Nouveautés de la version 1806 de l’édition Current Branch de Configuration Manager

S’applique à : Configuration Manager (Current Branch)

La mise à jour 1806 pour l’édition Current Branch de Configuration Manager est disponible sous forme de mise à jour dans la console. Appliquez cette mise à jour sur les sites qui exécutent la version 1706, 1710 ou 1802.

Référez-vous toujours à la dernière liste de contrôle pour installer cette mise à jour. Pour plus d’informations, voir Liste de contrôle pour installer la mise à jour 1806. Après avoir mis à jour un site, consultez également la Liste de contrôle post-mise à jour.

Les sections suivantes fournissent des détails sur les changements et les nouvelles fonctionnalités de la version 1806 de l’édition Current Branch de Configuration Manager.

Fonctionnalités et systèmes d'exploitation déconseillés

Découvrez plus d’informations sur les changements de prise en charge avant leur implémentation dans Éléments supprimés et dépréciés.

Depuis le 14 août 2018, la fonctionnalité de gestion des appareils mobiles hybrides est dépréciée. Pour plus d’informations, voir Qu’est devenue la gestion des appareils mobiles hybride ?.

Infrastructure de site

CMPivot

Configuration Manager met à disposition un grand magasin de données d’appareils centralisé, que les clients utilisent pour générer des rapports. Le site collecte généralement ces données chaque semaine. CMPivot est un nouvel utilitaire de console, qui permet désormais d’accéder à l’état en temps réel des appareils de votre environnement. Il exécute immédiatement une requête sur tous les appareils actuellement connectés du regroupement cible, et retourne les résultats. Vous pouvez ensuite filtrer et regrouper ces données dans l’outil. En fournissant les données en temps réel des clients en ligne, vous pouvez répondre plus rapidement aux questions métier, résoudre les problèmes et corriger les incidents de sécurité.

Pour plus d’informations, consultez CMPivot.

Haute disponibilité du serveur de site

La haute disponibilité pour un rôle serveur de site principal autonome est une solution basée sur Configuration Manager, qui permet d’installer un serveur de site supplémentaire en mode passif. Le serveur de site en mode passif s’ajoute à votre serveur de site existant, qui est en mode actif. Un serveur de site en mode passif est disponible pour une utilisation immédiate, en cas de besoin.

Pour plus d’informations, consultez les articles suivants :

Améliorations des insights de gestion

Cette version intègre les améliorations suivantes des insights de gestion :

  • Certains insights de gestion permettent désormais d’entreprendre une action. Cette action consiste à naviguer vers le nœud associé dans la console, ou à afficher une vue filtrée basée sur une requête.

  • Un nouveau groupe pour la maintenance proactive est disponible avec six nouvelles règles, qui permettent de mettre en évidence les problèmes de configuration potentiels à éviter via une maintenance régulière.

Pour plus d’informations, consultez Insights de gestion.

Outils de Configuration Manager

Les outils serveur et clients de Configuration Manager sont désormais inclus sur le serveur. Vous les trouverez dans le dossier CD.Latest\SMSSETUP\Tools du serveur de site. Aucune installation supplémentaire n’est requise.

Pour plus d’informations, consultez Outils de Configuration Manager.

Exclure les conteneurs Active Directory de la détection

Pour réduire le nombre d’objets découverts, excluez certains conteneurs de la découverte de systèmes Active Directory.

Pour plus d’informations, voir Configurer la découverte de systèmes Active Directory.

Gestion de contenu

Configurer une bibliothèque de contenu à distance pour le serveur de site

Pour configurer la haute disponibilité du serveur de site, ou pour libérer de l’espace disque sur les serveurs de site d’administration centrale ou les serveurs de sites principaux, déplacez la bibliothèque de contenu vers un autre emplacement de stockage. Déplacez la bibliothèque de contenu sur un autre disque du serveur de site, sur un serveur distinct ou sur des disques à tolérance de panne dans un réseau de zone de stockage (SAN).

Pour plus d’informations, consultez les articles suivants :

Prise en charge du point de distribution cloud pour Azure Resource Manager

Durant la création d’un point de distribution cloud, l’Assistant permet désormais de créer un déploiement Azure Resource Manager. Azure Resource Manager est une plateforme moderne qui permet de gérer toutes les ressources d’une solution en tant qu’entité unique, appelée groupe de ressources. Durant le déploiement d’un point de distribution cloud avec Azure Resource Manager, le site utilise Azure Active Directory pour authentifier et créer les ressources cloud nécessaires. Le certificat de gestion Azure classique n’est pas nécessaire pour ce déploiement modernisé.

