COLUMNS_UPDATED (Transact-SQL)

S’applique à : ouiSQL Server (toutes les versions prises en charge) OuiAzure SQL Database

Cette fonction retourne un modèle binaire de type varbinary qui indique les colonnes insérées ou mises à jour d’une table ou d’une vue. Utilisez COLUMNS_UPDATED à n’importe quel endroit du corps d’un déclencheur Transact-SQL INSERT ou UPDATE pour tester si celui-ci doit exécuter certaines actions.

Icône Lien de rubrique Conventions de la syntaxe Transact-SQL

Syntaxe

COLUMNS_UPDATED ( )   

Notes

Pour afficher la syntaxe Transact-SQL pour SQL Server 2014 et versions antérieures, consultez Versions antérieures de la documentation.

Types de retour

varbinary

Notes

COLUMNS_UPDATED effectue un test pour déterminer si des actions UPDATE ou INSERT sont réalisées sur plusieurs colonnes. Pour tester des tentatives UPDATE ou INSERT sur une colonne, utilisez UPDATE().

COLUMNS_UPDATED retourne un ou plusieurs octets classés de gauche à droite. Le bit le plus à droite dans chaque octet est le bit le moins significatif. Le bit le plus à droite de l’octet le plus à gauche représente la première colonne de la table, le suivant à gauche représente la deuxième colonne, etc. COLUMNS_UPDATED retourne plusieurs octets si la table sur laquelle le déclencheur est créé contient plus de huit colonnes, l’octet le moins significatif étant celui le plus à gauche. COLUMNS_UPDATED retourne TRUE pour toutes les colonnes des actions INSERT, car les valeurs insérées dans ces colonnes sont explicites ou implicites (NULL).

Pour tester l’existence de mises à jour ou d’insertions dans des colonnes spécifiques, utilisez dans la syntaxe un opérateur au niveau du bit et un masque de bits d’entier des colonnes testées. Par exemple, la table t1 contient les colonnes C1, C2, C3, C4 et C5. Pour vérifier que les colonnes C2, C3 et C4 ont toutes été mises à jour avec succès (en supposant que la table t1 ait un déclencheur UPDATE), indiquez dans la syntaxe & 14. Pour vérifier si seule la colonne C2 est mise à jour, spécifiez & 2. Consultez Exemple A et Exemple B pour obtenir des exemples réels.

Utilisez COLUMNS_UPDATED n’importe où dans un déclencheur Transact-SQL INSERT ou UPDATE.

La colonne ORDINAL_POSITION de la vue INFORMATION_SCHEMA.COLUMNS n’est pas compatible avec le modèle binaire des colonnes retournées par COLUMNS_UPDATED. Pour obtenir un modèle binaire compatible avec COLUMNS_UPDATED, référencez la propriété ColumnID de la fonction système COLUMNPROPERTY quand vous interrogez la vue INFORMATION_SCHEMA.COLUMNS, comme illustré dans l’exemple suivant :

SELECT TABLE_NAME, COLUMN_NAME,  
    COLUMNPROPERTY(OBJECT_ID(TABLE_SCHEMA + '.' + TABLE_NAME),  
    COLUMN_NAME, 'ColumnID') AS COLUMN_ID  
FROM AdventureWorks2012.INFORMATION_SCHEMA.COLUMNS  
WHERE TABLE_NAME = 'Person';  

Si un déclencheur s’applique à une colonne, COLUMNS_UPDATED retourne true ou 1, même si la valeur de colonne reste inchangée. Cela est intentionnel. Le déclencheur doit implémenter une logique métier qui détermine si l’opération d’insertion/de mise à jour/de suppression est autorisée ou non.

Jeux de colonnes

Quand un jeu de colonnes est défini sur une table, la fonction COLUMNS_UPDATED se comporte comme suit :

  • Lors de la mise à jour explicite d’une colonne membre du jeu de colonnes, le bit correspondant à cette colonne est défini sur 1 et le bit du jeu de colonnes est défini sur 1.

  • Lors de la mise à jour explicite d’un jeu de colonnes, le bit du jeu de colonnes est défini sur 1 et les bits pour toutes les colonnes éparses de cette table sont définis sur 1.

  • Pour les opérations d'insertion, tous les bits sont définis sur 1.

    Comme des modifications apportées à un jeu de colonnes entraînent la réinitialisation de toutes les colonnes du jeu de colonnes à 1, les colonnes non modifiées d’un jeu de colonnes apparaissent comme étant modifiées. Pour plus d’informations sur les jeux de colonnes, consultez Utiliser des jeux de colonnes.

Exemples

R. Utilisation de COLUMNS_UPDATED pour tester les huit premières colonnes d'une table

Cet exemple crée deux tables, employeeData et auditEmployeeData. La table employeeData contient des informations sensibles relatives aux salaires des employés et les membres du service des ressources humaines peuvent la modifier. Si le numéro de sécurité sociale, le salaire annuel ou le numéro de compte bancaire d’un employé change, un enregistrement d’audit est généré et inséré dans la table d’audit auditEmployeeData.

Avec la fonction COLUMNS_UPDATED(), nous pouvons tester rapidement si des modifications ont été apportées aux colonnes contenant des informations sensibles relatives aux employés. Cette utilisation de COLUMNS_UPDATED() fonctionne seulement pour détecter des modifications apportées aux huit premières colonnes de la table.

