Configurer les transactions distribuées pour un groupe de disponibilité Always On

S’applique à : ouiSQL Server (toutes les versions prises en charge)

SQL Server 2017 (14.x) prend en charge toutes les transactions distribuées incluant des bases de données dans un groupe de disponibilité. Cet article explique comment configurer un groupe de disponibilité pour les transactions distribuées.

Afin de garantir des transactions distribuées, le groupe de disponibilité doit être configuré pour inscrire les bases de données en tant que gestionnaires de ressources de transactions distribuées.

Notes

SQL Server 2016 (13.x)Service Pack 2 et versions ultérieures fournissent une prise en charge complète des transactions distribuées dans les groupes de disponibilité. Dans les versions de SQL Server 2016 (13.x) antérieures au Service Pack 2, les transactions distribuées entre bases de données (autrement dit, les transactions qui utilisent des bases de données sur la même instance de SQL Server) impliquant une base de données dans un groupe de disponibilité ne sont pas prises en charge. SQL Server 2017 (14.x) n’a pas cette limitation.

Dans SQL Server 2016 (13.x), les étapes de configuration sont les mêmes que dans SQL Server 2017 (14.x).

Dans une transaction distribuée, les applications clientes utilisent Microsoft Distributed Transaction Coordinator (MS DTC ou DTC) afin de garantir la cohérence transactionnelle entre plusieurs sources de données. DTC est un service disponible sur les systèmes d’exploitation Windows Server pris en charge. Pour une transaction distribuée, DTC est le coordinateur de la transaction. Normalement, une instance de SQL Server est le gestionnaire de ressources. Quand une base de données est dans un groupe de disponibilité, chaque base de données doit être son propre gestionnaire de ressources.

SQL Server n’empêche pas les transactions distribuées pour des bases de données dans un groupe de disponibilité, même quand le groupe de disponibilité n’est pas configuré pour les transactions distribuées. Cependant, quand un groupe de disponibilité n’est pas configuré pour les transactions distribuées, le basculement peut échouer dans certaines situations. En particulier, l’instance de SQL Server du nouveau réplica principal ne peut parfois pas obtenir le résultat de la transaction auprès du DTC. Pour permettre à l’instance de SQL Server d’obtenir le résultat des transactions incertaines auprès du DTC après un basculement, configurez le groupe de disponibilité pour les transactions distribuées.

DTC n’est pas impliqué dans le traitement d’un groupe de disponibilité sauf si une base de données est également membre d’un cluster de basculement. Dans un groupe de disponibilité, la cohérence entre les réplicas est gérée par la logique du groupe de disponibilité : le réplica principal n’effectue pas la validation et n’envoie pas d’accusé de réception de la validation à l’appelant tant que le réplica secondaire n’a pas confirmé qu’il a rendu les enregistrements de journal persistants dans un stockage durable. C’est alors seulement que le réplica principal déclare la transaction terminée. En mode asynchrone, nous n’attendons pas que le réplica secondaire envoie un accusé de réception, et il existe explicitement un risque de perte d’une petite quantité de données.

Prérequis

Avant de configurer un groupe de disponibilité pour prendre en charge les transactions distribuées, vous devez respecter les prérequis suivants :

  • Toutes les instances de SQL Server qui participent à la transaction distribuée doivent être SQL Server 2016 (13.x) ou ultérieur.

  • Les groupes de disponibilité doivent s’exécuter sur Windows Server 2016 ou Windows Server 2012 R2. Pour Windows Server 2012 R2, vous devez installer la mise à jour KB3090973 disponible à l’adresse https://support.microsoft.com/kb/3090973.

Créer un groupe de disponibilité pour les transactions distribuées

Configurez un groupe de disponibilité pour prendre en charge les transactions distribuées. Définissez le groupe de disponibilité pour permettre à chaque base de données de s’inscrire comme gestionnaire de ressources. Cet article explique comment configurer un groupe de disponibilité de sorte que chaque base de données puisse être un gestionnaire de ressources dans DTC.