La documentation sur les fonctionnalités du point de distribution cloud a également été révisée et améliorée. Pour plus d’informations, consultez les articles suivants :

Prise en charge des points de distribution cloud comme source par les points de distribution d’extraction

De nombreux clients utilisent des points de distribution d’extraction dans des bureaux distants ou des filiales pour télécharger du contenu à partir d’un point de distribution source sur le réseau WAN. Si vos bureaux distants ont une meilleure connexion à Internet, ou si vous souhaitez réduire la charge de vos liaisons WAN, vous pouvez désormais utiliser un point de distribution cloud dans Microsoft Azure en tant que source. Quand vous ajoutez une source sous l’onglet Point de distribution d’extraction des propriétés de point de distribution, tout point de distribution cloud du site est maintenant répertorié comme point de distribution disponible. Le comportement des deux rôles système de site reste inchangé par ailleurs.

Pour plus d’informations, consultez Utiliser un point de distribution d’extraction.

Configurer les points de distribution pour utiliser le contrôle de surcharge du réseau

La fonctionnalité LEDBAT de Windows Server permet de gérer les transferts réseau d’arrière-plan. Pour les points de distribution qui s’exécutent sur des versions prises en charge de Windows Server, activez une option permettant d’ajuster le trafic réseau. Les clients utilisent uniquement la bande passante réseau lorsqu’elle est disponible.

Pour plus d’informations, consultez Windows LEDBAT.

Prise en charge du téléchargement partiel dans le cache d’homologue client pour réduire l’utilisation du réseau WAN

Les sources de cache d’homologue client peuvent désormais diviser le contenu en plusieurs parties. Ces parties diminuent le transfert de réseau afin de réduire l’utilisation du réseau WAN. Le point de gestion fournit un suivi plus détaillé des parties du contenu. Il essaie de supprimer plusieurs téléchargements du même contenu par groupe de limites.

Pour plus d’informations, consultez Prise en charge du téléchargement partiel.

Options de groupe de limites pour les téléchargements à partir de pairs

Les groupes de limites intègrent désormais des paramètres supplémentaires qui offrent davantage de contrôle pour la distribution de contenu dans un environnement. Cette version ajoute les options suivantes :

  • Autoriser les téléchargements à partir de pairs dans ce groupe de limites : Le point de gestion fournit aux clients une liste d’emplacements de contenu qui comprend des sources de pairs. Ce paramètre affecte également l’application des ID de groupes pour l’optimisation de la distribution.

  • Durant les téléchargements à partir de pairs, utiliser uniquement des pairs situés dans le même sous-réseau : Le point de gestion n’inclut dans la liste des emplacements de contenu que les sources de pairs qui se trouvent dans le même sous-réseau que le client.

Pour plus d’informations, voir Options de groupe de limites pour les téléchargements de pairs.

Amélioration de l’état d’emplacement des sources de cache de pair

Configuration Manager détermine plus efficacement si une source de cache d’homologue s’est déplacée vers un autre emplacement. Ce comportement garantit que le point de gestion la propose comme source de contenu aux clients dans le nouvel emplacement, et non dans l’ancien. Si vous utilisez la fonctionnalité de cache de pair avec des sources de cache de pair itinérantes, après avoir mis à jour le site vers la version 1806, vous devez également mettre à jour toutes les sources de cache de pair vers la dernière version du client. Le point de gestion n’inclut pas ces sources de cache de pair dans la liste des emplacements de contenu tant qu’elles n’ont pas été mises à jour vers la version 1806 (minimum).

Pour plus d’informations, consultez Exigences relatives au cache de pair.

Gestion des clients

Amélioration apportée à la sécurité d’envoi (push) du client

Durant l’utilisation de la méthode d’envoi (push) du client pour l’installation du client Configuration Manager, le site peut désormais imposer une authentification mutuelle Kerberos. Cette amélioration permet de sécuriser la communication entre le serveur et le client.

Pour plus d’informations, consultez Comment installer des clients selon la méthode d’installation Push du client.

Système de site HTTP amélioré

L’utilisation de la communication HTTPS est recommandée pour tous les chemins de communication Configuration Manager, mais peut se révéler difficile pour certains clients en raison des frais liés à la gestion des certificats PKI.

Cette version comprend des améliorations concernant la façon dont les clients communiquent avec les systèmes de site. Dans les propriétés du site, sous l’onglet Communication de l’ordinateur client, sélectionnez l’option HTTPS ou HTTP, puis activez la nouvelle option Utiliser les certificats générés par Configuration Manager pour les systèmes de site HTTP. Il s’agit d’une fonctionnalité en préversion.