USE AdventureWorks2012;  
GO  
IF EXISTS(SELECT TABLE_NAME FROM INFORMATION_SCHEMA.TABLES  
   WHERE TABLE_NAME = 'employeeData')  
   DROP TABLE employeeData;  
IF EXISTS(SELECT TABLE_NAME FROM INFORMATION_SCHEMA.TABLES  
   WHERE TABLE_NAME = 'auditEmployeeData')  
   DROP TABLE auditEmployeeData;  
GO  
CREATE TABLE dbo.employeeData (  
   emp_id INT NOT NULL PRIMARY KEY,  
   emp_bankAccountNumber CHAR (10) NOT NULL,  
   emp_salary INT NOT NULL,  
   emp_SSN CHAR (11) NOT NULL,  
   emp_lname NCHAR (32) NOT NULL,  
   emp_fname NCHAR (32) NOT NULL,  
   emp_manager INT NOT NULL  
   );  
GO  
CREATE TABLE dbo.auditEmployeeData (  
   audit_log_id uniqueidentifier DEFAULT NEWID() PRIMARY KEY,  
   audit_log_type CHAR (3) NOT NULL,  
   audit_emp_id INT NOT NULL,  
   audit_emp_bankAccountNumber CHAR (10) NULL,  
   audit_emp_salary INT NULL,  
   audit_emp_SSN CHAR (11) NULL,  
   audit_user sysname DEFAULT SUSER_SNAME(),  
   audit_changed DATETIME DEFAULT GETDATE()  
   );  
GO  
CREATE TRIGGER dbo.updEmployeeData   
ON dbo.employeeData   
AFTER UPDATE AS  
/* Check whether columns 2, 3 or 4 have been updated. If any or all  
columns 2, 3 or 4 have been changed, create an audit record.
The bitmask is: power(2, (2-1)) + power(2, (3-1)) + power(2, (4-1)) = 14.
This bitmask translates into base_10 as: 2 + 4 + 8 = 14.
To test whether all columns 2, 3, and 4 are updated, use = 14 instead of > 0  
(below). */
  
   IF (COLUMNS_UPDATED() & 14) > 0  
/* Use IF (COLUMNS_UPDATED() & 14) = 14 to see whether all columns 2, 3,   
and 4 are updated. */  
      BEGIN  
-- Audit OLD record.  
      INSERT INTO dbo.auditEmployeeData  
         (audit_log_type,  
         audit_emp_id,  
         audit_emp_bankAccountNumber,  
         audit_emp_salary,  
         audit_emp_SSN)  
         SELECT 'OLD',   
            del.emp_id,  
            del.emp_bankAccountNumber,  
            del.emp_salary,  
            del.emp_SSN  
         FROM deleted del;  
  
-- Audit NEW record.  
      INSERT INTO dbo.auditEmployeeData  
         (audit_log_type,  
         audit_emp_id,  
         audit_emp_bankAccountNumber,  
         audit_emp_salary,  
         audit_emp_SSN)  
         SELECT 'NEW',  
            ins.emp_id,  
            ins.emp_bankAccountNumber,  
            ins.emp_salary,  
            ins.emp_SSN  
         FROM inserted ins;  
   END;  
GO  
  
/* Inserting a new employee does not cause the UPDATE trigger to fire. */  
INSERT INTO employeeData  
   VALUES ( 101, 'USA-987-01', 23000, 'R-M53550M', N'Mendel', N'Roland', 32);  
GO  
  
/* Updating the employee record for employee number 101 to change the   
salary to 51000 causes the UPDATE trigger to fire and an audit trail to   
be produced. */  
  
UPDATE dbo.employeeData  
   SET emp_salary = 51000  
   WHERE emp_id = 101;  
GO  
SELECT * FROM auditEmployeeData;  
GO  
  
/* Updating the employee record for employee number 101 to change both   
the bank account number and social security number (SSN) causes the   
UPDATE trigger to fire and an audit trail to be produced. */  
  
UPDATE dbo.employeeData  
   SET emp_bankAccountNumber = '133146A0', emp_SSN = 'R-M53550M'  
   WHERE emp_id = 101;  
GO  
SELECT * FROM dbo.auditEmployeeData;  
  
GO  

B. Utilisation de COLUMNS_UPDATED pour tester plus de huit colonnes

Pour tester l’existence de mises à jour affectant des colonnes autres que les huit premières colonnes d’une table, utilisez la fonction SUBSTRING afin de tester le bit adéquat retourné par COLUMNS_UPDATED. Cet exemple teste l’existence de mises à jour affectant les colonnes 3, 5 et 9 de la table AdventureWorks2012.Person.Person.

USE AdventureWorks2012;  
GO  
IF OBJECT_ID (N'Person.uContact2', N'TR') IS NOT NULL  
    DROP TRIGGER Person.uContact2;  
GO  
CREATE TRIGGER Person.uContact2 ON Person.Person  
AFTER UPDATE AS  
    IF ( (SUBSTRING(COLUMNS_UPDATED(), 1, 1) & 20 = 20)   
        AND (SUBSTRING(COLUMNS_UPDATED(), 2, 1) & 1 = 1) )   
    PRINT 'Columns 3, 5 and 9 updated';  
GO  
  
UPDATE Person.Person   
   SET NameStyle = NameStyle,  
      FirstName=FirstName,  
      EmailPromotion=EmailPromotion;  
GO  

Voir aussi

Opérateurs au niveau du bit (Transact-SQL)
CREATE TRIGGER (Transact-SQL)
UPDATE() (Transact-SQL)