Vous pouvez créer un groupe de disponibilité pour les transactions distribuées sur SQL Server 2016 (13.x) ou ultérieur. Pour créer un groupe de disponibilité pour des transactions distribuées, incluez DTC_SUPPORT = PER_DB dans la définition du groupe de disponibilité. Le script suivant crée un groupe de disponibilité pour des transactions distribuées.

CREATE AVAILABILITY GROUP MyAG
   WITH (
      DTC_SUPPORT = PER_DB  
      )
   FOR DATABASE DB1, DB2
   REPLICA ON
      'Server1' WITH (
         ENDPOINT_URL = 'TCP://SERVER1.corp.com:5022',  
         AVAILABILITY_MODE = SYNCHRONOUS_COMMIT,  
         FAILOVER_MODE = AUTOMATIC  
         ),
      'Server2' WITH (
         ENDPOINT_URL = 'TCP://SERVER2.corp.com:5022',  
         AVAILABILITY_MODE = SYNCHRONOUS_COMMIT,  
         FAILOVER_MODE = AUTOMATIC  
         )

Notes

Le script précédent est un simple exemple de groupe de disponibilité et n’est pas conçu pour un quelconque environnement de production spécifique.

Modifier un groupe de disponibilité pour les transactions distribuées

Vous pouvez modifier un groupe de disponibilité pour les transactions distribuées sur SQL Server 2017 (14.x) ou ultérieur. Pour modifier un groupe de disponibilité pour les transactions distribuées, incluez DTC_SUPPORT = PER_DB dans le script ALTER AVAILABILITY GROUP. L’exemple de script change le groupe de disponibilité pour qu’il prenne en charge les transactions distribuées.

ALTER AVAILABILITY GROUP MyaAG
   SET (
      DTC_SUPPORT = PER_DB  
      );

Notes

Depuis SQL Server 2016 (13.x) Service Pack 2, vous pouvez modifier un groupe de disponibilité pour les transactions distribuées. Pour les versions de SQL Server 2016 (13.x) antérieures au Service Pack 2, vous devez supprimer et recréer le groupe de disponibilité avec le paramètre DTC_SUPPORT = PER_DB.

Pour désactiver les transactions distribuées, utilisez la commande Transact-SQL suivante :

ALTER AVAILABILITY GROUP MyaAG
   SET (
      DTC_SUPPORT = NONE  
      );

Transactions distribuées - concepts techniques

Une transaction distribuée s’étend sur deux bases de données ou plus. En tant que gestionnaire des transactions, DTC coordonne la transaction entre les instances de SQL Server et d’autres sources de données. Chaque instance du moteur de base de données SQL Server peut fonctionner comme gestionnaire de ressources. Quand un groupe de disponibilité est configuré avec DTC_SUPPORT = PER_DB, les bases de données peuvent fonctionner comme gestionnaires de ressources. Pour plus d'informations, consultez la documentation MS DTC.

Une transaction avec deux bases de données ou plus dans une même instance du moteur de base de données est en réalité une transaction distribuée. Cette instance gère la transaction distribuée de manière interne ; elle apparaît comme une transaction locale pour l'utilisateur. SQL Server 2017 (14.x) promeut toutes les transactions entre bases de données vers DTC quand les bases de données sont dans un groupe de disponibilité configuré avec DTC_SUPPORT = PER_DB, même au sein d’une seule instance de SQL Server.

Dans une application, une transaction distribuée est gérée de manière comparable à une transaction locale. À la fin de la transaction, l'application requiert que la transaction soit validée ou restaurée. La validation d'une transaction distribuée doit être gérée de façon particulière par le gestionnaire de transaction pour minimiser les risques qu'une défaillance du réseau entraîne la validation de la transaction par certains gestionnaires de ressources, alors qu'elle sera restaurée par d'autres. Pour cela, le processus de validation est géré en deux phases, une phase de préparation et une phase de validation, d’où son nom de « validation en deux phases ».

