and unloaded when the backup is finished. UNLOAD est l'option par défaut au démarrage d'une session.UNLOAD is the default when a session begins.

NOUNLOADNOUNLOAD
Spécifie qu’une fois l’opération de restauration de la bande reste chargée sur le lecteur de bande.Specifies that after the RESTORE operation the tape remains loaded on the tape drive.

<replication_WITH_option><replication_WITH_option>

Cette option est utile seulement si la base de données a été répliquée lors de la création de la sauvegarde.This option is relevant only if the database was replicated when the backup was created.

KEEP_REPLICATIONKEEP_REPLICATION
Prise en charge par :restaurer Supported by: RESTORE

Utiliser KEEP_REPLICATION lorsque vous configurez la réplication avec envoi de journaux.Use KEEP_REPLICATION when setting up replication to work with log shipping. Cette option évite la suppression des paramètres de réplication lorsqu'une sauvegarde de base de données ou de journal est restaurée sur un serveur en état de secours semi-automatique et que la base de données est récupérée.It prevents replication settings from being removed when a database backup or log backup is restored on a warm standby server and the database is recovered. Il est impossible de spécifier cette option lors de la restauration d'une sauvegarde avec l'option NORECOVERY.Specifying this option when restoring a backup with the NORECOVERY option is not permitted. Pour garantir un fonctionnement correct de la réplication après la restauration :To ensure replication functions properly after restore:

  • Le msdb et master bases de données au niveau du serveur de secours semi-automatique doivent être synchronisées avec le msdb et master bases de données sur le serveur principal.The msdb and master databases at the warm standby server must be in sync with the msdb and master databases at the primary server.

  • Le serveur en état de secours semi-automatique doit être renommé pour utiliser le même nom que le serveur primaire.The warm standby server must be renamed to use the same name as the primary server.

<change_data_capture_WITH_option><change_data_capture_WITH_option>

Cette option est utile seulement si la base de données a été activée pour la capture de données modifiées, lors de la création de la sauvegarde.This option is relevant only if the database was enabled for change data capture when the backup was created.

KEEP_CDCKEEP_CDC
Prise en charge par :restaurer Supported by: RESTORE

KEEP_CDC doit être utilisé pour empêcher de modifier les paramètres de capture de données d’être supprimé lorsqu’une sauvegarde de base de données ou de la sauvegarde du journal est restaurée sur un autre serveur et la base de données est récupérée.KEEP_CDC should be used to prevent change data capture settings from being removed when a database backup or log backup is restored on another server and the database is recovered. Il est impossible de spécifier cette option lors de la restauration d'une sauvegarde avec l'option NORECOVERY.Specifying this option when restoring a backup with the NORECOVERY option is not permitted.

Restauration de la base de données avec KEEP_CDC ne crée pas les travaux de capture de données modifiées.Restoring the database with KEEP_CDC does not create the change data capture jobs. Pour extraire les modifications du journal après avoir restauré la base de données, recréez le travail de capture et le travail de nettoyage pour la base de données restaurée.To extract changes from the log after restoring the database, recreate the capture process job and the cleanup job for the restored database. Pour plus d’informations, consultez sys.sp_cdc_add_job ( Transact-SQL ) .For information, see sys.sp_cdc_add_job (Transact-SQL).

Pour plus d’informations sur l’utilisation de la capture de données modifiées avec la mise en miroir de base de données, consultez Capture de données modifiées et autres fonctionnalités SQL Server.For information about using change data capture with database mirroring, see Change Data Capture and Other SQL Server Features.

<service_broker_WITH_options><service_broker_WITH_options>

Active ou désactive la remise de messages Service BrokerService Broker ou définit un nouvel identificateur Service BrokerService Broker.Turns Service BrokerService Broker message delivery on or off or sets a new Service BrokerService Broker identifier. Cette option est utile seulement si Service BrokerService Broker a été activé pour la base de données lors de la création de la sauvegarde.This option is relevant only if Service BrokerService Broker was enabled (activated) for the database when the backup was created.

