Qu’est-ce que le Stockage Table Azure ?

Conseil

Dans cet article, le contenu s’applique au stockage de Table Azure d’origine. Cependant, il existe désormais une autre offre pour le stockage de tables : l’API Table Azure Cosmos DB. Cette API offre des performances plus élevées et une plus grande disponibilité, une distribution mondiale et des index secondaires automatiques. Elle est également disponible en mode serverless basé sur la consommation. Il existe des différences de fonctionnalités entre l’API Table d’Azure Cosmos DB et celle du Stockage Table Azure. Pour plus d’informations, consultez API Table Azure Cosmos DB.

Stockage Table Azure est un service qui stocke dans le cloud des données structurées non relationnelles (également appelées données NoSQL structurées), fournissant un magasin de clés/attributs reposant sur une conception sans schéma. Comme le stockage de tables est sans schéma, il est aisé d’adapter vos données en fonction des besoins de votre application. L’accès aux données du Stockage Table est rapide et économique pour de nombreux types d’applications, et généralement moins coûteux que le SQL traditionnel pour des volumes de données similaires.

Vous pouvez utiliser le Stockage Table pour stocker des jeux de données flexibles, comme des données utilisateur pour des applications Web, des carnets d’adresses, des informations sur les périphériques ou d’autres types de métadonnées requis par votre service. Vous pouvez stocker un nombre quelconque d'entités dans une table, et un compte de stockage peut contenir un nombre quelconque de tables, jusqu'à la limite de capacité du compte de stockage.

Qu’est-ce qu’un stockage de table ?

Le stockage de table Azure permet de stocker de grandes quantités de données structurées. Il s’agit d’une banque de données NoSQL qui accepte les appels authentifiés provenant de l’intérieur et de l’extérieur du cloud Azure. Les tables Azure sont idéales pour le stockage des données structurées non relationnelles. Voici quelques utilisations courantes du stockage de table :

  • Stockage des téraoctets de données structurées capables de servir des applications Web
  • Stockage des jeux de données ne nécessitant pas de jonctions complexes, de clés étrangères ou de procédures stockées, et pouvant être dénormalisés pour un accès rapide
  • Interrogation rapide des données par requête à l’aide d’un index cluster
  • Accès aux données avec le protocole OData et les quêtes LINQ avec les bibliothèques WCF Data Service .NET

Vous pouvez utiliser le stockage de table pour stocker et interroger de grands ensembles de données non relationnelles structurées. Vos tables évoluent en même temps que la demande.

Concepts de stockage de table

Le stockage de table est composé des éléments suivants :

Diagramme des composants du stockage de table

  • Format URL : les comptes de stockage de table Azure utilisent ce format : http://<storage account>.table.core.windows.net/<table>

    Les comptes de l’API Table d’Azure Cosmos DB utilisent ce format : http://<storage account>.table.cosmosdb.azure.com/<table>

    Vous pouvez traiter les tables Azure directement à l’aide de cette adresse avec le protocole OData. Pour plus d’informations, consultez OData.org.

  • Comptes : tous les accès au stockage Azure passent par un compte de stockage. Pour plus d’informations sur les comptes de stockage, consultez Vue d’ensemble des comptes de stockage.

    Tous les accès à Azure Cosmos DB passent par un compte d’API de table. Consultez Créer un compte d’API de Table pour plus d’informations sur la création d’un compte d’API de table.

  • Table: une table est une collection d’entités. Les tables n’appliquent pas de schéma sur les entités, ce qui signifie qu’une seule table peut contenir des entités ayant différents ensembles de propriétés.

  • Entité: une entité est un ensemble de propriétés similaire à une ligne de base de données. Une entité dans le stockage Azure peut avoir une taille maximale d’1 Mo. Une entité dans le stockage Azure Cosmos DB peut avoir une taille maximale de 2 Mo.

  • Propriété: une propriété est une paire nom-valeur. Chaque entité peut inclure jusqu’à 252 propriétés pour stocker des données. Chaque entité dispose également de trois propriétés système qui spécifient une clé de partition, une clé de ligne et un horodatage. Les entités ayant la même clé de partition peuvent être interrogées plus rapidement et insérées ou mises à jour dans des opérations atomiques. La clé de ligne d'une entité est son identificateur unique à l'intérieur d'une partition.

Pour plus de détails sur l’affectation de noms à des tables et les propriétés, consultez la rubrique Présentation du modèle de données du service de Table (en anglais).

Étapes suivantes