  • Phase de préparation

    Lorsque le gestionnaire de transactions reçoit une requête de validation, il envoie une commande de préparation à tous les gestionnaires de ressources concernés par la transaction. Chaque gestionnaire de ressources effectue alors toutes les opérations nécessaires à l'enregistrement de la transaction, et tous les tampons contenant les images du journal de la transaction sont vidés sur le disque. Lorsque chaque gestionnaire de ressources a terminé la phase de préparation, il retourne un message de succès ou d'échec au gestionnaire de transactions.

  • Phase de validation

    Si le gestionnaire de transactions reçoit des messages de préparation réussie de tous les gestionnaires de ressources, il envoie une commande de validation à chacun d'entre eux. Les gestionnaires de ressources peuvent alors effectuer la validation. Si tous les gestionnaires de ressources signalent le succès de la validation, le gestionnaire de transactions envoie alors une notification de succès à l'application. Si l'un des gestionnaires de ressources indique un échec de la préparation, le gestionnaire de transactions envoie une commande de restauration à chaque gestionnaire de ressources et notifie l'échec de la validation à l'application.

Procédure détaillée

La liste suivante explique comment l’application travaille avec DTC pour effectuer des transactions distribuées.

  1. L’instance de SQL Server s’inscrit dans la transaction DTC. Ceci peut se produire quand il existe plusieurs gestionnaires de ressources dans la transaction, ou si le client demande qu’une transaction soit promue en transaction DTC.
  2. Le client effectue un certain travail dans l’instance de SQL Server sous la transaction DTC.
  3. Le client émet une validation ou un abandon pour la transaction DTC.
    • Si le client émet un abandon, la transaction est abandonnée immédiatement.
    • Si le client émet une validation, DTC commence le protocole de validation en deux phases en demandant à tous les gestionnaires de ressources de la transaction de préparer la transaction.
  4. DTC informe tous les gestionnaires de ressources de valider la transaction une fois qu’ils ont tous accusé réception de la phase de préparation. Si quoi que ce soit empêche la réussite de l’accusé de réception, DTC abandonne la transaction.

Effets de la configuration d’un groupe de disponibilité pour les transactions distribuées

Chaque entité participant à une transaction distribuée est appelée un gestionnaire de ressources. Voici des exemples de gestionnaires de ressources :

  • Instance de SQL Server.
  • Une base de données dans un groupe de disponibilité qui a été configuré pour les transactions distribuées.
  • Le service DTC, qui peut aussi être un gestionnaire de transactions.
  • Autres sources de données.

Pour pouvoir participer à des transactions distribuées, une instance de SQL Server s’inscrit auprès d’un DTC. Normalement, l’instance de SQL Server s’inscrit auprès de DTC sur le serveur local. Chaque instance de SQL Server crée un gestionnaire de ressources avec un identificateur de gestionnaire de ressources unique (RMID, Resource Manager Identifier) et l’inscrit auprès de DTC. Dans la configuration par défaut, toutes les bases de données sur une instance de SQL Server utilisent le même RMID.

Quand une base de données est dans un groupe de disponibilité, la copie en lecture-écriture de la base de données, ou réplica principal, peut être déplacée dans une autre instance de SQL Server. Pour prendre en charge les transactions distribuées pendant ce déplacement, chaque base de données doit agir comme un gestionnaire de ressources distinct et doit avoir un RMID unique. Quand un groupe de disponibilité a DTC_SUPPORT = PER_DB, SQL Server crée un gestionnaire de ressources pour chaque base de données et s’inscrit auprès de DTC en utilisant un RMID unique. Dans cette configuration, la base de données est un gestionnaire de ressources pour les transactions DTC.

Important

Notez que DTC a une limite de 32 d’inscription par transaction distribuée. Étant donné que chaque base de données d’un groupe de disponibilité s’inscrit auprès de DTC séparément, vous risquez de recevoir l’erreur suivante si votre transaction implique plus de 32 bases de données et que SQL Server tente d’inscrire la 33e base de données :

Enlist operation failed: 0x8004d101(XACT_E_TOOMANY_ENLISTMENTS). SQL Server could not register with Microsoft Distributed Transaction Coordinator (MS DTC) as a resource manager for this transaction. The transaction may have been stopped by the client or the resource manager.