{ENABLE_BROKER | ERROR_BROKER_CONVERSATIONS | NEW_BROKER}{ ENABLE_BROKER | ERROR_BROKER_CONVERSATIONS | NEW_BROKER }
Prise en charge par :restauration de base de données Supported by: RESTORE DATABASE

ENABLE_BROKERENABLE_BROKER
Spécifie que Service BrokerService Broker remise des messages est activée à la fin de la restauration afin que les messages peuvent être envoyés immédiatement.Specifies that Service BrokerService Broker message delivery is enabled at the end of the restore so that messages can be sent immediately. Par défaut, la remise de messages Service BrokerService Broker est désactivée pendant une restauration.By default Service BrokerService Broker message delivery is disabled during a restore. La base de données conserve l'identificateur Service Broker existant.The database retains the existing Service Broker identifier.

ERROR_BROKER_CONVERSATIONSERROR_BROKER_CONVERSATIONS
Termine toutes les conversations avec une erreur indiquant que la base de données est attachée ou restaurée.Ends all conversations with an error stating that the database is attached or restored. De cette façon, vos applications peuvent effectuer un nettoyage standard des conversations existantes.This enables your applications to perform regular clean up for existing conversations. La remise des messages Service Broker est désactivée jusqu'à la fin de l'opération, puis est réactivée.Service Broker message delivery is disabled until this operation is completed, and then it is enabled. La base de données conserve l'identificateur Service Broker existant.The database retains the existing Service Broker identifier.

NEW_BROKERNEW_BROKER
Spécifie qu'un nouvel identificateur Service Broker doit être assigné à la base de données.Specifies that the database be assigned a new Service Broker identifier. Dans la mesure où la base de données est considérée comme un nouveau Service Broker, toutes les conversations existantes dans la base de données sont immédiatement supprimées sans générer de message de fin de dialogue.Because the database is considered to be a new Service Broker, existing conversations in the database are immediately removed without producing end dialog messages. Tout itinéraire faisant référence à l'ancien identificateur Service Broker doit être recréé avec le nouvel identificateur.Any route referencing the old Service Broker identifier must be recreated with the new identifier.

<point_in_time_WITH_options><point_in_time_WITH_options>

Prise en charge par :Restaurer {base de données | JOURNAL} et uniquement pour les modèles de récupération complet ou journalisé en bloc.Supported by: RESTORE {DATABASE|LOG} and only for the full or bulk-logged recovery models.

Vous pouvez restaurer une base de donnés à un point dans le temps ou une transaction spécifique en spécifiant le point de récupération cible dans une clause STOPAT, STOPATMARK ou STOPBEFOREMARK.You can restore a database to a specific point in time or transaction, by specifying the target recovery point in a STOPAT, STOPATMARK, or STOPBEFOREMARK clause. Un point dans le temps ou une transaction spécifié(e) est toujours restauré(e) à partir d'une sauvegarde du journal.A specified time or transaction is always restored from a log backup. Dans chaque instruction RESTORE LOG de la séquence de restauration, vous devez spécifier votre point dans le temps ou transaction cible dans une clause STOPAT, STOPATMARK ou STOPBEFOREMARK identique.In every RESTORE LOG statement of the restore sequence, you must specify your target time or transaction in an identical STOPAT, STOPATMARK, or STOPBEFOREMARK clause.

En guise de condition préalable à une restauration limitée dans le temps, vous devez tout d'abord restaurer une sauvegarde de base de données complète dont le point de terminaison est antérieur à votre point de récupération cible.As a prerequisite to a point-in-time restore, you must first restore a full database backup whose end point is earlier than your target recovery point. Pour vous aider à identifier la sauvegarde de base de données à restaurer, vous pouvez éventuellement spécifier votre clause WITH STOPAT, STOPATMARK ou STOPBEFOREMARK dans une instruction RESTORE DATABASE pour générer une erreur si une sauvegarde des données est trop récente pour le point dans le temps cible spécifié.To help you identify which database backup to restore, you can optionally specify your WITH STOPAT, STOPATMARK, or STOPBEFOREMARK clause in a RESTORE DATABASE statement to raise an error if a data backup is too recent for the specified target time. Cependant, la sauvegarde de données complète est toujours restaurée, même si elle contient le point dans le temps cible.But the complete data backup is always restored, even if it contains the target time.