Pour plus d’informations, consultez HTTP amélioré.

Identité d’appareil Azure AD

Un appareil joint à Azure AD ou un appareil Azure AD hybride peut communiquer de manière sécurisée avec son site attribué, sans qu’un utilisateur Azure AD soit connecté. L’identité d’appareil cloud est désormais suffisante pour s’authentifier auprès du point de gestion et de la passerelle de gestion cloud.

Pour plus d’informations, consultez HTTP amélioré.

CMTrace installé avec le client

Désormais, l’outil d’affichage des journaux CMTrace est automatiquement installé avec le client Configuration Manager. Il est ajouté au répertoire d’installation du client, qui est par défaut %WinDir%\ccm\cmtrace.exe.

Pour plus d’informations, consultez CMTrace.

Tableau de bord de gestion cloud

Le nouveau tableau de bord de gestion cloud fournit un affichage centralisé de l’utilisation de la Passerelle de gestion cloud. Lorsque le site est intégré à Azure AD, il affiche également les données sur les utilisateurs cloud et les appareils.

Cette fonctionnalité inclut également l’analyseur de connexion de la passerelle de gestion cloud pour la vérification en temps réel dans le cadre de la résolution des problèmes. L’utilitaire de la console vérifie l’état actuel du service, ainsi que le canal de communication qui passe par le point de connexion de la passerelle de gestion cloud vers les points de gestion qui autorisent le trafic de la passerelle.

Pour plus d’informations, consultez les sections suivantes de l’article Superviser la passerelle de gestion cloud :

Améliorations apportées à la passerelle de gestion cloud

La version 1806 comprend les améliorations suivantes pour la Passerelle de gestion cloud :

Ligne de commande de démarrage du client simplifiée

Durant l’installation du client Configuration Manager sur Internet via une passerelle de gestion cloud, le nombre de propriétés nécessaires sur la ligne de commande est désormais réduit. Cette amélioration réduit la taille de la ligne de commande utilisée dans Microsoft Intune pour la préparation de la cogestion.

Pour plus d’informations, consultez Préparer des appareils basés sur Internet à la cogestion.

Télécharger du contenu à partir d’une passerelle de gestion cloud

Auparavant, vous deviez déployer un point de distribution cloud et une passerelle de gestion cloud en leur attribuant un rôle distinct. À présent, une passerelle de gestion cloud peut également proposer du contenu aux clients. Cette fonctionnalité réduit le nombre de certificats nécessaires, ainsi que les coûts associés aux machines virtuelles Azure.

Pour plus d’informations, consultez Modifier une passerelle de gestion cloud.

Les certificat racines approuvés ne sont plus nécessaires avec Azure AD

Lorsque vous créez une passerelle de gestion cloud, il n’est plus nécessaire de fournir un certificat racine approuvé dans la page Paramètres. Ce certificat n’est pas nécessaire lorsque vous utilisez Azure Active Directory (Azure AD) pour l’authentification client, mais il était auparavant nécessaire dans l’Assistant. Si vous utilisez des certificats d’authentification client PKI, vous devez continuer d’ajouter un certificat racine approuvé pour la passerelle de gestion cloud.

Cogestion

Synchroniser la stratégie MDM de Microsoft Intune pour un appareil cogéré

Quand vous passez à une charge de travail en cogestion, les appareils cogérés se synchronisent automatiquement avec la stratégie MDM de Microsoft Intune. Cette synchronisation est effectuée lorsque vous lancez l’action Télécharger la stratégie d’ordinateur à partir de Notification du client, dans la console Configuration Manager.

Pour plus d’informations, consultez Basculer les charges de travail de Configuration Manager sur Intune.

Effectuer la transition de nouvelles charges de travail vers Intune à l’aide de la cogestion

Vous pouvez désormais effectuer la transition des charges de travail suivantes de Configuration Manager à Intune après avoir activé la cogestion :

  • Configuration de l’appareil: Cette charge de travail vous permet d’utiliser Intune pour déployer des stratégies MDM, tout en continuant à utiliser Configuration Manager pour déployer les applications.

  • Office 365: Les appareils n’installent pas les déploiements Microsoft 365 à partir de Configuration Manager.

  • Applications mobiles: Toutes les applications disponibles déployées à partir d’Intune sont disponibles sur le Portail d’entreprise. Les applications déployées à partir de Configuration Manager sont disponibles dans le centre logiciel. Il s’agit d’une fonctionnalité en préversion.