Pour plus d’informations sur les transactions distribuées dans SQL Server, consultez Transactions distribuées.

Gérer les transactions non résolues

Le résultat des transactions actives qui est produit pendant le changement du RMID ne peut pas être récupéré après un basculement. La raison en est que le RMID utilisé par SQL Server pour s’inscrire et le RMID utilisé par SQL Server pour la récupération sont différents. Le changement de RMID peut se produire dans les cas suivants :

  • Modification de DTC_SUPPORT pour un groupe de disponibilité.
  • Ajout ou suppression d’une base de données dans un groupe de disponibilité.
  • Suppression d’un groupe de disponibilité.

Dans les cas précédents, si le réplica principal bascule sur une nouvelle instance de SQL Server, l’instance tente de contacter DTC pour identifier le résultat de la transaction. DTC ne peut pas retourner le résultat, car le RMID utilisé par la base de données pour obtenir le résultat des transactions incertaines pendant la récupération n’a pas été inscrit auparavant. Par conséquent, la base de données passe à l’état SUSPECT.

Le nouveau journal des erreurs de SQL Server a une entrée similaire à l’exemple suivant :

Microsoft Distributed Transaction Coordinator (MS DTC) 
failed to reenlist citing that the database RMID does 
not match the RMID [xxxxxxxx-xxxx-xxxx-xxxx-xxxxxxxxxxxx] 
associated with the transaction.  Please manually resolve
the transaction.
    
SQL Server detected a DTC/KTM in-doubt transaction with UOW 
{yyyyyyyy-yyyy-yyyy-yyyy-yyyyyyyyyyyy}.Please resolve it 
following the guideline for Troubleshooting DTC Transactions.

L’exemple précédent montre que DTC n’a pas pu réinscrire la base de données à partir du nouveau réplica principal dans la transaction qui a été créée après le basculement. L’instance de SQL Server ne peut pas déterminer le résultat de la transaction distribuée et elle marque donc la base de données comme étant suspecte. La transaction est marquée en tant qu’unité de travail et elle est référencée par un GUID. Pour pouvoir récupérer la base de données, validez ou annulez la transaction manuellement.

Avertissement

Quand vous validez ou que vous annulez manuellement une transaction, cela peut affecter une application. Vérifiez que l’action de validation ou d’annulation est cohérente avec les spécifications de votre application.

Exécutez seulement un des scripts suivants :

  • Pour valider la transaction, modifiez et exécutez le script suivant : remplacez le yyyyyyyy-yyyy-yyyy-yyyy-yyyyyyyyyyyy par l’unité de travail de la transaction incertaine provenant du message d’erreur précédent puis exécutez :
KILL 'yyyyyyyy-yyyy-yyyy-yyyy-yyyyyyyyyyyy' WITH COMMIT
  • Pour annuler la transaction, modifiez et exécutez le script suivant : remplacez le yyyyyyyy-yyyy-yyyy-yyyy-yyyyyyyyyyyy par l’unité de travail de la transaction incertaine provenant du message d’erreur précédent puis exécutez :
KILL 'yyyyyyyy-yyyy-yyyy-yyyy-yyyyyyyyyyyy' WITH ROLLBACK

Après avoir validé ou annulé la transaction, vous pouvez utiliser ALTER DATABASE pour placer la base de données en ligne. Modifiez et exécutez le script suivant - utilisez le nom de la base de données pour le nom de la base de données suspecte :

ALTER DATABASE [DB1] SET ONLINE

Pour plus d’informations sur la résolution des transactions incertaines, consultez Résoudre les transactions manuellement.

Étapes suivantes

Transactions distribuées

Groupes de disponibilité Always On : Interopérabilité (SQL Server)

Transactions : groupes de disponibilité AlwaysOn et mise en miroir de bases de données

Prise en charge des transactions XA

Fonctionnement : Session/SPID (-2) pour les transactions DTC