Note

Le RESTORE_DATABASE et RESTORE_LOG point-à-temps WITH options sont similaires, mais seul RESTORE LOG prend en charge la nom_marque argument.The RESTORE_DATABASE and RESTORE_LOG point-in-time WITH options are similar, but only RESTORE LOG supports the mark_name argument.

{ STOPAT | STOPATMARK | STOPBEFOREMARK }{ STOPAT | STOPATMARK | STOPBEFOREMARK }

STOPAT = { 'datetime' | @datetime_var }STOPAT = { 'datetime' | @datetime_var }
Spécifie que la base de données restaurée à l’état, il se trouvait à la date et l’heure spécifiée par le datetime ou @* datetime_var* paramètre.Specifies that the database be restored to the state it was in as of the date and time specified by the datetime or @datetime_var parameter. Pour plus d’informations sur la spécification d’une date et heure, consultez Date et fonctions et Types de données ( Transact-SQL ) .For information about specifying a date and time, see Date and Time Data Types and Functions (Transact-SQL).

Si une variable est utilisée pour STOPAT, elle doit être varchar, char, smalldatetime, ou datetime type de données.If a variable is used for STOPAT, the variable must be varchar, char, smalldatetime, or datetime data type. Seuls les enregistrements de journal écrits avant la date et l'heure spécifiées seront appliqués à la base de données.Only transaction log records written before the specified date and time are applied to the database.

Note

Si l'heure STOPAT spécifiée est postérieure à la dernière sauvegarde LOG, la base de données reste dans l'état de non restauration, comme si RESTORE LOG avait été exécuté avec NORECOVERY.If the specified STOPAT time is after the last LOG backup, the database is left in the unrecovered state, just as if RESTORE LOG ran with NORECOVERY.

Pour plus d’informations, consultez Restaurer une base de données SQL Server jusqu’à une limite dans le temps (mode de récupération complète).For more information, see Restore a SQL Server Database to a Point in Time (Full Recovery Model).

STOPATMARK = { 'nom_marque' | 'lsn :numéro_lsn ***'} [AFTER **'datetime'* ]STOPATMARK = { 'mark_name' | 'lsn:lsn_number' } [ AFTER 'datetime' ]
Indique une récupération à un point de récupération donné.Specifies recovery to a specified recovery point. La transaction spécifiée est incluse dans la récupération, mais elle n'est validée que si elle a été validée à l'origine lors de la véritable génération de la transaction.The specified transaction is included in the recovery, but it is committed only if it was originally committed when the transaction was actually generated.

RESTORE DATABASE et RESTORE LOG prennent en charge la numéro_lsn paramètre.Both RESTORE DATABASE and RESTORE LOG support the lsn_number parameter. Ce paramètre spécifie un numéro séquentiel dans le journal.This parameter specifies a log sequence number.

Le nom_marque paramètre est pris en charge uniquement par l’instruction RESTORE LOG.The mark_name parameter is supported only by the RESTORE LOG statement. Ce paramètre identifie une marque de transaction dans la sauvegarde du fichier journal.This parameter identifies a transaction mark in the log backup.

Dans une instruction RESTORE LOG, si, après avoir datetime est omis, la récupération s’arrête à la première marque portant le nom spécifié.In a RESTORE LOG statement, if AFTER datetime is omitted, recovery stops at the first mark with the specified name. Si, après avoir datetime est spécifié, la récupération s’arrête à la première marque portant le nom spécifié à exactement ou après datetime.If AFTER datetime is specified, recovery stops at the first mark having the specified name exactly at or after datetime.