Pour effectuer la transition de ces charges de travail, accédez à la page de propriétés de cogestion, puis déplacez le curseur de charge de travail de Configuration Manager vers Pilote ou Tout.

Pour plus d’informations, consultez Cogestion pour les appareils Windows 10.

Prise en charge de la consolidation de plusieurs hiérarchies en un seul locataire Intune

Certains clients ont plusieurs hiérarchies Configuration Manager qu’ils souhaitent consolider plus tard sur un même locataire pour Azure Active Directory et Microsoft Intune. La cogestion prend désormais en charge la connexion de plusieurs environnements Configuration Manager au même locataire Intune.

Pour plus d’informations, consultez Prérequis de la cogestion.

Paramètres de conformité

Configurer les paramètres Windows Defender SmartScreen pour Microsoft Edge

La stratégie de paramètres de conformité du navigateur Microsoft Edge ajoute les trois paramètres suivants pour Windows Defender SmartScreen :

  • Autoriser SmartScreen
  • Les utilisateurs peuvent remplacer l’invite SmartScreen pour les sites
  • Les utilisateurs peuvent remplacer l’invite SmartScreen pour les fichiers

Pour plus d’informations, consultez Configurer les paramètres Microsoft Edge.

Extensions SCAP

Convertissez le contenu SCAP (Security Content Automation Protocol) en bases de référence des paramètres de conformité, et générez des rapports SCAP à l’aide d’une extension de console. Cette fonctionnalité inclut également un nouveau tableau de bord pour visualiser la conformité du client, ainsi que la conformité aux règles XCCDF.

Gestion des applications

Déploiement d’applications par phases

Créez un déploiement par phases pour une application. Ils permettent d’orchestrer un lancement coordonné et séquencé de logiciels en fonction de groupes et de critères personnalisables. Par exemple, déployez l’application sur un regroupement pilote, puis poursuivez automatiquement le lancement en fonction des critères de réussite.

Pour plus d’informations, consultez les articles suivants :

Provisionner les packages d’application Windows pour tous les utilisateurs sur un appareil

Provisionnez une application avec un package d’application Windows pour tous les utilisateurs de l’appareil. Un exemple courant de ce scénario est l’approvisionnement d’une application telle que « Minecraft : Education Edition » à partir de Microsoft Store pour Entreprises et Éducation, pour tous les appareils utilisés par les étudiants d’une école. Auparavant, Configuration Manager ne prenait en charge l’installation de ces applications que pour un seul utilisateur. Quand il se connectait à un nouvel appareil, l’élève devait attendre pour accéder à une application. À présent que l’application est provisionnée pour tous les utilisateurs d’un appareil, ceux-ci peuvent l’utiliser plus rapidement.

Pour plus d’informations, consultez Créer des applications Windows.

Intégration de l’Outil de personnalisation Office au programme d’installation d’Office 365

L’outil de personnalisation Office est désormais intégré au programme d’installation d’Office 365 dans la console Configuration Manager. Quand vous créez un déploiement pour Microsoft 365, configurez de façon dynamique les derniers paramètres de gestion Office. Microsoft met à jour l’Outil de personnalisation Office à chaque sortie de nouvelles builds de Microsoft 365. Cette intégration vous permet de tirer parti des nouveaux paramètres de gestion de Microsoft 365 dès qu’ils sont disponibles.

Pour plus d’informations, consultez Déployer des applications Microsoft 365.

Prise en charge de nouveaux formats de package d’application Windows

Configuration Manager prend maintenant en charge le déploiement de nouveaux formats de package d’application Windows 10 (.msix) et de bundles d’applications (.msixbundle).

Pour plus d’informations, consultez Créer des applications Windows.

Désinstaller une application en cas de révocation de l’approbation

Le comportement a changé lorsque vous révoquez une approbation pour une application. Maintenant, lorsque vous refusez la requête visant l’application, le client désinstalle l’application sur l’appareil de l’utilisateur. Ce comportement nécessite l’activation de la fonctionnalité facultative Approuver les demandes d’application pour les utilisateurs appareil par appareil.

Pour plus d’informations, consultez Déployer des applications.

Package Conversion Manager

Package Conversion Manager est maintenant un outil intégré qui vous permet de convertir des packages hérités en applications Configuration Manager Current Branch. Ensuite, vous pouvez utiliser les fonctionnalités des applications telles que les dépendances, les règles de spécification et l’affinité entre utilisateur et appareil.

Pour plus d’informations, voir Package Conversion Manager.