Note

Si l'heure, la marque ou le NSE spécifié est postérieur à la dernière sauvegarde LOG, la base de données reste dans l'état de non restauration, comme si RESTORE LOG avait été exécuté avec NORECOVERY.If the specified mark, LSN, or time is after the last LOG backup, the database is left in the unrecovered state, just as if RESTORE LOG ran with NORECOVERY.

Pour plus d’informations, consultez utiliser les Transactions marquées pour récupérer des bases de données associées uniformément ( Mode de récupération complète ) et récupérer un numéro de séquence du journal ( SQL Server ) .For more information, see Use Marked Transactions to Recover Related Databases Consistently (Full Recovery Model) and Recover to a Log Sequence Number (SQL Server).

STOPBEFOREMARK = { 'nom_marque' | 'lsn :numéro_lsn ***'} [AFTER **'datetime'* ]STOPBEFOREMARK = { 'mark_name' | 'lsn:lsn_number' } [ AFTER 'datetime' ]
Indique une récupération jusqu'à un point de récupération donné.Specifies recovery up to a specified recovery point. La transaction spécifiée n'est pas incluse dans la récupération et est restaurée lorsque WITH RECOVERY est utilisé.The specified transaction is not included in the recovery, and is rolled back when WITH RECOVERY is used.

RESTORE DATABASE et RESTORE LOG prennent en charge la numéro_lsn paramètre.Both RESTORE DATABASE and RESTORE LOG support the lsn_number parameter. Ce paramètre spécifie un numéro séquentiel dans le journal.This parameter specifies a log sequence number.

Le nom_marque paramètre est pris en charge uniquement par l’instruction RESTORE LOG.The mark_name parameter is supported only by the RESTORE LOG statement. Ce paramètre identifie une marque de transaction dans la sauvegarde du fichier journal.This parameter identifies a transaction mark in the log backup.

Dans une instruction RESTORE LOG, si, après avoir datetime est omis, la récupération s’arrête juste avant la première marque portant le nom spécifié.In a RESTORE LOG statement, if AFTER datetime is omitted, recovery stops just before the first mark with the specified name. Si, après avoir datetime est spécifié, la récupération s’arrête juste avant la première marque portant le nom spécifié à exactement ou après datetime.If AFTER datetime is specified, recovery stops just before the first mark having the specified name exactly at or after datetime.

Important

Si une séquence de restauration partielle exclut tout groupe de fichiers FILESTREAM, la restauration limitée dans le temps n'est pas prise en charge.If a partial restore sequence excludes any FILESTREAM filegroup, point-in-time restore is not supported. Vous pouvez forcer la séquence de restauration à continuer.You can force the restore sequence to continue. Cependant, les groupes de fichiers FILESTREAM omis de l'instruction RESTORE ne pourront jamais être restaurés.However, the FILESTREAM filegroups that are omitted from the RESTORE statement can never be restored. Pour forcer une restauration limitée dans le temps, spécifiez l'option CONTINUE_AFTER_ERROR avec l'option STOPAT, STOPATMARK ou STOPBEFOREMARK.To force a point-in-time restore, specify the CONTINUE_AFTER_ERROR option together with the STOPAT, STOPATMARK, or STOPBEFOREMARK option. Si vous spécifiez l'option CONTINUE_AFTER_ERROR, la séquence de restauration partielle réussit et le groupe de fichiers FILESTREAM devient irrécupérable.If you specify CONTINUE_AFTER_ERROR, the partial restore sequence succeeds and the FILESTREAM filegroup becomes unrecoverable.