Déploiement de système d’exploitation

Améliorations apportées aux déploiements par phases

Cette version intègre les améliorations suivantes pour les déploiements par phases :

Créer un déploiement par phases avec des phases configurées manuellement

Pour une séquence de tâches, configurez manuellement les phases quand vous créez un déploiement par phases. Ajoutez jusqu’à 10 phases supplémentaires sous l’onglet Phases de l’Assistant Création d’un déploiement par phases. Vous pouvez toujours créer automatiquement un déploiement à deux phases par défaut.

Pour plus d’informations, consultez Créer un déploiement par phases avec des phases configurées manuellement.

État du déploiement par phases

Les déploiements par phases ont maintenant une expérience de supervision native. Dans le nœud Déploiements de l’espace de travail Monitoring, sélectionnez un déploiement par phases, puis cliquez sur État du déploiement par phases dans le ruban.

Pour plus d’informations, consultez Gérer et effectuer le monitoring des déploiements par phases.

Lancement graduel durant les déploiements par phases

Lors d’un déploiement par phases, le lancement peut maintenant se produire progressivement dans chaque phase. Ce comportement limite les risques de problèmes de déploiement et diminue la charge sur le réseau causée par la distribution de contenu auprès des clients. Le site peut rendre le logiciel disponible progressivement en fonction de la configuration de chaque phase. Tous les clients d’une phase donnée ont une échéance qui dépend du moment de la mise à disposition du logiciel. La fenêtre entre la mise à disposition et l’échéance est la même pour tous les clients d’une phase.

Pour plus d’informations, consultez Paramètres de phase.

Améliorations apportées à la séquence de tâches de mise à niveau sur place de Windows 10

Le modèle de séquence de tâches par défaut pour la mise à niveau sur place de Windows 10 comprend un nouveau groupe, ainsi que des actions qu’il est recommandé d’ajouter en cas d’échec de la mise à niveau. Ces actions facilitent la résolution des problèmes. Un exemple est l’outil Windows SetupDiag. Il s’agit d’un outil de diagnostic autonome qui vous permet d’obtenir des informations détaillées sur la raison de l’échec d’une mise à niveau Windows 10.

Pour plus d’informations, consultez Recommandations relatives à la mise à niveau sur place.

Améliorations apportées aux points de distribution compatibles PXE

Sur l’onglet PXE des propriétés des points de distribution, cochez Activer un répondeur PXE sans les Services de déploiement Windows. Cette nouvelle option active un répondeur PXE sur le point de distribution, qui n’a pas besoin des services WDS (Services de déploiement Windows). Les services WDS n’étant pas obligatoires, le point de distribution PXE peut être un système d’exploitation client ou serveur, notamment Windows Server Core. Ce nouveau service de répondeur PXE prend en charge le protocole IPv6 et améliore également la flexibilité des points de distribution PXE dans les bureaux distants.

Pour plus d’informations, consultez les détails relatifs à l’activation de PXE sur le point de distribution.

Compte d’accès réseau non obligatoire pour certains scénarios

La fonctionnalité Système de site HTTP amélioré supprime également certaines dépendances du compte d’accès réseau. Lorsque vous activez la nouvelle option de site Utiliser les certificats générés par Configuration Manager pour les systèmes de site HTTP, les scénarios suivants ne nécessitent pas de compte d’accès réseau pour télécharger le contenu à partir d’un point de distribution :

  • Séquences de tâches exécutées à partir d’un support de démarrage ou d’un environnement PXE
  • Séquence de tâches exécutées à partir du Centre logiciel

Ces séquences de tâches conviennent aux déploiements de système d’exploitation et aux déploiements personnalisés. Elles sont également prises en charge par les ordinateurs de groupe de travail.

Pour plus d’informations, consultez Séquences de tâches et compte d’accès réseau.

Autres améliorations apportées au déploiement du système d’exploitation

Masquer les données sensibles stockées dans les variables de séquence de tâches

à l’étape Définir la variable de séquence de tâches, sélectionnez la nouvelle option Ne pas afficher cette valeur.

Pour plus d’informations, voir Définir une variable de séquence de tâches.

Masquer le nom du programme durant l’étape Exécuter la commande d’une séquence de tâches

Pour empêcher l’affichage ou la journalisation de données potentiellement sensibles, configurez la variable de séquence de tâches OSDDoNotLogCommand.

Pour plus d’informations, voir Variables de séquence de tâches.

Variable de séquence de tâches pour les paramètres DISM durant l’installation de pilotes

Pour spécifier des paramètres de ligne de commande supplémentaires pour DISM, utilisez la nouvelle variable de séquence de tâches OSDInstallDriversAdditionalOptions.

Pour plus d’informations, voir Variables de séquence de tâches.

Option d’utilisation du chiffrement de disque complet

Les étapes Activer BitLocker et Préprovisionner BitLocker incluent désormais une option pour Utiliser le chiffrement de disque complet. Par défaut, ces étapes permettent de chiffrer l’espace utilisé sur le lecteur. Ce comportement par défaut est recommandé, car il est plus rapide et plus efficace.

Pour plus d’informations, voir Activer BitLocker et Préconfigurer BitLocker.

Le mode d’approvisionnement du client n’est pas activé avec l’analyse de compatibilité des mises à niveau de Windows 10

Maintenant, quand vous activez l’option Effectuer une analyse de compatibilité d’installation de Windows sans démarrer la mise à niveau, l’étape de séquence de tâches Mettre à niveau le système d’exploitation ne met pas le client Configuration Client Manager en mode de provisionnement.

Pour plus d’informations, consultez Mettre à niveau le système d’exploitation.

Documentation révisée pour les variables de séquence de tâches

Deux nouveaux articles sont désormais disponibles pour comprendre les variables de séquence de tâches :

Centre logiciel

Important

Pour tirer parti des nouvelles fonctionnalités de Configuration Manager, commencez par mettre à jour les clients vers la dernière version. Bien que les nouvelles fonctionnalités apparaissent dans la console Configuration Manager quand vous mettez à jour le site et la console, le scénario complet n’est pas fonctionnel tant que la version des clients n’est pas également la plus récente.

Améliorations apportées à l’infrastructure du Centre logiciel

Les rôles du catalogue d’applications ne sont plus nécessaires pour afficher les applications accessibles aux utilisateurs dans le Centre logiciel. Cette modification permet d’alléger l’infrastructure de serveur nécessaire pour fournir des applications aux utilisateurs. Le Centre logiciel s’appuie désormais sur le point de gestion pour obtenir ces informations, ce qui permet une meilleure mise à l’échelle des grands environnements par l’attribution de groupes de limites.

Pour plus d’informations, consultez Configurer le Centre logiciel.

Notes

Les rôles de point du site web et de point de service web du catalogue des applications ne sont plus obligatoires dans la version 1806. Toutefois, ils sont toujours pris en charge.

L’expérience utilisateur Silverlight pour le point du site web du catalogue des applications n’est plus prise en charge. Pour plus d’informations, consultez Fonctionnalités supprimées et déconseillées.

Utilisez les paramètres du client pour vérifier si le lien permettant d’Ouvrir le site web du catalogue des applications apparaît dans le nœud État d’installation du Centre logiciel.

Pour plus d’informations, consultez Paramètres clients du Centre logiciel.

Notes

L’expérience utilisateur Silverlight pour le point du site web du catalogue des applications n’est plus prise en charge. Pour plus d’informations, consultez Fonctionnalités supprimées et déconseillées.

Onglet personnalisé pour une page web du Centre logiciel

Utilisez les paramètres clients pour créer un onglet personnalisé afin d’ouvrir une page web dans le Centre logiciel. Cette fonctionnalité vous permet d’afficher du contenu à vos utilisateurs finaux d’une façon cohérente et fiable. La liste suivante comprend quelques exemples :

  • Contacter le service informatique : informations sur la façon de contacter le service informatique de votre organisation

  • Centre de support informatique : Actions informatiques en libre-service telles que la recherche dans une base de connaissances ou l’ouverture d’un ticket de support.

  • Documentation pour les utilisateurs finaux : articles destinés aux utilisateurs de votre organisation sur différents sujets informatiques comme l’utilisation d’applications ou la mise à niveau vers Windows 10.

Pour plus d’informations, consultez Paramètres clients du Centre logiciel et le Guide de l’utilisateur du Centre logiciel.

Fenêtres de maintenance dans le Centre logiciel

Le Centre logiciel affiche maintenant la fenêtre de maintenance planifiée suivante. Sous l’onglet État de l’installation, passez de la vue Tous à la vue À venir. Elle affiche la période et la liste des déploiements qui sont planifiés. S’il n’existe aucune fenêtre de maintenance future, la liste est vide.

Pour plus d’informations, consultez Guide pratique pour utiliser les fenêtres de maintenance et le Guide de l’utilisateur du Centre logiciel.

Mises à jour logicielles

Mises à jour de logiciels de tiers

Les mises à jour de logiciels tiers vous permettent de vous abonner aux catalogues partenaires de la console Configuration Manager et de publier les mises à jour vers WSUS. Vous pouvez ensuite déployer ces mises à jour à l’aide du processus de gestion des mises à jour logicielles existant.