Jeux de résultatsResult Sets

Pour les jeux de résultats, consultez les rubriques suivantes :For result sets, see the following topics:

NotesRemarks

Pour des remarques supplémentaires, consultez les rubriques suivantes :For additional remarks, see the following topics:

Spécification d'un jeu de sauvegardeSpecifying a Backup Set

A jeu de sauvegarde contient la sauvegarde à partir d’une opération de sauvegarde unique réussie.A backup set contains the backup from a single, successful backup operation. Les instructions RESTORE, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY et RESTORE VERIFYONLY fonctionnent sur un jeu de sauvegarde unique dans le jeu de médias sur la ou les unités de sauvegarde spécifiées.RESTORE, RESTORE FILELISTONLY, RESTORE HEADERONLY, and RESTORE VERIFYONLY statements operate on a single backup set within the media set on the specified backup device or devices. Vous devez spécifier la sauvegarde requise à partir du jeu de médias.You should specify the backup you need from within the media set. Vous pouvez obtenir le numéro_fichier_jeu_sauvegarde d’un jeu de sauvegarde en utilisant l’instruction RESTORE HEADERONLY .You can obtain the backup_set_file_number of a backup set by using the RESTORE HEADERONLY statement.

L'option permettant de spécifier le jeu de sauvegarde à restaurer est la suivante :The option for specifying the backup set to restore is:

FILE ={ backup_set_file_number | @backup_set_file_number }FILE ={ backup_set_file_number | @backup_set_file_number }

numéro_fichier_jeu_sauvegarde indique la position de la sauvegarde dans le jeu de supports.Where backup_set_file_number indicates the position of the backup in the media set. A numéro_fichier_jeu_sauvegarde 1 (fichier = 1) indique la premier jeu de sauvegarde sur le support de sauvegarde et un numéro_fichier_jeu_sauvegarde 2 (fichier = 2) indique le deuxième jeu de sauvegarde et ainsi de suite.A backup_set_file_number of 1 (FILE = 1) indicates the first backup set on the backup medium and a backup_set_file_number of 2 (FILE = 2) indicates the second backup set, and so on.

Le comportement de cette option varie en fonction de l’instruction, comme décrit dans le tableau suivant :The behavior of this option varies depending on the statement, as described in the following table:

.Statement Comportement de l'option FILE du jeu de sauvegardeBehavior of backup-set FILE option
RESTORERESTORE Le numéro par défaut du fichier de jeu de sauvegarde est 1.The default backup set file number is 1. Seule une option FILE de jeu de sauvegarde est autorisée dans une instruction RESTORE.Only one backup-set FILE option is allowed in a RESTORE statement. Il est important de spécifier les jeux de sauvegarde dans l'ordre.It is important to specify backup sets in order.
RESTORE FILELISTONLYRESTORE FILELISTONLY Le numéro par défaut du fichier de jeu de sauvegarde est 1.The default backup set file number is 1.
RESTORE HEADERONLYRESTORE HEADERONLY Par défaut, tous les jeux de sauvegarde du support sont traités.By default, all backup sets in the media set are processed. Le jeu de résultats RESTORE HEADERONLY renvoie des informations sur chaque jeu de sauvegarde, y compris son Position dans le média défini.The RESTORE HEADERONLY results set returns information about each backup set, including its Position in the media set. Pour renvoyer des informations sur un jeu de sauvegarde donné, utilisez son numéro de position en tant que le numéro_fichier_jeu_sauvegarde valeur dans l’option de fichier.To return information on a given backup set, use its position number as the backup_set_file_number value in the FILE option.

Remarque : Pour les bandes, RESTORE HEADER ne traite des jeux de sauvegarde sur la bande chargée.Note: For tape media, RESTORE HEADER only processes backup sets on the loaded tape.
RESTORE VERIFYONLYRESTORE VERIFYONLY La valeur par défaut numéro_fichier_jeu_sauvegarde est 1.The default backup_set_file_number is 1.

Note

L’option de fichier pour la spécification d’un jeu de sauvegarde n’est pas liée à l’option de fichier pour la spécification d’un fichier de base de données, fichier = { nom_fichier_logique_dans_sauvegarde | @* logical_ file_name_in_backup_var* }.The FILE option for specifying a backup set is unrelated to the FILE option for specifying a database file, FILE = { logical_file_name_in_backup | @logical_file_name_in_backup_var }.

Résumé de prise en charge des options WITHSummary of Support for WITH Options

Les options WITH suivantes sont prises en charge uniquement par l’instruction RESTORE : BLOCKSIZE, BUFFERCOUNT, MAXTRANSFERSIZE, PARTIAL, KEEP_REPLICATION, {RECOVERY | NORECOVERY | STANDBY}, REPLACE, RESTART, RESTRICTED_USER et {STOPAT | STOPATMARK | STOPBEFOREMARK}The following WITH options are supported by only the RESTORE statement: BLOCKSIZE, BUFFERCOUNT, MAXTRANSFERSIZE, PARTIAL, KEEP_REPLICATION, { RECOVERY | NORECOVERY | STANDBY }, REPLACE, RESTART, RESTRICTED_USER, and { STOPAT | STOPATMARK | STOPBEFOREMARK }

Note

L'option PARTIAL est uniquement prise en charge par RESTORE DATABASE.The PARTIAL option is supported only by RESTORE DATABASE.

Le tableau suivant répertorie les options WITH utilisées par une ou plusieurs instructions et indique quelles instructions prennent en charge quelle option.The following table lists the WITH options that are used by one or more statements and indicates which statements support each option. Une coche (√) indique qu'une option est prise en charge ; un tiret (—) signale qu'une option n'est pas prise en charge.A check mark (√) indicates that an option is supported; a dash (—) indicates that an option is not supported.

Option WITHWITH option RESTORERESTORE RESTORE FILELISTONLYRESTORE FILELISTONLY RESTORE HEADERONLYRESTORE HEADERONLY RESTORE LABELONLYRESTORE LABELONLY RESTORE REWINDONLYRESTORE REWINDONLY RESTORE VERIFYONLYRESTORE VERIFYONLY
{ CHECKSUM{ CHECKSUM

| NO_CHECKSUM }| NO_CHECKSUM }
{ CONTINUE_AFTER_ERROR{ CONTINUE_AFTER_ERROR

| STOP_ON_ERROR }| STOP_ON_ERROR }
FILE1FILE1
LOADHISTORYLOADHISTORY
MEDIANAMEMEDIANAME
MEDIAPASSWORDMEDIAPASSWORD
MOVEMOVE
PASSWORDPASSWORD
{REWIND | NOREWIND}{ REWIND | NOREWIND } REWIND uniquementOnly REWIND REWIND uniquementOnly REWIND REWIND uniquementOnly REWIND
STATSSTATS
{UNLOAD | NOUNLOAD}{ UNLOAD | NOUNLOAD }

1 fichier = *** numéro_fichier_jeu_sauvegarde*, qui est différent de {fichier | GROUPE DE FICHIERS}.1 FILE **=backup_set_file_number, which is distinct from {FILE | FILEGROUP}.

AutorisationsPermissions

Pour les autorisations, consultez les rubriques suivantes :For permissions, see the following topics:

ExemplesExamples

Pour les exemples, consultez les rubriques suivantes :For examples, see the following topics:

Voir aussiSee Also

BACKUP (Transact-SQL) BACKUP (Transact-SQL)
RESTORE (Transact-SQL) RESTORE (Transact-SQL)
RESTORE FILELISTONLY (Transact-SQL) RESTORE FILELISTONLY (Transact-SQL)
RESTORE HEADERONLY (Transact-SQL) RESTORE HEADERONLY (Transact-SQL)
RESTORE LABELONLY (Transact-SQL) RESTORE LABELONLY (Transact-SQL)
RESTORE REWINDONLY (Transact-SQL) RESTORE REWINDONLY (Transact-SQL)
RESTORE VERIFYONLY (Transact-SQL) RESTORE VERIFYONLY (Transact-SQL)
Sauvegarde et restauration des bases de données SQL Server Back Up and Restore of SQL Server Databases
FILESTREAM (SQL Server)FILESTREAM (SQL Server)