Pour plus d’informations, consultez Activer les mises à jour tierces.

Déployer des mises à jour logicielles sans contenu

Déployez les mises à jour logicielles sur les appareils sans télécharger et distribuer au préalable le contenu aux points de distribution. Cette fonctionnalité est utile lorsque le contenu des mises à jour est très volumineux, ou si vous souhaitez que les clients obtiennent toujours le contenu via le service cloud Microsoft Update. Dans ce cas, les clients peuvent également télécharger le contenu auprès d’homologues qui disposent déjà du contenu nécessaire. Le client Configuration Manager continue de gérer le téléchargement de contenu. Vous pouvez donc utiliser la fonctionnalité de cache d’homologue Configuration Manager ou d’autres technologies telles que l’optimisation de la distribution. Cette fonctionnalité prend en charge tous les types de mises à jour pris en charge par la gestion des mises à jour logicielles Configuration Manager, y compris les mises à jour Windows et Office.

Pour plus d’informations, consultez l’option Aucun package de déploiement quand vous déployez manuellement les mises à jour logicielles ou déployez automatiquement les mises à jour logicielles.

Filtrer les règles de déploiement automatique par architecture de mise à jour logicielle

Vous pouvez désormais filtrer les règles de déploiement automatique pour exclure les architectures telles qu’Itanium et ARM64. Dans la page Mises à jour logicielles de l’Assistant Création d’une règle de déploiement automatique, le filtre de propriétés Architecture est désormais disponible.

Pour plus d’informations, consultez Déployer automatiquement des mises à jour logicielles.

Améliorations apportées à la maintenance de WSUS

L’Assistant Nettoyage de WSUS refuse désormais les mises à jour qui sont arrivées à expiration, conformément aux règles de remplacement définies dans les propriétés du composant du point de mise à jour logicielle.

Pour plus d’informations, consultez Maintenance des mises à jour logicielles.

Rapports

Nouveau rapport sur la conformité des mises à jour logicielles

L’affichage des rapports de conformité des mises à jour logicielles comporte généralement des données provenant de clients qui n’ont pas contacté le site récemment. Un nouveau rapport, Conformité 9 - Intégrité et conformité d’ensemble, vous permet de filtrer les résultats de conformité d’un groupe de mises à jour logicielles spécifique en fonction des clients dont l’intégrité est « saine ». Ce rapport affiche l’état de conformité plus réaliste des clients actifs de votre environnement.

Pour plus d’informations, consultez Rapports des mises à jour logicielles.

Inventaire

Améliorations apportées à l’inventaire matériel pour les valeurs d’entiers longs

Auparavant, l’inventaire matériel était limité aux entiers supérieurs à 4 294 967 296 (2^32). Cette limite pouvait être atteinte pour les attributs tels que les tailles de disque dur en octets. Dans la mesure où le point de gestion ne traitait pas les valeurs entières supérieures à cette limite, aucune valeur n’était stockée dans la base de données. La nouvelle version prend désormais en charge les entiers de longueur 18 446 744 073 709 551 616 (2^64).

Pour plus d’informations, consultez Utilisation de valeurs entières longues.

Révision de l’unité par défaut pour l’inventaire matériel

Dans Configuration Manager version 1710, l’unité par défaut utilisée dans de nombreuses vues de rapports était passée des mégaoctets (Mo) aux gigaoctets (Go). En raison des améliorations apportées à l’inventaire matériel au niveau des valeurs d’entiers longs, et en vue de répondre à la demande des utilisateurs, nous sommes repassé aux mégaoctets pour l’unité par défaut.

Console Configuration Manager

Tableau de bord Cycle de vie du produit

Le tableau de bord de cycle de vie des produits affiche l’état de la stratégie de cycle de vie des produits Microsoft installés sur les appareils gérés avec Configuration Manager. Il vous fournit également des informations sur les produits Microsoft de votre environnement, leur état de prise en charge et leur date de fin de support. Utilisez le tableau de bord pour comprendre la disponibilité du support de chaque produit. Ces informations vous aident à planifier la date de la mise à jour des produits Microsoft utilisés, avant la fin du support.

Pour plus d’informations, consultez Tableau de bord Cycle de vie du produit.

Copier les détails du bien à partir des affichages d’analyse

Les domaines suivants de l’espace de travail Analyse prennent désormais en charge la copie de texte :

  • Dans le nœud Déploiements, sélectionnez un déploiement, puis cliquez sur Afficher l’état. Dans le volet Détails du bien de l’affichage État du déploiement, sélectionnez un ou plusieurs appareils.

  • Développez le nœud État de distribution, puis sélectionnez État du contenu. Sélectionnez un logiciel, puis cliquez sur Afficher l’état. Dans le volet Détails du bien de l’affichage État du contenu, sélectionnez un ou plusieurs points de distribution.

Cliquez avec le bouton droit sur le bien, puis sélectionnez Copier. Cette action permet de copier les biens sélectionnés sous forme d’une liste de valeurs délimitées par des virgules, qui inclut tous les détails. Le raccourci clavier CTRL + C fonctionne également dans ces affichages.

Pour plus d’informations, consultez Améliorations apportées à la console dans la version 1806.

Améliorations apportées au tableau de bord Surface

Cette version intègre les améliorations suivantes du tableau de bord Surface :

  • Le tableau de bord Surface affiche désormais une liste des appareils appropriés quand vous sélectionnez des sections de graphe spécifiques :

    • En cliquant sur la vignette Pourcentage d’appareils Surface, vous affichez la liste des appareils Surface.

    • En cliquant sur une barre de la vignette Top cinq des versions de microprogramme, vous affichez la liste des appareils Surface avec la version de leur microprogramme.

  • Quand vous affichez ces listes d’appareils dans le tableau de bord Surface, cliquez avec le bouton droit de la souris sur un appareil pour effectuer des actions courantes.

Pour plus d’informations, consultez Tableau de bord Surface.

Afficher l’utilisateur connecté à un appareil

Désormais, par défaut, le nœud Appareils de l’espace de travail Ressources et Conformité affiche une colonne indiquant l’Utilisateur connecté. Elle s’affiche également pour toutes les listes d’appareils spécifiques à un regroupement. Cette valeur est synchronisée avec l’état du client. Quand l’utilisateur se déconnecte, le client efface cette valeur. Si aucun utilisateur n’est connecté, la valeur est vide.

Pour plus d’informations, consultez Améliorations apportées à la console dans la version 1806.

Envoyer des commentaires à partir de la console Configuration Manager

Envoyer un sourire ! Vous pouvez maintenant communiquer directement avec l’équipe Configuration Manager sur vos expériences. L’envoi de commentaires est facile à partir de la console Configuration Manager. Nous voulons recevoir tous vos commentaires : les éloges, les problèmes et les suggestions. Dans la console Configuration Manager, cliquez sur le bouton en forme de sourire dans l’angle supérieur droit au-dessus du ruban. Ces commentaires sont envoyés directement à l’équipe produit Microsoft pour Configuration Manager. Bien que l’utilisation du concentrateur de commentaires de Windows 10 soit toujours prise en charge, nous vous encourageons à utiliser la fonction de commentaires dans la console.

Pour plus d’informations, consultez Améliorations apportées à la console dans la version 1806 et Commentaires sur le produit.

Autres mises à jour

En plus des nouvelles fonctionnalités, cette version inclut également des modifications supplémentaires comme des corrections de bogues. Pour plus d’informations, consultez Récapitulatif des changements dans Configuration Manager Current Branch, version 1806.

Pour plus d’informations sur les modifications apportées aux applets de commande Windows PowerShell pour Configuration Manager, consultez Notes de publication pour PowerShell version 1806.

Le correctif cumulatif suivant (4462978) sera disponible dans la console à partir du 24 octobre 2018 : Correctif cumulatif pour Configuration Manager Current Branch, version 1806.

Correctifs

Les correctifs logiciels suivants permettent de résoudre des problèmes spécifiques :

ID Titre Date Dans la console
4346645 Mise à jour de Configuration Manager version 1806, First Wave 31 août 2018 Oui
4465865 Les mises à jour logicielles ne sont pas téléchargées dans l’environnement Configuration Manager si WSUS est déconnecté

Cette mise à jour est également comprise dans le correctif cumulatif (4462978)
01 octobre 2018 Oui
4471892 Le répondeur PXE ne fonctionne pas sur plusieurs sous-réseaux dans Configuration Manager 1806 23 novembre 2018 Non
4487960 Le certificat du connecteur Microsoft Intune ne se renouvelle pas dans Configuration Manager 18 janvier 2019 Oui

Étapes suivantes

Quand vous êtes prêt à installer cette version, consultez les pages Installer des mises à jour pour Configuration Manager et Liste de contrôle pour installer la mise à jour 1806.

Conseil

Pour installer un nouveau site, utilisez une version de base de référence de Configuration Manager.

Informations supplémentaires :

Pour plus d’informations sur les problèmes importants et connus, consultez les Notes de publication.

Après avoir mis à jour un site, consultez également la Liste de contrôle post-mise à jour.